Gilets Jaunes en taule, Fiché S radicalisé en liberté ! Justice et police criminelles ?

 

Nous évoluons en plein cauchemar. La justice aidée par la police enferme et condamne des gens inoffensifs, mais laisse en liberté des criminels récidivistes. Cherif C fiché S islamiste radical en est un douloureux exemple.

Le point, l’Express, décrivent l’individu comme étant : *1

 » …connu pour des faits de droit commun. Selon nos informations, ce jeune homme de 29 ans, qui est né et a grandi à Strasbourg, présente 67 occurrences dans le traitement d’antécédents judiciaires (TAJ), le fichier commun à la police et à la gendarmerie, pour des faits commis en France, mais aussi en Allemagne. «  Il est notamment connu pour des faits de vols et violences sur personne dépositaire de l’autorité publique  », indique un haut fonctionnaire. Il a été condamné à plus de vingt reprises au cours de sa vie… »

Le bras droit de Castaner, ancien patron de la DGSI, Laurent Nunez déclare et je cite : «  »beaucoup sont surpris par ce mode opératoire du suspect ».

Surpris ? M. Nunez se rend-il compte de ce qu’il dit ?

En effet, comment être surpris qu’un individu qui a un CV long comme le bras, fiché S, radicalisé islamiste fanatique depuis au moins 2013, bien connu des services de police de Suisse, d’Allemagne et de France, ait basculé mentalement dans de sombres abysses aux noirs desseins ? M. Nunez appartient au monde des Bisounours ou il le fait exprès ? Pour un ancien patron de la DGSI, on se demande…

Nos députés si prompts à crier haut et fort que nous vivons dans une démocratie exemplaire, se permettant de donner des leçons au monde entier et aux gueux de France, ne légifèrent pas pour modifier la loi concernant les fichés S radicalisés islamistes fanatiques ? Répugnant.

Et la Garde des Sots ? Oups…Des Sceaux. Lapsus révélateur. Allo Nicole ? Y’à quelqu’un au bout du fil ?

On se demande. Pour rappel, en août dernier, elle n’a pas demandé de sanction contre le juge d’instruction antiterroriste ayant élargi par erreur Oualid B. Deux mois d’intenses réflexions de Nicole Belloubet pour accoucher en conclusion qu’elle n’engagera pas de poursuites disciplinaires envers le juge. *2

Gangrenée notre justice ? Suite du feuilleton Oualid B. Suivi de très près par les autorités après sa libération. Je cite :

« Depuis sa libération, Oualid B est donc suivi de très près par les autorités. Il doit pointer deux fois par jour au commissariat de Meaux, ville dont il n’est pas autorisé à sortir. Or un policier affirme l’avoir reconnu vers 21h00 au volant d’une Clio bleue en dehors de la commune et alors qu’il n’a pas le permis de conduire. Des photos ont ensuite été retrouvées sur une puce dans son téléphone, montrant des jihadistes avec le drapeau de l’organisation Etat islamique.

Mais jugé en comparution immédiate, il avait été relaxé au bénéfice du doute et avait donc pu repartir libre du tribunal. Le parquet avait interjeté appel. (extrait Le Point) » *3

Et oui, vous avez bien lu. Justice à deux vitesses. Une pour les riches, les nantis, et certains criminels et une autre pour les gueux, les sans dents. Quelques exemples :

– Tribunal de Cahors : 2 mois fermes pour vol de pâtes. (la propriétaire de la maison dans laquelle s’était introduit le jeune homme avait retiré sa plainte)

– Tribunal de Vesoul : Céline Roy, responsable Gilet Jaune, condamné à 2 mois de prison avec sursis, 800 € d’amende, et suppression  de 6 points à son permis de conduire. (pour occupation de rond-point et avoir stoppé un train en gare de Vesoul)

– Tribunal de Paris : Damien qui s’est fait canarder par un tir de flash-ball, alors qu’il avait les bras levés, passe en jugement rapide et écope d’ 1 mois de sursis. (peine qui peut s’effectuer s’il récidive)

Jérémie : 3 mois fermes sans mandat de dépôt et 3 mois avec sursis pour avoir monté dans l’Arc de Triomphe lors de la manifestation pour échapper aux gaz lacrymogènes.

– Tribunal de Nanterre : Un de mes amis a écopé de huit mois ferme pour récidive de conduite de voiture sans permis. (pas d’accidents, pas de dégâts).

Liste non exhaustive.

Revenons aux fichés S Radicaux.

Qu’attend l’état et notre gouvernement  pour modifier la loi sur les fichés S radicalisés islamistes fanatiques ?  Que les attentats continuent ? Qu’il y ait encore plus de morts ? Plus de souffrances ?

La solution est connue, mais curieusement elle n’est jamais votée. Mais voila, pour certains bobos, elle est liberticide.

