Les portables dotés de la 5G seront-ils plus dangereux que les portables dotés de la 4G ?..

On a pas fini d’en parler. Déclarer l’innocuité de la 5G est aller vite en besogne. Il y a plus de 2300 rapports qui ont été soumis au NMRI (NAVAL MEDICAL RESEARCH INSTITUTE), et ce depuis des années. Donc, si on ignore ces travaux, c’est que l’on veut bien les ignorer, ces rapports dans un document déclassifié, mettent en évidence les troubles constatés. Il y en a quatre pages (8-9-10-11), même en ne parlant pas anglais, les troubles décrits sont parfaitement compréhensibles. Ceux qui sont intéressés peuvent faire des recherches à partir des 2311 sources listées dans la bibliographie sur « les phénomènes biologiques signalés (effets) et les manifestations cliniques attribuées aux rayonnements micro-ondes et aux radio-fréquences« . Il est signalé entre autre  » Les commentaires et critiques sur la littérature faite dans ce rapport, ainsi que les recommandations et interférences suggérées, sont ceux de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement les vues du département de la Marine, ni du Service de la marine » [trad.Google].Voir le document . À relier à toutes les alertes lancées depuis sur cette technologie. Merci aux anglophones (coucou Mat40) pour nous donner des détails. Partagez ! Volti

******

Par Yohan Demeure, rédacteur scientifique pour SciencePost

Aux États-Unis, la Commission fédérale des communications (FCC) a publié un rapport source d’interrogations. Il est notamment expliqué dans ce document que les téléphones portables dotés de la technologie 5G ne sont pas plus dangereux que les autres.

La 5G est-elle réellement sans danger ?

Rappelons qu’aujourd’hui, la 4G n’est même pas disponible partout mais nous parlons déjà beaucoup de la 5G. Récemment, la Corée du Sud a été le premier pays à se doter d’un réseau digne de ce nom. Et pourtant si les perspectives d’un point de vue technologique sont immenses, les craintes sont également présentes. Nous évoquions il y a quelques mois que la 5G pourrait entraver les prévisions météorologiques et bien pire, pourrait causer la perte des insectes.

Une étude avait soulevé le fait que les ondes 4G – dont la fréquence maximale est de 6 GHz n’étaient pas néfastes pour les insectes, ce qui ne serait pas le cas des ondes 5G. En effet, leur fréquence peut aller jusqu’à 120 GHz ! Ainsi, les questions sur la santé humaine préoccupent déjà, alors que nous en sommes seulement aux balbutiements de cette technologie. Toutefois, la Commission fédérale des communications (FCC) a publié un document le 8 août 2019 stipulant que les portables compatibles 5G n’étaient pas plus dangereux que les autres.

Une position à nuancer …/….

Lire l’article complet

SciencePost

Voir:

Et si la 5G pouvait booster le développement des voitures autonomes ?
Oubliez la 4G, ce capteur en graphène pourrait nous apporter la 5G !
Des bandages intelligents connectés en 5G en phase de test

Et aussi :

Une application de réalité virtuelle pour s’entraîner à renvoyer un employé

7 commentaires