Mariage pour tous. PMA, GPA et filiation. La PMA et l ’homme.

Une réflexion d’actualité soumise par Paulau. Réactions attendues.

******

Le  » mariage pour tous  » tend à altérer le mariage entre un homme et une femme.

Illustration. © JDD / SIPA

L ‘union d’un homme et d’une femme devrait seule pouvoir permettre le mariage. Cette union est différente de l’union entre deux hommes ou entre deux femmes. L ‘ homosexualité est en effet le rejet de l’altérité sexuelle alors que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. Seule l ‘ hétérosexualité peut donner la vie, l ‘homosexualité est stérile. Il n’y a pas égalité biologique entre l’hétérosexualité et l ‘ homosexualité.

Dans une nature qui a fait des êtres sexués , l ‘homosexualité est une déviance de l ‘orientation sexuelle, la normalité étant l ‘ union des personnes de sexe différent. Homosexualité et hétérosexualité s ‘opposent. A ces comportements on ne peut pas appliquer le principe d ‘ égalité. Soumettre ces deux formes d ‘union à une même législation , le  » mariage pour tous  » est illogique. Cela revient de plus à affaiblir le sens du seul vrai mariage : celui entre un homme et une femme.

PMA, GPA. Des conséquences sur la filiation

Il existe un lien entre le mariage pour tous et la PMA pour toutes en particulier les couples de lesbiennes. En effet la loi Taubira valide un mariage femme-femme , donc sans homme . Ce mariage nous mène à penser qu ‘il est légitime de légaliser une PMA avec des enfants sans père . De même ce mariage pour tous rend possible un mariage homme-homme donc sans femme et légitime de ce fait la GPA avec des enfants sans mère .
Cela entraîne la mise en place d ‘un système de fabrique d ‘ orphelins, orphelins qui ne sauront même pas qui est leur géniteur.
Le mariage pour tous amène la confusion dans les relations homme-femme et entraîne le chaos dans la filiation. La PMA que l ‘on veut légaliser, et qui ouvre la porte à la GPA, est le fruit de cet esprit de confusion que le mariage pour tous a déjà intégré dans le droit.

La PMA pour les femmes seules et les lesbiennes. Quelle vision de l ‘ homme ?

Il est quand même incroyable pour les hommes que des femmes veuillent faire des enfants sans eux, qu ‘ elles réprouvent les hommes à ce point
Ces femmes écartent la moitié de l’humanité en rejetant l ‘idée qu ‘il faut un homme pour faire un enfant. Avec une loi leur autorisant la PMA on veut les aider à mettre au monde des enfants délibérément privés de leur père, de leur origine. Des êtres humains qui ne sauront pas d’où ils viennent . Les mamans elles-mêmes d’ailleurs ne connaîtront pas qui est l’homme père de leur enfant.
La PMA pour les femmes seules et les lesbiennes , c ‘est la volonté pour des femmes de délibérément ignorer l ‘homme.

Paulau

 

55 commentaires

  • donarmando

    Il n’y a ici aucune réflexion, mais seulement un article qui pose l’opinion personnel de l’auteur comme une vérité et qui de plus amoncelle des idées toutes faites allant seulement dans le sens de son opinion …

    • Une contre argumentation de qualité serait donc la bienvenue. N’étant absolument pas favorable à la procréation assistée, j’attends avec impatience cette contre argumentation sachant que l’introduction de ce texte ne reflète pas uniquement l’opinion de l’auteur mais également et surtout des faits avérés.
      Merci à l’auteur d’avoir mis en avant ce sujet, sujet crucial pour l’avenir de l’humanité!

      • predateur

        je plussoie …..et attends le témoignage de monsieur fogiel

      • JBL1960 JBL1960

        @ laurence = donarmando relève le problème majeur de cet article qui pose l’opinion personnelle de l’auteur comme une vérité et qui plus est amoncelle des idées toutes faites allant seulement dans le sens de son opinion, mais aussi de la majorité.

