« Retour du crédit d’impôt pour les fenêtres. Une ânerie. La preuve par mon devis ! » L’édito de Charles SANNAT…

Une histoire de fenêtres plutôt « croquignolesque ».. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

J’aime « farfouiner » et « farfouiller » dans la vraie vie. Du prix de la baguette au prix de la fenêtre, je suis presque incollable. Je suis un économiste d’en bas. On ne se refait pas. C’est ainsi.

J’ai déjà eu l’occasion d’exprimer mon accord avec une mesure gouvernementale (ce qui, vous en conviendrez, est plutôt rare).

En effet, il y a quelques semaines, avant la révolte des gilets jaunes, le gouvernement avait annoncé qu’il supprimait les déductions d’impôts pour remplacement des fenêtres.
Comme économiste d’en bas, j’ai « applaudi » à cette démarche, car il est injuste de faire payer une partie de mes fenêtres par la collectivité que je remercie au passage de son don fort sympathique (je taquine et provoque un peu pour faire réagir). Merci donc à tous ceux qui payent des impôts de payer mes fenêtres, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

Ensuite, je constate qu’à chaque fois qu’il y a un crédit d’impôt, globalement, et pour faire simple, le prix du produit concerné augmente du montant de la déduction ou de l’avantage octroyé par l’État. Les sous ne vont pas dans la poche du gouvernement. Ils ne vont pas non plus dans la poche du consommateur. Il va dans les poches du grand méchant capital, comme dit mon hémisphère gauche(iste) du cerveau.

Sauf qu’aussi sec, mon hémisphère droit (libéral) affirme qu’il faut laisser les marchés se réguler tout seuls.

Si les vendeurs de fenêtres veulent vendre des fenêtres, eh bien ils baisseront leurs prix jusqu’à trouver des acheteurs… (souvent l’économie c’est très simple).

D’ailleurs, de vous à moi, je suis en train de faire une super affaire !!!!

La super affaire à Sannat, économiste d’en bas !

Je n’aime pas jeter l’argent par les fenêtres. C’est de famille depuis l’arrière-pépé qui a été ruiné. Ça laisse des traces dans l’inconscient familial. Pensez donc, y en a un qui a été ruiné par la guerre, et l’autre par le jeu… Alors le premier qui parle de casino dans la famille terminait généralement le repas dehors.

Bref, à la maison, les fenêtres sont un poil vieillottes. Ma femme dit plus directement et avec moins ambiguïté « on se caille à la maison ». Il faut dire que mon aîné coupe régulièrement le thermostat pour faire baisser la consommation et donc la facture, ce qui enrage sa maman, pour notre plus grand bonheur collectif. Bref, maman est frileuse. Étant un mari tout de même amoureux de son épouse, j’ai décidé de casser la tirelire et de remplacer les fenêtres. Surtout que (et vous me voyez venir) quand l’État cesse les aides, la demande s’effondre. Quand la demande s’effondre, les prix font de même !

Si comme disait Coluche il suffit de pas acheter pour que ça se vende pas, on peut aussi rajouter que c’est quand personne ne veut plus d’un truc que c’est le meilleur moment pour en prendre ! Cela fonctionne aussi pour les actions en plein krach, mais laissez encore baisser, c’est fini, on y reviendra.

Voici la preuve par le devis !!

Du coup, c’est le moment de changer ses fenêtres.

Je me suis donc rendu chez Lapeyre il y quelques semaines (j’aime bien Lapeyre, c’est comme ça, je n’ai pas l’impression de me faire avoir, j’ai un catalogue avec des prix qui ne sont pas à la tête du client et c’est un grand groupe français, qui… produit et fabrique beaucoup dans notre pays).

J’ai donc regardé  pour des fenêtres en alu, vendues 100 euros plus cher que le PVC… en promotion et en plus, avec la pose offerte, le tout étant fabriqué en France. Au moins, je fais bosser les copains ouvriers gilets jaunes d’ici et pas de là-bas !

J’ai donc eu 8 fenêtres pour 6 000 euros TTC, pose incluse et offerte par la maison… Bon, il faut que j’attende le mois de mars pour la livraison et la pose et l’hiver sera passé, mais en 2019, ma femme aura moins froid. Je ne dis pas qu’elle aura chaud, car mon fils et moi comptons bien baisser encore la consommation électrique !!

Comme en plus, chez Lapeyre, « y en a pas deux », et que la vente de fenêtres c’est coton en ce moment, il est possible de payer entre 3 et 10 fois sans frais… Allons y donc pour le 10 fois sans frais et le dossier avec pleins de justificatifs à fournir.

Que va-t-il se passer maintenant ?

Le gouvernement va remettre la déduction fiscale pour les fenêtres par démagogie, et ceux qui n’ont pas grand-chose et payent déjà trop d’impôts vont payer pour ceux qui changent leurs fenêtres, ce qui relève d’un choix personnel et individuel.

