Une nouvelle opération de “lâchers de livres” à Paris.

Pierre Martial nous donne des nouvelles de la dernière opération « La nuit de la lecture » qui a eu lieu à Paris ce 18 janvier. Alors que l’orthographe est de plus en plus déplorable, la lecture contribue à la bonne compréhension des mots et à la rédaction correcte d’un avis ou d’un document. Les livres font voyager, rêver, ils éduquent et contribuent à la propagation du savoir. Lisez, Partagez, Volti

******

Pierre Martial

Img/Pierre Martial

Pour développer la lecture le plus largement possible, il faut que les livres soient partout y compris « hors les murs”. C’est la philosophie d’action de l’écrivain Pierre Martial et de l’association “Livres Partout”, qui multiplient, depuis des années, les évènements et initiatives en ce sens. Tel fut encore le cas, le 18 janvier, pour la Nuit de la Lecture.

Une immense bibliothèque à ciel ouvert

Tandis que des milliers d’évènements livresques passionnants avaient lieu en France ce samedi 18 janvier, dans de nombreuses librairies, bibliothèques et autres lieux culturels à l’occasion de la Nuit de la Lecture, c’est, une fois de plus « la rue” que j’avais choisie avec les militantes et les militants de l’association “Livres Partout”.

Moments forts, moments émouvants parfois, moments passionnants aussi!

De Ménilmontant à Montmartre, de Belleville à la Bastille et de Stalingrad à Barbès, nous avons distribué, toute la soirée, des centaines de livres en discutant avec les passants et en leur vantant les joies de la lecture, en les incitant à s’y mettre ou s’y remettre en choisissant à leur gré dans nos « étalages » à même les trottoirs, l’ouvrage qui leur plaisait le plus.

En effet, si non seulement il est nécessaire de renforcer la lecture auprès de celles et ceux qui la pratiquent déjà (et qui sont hélas de moins en moins nombreux au fil du temps, en particulier chez les jeunes générations), il me parait essentiel et urgent de faire connaître le livre auprès de toutes celles et tous ceux qui ne lisent pas et ne fréquentent ni les librairies, ni les bibliothèques.

Le “crossbooking” (ou “lâcher de livres” ou distribution gratuite d’ouvrages dans les rues et lieux publics) est donc une des actions que je privilégie aussi souvent que possible et incite à faire le plus largement possible (je sais que nous sommes déjà des milliers à le pratiquer en France et je remercie de tout coeur celles et ceux qui le pratiquent régulièrement).

Mettons des livres partout, afin, comme l’écrivait notre vieil ami Victor Hugo, “de cultiver, de vivifier, d’édifier, d’attendrir et d’apaiser“!

Que vivent les livres et les Lumières!

Pierre Martial
Ecrivain, journaliste

A partager le plus largement possible, mes amies et amis!
Partager, c’est déjà agir.

Pour lire quelques autres de mes nouvelles ou articles, c’est ICI…
Pour mieux me connaître, c’est là…