Au mépris du climat et du rapport du GIEC, Vinci a lancé les travaux de l’autoroute GCO…

Détruire, bétonner pour faire de la place aux véhicules, alors qu’il est préconisé par le GIEC, des « transformations sans précédent’ pour limiter le réchauffement climatique ». De qui se moque t-on ? Partagez ! Volti

******

Source Reporterre

Le chantier du GCO (Grand contournement ouest de Strasbourg) a été lancé par Vinci de manière précipitée et spectaculaire cette semaine du lundi 15 octobre. Les engins ont commencé à creuser la colline de Vendenheim pour y réaliser une tranchée couverte.

Une noria d’engins de chantier (scrapers, bulldozers, niveleuses) creusent à grande vitesse la colline du Matterberg, là où passerait la future autoroute A355.

D’autres travaux sont prévus à Ittenheim. Ailleurs, le concessionnaire Arcos (groupe Vinci) va d’abord réaliser des pistes d’accès latérales, pour faciliter les accès au chantier, des ouvrages temporaires aussi sur la Bruche et sur le canal de la Marne-au-Rhin.

D’autres travaux parsèment déjà les 24 kilomètres du tracé de la future A355. Il s’agit de la réalisation des bases travaux secondaires et tertiaires, étant entendu que le quartier général, la base vie, est à Duttlenheim. Le chantier comptera environ 400 ouvriers au printemps prochain et doit durer 36 mois. Il a pris un an de retard en raison de la mobilisation contre l’autoroute qui s’est traduite par de nombreuses manifestations, occupations de site et guérilla juridique. D’ailleurs, plusieurs affaires sont encore en attente au tribunal administratif de Strasbourg.

Arcos vise une mise en service de cette autoroute au cours du second semestre 2021.

Un porte-parole du Collectif GCO Non merci signale à Reporterre que, tant que le béton et le bitume n’ont pas été coulés, les travaux actuels ne sont pas irréversibles. La végétation pourrait repartir sur les terrains concernés.

Une grève de la faim à partir du lundi 22 octobre

Le collectif GCO Non merci a par ailleurs écrit au président Emmanuel Macron pour lui demander un moratoire le temps de remettre à plat le dossier de ce projet, qui est aussi en attente de jugements. « Au moment où le GIEC appelle à des ’transformations sans précédent’ pour limiter le réchauffement climatique, que dans son nouveau rapport, il souligne à plusieurs reprises la nécessité de réduire drastiquement la demande en énergie des bâtiments, de l’industrie et des transports, est-il encore pensable de poursuivre la construction d’une infrastructure relevant d’une conception des déplacements routiers datant du siècle dernier ? (…) L’absolue urgence climatique justifie cette demande de moratoire car le projet de GCO va absolument à contre sens par rapport aux transformations radicales demandées par les scientifiques. »

En l’absence de réponse de M. Macron, le collectif annonce le lancement d’une grève de la faim lundi 22 octobre.

Via REPORTERRE

 

14 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    A qui la faute ? A ceux qui ne cessant de râler en veulent toujours plus ! plus d’autoroute, cela permet d’aller plus vite encore, plus d’aéroport, comme cela on peut prendre l’avion pour faire 100 kms ! ( mais oui ça se fait de plus en plus ) plus de ceci plus de cela… Après on vient pleurnicher, c’est débile…
    Ne nous faisons pas d’illusions ! ceux qui rouspètent, se plaignent, sont ceux qui aimeraient justement faire comme les autres, mais qui faute de moyens financiers ne peuvent se déplacer, sinon ils seraient les premiers à réclamer ++++
    il ne reste qu’un tout petit nombre d’irréductibles Gaulois qui ont les yeux grands ouverts et voient le gouffre béant qui s’ouvre devant eux…, devant tous …

  • Pimpin

    D’abord les décideurs savent bien que le rapport du GIEC n’a rien de sérieux. Il ne sert qu’à escroquer les citoyens avec la taxe CO2.
    Donc cet argument climatique tombe.
    Bien au contraire cet équipement va fluidifier la circulation, diminuer les embouteillage polluant, et donc diminuer la vraie pollution.

    • logic

      bien sûr, et le stress hydrique au Yemen et ailleurs, c’est le hasard du climat?? il y a 20 ans, la nappe phréatique était à 10M, aujourd’hui à 1km de profondeur!
      non tout cela est dû à l’activité humaine, dont le CO2 n’est qu’un marqueur pour nous dire que la production à outrance et n’importe comment, détruit notre environnement un peu plus chaque jour!

      • Pimpin

        Je ne sais pas ce qui se passe au Yemen (pompage excessif ?), on peut prendre un grand nombre d’exemples qui n’ont rien à voir avec le soi-disant réchauffement dû au CO2. Le CO2 ne peut pas être une cause puisque ses variations suivent celles de la température, pas l’inverse.
        Il y a eu par le passé de nombreux changements climatiques, et l’Homme n’y est pour rien !

  • ah, parce que le GIEC (groupement international d’Equipes de Conn…rds?) interdit maintenant les grands travaux, qu’on a toujours préconisés pour relancer l’économie, à ce qu’il me semble. Les grands travaux, source de réchauffement climatique, il fallait la faire celle-là ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • logic

      tous les gros travaux humains sont de la pollution, le GCO n’y échappe pas, d’autant plus qu’agrandir des routes ne sert à rien alors que dans 10 ans il n’y aura plus de boulot, donc beaucoup moins d’humains sur la route, et beaucoup moins en ville!
      toutes activité humaine non locale est une pollution, le GCO c’est surtout pour le tourisme lié à la notoriété UE de starsbourg…

  • GROS

    En même temps, il faut bien reconnaitre qu’à part nous alimenter, les animaux et la biodiversité ne servent pas à grand chose.

  • Yano66

    C’est bien vrai, rasons tout…

  • fabienne

    L’autoroute qui permet de traverser Strasbourg est toujours engorgée ( et pourtant elle est à 2X3 voies. Le contournement est vraiment nécessaire. Ce tronçon sera payant ( alors qu’en Alsace l’autoroute est gratuite) A voir si ça va marcher.

    • logic

      oui, mais il faut vite sauver le groupe Vinci qui doit être à la limite du dépot de bilan vu le peu de bénéfices qu’il fait sur les autoroutes avec les mougeons….

    • DTC

      @ fabienne,
      J’appelle ça une fuite en avant: plutôt que de chercher à diminuer le nombre de voitures, on s’adapte à la perpétuelle augmentation et bétonnant toujours plus. Jusqu’à quand? Une planète entièrement bétonnée, sauf certains endroits qui seront soit les mines à ciel ouvert pour extraire tout ça, soit quelques petits « paradis » pour les riches? Il y a un moment où il faut arrêter… Ça s’appelle les limites.

      @ pimpin,
      Même si le réchauffement climatique lié au CO2 ne met pas tout le monde d’accord, on peut tout de même affirmer que bétonner, c’est détruire. C’est une raison suffisante pour dire non, vu le point où on en est.

Laisser un commentaire