        Moi aussi, je suis contre la marchandisation du vivant, et la PMA et la GPA c’est la marchandisation du vivant. Pour autant, affirmer que le mariage pour tous légitime de facto cette « dérive » et affirmer que « seule » l’union d’un homme et d’une femme devrait pouvoir permettre le mariage est particulièrement sectaire.

        Lorsqu’on sait que les « scientifiques » travaillent à la « création » d’un utérus artificiel, et qu’on imagine sans peine jusqu’où les gonzes, et les gonzesses pourraient aller dans ce domaine ; affirmer qu’un enfant doit être issu d’un homme et d’une femme est entendable. Ce qui l’est moins c’est d’affirmer que seul le mariage d’un homme et d’une femme ne peut l’autoriser.

        Et ce qui est critiquable c’est plus l’institution du mariage et la pression de la société qui assène qu’en dehors de la maternité, comme de la paternité du reste, un homme, une femme ne peut se réaliser (comme cette chanson que je ne supporte pas d’entendre « riche d’un père ») parce qu’elle oblige, ceux qui n’ont pas de désir d’enfant, de se justifier en permanence.

        Enfin elle réactive ad vitam æternam l’idée qu’en dehors de l’institution du mariage = point de salut…

        Et je précise que je suis mariée (depuis plus de 30 ans au même homme, avec lequel je vis depuis plus de 35 ans) et que j’ai eu 2 enfants avec lui, mais que pour autant, aujourd’hui, j’ai réalisé que j’ai cédé à la pression de la société et familiale pour reproduire un certain schéma.

        J’ai récemment découvert les écrits de Voltairine de Cleyre, notamment son « Le mariage est une mauvaise action » de 1907 qu’on peut lire à la page 25 de ce PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/06/voltairine-de-cleyre-une-anarchiste-americaine.pdf

        J’aurais aimé avoir eu accès à ce genre de texte, mais dans les années 1974 à 1977, en France, et dans un milieu d’immigrants espagnols et italiens, donc assez catholique, c’était très très difficile, pour ne pas dire impossible.

        Je ne regrette rien de ce que j’ai fait, sans doute le poids de mon expérience aujourd’hui me permet cette réflexion, mais cela me permet de transmettre une réflexion complètement différente à l’un de mes fils, loin de l’institution du mariage et de la réalisation à marche forcée d’une paternité non désirée.

        JBL

        • Maxandre

          Quelles opinions personnelles et/ou idées toutes faites de l’auteur sont posés comme vérité ?

          « …Ce qui l’est moins c’est d’affirmer que seul le mariage d’un homme et d’une femme ne peut l’autoriser. »

          Aucune mention de cette affirmation dans le texte.

          « …affirmer que « seule » l’union d’un homme et d’une femme devrait pouvoir permettre le mariage est particulièrement sectaire. »

          Le mariage est un terme/rituel religieux. Toute religion est sectaire et aucune accepte/autorise le mariage entre le même sexe.
          Si les paraphiles veulent s’unir alors qu’ils n’empruntent pas irrespectueusement ce mot/terme.
          Ils étaient considérés conjoints de fait avant le « mariage pour tous »(Mis en place pour nous conduire vers pma/gpa/filiation ?).

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Mais Laurence pourquoi n’avances-tu pas toi-même une contre argumentation ? ceci dit je suis de ton avis.

        Dans toute la Nature, et elle est bien faite, il y a un mâle et une femelle, certains couples d’animaux ne vivent ensemble que le temps de la procréation et la gestation, d’autres sont soudés à vie, mais ils sont toujours deux pour faire des petits, seul l’humain en a décidé autrement, car dans une procréation assistée ou autre, les deux humains ne se rencontrent pas, il n’y a aucun lien entre eux. Ce que je trouve dramatique c’est qu’on se fiche éperdument de l’enfant à venir, du moment que le « caprice » d’avoir ce nouveau « jouet » est satisfait ! Tout comme on a envie d’un petit chien ou d’un minou… certes on lui portera de l’amour dans le meilleur des cas, mais in fine ce n’est qu’un joujou… ou une compagnie…

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      t’as toujours pas compris les buts de ces lois apparemment. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • JBL1960 JBL1960

        À partir du moment où le bâton de Berger (dead depuis) et mentor de Macron affirmait que : « Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l’adoption. Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant » et alors qu’il souhaitait défendre le mariage pour tous, cela aurait dû mettre la puce à l’oreille des futurs Marcheurs, comme ils disent, non ?