Ne pas la voter est encore plus liberticide et criminel. C’est pourtant simple :

–  Toute personne fichée S radicalisée islamiste radical, sera déchue de la nationalité française et expulsée de l’Europe. A fortiori avec un casier judiciaire rempli.

Corollaire : Il faudrait aussi arrêter la politique invasive dans des pays souverains et arrêter de vendre des armes à tout va. Les attentats diminueraient fortement, c’est évident.

Avant de terminer ce billet, revenons à cette affaire de Strasbourg, il y a quelques éléments curieux. D’abord un tweet qui a disparu des écrans à la vitesse de la lumière, mais que j’ai réussi à retrouver *4 :

 » La durezza del vivere ‏ @durezzadelviver (journal Italien)10 dicembre 2018

A questo punto in Francia, se non sbaglio, la sceneggiatura dovrebbe prevedere un attentato.

12 décembre 2018 comtenalezcichocki (traduction du journal Italien ci-dessous)

 Trad : « À ce stade de la situation en France, si je ne me trompe pas, le scénario devrait prévoir un attentat ».”

Et puis le tueur, blessé au pied par un tir d’un militaire et au bras, s’enfuit et prend un taxi. Intrigué, je suis. En revanche, les CRS tirant au flash-ball sur les Gilets Jaunes visaient la tête et le torse, pas les jambes, ni les pieds.

Bref, à suivre. En attendant, il y a des morts et ça, c’est inacceptable.

Que la justice fasse réellement son travail et assume son rôle qui est de protéger les citoyens et d’enfermer les criminels.

Claude Janvier

*1 https://www.lepoint.fr/societe/fusillade-a-strasbourg-cherif-c-un-criminel-proche-de-la-mouvance-salafiste-12-12-2018-2278746_23.php

*2 https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/djihadiste-libere-la-ministre-passe-l-eponge_2052913.html

*3 https://www.lepoint.fr/societe/a-paris-le-difficile-proces-de-oualid-b-jihadiste-presume-libere-par-erreur-13-09-2018-2251076_23.php

*4 https://avantgardepeuplesobs.org/

17 commentaires

  • Petite question que j’ai posé tard hier soir, et que je remet ce matin :

    La marque sur le front de Cherif Chekatt, n’est-ce point celle que se font les musulmans hyper-pratiquant en se heurtant la tête sur le tapis de prière ?

    Cela porte un nom précis, mais je ne m’en souviens plus ?
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    Autrement, je suis pour l’interpellation préventive de TOUS les fichés S pour motifs religieux, ou de l’ultra-droite.

    Mais je souhaiterais que le pouvoir laisse tranquille les Anarchistes. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    J’ai pas envie d’aller en taule, ni d’être assigné à résidence. Merci https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    • Simsi

      Bjr Fenrir,

      C’est une remarque que je me fais depuis bien des années
      .
      Lorsque je vois un homme avec cette marque, ou plutôt cet hématome marqué à vie, comme au fer rouge, je me dis qu’une personne qui accepte de se faire du tort plusieurs fois par jour au point d’en être marqué à vie, n’aura certainement aucun mal à faire du tort à ceux qui n’ont pas la même foi.

      Ces gens là me font peur en effet je le reconnais et suis persuadé que cette marque est la démonstration qu’une certaine folie les habite.

    • Simsi

      Si tu mets l’ultra droite en prison, tu dois aussi y placer les antifas.

    • logic

      les religions et qui plus est les factions intégristes sont les bras armés du capital pour maintenir les peuples en esclavage!

      Les première en faisant croire à un monde meilleur (après, donc pour ainsi dire jamais, c’est imparable)

      Les secondes en maintenant par la peur le besoin de protection du peuple via des Gardien de la paix, dont la mission effective est de servir de force de « l’ordre »

  • Le Gaulois libre

    Comme tous les citoyens de ce Pays, les magistrats doivent devenir pénalement responsables de leurs actes.

    Comme le disait fort justement Mirabeau, lors des débats préliminaire à l’adoption de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, en 1789 :

    « Si la loi de responsabilité ne s’étendait pas sur tous les agents subalternes du despotisme, si elle n’existait pas surtout parmi nous, il n’y aurait pas de nation sur la terre plus faite que nous pour l’esclavage. Il n’y en a pas qui ait été plus insultée, plus oppressée par le despotisme.

    Jusqu’en 1705 il existait une loi salutaire disant que tout détenu devait être interrogé dans les vingt-quatre heures de sa détention. En 1765 elle a été abolie. Un monceau de lettres de cachet a précipité une foule de citoyens dans les cachots de la Bastille.

