Des hybrides mouton-humain ont été développés en laboratoire. Michael Greshko. National Geographic

Au point de vue humaniste, nous pouvons concevoir que tout soit fait pour sauver un malade mais, au point de vue éthique, ça pose un certain nombre de problèmes. « Cultiver » des organes en manipulant les gènes, en les associant avec ceux d’animaux est-ce bien raisonnable ? Selon un rapport de l’OMS 2018,  » 821 millions de personnes souffrent à présent de la faim et plus de 150 millions d’enfants accusent des retards de croissance, menaçant ainsi l’objectif Faim Zéro ». (ICI) Ne méritent t-elles pas de vivre ces populations ? Partagez ! Volti

******

Source National Géographic via Liliane Held Khawam

Une société pervertie évolue sous nos yeux ébahis et impuissants. LHK

Hybride humain/Porc

Cette avancée significative rapproche les chercheurs de la culture d’organes humains qui pourront servir la greffe d’organes. Des cellules humaines ont été implanté dans cet embryon de porc au début de son développement, qui a duré quatre semaines. L’expérience avait déjà fait les gros titres en 2017 ; la science va aujourd’hui plus loin dans l’espoir d’apporter une alternative aux dons d’organes.

Basant leurs travaux sur une découverte pour le moins controversée faite en 2017, les scientifiques ont annoncé samedi 17 février qu’ils étaient parvenus à créer en laboratoire un deuxième type d’hybrides humains-animaux : des embryons de moutons, humains à 0,01 % d’un point de vue cellulaire.

Les embryons, qui n’ont pu être développés au-delà de 28 jours faute d’autorisation, rapprochent un peu plus les chercheurs de la culture d’organes humains en laboratoire à des fins médicales.

En France, plus de 14 500 personnes sont sur liste d’attente pour recevoir un cœur, un foie, un poumon, un pancréas, un rein ou un intestin. Et chaque année, plus de 500 personnes meurent parce qu’elles n’ont pu recevoir d’organe. Sur les 22 617 personnes inscrites sur liste d’attente en 2016, seules 5 891 ont pu être soignées grâce à des prélèvements d’organes sur personnes décédées ou vivantes compatibles.

C’est précisément pour pallier ce manque d’organes que les chercheurs travaillent à élargir l’offre de manière artificielle. Certains tentent d’imprimer des organes 3D en laboratoire. D’autres travaillent sur des organes artificiels et mécaniques. D’autres encore créent des chimères, et plus précisément des organes à la croisée de deux espèces, dans l’espoir de cultiver des organes humains chez des porcs ou des moutons.

DE PLUS EN PLUS HUMAINS

Pour fabriquer ces chimères, les chercheurs isolent les cellules souches d’un animal, qui peuvent se transformer en n’importe quel type de cellules dans le corps. Ils injectent ensuite des cellules souches d’une espèce dans l’embryon d’une autre espèce – une procédure aussi délicate que complexe. …/…

Lire l’article complet

National Géographic via Liliane Held Khawam

Voir aussi :

La fraternité humaine. Document officiel. VOYAGE APOSTOLIQUE DU PAPE FRANÇOIS AUX ÉMIRATS ARABES UNIS (3-5 FÉVRIER 2019) DOCUMENT SUR LA FRATERNITÉ HUMAINE POUR LA PAIX MONDIALE ET LA COEXISTENCE COMMUNE

13 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    « Une société pervertie évolue sous nos yeux ébahis et impuissants. LHK »

    Ebahis oui parfois, impuissants non, mais indifférents la plupart du temps ou fatalistes… tant que le commun des mortels ne verra pas plus loin que le bout de son nez et son pré carré tout peut être tenté, osé et même scandaleux !

  • Avatar gnafron

    les « humains-moutons » seraient hybridés ??? entre quoi et quoi ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Avatar Tyr

    Il faudrait arrêter de pleurer sur des conséquences des politiques mondialistes de ces 50 dernières années en regardant un peu les chiffres.
    Il y a un continent où la population est passée en 100 ans de 100 millions à 1 milliard… et là, tout surpris, les bonnes âmes disent: c’est terrible ils meurent de faim.