        Alors jusqu’à présent, la GPA était interdite en France ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/22/cest-interdit-en-france-la-gpa/ Mais effectivement, le véritable danger, c’est de laisser croire, comme avec les déclarations de MOF, que c’est les gens contre la GPA les fachos… Sont pas folles… les guêpes !
        JBL

    • on vit dans quel siècle? Je suis littéralement atterrée devant un tel niveau d’obscurantisme puant le vieux patriarcat archaïque. Parce que historiquement parlant, il faudrait peut-être se souvenir que le rôle principal du mariage était le contrôle de la production de guerriers et de main d’oeuvre en nombre suffisant.
      Alors que, sur le plan strictement humain, le choix du compagnonnage dépasse largement la reproduction de l’espèce.

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        au delà du nez sinon il y a la matrice artificiel avec interdiction de procréer naturellement et interdiction sans doute pour les pauvres d’y avoir accès (IA + robotisation la maind’oeuvre humain va vite devenir obsolète) ; les relations sexuelles ne seront plus que récréatives et sans doute pas autorisé pour tous.
        Pour ceux qui ont râté ce qui c’est passé les 50 dernières années ….ont été privatisés ou brevetés (pour rendre commercialisable ce qui était accessible gratuitement) les ressources naturelles, le vivant consommable (bétail plantes….)
        La commercialisations de la procréations va dans cette logique du tout payant.
        Pour la partie pognon c’est fait

        la partie culturelle et sociale … les cultures et rapport sociaux sont des repères qui participent à l’équilibres des individus … en détruisant le symbole du mariage et la cellule familiale on isole un peut plus l’individu non seulement de ses origines mais aussi de la nature. Et plus un individus est isolé psychologiquement plus il est facile de le contrôler.

        et pour ceux qui sont resté coincé le patriarcat c’est caca
        papa dans papa …. rien
        maman dans maman …. rien
        maman dans papa….. rien
        papa dans maman …. dans la majorité des cas …. bébééééééé https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        je pense utile de préciser que chacun des individus doivent être vivant au moment de la procréation et que la maman doit le resté quelques mois après https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

        on pourrait aussi se pencher sur l’influence énergétique d’un enfant créer avec amour d’un enfant labo. idem pour un enfant dont la mère va le porter pour mieux le vendre ou l’abandonner?
        comme précisé plus haut l’enfant est complètement évincé du débat, preuve qu’il n’est plus qu’un bien de consommation comme un autre.

        ces équations sont aussi vérifiable dans une société matriarcale… flute alors du coup c’est pas une loi imposé par les méchants monsieurs

    • Maxandre

      Quelles opinions personnelles de l’auteur sont posés comme vérité ?(à part la dernière phrase)

      De quelles idées toutes faites parles-tu ?

  • « C’est la première fois que l’on parvient à supprimer les barrières naturelles qui, jusqu’à présent, empêchaient deux mammifères de même sexe de se reproduire entre eux », a annoncé le journal Le Monde.
    https://www.santenatureinnovation.com/souriceaux-parents-du-meme-sexe/#sources

  • M.G. M.G.

    Il est curieux de constater comment certains fantasmes et/ou frustrations arrivent aisément à s’implanter et à croître dans des esprits étriqués. j’ose espérer que l’auteur de ces quelques clichés poussera un jour la réflexion au-delà des préjugés pour comprendre la complexité des relations humaines …

    Avant de me faire lyncher par les puristes, je précise que, bien qu’étant foncièrement libertaire, je m’oppose à toute marchandisation de l’humain pré et post naissance, et de fait à la PMA, et plus particulièrement à la GPA qui s’apparente à de la mauvaise science fiction. Si l’on souhaite se reproduire, utilisons la voie naturelle (si j’ose dire). La procréation ne devrait jamais être confiée à un tiers comme une simple formalité, un enfant n’est pas un smartphone que l’on commande sur Amazon.