    Je le répète : notre liberté exige la responsabilité de toute la hiérarchie des mandataires. Tout subalterne est responsable, et vous ne serez jamais que des esclaves si, depuis le premier vizir jusqu’au dernier sbire, la responsabilité n’est pas établie. »

  • jules vallés jules vallés

    Pourquoi s’inquiéter ?
    La fessée est enfin interdite…
    Nous allons pouvoir vivre dans une société apaisée !

  • agnelette

    Le gouvernement appelle les gilets jaunes à ne pas manifester samedi (15/12/2018) : Benjamin Griveaux estime que le gouvernement a « répondu » à la colère des gilets jaunes..

    Les appels à ne pas organiser de manifestation, quelques jours après l’attentat de Strasbourg, se multiplient dans l’entourage du gouvernement.

    La CFDT a lancé un appel similaire.

    Le porte-parole du gouvernement a appelé ce jeudi les gilets jaunes à ne pas manifester samedi, tandis que le président de l’Assemblée nationale et le ministre de la Transition écologique les exhortaient à complètement cesser leur mouvement.

    Maintenant que la colère des « gilets jaunes » s’est « exprimée », « a été entendue » par le gouvernement, et qu’il y a « répondu », « ce que nous vous demandons, en responsabilité, c’est d’être raisonnables samedi et de ne pas aller manifester », a déclaré le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux à l’adresse des protestataires.
    « Il faut que le mouvement s’arrête »

    « À ce stade, nous n’avons pas décidé d’interdire les manifestations qui se tiennent samedi » dans toute la France, a-t-il ajouté, mais « il n’est pas raisonnable de manifester », au vu de l’ampleur de la mobilisation des forces de l’ordre ces dernières semaines et « au regard » de l’attentat de Strasbourg mardi.

    Plusieurs poids lourds du gouvernement et de la majorité sont toutefois allés plus loin en appelant clairement à arrêter le mouvement de contestation. C’est le cas du président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, qui a dit « pense(r) véritablement qu’il faut maintenant que le mouvement s’arrête pour passer à la construction d’un nouveau modèle français ».

    « Sur la question fondatrice du mouvement qu’est le pouvoir d’achat, des réponses honnêtement massives ont été données », a-t-il plaidé.

    Une « question de bon sens »
    Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a lui aussi souhaité la fin des manifestations. « Le temps est venu de cesser ces manifestions, et au quotidien sur les ronds-points, et surtout samedi à Paris et dans les autres villes de France.

    Il y a une question de responsabilité » après les annonces d’Emmanuel Macron et l’attentat de Strasbourg, a-t-il jugé sur Public Sénat, estimant que c’était « presque plus une question de bon sens que de débat politique ».

    Ce jeudi, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a jugé jeudi qu’il serait « de bon ton » que les « gilets jaunes » ne manifestent pas samedi « pour ne pas surcharger la barque des policiers » après l’attentat de Strasbourg. « C’est à ceux qui organisent de dire ce qu’ils entendent faire.

    Mais on voit bien l’extrême fatigue des policiers, de ces agents publics », a-t-il déclaré. Avant « l’acte IV », samedi dernier, l’ensemble des syndicats français, à l’exception de Solidaires, avaient lancé un appel commun contre « toutes formes de violences ».

    https://www.sudouest.fr/2018/12/13/le-gouvernement-appelle-les-gilets-jaunes-a-ne-pas-manifester-samedi-5652473-10530.php

    … et le tour est joué : stratégie de manipulation bien orchestrée pour noyer de poisson, faire l’amalgame et le lien entre deux situations tout à fait différentes, tenir un discours pour semer le doute, décourager les bonnes volontés, affaiblir un mouvement et le diviser…

  • Parce que vous avez cru que les oligarques au pouvoir allez arrêter de nous mentir, de nous tromper, de nous exploiter, de nous escroquer, de nous manipuler, de nous spolier, comme ça ?

    Pour l’instant, les GJ, c’est un bilan de 6 morts (au moins), d’une vingtaine d’invalides , amputés et handicapés à vie, des centaines de blessés, des milliers de GAV, …

    Pour obtenir des miettes (financés avec nos sous), des promesses (qui n’engagent que ceux qui y croient), et un débat national sur cinq point devenu quatre depuis et dont nous ignorons sous quel forme il doit se dérouler (cf : débat = cause toujours…)

    Ne lâchons rien ! Continuons !

    Un GJ ce matin à France Inter disait qu’ils continuaient, et mettrait un brassard noir en hommage aux victimes de Strasbourg. Je crois que nous pouvons également le porter en hommage aux victimes du mouvement.

    Et que rien ne s’arrêtera sans la libération de tous nos camarades. (ce dont personne ne parle :@ )

    Sans compter que les barrages des GJ seront peut-être plus efficaces que ceux de la police pour repérer Cherif Chekatt (sans intervenir naturellement).

Laisser un commentaire