    Pourrait-on réfléchir de façon logique et comprendre qu’il n’est pas normal qu’une population augmente dans de telles proportions et que vouloir nourrir cette augmentation folle de la population (les nourrir pour qu’ils soient 2 milliards dans 50 ans? riche idée) n’est pas viable.

    Pendant ce temps on continue à pratiquer à un génocide en europe et surtout en France, mais tout le monde s’en fout.

    • Avatar sombre

      « ’il n’est pas normal qu’une population augmente dans de telles proportions »
      Qu’est-ce qui n’est pas normal ? Il n’y a rien de surnaturel à ce que la population augmente. Ce sont les conséquences (positives) des progrès & découvertes de l’histoire humaine.

      « vouloir nourrir cette augmentation folle de la population (les nourrir pour qu’ils soient 2 milliards dans 50 ans? riche idée) n’est pas viable. »
      Les laisser mourir de faim serait plus judicieux ? Ce n’est pas le tier-monde, qui crève la dalle, qui menace l’équilibrage fragile de la vie sur terre : c’est le mode de vie des pays riches.

      « Pendant ce temps on continue à pratiquer à un génocide en europe et surtout en France, mais tout le monde s’en fout. »
      Un génocide en France ? « Génocide : Destruction méthodique d’un groupe humain. », de quel genre de destruction somme-nous victimes ?

      • Avatar Tyr

        Non il n’est pas normal qu’une population décuple en moins d’un siècle.
        C’est l’intervention des pays riches (et non leur mode de vie), qui a permis cet accroissement de population, sans permettre aux population de réguler la natalité de façon responsable. C’est l’incapacité à gérer la population qui est en cause, parce que jusqu’à preuve du contraire on ne peut pas décupler la rentabilité d’une terre ou moyens de subsistance dans un espace donné.

        Ce n’est pas la population du tiers monde qui crève la dalle qui menace l’équilibre de la vie sur terre? Ha bon? Elles sont où, les zones où le désert est en constante progression? Parce que oui, quand la terre devient un désert, ce n’est pas bon pour l’écosystème.

        Oui il y a un génocide en France (et en europe). Quel genre de destruction? On pourrait aborder les vaccins et les catastrophes pour la santé publique qu’ils engendrent, la mort subite du nourrisson et ce genre de chose. Mais même pas besoin d’aller sur des sujets controversés.

        Définition de l’ONU du génocide: Selon la Convention, le génocide s’entend d’un certain nombre d’actes commis dans l’intention de détruire, intégralement ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux tels que : le meurtre de membres du groupe; l’atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe; la soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle; l’application des mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe; et le transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe

        le meurtre de membres du groupe: A savoir qu’il n’y pas de limite inférieure ni de durée maximale. On compte le nombre de morts par agression ou attentats? Cumulés ça commence à faire beaucoup. A noter que la première république a commis de facto un génocide sur la population vendéenne. Jamais été condamnée.

        l’atteinte grave à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe: là, c’est clairement notre chère médecine subventionnée qui est en cause, ainsi que les programmes TV, en ce qui concerne l’intégrité mentale.

        la soumission intentionnelle du groupe à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle: les gens qui ne peuvent pas finir le mois ou qui se suicident parce que croulant sous les dettes, c’est quoi? Ça ne rentre pas dans la catégorie?

        l’application des mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe: l’avortement en France, c’est en moyenne 200 000 par an depuis 45 ans. Ce chiffre n’a jamais diminué depuis deux générations. Ce qui revient à dire que depuis le début de la légalisation, c’est 9 millions de petits français qui n’ont pas vu le jour. Un certain nombre était obligatoire? D’accord, je vais prendre une assez grande part, disons 20% qui était nécessaire pour raisons physiques ou morales. On dépasse encore les 7 millions.

        le transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe: il n’y a pas de statistiques au niveau national sur le nombre d’enfants qui disparaissent chaque année en France. Aucun chiffre n’est disponible.