    Parallèlement, et hors contexte de reproduction, je refuse catégoriquement ce discours : « l ‘homosexualité est une déviance de l ‘orientation sexuelle, la normalité étant l ‘ union des personnes de sexe différent », car, qui fixe des normes entrave inévitablement la liberté d’autrui. De quel droit ? Pour moi, les normes sont à l’image des lois humaines, des barrières mentales qui contribuent à maintenir le troupeau dans un enclos virtuel, castrateur et intellectuellement limitant …

    M.G.

    • predateur

      d un autre côté on a mis en place de nouveaux slogans qui doivent te plaire MG « balance ton porc » parce qu un homme qui fait des avances à une femme c est devenu préjudiciable aux sexes féminins et à la société …..
      les femmes qui ont fait une tribune dénonçant ce slogan se sont fait lapidées….tout ce qui était la normalité est en cours de devenir marginal ,même mieux critiquable
      si tu es hétéro ,marié , avec deux enfants et que tu as un emploi qui te permet de rouler en bmw tu es en permanence en porte à faux avec la bien pensance actuelle …..

    • Maxandre

      « Si l’on souhaite se reproduire, utilisons la voie naturelle (si j’ose dire) »
      tu fixes une norme ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      La reproduction est la fonction première/principale du sexe le reste est déviation/distraction.

      • M.G. M.G.

        N’inverse pas tout !

        Concernant « La voie naturelle » (pour se reproduire), on ne peut pas parler de « norme » fixée à posteriori puisque, celle-ci est une caractéristique indéfectible inhérente à l’espèce humaine.

        Par contre, affirmer : « La reproduction est la fonction première/principale du sexe le reste est déviation/distraction. », là c’est une posture péremptoire qui tend pour le coup à vouloir normaliser la sexualité à la seule fonction de reproduction, reléguant tout autre forme de sexualité à de la distraction déviante. Pourquoi ne pas légiférer pendant qu’on y est puisque dans nos sociétés les lois supplantent les normes …

        M.G.

    • « l ‘homosexualité est une déviance de l ‘orientation sexuelle, la normalité étant l ‘union des personnes de sexe différent », Ne mélangeons pas tout cette phrase est totalement exacte! Ce qui n’empêche qu’il faut respecter cette déviance. C’est bien une déviance car si c’était une norme l’espèce serait condamnée. C’est un FAIT, n’en déplaise à certains ou certaines Par contre, il faut absolument respecter et permettre aux homosexuels d’être en couple avec les mêmes droits juridiques et financiers que les personnes hétéros. L’homosexualité existe depuis des milliers d’années, ces personnes ont une sensibilité, des qualités que bien des hétéros n’ont pas, les respecter ne veut pas dire en faire une norme. D’ailleurs mes amis homos sont totalement opposés à toute cette mascarade nauséabonde.

      • La reproduction est la fonction première/principale du sexe le reste est déviation/distraction.

        Mon dieu (si j’ose dire), ça existe encore ce genre de discours? ?

        Alors que en vérité lorsque les dieux nous ont donné la connaissance, le sexe en fait partie.

        Lorsque le sexe est pratiqué en « conscience » il élève l’esprit.

        Les GPA et autre PMA c’est du transhumanisme, c’est tout sauf l’évolution, l’homme a pris une mauvaise direction des connaissances sacrés, et tôt où tard il devra en payer les prix !

        Akasha.

      • M.G. M.G.

        Reprenons un instant la définition du mot « norme » ! Selon différents dicos, et pour faire court, il s’agit d’une « règle », donc quelque-chose d’établi par l’Homme à un moment donné.

        De fait, le terme « norme » ne peut s’appliquer à la sexualité puisque celle-ci n’est pas le fruit de quelques règles fixées par l’Homme, comme le seraient des règles de conduite, mais, comme je le précisais plus haut, la sexualité reste une caractéristique inhérente à notre espèce.

        Bien sûr, la sexualité est majoritairement liée à la reproduction de l’espèce, mais il ne faut pas occulter que, de par les multiples facettes qu’elle peut revêtir, elle a de tout temps participé à l’épanouissement de l’individu.