Le crédit d’impôt devrait être de 100 euros par fenêtre, ce qui va conduire les prix à augmenter rapidement de 200 euros au moins par fenêtre…

Oui me direz-vous, mais c’est pour la transition écologique !!!

Et là je vous répondrai vertement… la quoi ? Hahahahahahahahaha… cessez de me faire rire !

La vraie transition écologique, ce n’est pas de déduire de ses impôts une partie de ses fenêtres. C’est faire en sorte que l’énergie soit peu coûteuse pour les plus fragiles d’entre nous. C’est pour cette raison qu’EDF doit continuer à s’appeler EDF. Électricité de France pour tous ceux qui habitent la France, vivent en France, et ont besoin de se chauffer ici et maintenant.

EDF n’est pas une entreprise comme les autres, EDF doit bien plus que la lumière, EDF est un bien commun.

Mais l’Europe en a décidé autrement.

Non seulement je ne les ai pas payées cher, mais en plus je vais pouvoir les déduire de mes impôts, ce que je n’avais pas prévu… Enfin, si De Rugy pouvait permettre de défiscaliser en 2019 les achats de fenêtres signés en 2018 pour l’acompte, mais posées en 2019, ça m’arrangerait sacrément… Mais au fait, comment va fonctionner ce crédit d’impôt avec le prélèvement à la source ?

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Voir aussi :

 

 

17 commentaires

  • Avatar alba13

    Cher Monsieur Sannat,

    Il aurait été plus opportun, à mon sens, d’en profiter pour faire travailler l’artisan du coin plutôt que cette filiale du groupe Saint Gobain qui tient, rappelons le au passage, une grosse partie du marché parce qu’actionnaire aussi de la société K par K.
    Les commerciaux de ces sociétés n’ont aucun scrupule à vendre (très) cher des produits de qualité parfois insuffisante. Les marges sont maximales, les vendeurs souvent très mal payés, les commerciaux motivés à la com’ (ce qui les pousse souvent à en oublier leur conscience) et la pose est souvent sous traitées à des sociétés employant de la main d’œuvre étrangère très bon marché corvéable à souhait.

    Le local, les circuits courts, ça ne vaut pas que pour la bouffe.
    Et le changement passera avant toute chose par notre capacité à consommer mieux.
    Dans ce cas précis, c’est comme si vous décidiez de faire vos courses chez Carrefour, ni plus ni moins.
    L’exemplarité n’est pas une façon d’influencer les autres. C’est la seule.

    De par votre exposition médiatique (même si cette dernière est alternative) nous oblige, malgré vous, à une extrême exemplarité. Tenir le devant de l’affiche, cela a aussi ses contraintes.

    Bien à vous.
    Alexandre

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Impossible de mettre mon commentaire ce soir, je le garde au chaud, si celui-ci passe tant mieux

    j’ai encore essayé puisque celui-ci est passé, bizarre quand même !

    j’essaie donc encore sur celui-ci qui passe
    Et bien moi je jette un pavé dans la mare. Il y a près de trois ans en m’installant ici j’ai fait changer deux fenêtres et ajouter deux paires de volets qui manquaient, tout ça par K/K. Le devis avait été fait immédiatement par le commercial, mais comme je ne suis pas tombée de la dernière pluie, et heureusement car en ce moment même les écluses du ciel sont ouvertes, j’ai eu l’air dubitatif, dis que j’allais réfléchir etc… du coup une belle ristourne de 2000 euros s’est profilée à l’horizon, mais j’ai gardé la même attitude, bref le gars est reparti sans que j’aie signé quoi que ce soit. Je dois dire qu’il avait en outre calculé le montant de ce que rembourserait l’état en crédit d’impôts; vu que je ne suis pas imposable et de fort loin, et ce que je lui ai donné contre mon gré lorsque j’ai travaillé, je me suis dit que je récupérerais ainsi une partie de ce qu’il m’avait grugé !
    Donc ayant laissé mijoter le commercial un petit peu, je l’ai rappelé, fait venir et là j’ai encore mégoté et obtenu 1 000 euros supplémentaire.
    Si bien qu’au total tout ça m’a coûté 4 000 euros de moins. Je ne l’ai vraiment pas regretté. Travail impeccable, bonne qualité, et je les ai même fait revenir pour un détail qui n’avait pas été mentionné sur le devis et que je voulais sans qu’il m’en coûte un sou de plus.
    D’accord ce n’est pas du matériel exécuté en France mais chacun voit ses besoins, ses possibilités aussi.
    Bref en un mot comme en cent j’ai été très satisfaite et si j’avais encore besoin je rappellerai ce gars.