        • Avatar sombre

          « Non il n’est pas normal qu’une population décuple en moins d’un siècle.
          C’est l’intervention des pays riches (et non leur mode de vie), qui a permis cet accroissement de population, sans permettre aux population de réguler la natalité de façon responsable. C’est l’incapacité à gérer la population qui est en cause, parce que jusqu’à preuve du contraire on ne peut pas décupler la rentabilité d’une terre ou moyens de subsistance dans un espace donné.  »

          Et pourtant c’est ce qui s’est passé et ça s’explique assez facilement … progrès en agriculture, médecine, éducation. Etc.
          Je pense pas que les pays riche ait empêcher les populations pauvre de se réguler. La Chine à bien lancé la politique de l’enfant unique, qu’elle à abandonné depuis, et je crois pas que les pays riches l’ont empêcher de faire quoi que ce soit. Au contraire : les pays riches aurait même tendance à vouloir faire de l’interventionnisme via divers ONG à l’aide de campagnes de prévention… je ne sais pas ce qu’il en est des politiques des pays riches vis à vis des pays pauvres.

          On constate sinon que l’évolution, en pourcentage, de la population diminue maintenant et certains scientifique affirme que l’évolution démographique se stabilisera.
          https://www.rtflash.fr/population-mondiale-pourrait-se-stabiliser-en-2050/article
          « Cette étude souligne que le spectre de la surpopulation, souvent redouté au cours des années 60 et 70, s’éloigne de plus en plus. En 1992, l’ONU avait prévu qu’il y aurait 7,17 milliards de personnes sur Terre d’ici 2010, alors que nous n’en sommes encore qu’à 6,9 milliards. Une des raisons de cette décélération démographique est que le taux de fécondité a diminué de plus de 40 % depuis 1950. »

          https://www.noelshack.com/2019-14-4-1554404566-sans-titre2.png

          Tu as raisons quand tu dis que, en gros, on vie sur une planète avec des ressources finis et que c’est problématique avec une évolution démographique en perpétuelle expansion. Mais, déjà on ne peut pas affirmer que la population continuera à croitre au même rythme (voir le lien que je t’ai donné sur la stabilisation de la population). Il s’agirait de savoir de combien de ressources ont dispose & de combien de ressources chaque habitant dois disposé.
          Pour les ressources, je vais pas rentrer dans les détails ça dépasse mes compétences, je trouve cette chaine intéressante si le sujet t’intéresse (voir les vidéo sur les métaux, le pic pétrolier, le phosphore, etc…) : https://www.youtube.com/channel/UC1EacOJoqsKaYxaDomTCTEQ/videos
          Pour savoir de combien de ressources chaque habitant dois disposé, c’est très subjectif, culturelle, ça peut varier d’un pays à l’autre…
          J’ai juste une certitude : ces ressources sont capté très majoritairement par une portion faible de la population mondial, celle des pays riches. C’est bien pour ça que ce n’est pas le NOMBRE d’individus sur terre qui définis leurs qualités de vie , la soutenabilité de leurs existences , ou la pérennité des générations futurs, mais leurs modes d’existence. Le NOMBRE d’individus ne renseigne pas sur l’impact planétaire : 400 millions d’américains consomme et pollue bien plus qu’un milliard d’africains.

  • Le résultat débile c’est quoi?
    Un mouton glabre, ou un humain laineux?

  • « 5 891 ont pu être soignées grâce à des prélèvements d’organes sur personnes décédées ou vivantes compatibles. »
    Non, les organes ne sont pas prélevés sur des morts, ils le sont sur des vivants ! En piteux état sans doute, mais vivants !
    C’est là encore toute notre relation à la mort qu’il faut revoir. Nous en avons tellement peur que le sujet ne sera jamais sur la table. Il faut « sauver » à tous prix, quelles qu’en soient les conditions, et notamment pour la survie de l’animal et de l’humain. Est-ce vraiment là l’éthique des laboratoires ? J’en doute…
    Bref, on n’a toujours rien compris.
    Je ne parle même pas d’aller chercher la cause profonde de la maladie, le décodage des maux du corps.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Exact les prélèvement sont effectués sur des personnes encore vivantes sinon l’organe ne pourrait être prélevé, transporté et greffé.
    Si le prélèvement avait existé dans mon enfance, il y a très très longtemps que je serais morte après que tous mes organes aient été enlevés !

  • Avatar Silouane

    Fabriquer de telles chimères est purement diabolique.