        Je pense que si tant de personnes insistent aujourd’hui pour « normaliser » l’hétérosexualité, c’est uniquement par peur (irrationnelle) de voir ce qui fait la majorité du genre, l’hétérosexualité donc, se faire submerger par d’autres formes d’expressions sexuelles au détriment de la procréation et de la continuité de l’espèce. Il faut raison garder. Même si de nos jours diverses pratiques sexuelles sorties de l’ombre sont largement (trop?) mises en exergue par la sphère médiatique, l’hétérosexualité demeurera prédominante sur terre et la descendance de l’humanité sera assurée … sauf si des fous décident de stériliser tout ou partie de l’humanité …

        M.G.

        • Si on met en parallèle la reproduction et l’alimentation, il n’y a pas si longtemps lorsque l’on a voulu convaincre les paysans de la^cher l’agriculture paysanne ancestrale pour l’agriculture moderne, je pense que c’est ce genre de discours que l’on assénait aux paysans récalcitrants. « Ce qui nous empêche d’avancer, c’est la peur  »
          Conclusion, lorsque l’on mange bio, on est considéré comme en marge alors que c’est de la nourriture ancestrale que nous avalons contrairement à ce qui est la « norme » aujourd’hui. La norme peut être très facilement modifiée. Il y aura toujours des couples hétéros c’est certain mais là n’est pas le problème. L’enjeu, c’est notre mode de reproduction, dans quelques années ceux qui accoucheront naturellement seront en marges, car la reproduction sera devenue une industrie tout comme l’industrie alimentaire actuellement.

          • logic

            il ne faut pas oublié qu’aujourd’hui, il y a 2 mondes, l’idiocratie et les éveillés, les éveillés ont conscience des dérives du système, et pratiquent l’allaitement et l’accouchement à la maison depuis déjà longtemps!
            Si la procréation est en danger, c’est surtout pour les parents irresponsables, mais ce n’est pas très grave et même à la limite souhaitable, car aujourd’hui le plus important est que les éveillés procréent et élèvent* leurs enfants!… à partir de ce postulat, l’humanité pourra évoluer…

            * au sens propre et au sens figuré

            • Logic, le grand risque c’est qu’à terme on ne puisse plus librement accoucher à la maison, allaiter et autres gestes traditionnelles.

              • logic

                je ne pense pas qu’il y ait ce genre de risque, il y a juste une volonté d’ouvrir de nouveaux marchés lucratifs!
                la procréation fait partie des rares libertés qui reste au peuple!
                Maintenant, si l’idiocratie dominante accepte de cèder son pouvoir de procréer, nous n’y pourrons rien, car le monde change toujours en fonction de l’état de conscience de la masse dominante et de ses désirs (orientés ou non)

          • M.G. M.G.

            Laurence, là je te rejoins totalement sur « notre mode de reproduction » que je qualifiais plus tôt de « naturel », et qu’il faut absolument préserver pour ne pas sombrer dans l’horreur que serait une reproduction industrielle. D’où mon rejet du duo PMA/GPA.

            En fait, je pense qu’ici nous sommes à peu prêt tous du même avis sur le sujet en question, simplement nous exprimons chacun notre ressenti de manières différentes et parfois il est compliqué de faire en sorte qu’il soit parfaitement audible, surtout à travers l’écriture qui forcement est sujette à diverses interprétations en fonction du lecteur …

            M.G.

        • engel

          MG
          Qui a financé et finance encore les dicos et cela depuis la révolutions?https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

          Par contre, la racine du mot et son étude étymologique n’est point falsifiable.

          Alors oui, « une règle » mais uniquement dans le sens de celle du plus grand nombre.
          …Et sûrement pas celle dictée par une bien-pensance, pas plus que celle de petits marginaux d’internet.

  • Flo500

    Tout est guidé par la peur
    Le fait de vouloir à tout prix un enfant dans le cas de couple homoesxuel relève de la peur.

    La peur d’être seul quand ils seront très âgés, et personne (pas d’enfants) pour s’occuper d’eux.