    Par contre, La/pey/re… hum ça dépend dans quel magasin ! L’ancien propriétaire avait acheté et fait poser une cuisine par leurs soins et je ne peux dire le nombre de malfaçons il y a ! vraiment j’étais écœurée de voir ce travail bâclé, et quant à la qualité… bof de bof !!!

    Comme quoi….

  • Avatar predateur

    l artisan du coin ,il va chercher ses fenêtres à brico dépot et revend du bas de gamme au prix du haut de gamme

    • Tout le monde ne fait pas comme toi…

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • Avatar Cyrildu44

        Les matières premières viennent de Chine.
        Les artisans locaux font payer chers leur savoir faire avec des résultats pas forcément meilleurs que le Pékinois.

        • Et si nous nous employions à éviter les généralisations, simplifications, et caricatures ?

          Bon, c’est parfois commode, et je sais que nous avons tous la tendance profonde à se baser sur notre vécu pour l’extrapoler aux autres.

          Concernant la fabrication des fenêtres par des menuisiers locaux. Les petites entreprises artisanales n’en font plus car elles doivent les faire certifier par je ne sais plus quel organisme.

          Cela coûte une blinde et elles ne sont pas compétitives face aux productions industrielles.

          Le sujet étant le crédit d’impôt, la question se pose de la même façon pour l’isolation des maisons.

          L’une des aberrations du système étant que vous ne pouvez effectuer les travaux vous-mêmes, et qu’ils doivent obligatoirement être effectuer par une entreprise, même si vous êtes en capacité et compétences de les effectuer vous mêmes.

          Alors que l’état économiserait la prise en charge de la main d’oeuvre en ne prenant en compte que l’achat des matériaux…

          Bref, tout ce système ne bénéficie qu’aux individus ayant le plus de moyens financiers comme d’habitudes… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

          • Avatar predateur

            « Bref, tout ce système ne bénéficie qu’aux individus ayant le plus de moyens financiers comme d’habitudes… »
            pas spécialement parce que c est sous condition de ressources …..faut contacter l anah ,il y avait même des petites structures,à but non lucratif, dans certaines villes avec un conseillé habitat ,
            on y rencontré des gens trés intéressant qui connaissaient toutes les ficelles à actionner pour faire des travaux bien subventionnés de la cave au grenier ….

          • Avatar logic

            c’est le principe premier des normes, « fermé le marché » aux entreprises autres que les multinationales…. c’est pourtant une évidence depuis les années 80, mais personne ne le voit!….

            Les normes, ou comment fabriquer un pseudo-monopole pour les multinationale…

  • kalon kalon

    Voilà ou mène ce monstre bureaucratique, A la paralysie de l’état ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    2 millions de faux numéros de sécu pour 14 milliards d’euros de fraude !
    https://reseauinternational.net/2-millions-de-faux-numeros-de-secu-pour-14-milliards-deuros-de-fraude/
    Et c’est un magistrat en exercice qui le dit !

    • Avatar predateur

      il y en a bien un ici ,qui va dire que ce n est rien comparé aux cadeaux faits aux capitalistes….. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • kalon kalon

        Finalement, il n’y a que ceux qui produisent réellement de la valeur ajoutée qui sont éloignés du gâteau ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • Avatar logic

        l’argent détourné du capitalisme est le plus gros morceau du gâteau,
        mais l’info ci-dessus montre qu’au delà du manque à gagner pour les caisses de l’état, il existe de nombreuses fuites dans le fond de la caisse!
        on se demande a quoi sert la cours des compte, il est plus que temps qu’un tribunal populaire exige un audit indépendant et populaire des comptes de l’état, et que tout le monde sache enfin ou va notre argent!
        j’en parlai dernièrement encore, la santé, c’est 2000 euros par an et par français!!!! OU VA TOUT CET ARGENT!
        pour ma part, je me soigne pour qq dizaines d’euros par an…

  • Avatar Bormes

    Les crédits d’impôts ne servent a RIEN.

    Les éléments qui PEUVENT bénéficier des crédits d’impôts, (fenêtres, panneaux solaires, ou l’entreprise etc, etc) DOIVENT être certifiés et homologués.

    Donc passage par l organisme de certification, homologation etc…

    On constate systématiquement, que le devis qui bénéficie du credit d’impôt est plus cher que l’autre de la valeur du credit d’impôt, (l’autre, c’est le même mais non certifiée et qui n’a donc pas de credit d’impôt ).

    Au final, le credit d’impôt ne sert a rien, il coute a l’état, donc en impôt, utilise des fonctionnaires pour faire ces montages débiles avec les organismes inutiles ET cela ne coute pas moins cher au particulier !

    Les seuls gagnants sont les vendeurs qui usent et abusent de l’effet credit d’impôt pour appâter le client et augmenter leurs marges, lorsqu’ils ne l’escroquent pas, le client !