À propos de la « grève pour le climat.. »

Le green washing bat son plein, avec pour porte parole la jeune Greta Thunberg. Nous en avons parlé ICI en dénonçant l’idéologie « verte » plus mercantiliste qu’autre chose, qui prend les jeunes et moins jeunes en otages.

Quant à la manipulation de cette jeune égérie Greta Thunberg, nous en avons aussi parlé ICI avec en lien l’article de Reporterre, qui a aussi publié la réponse de Gréta à ses détracteurs.

Aujourd’hui, c’est le magazine Causeur qui publie sous la plume de Marc Resinger, « J’ai tenté d’interviewer Greta Thunberg », avec en sous-titre « Les plus fervents défenseurs du « climat » ne connaissent rien au « climat ».

Je vous conseille de lire l’article qui démontre si besoin était, que l’instrumentalisation du « climat » est devenu une religion apocalyptique, avec ses missionnaires investis, pour propager la peur et la culpabilisation. Voir l’article de l’Imprécateur  » GRETA THUNBERG : L’ENFUMAGE ECOLOGIQUE ! (L’Imprécateur) Article qui met en évidence qui est derrière cet enfumage.

Cela n’empêche pas que des jeunes, prennent des initiatives que beaucoup de gens, ne prennent pas, se contentant de commenter sur un article, en omettant tous les autres qui auraient pu les éclairer sur la véracité des faits et le but de cette instrumentalisation.

Je rappelle que les articles publiés sont là pour faire réagir, ils ne reflètent pas une opinion particulière, ni une incitation à adhérer à une thèse ou à en dénigrer une autre. Faire appel à la réflexion et au bon sens, n’est pas inutile au vu des informations contradictoires qui pullulent. Le ressenti de chacun, est à la mesure de sa propre compréhension des évènements, et ne saurait à lui tout seul, avoir valeur de vérité intrinsèque. Ce ne sont que les propos argumentés et les confrontations d’idées qui nous feront avancer. La critique pour la critique, n’apporte rien s’il n’y a pas de développement derrière.

Je vais le redire une fois de plus, il faut assembler les pièces d’un puzzle, ne pas se contenter d’une seule information sur un sujet, mais relier les infos entres elles, fouiller (c’est long), chercher (c’est très long), lire (c’est fastidieux), comparer (pas facile), analyser (très difficile pour beaucoup d’adeptes de la lecture en diagonale). C’est un exercice chronophage mais, si on ne le fait pas, on reste sur le titre, plus ou moins accrocheur, avec le seul avis de l’auteur qui, pour pertinent qu’il soit peut être contester par d’autres.

Bonne réflexion à tous et toutes.

Volti

6 commentaires

  • Avatar Gille_est_jaune

    Une nouvelle maladie est apparu en occident : le climatisme aigu. Un conseil pour ces malades, voyagez un peu et essayez de sortir de votre cerveau cette propagande. Je reviens d’Asie où il faisait plutôt chaud ( 32 à 38° la journée, ça se trouve dans l’hémisphère nord pour ceux qui ne sont pas à jour en géographie). Personne ne parle de réchauffement cette chaleur est naturelle ; ha non pardon pas tout le monde, il y a des personnes que j’ai rencontrées et qui au bout de quelques minutes amènent dans la discussion sur le RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE. Wouah , mais que diable viennent ils faire ici où personne ne semble se plaindre ou craindre cette idée ? Au même moment en France il ne faisait pas plus de 5° en moyenne. Et c’est ici qu’en France qu’on « lutte » pour le climat ? Ah les Don Quichotte du XXIème siècle sont un peu en mal d’existence je crois. A quand un mouvement pour préserver l’espace, le système solaire, la galaxie, l’univers ? Car il est urgent de s’en préoccuper.
    Dernier petit conseil : allez prendre un bon bol d’air à la montagne, ça revivifie et même les neurones je pense.

  • Un nouveau terme est apparu: les climato-sceptiques. J’adore ce mot qui ne veut rien dire. Comment être sceptique du climat ? Du réchauffement climatique, peut-être. Des causes potentielles de ce réchauffement, peut-être. Mais pas du climat lui-même.

    Bref. ll faut déjà prouver le réchauffement. De plus en plus de perturbations climatiques me paraîtrait le bon terme. Ou mieux encore: une évolution du climat.
    Pourquoi penser que, parce que nous sommes arrivés sur cette Terre, plus rien allait changer ?

    Maintenant, nous avons la chance de pouvoir prendre conscience de notre relation à la Terre, de la nécessité de remettre nos pieds sur cette terre si bénéfique pour notre santé à tous les niveaux, que nous faisons partie intégrante de l’écosystème. Faisons notre part du colibri avec gratitude pour la Nature, la Terre, la Vie.

    • M.G. M.G.

      Nous sommes arrivés sur terre parce que les conditions climatiques étaient propices à notre existence, à notre physiologie; nous disparaîtrons quand elle ne le seront plus. Inutile d’imaginer pouvoir interférer dans l’évolution d’une planète, nous ne sommes pas des « dieux » …

      M.G.

      • Les civilisations ont plus souffert d’un excès de froid que de chaud. Quand la terre se réchauffe, périodiquement, et autant sinon plus que ces dernières années, les civilisations s’épanouissent.
        En 1986 on nous disait qu’en 2020 on ne connaîtrait plus la neige, il n’y aurait plus de glaciers, etc.
        Comme d’hab, on nous incite à la peur, et pourquoi ? pour du pognon, bien sûr.

        Combien d’argent, combien de personnes profitent du lobby du réchauffement et des points carbone ?
        Toujours pareil suivez le pognon !

  • Lilith Lilith

    tout ça c’est pour créer un nouveau marché et diminuer nos addiction aux énergies fossiles, mais aller expliqué cela à des jeunes qu’on instrumentalise depuis le plus jeune age…le côté positif dans tous ça c’est qu’ils jetteront moins de déchets.