    Et ce n’est même pas moi qui le dit, mais « Steevy » qui avait exprimé cette peur dans une émission avec Laurent Ruqiuer (C’était pendant la Manif Pour Tous du temps ou Ruquier était sur Europe1).

    Bref du pur égoïsme. L’angoisse de rester seule durant ses derniers jours.

    • donarmando

      Ha bon. Mais n’est-ce pas la même chose pour les hétéros ? D’ailleurs ce n’est pas très flatteur pour les hétéros car tu laisses à penser qu’ils le font aussi pour ne pas être seuls vieux et qu’on s’occupent d’eux … Et si on observe bien de nombreux hétéros le font par pur égoisme. Non pas dans l’idée d’éduquer une âme, mais pour faire comme tout le monde, parce que pour être vraiment une femme épanouie je dois avoir un bébé, pour être normal aux yeux de la société monsieur doit être papa (surtout pour qu’on ne puisse pas penser qu’il est homo), et puis qui va payer ma retraite ? Ha oui MES enfants et ceux des autres. Rooo et puis j’espère bien être grand-mère ou grand-père, ca ME ferait tellement plaisir d’être la mémé ou pépé gâteau !! Alors au lieu de voir l’égoisme de ceux qui peut-être ont envie d’avoir un enfant pour lui donner le meilleur (et peut-être aussi pour mimer les hétéros), il te faudrait peut-être regarder le très gros égoisme des hétéros. Puis on en reparle après …

      Et puis s’appuyer sur STeevy … Lol quel argument !!! On applaudit bien fort !!! Si steevy le dit alors …

  • engel

    « Vous me reprendrez bien 500 ans de malheurs ».

    Il est toujours étrange de constater que la civilisation grec et romaine ont eu exactement les mêmes préoccupations existentielles, juste avant de sombrer dans le sang et la souffrance de leurs propres désintégrations…

    PS: Le sujet n’est point polémique car fort documenté par des écrits d’époques.

  • keg

    Quand les catho-strophiques, se mêlent à nouveau du cul des autres…. Cela donne naissance à la GPA (« j’ai pas admis » que d’autres soient différents de moi. Ce qui s’appelle intolérance… aux autres différents de soi). Mais où se cache la pensée chrétienne ? (en dessous de la ceinture dans les zones obscures interdites par le clerc j’ai !). Quand les cathos s’occuperont de leur seul cul(te), le monde n’en ira que mieux. Ils n’ont décidément rien compris depuis 2000 ans… !

    https://wp.me/p4Im0Q-2Az

  • engel

    Keg,

    Les délires obsessionnelles se soignent très difficilement, mais c’est malgré tout possible…

    Dans ce texte, pas une seule fois il n’est fait référence au catholicisme, ou même à la chrétienté.
    Pas plus, qu’il n’est fait référence à une morale religieuse quelle qu’elle soit.

    • engel

      Culpabilisation, quand tu nous tiens…
      Dixit votre lien:
      – « Demandez à un enfant « martyrisé » par ses parents-géniteurs, s’il ne préférerait pas un bonheur avec des parents identiques! Vous seriez peut-être surpris. »

      Réponse:
      – « Allez donc demandé à un enfant « martyrisé » par ses parents-non-géniteurs, s’il ne préférerait pas un bonheur avec des parents différents! Vous seriez peut-être surpris. »

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • GROS

    Un débat à la con qui n’aurait jamais eu lieu sans les « avancées » de la médecine.

    Décidément, elle n’a pas fini d’être altérée par l’homme, cette brave Nature : il y en aura toujours qui se trouveront de bonnes raisons pour la mettre à mal et trouver ça bien.

  • Maxandre

    Le gouvernement envisage éventuellement d’étendre la PMA aux couples de femmes.
    Cette mesure devrait être proposée avant la fin de l’année(2018) dans un projet de loi sur la famille.

    Qui va probablement déboucher sur une future autorisation de la GPA en France. Car la PMA introduirait une inégalité entre les couples de femmes(qui pourront avoir un enfant sans passer par l’adoption) et d’hommes(qui ne le pourront pas).

Laisser un commentaire