« Interdire les passoires énergétiques, l’idée crétine de De Rugy… Explications !! » L’édito de Charles SANNAT…

Quand on vit sur un petit nuage, loin du petit peuple, bien protégé par des émoluments, dont la moitié suffiraient à mettre à l’abri beaucoup de monde. On peut se permettre d’avoir des idées, idées qui profiteront à qui ? Oui ! voilà!.. Partagez ! Volti

***********

Charles Sannat pour Insolentiae

Oui, le climat c’est important.
Oui, il faut sauver les ours polaires et les bébés pingouins.
Oui, il faut protéger la nature machin toussa…
Idéalement, un monde où toutes les maisons et les immeubles seraient super bien isolés, et consommeraient très peu d’énergie, ce serait tellement bien, et nous sommes évidemment tous pour.

Le problème c’est que le mieux est l’ennemi du bien et que l’enfer des idéologues qui n’y connaissent pas grand-chose est pavé de bonnes intentions.

Par exemple, une passoire thermique, cela coûte cher en chauffage aux locataires. Forcément. Mais une passoire thermique vaut mieux qu’une tente Quechua de chez Décathlon installée le long du périph.

Je ne dis pas que se contenter de passoires thermiques est une bonne chose.

Je dis, et c’est une évidence que les agents économiques sont des êtres rationnels, les propriétaires comme les locataires.

Si vous devez faire 50 000 euros de travaux sur des maisons qui en valent 50 000 et se louent 300 euros par mois, sans compter les impayés, légions dans les régions peu favorisées (c’est-à-dire au-delà du périph parisien), ou les taxes foncières à plus de 1 000 euros qui représentent 3 mois… de loyers !! Et oui, encore une fois, le problème ce n’est pas les passoires thermiques parisiennes, quoique l’isolation des beaux appartements haussmanniens risque de tourner au cauchemar.

Le problème c’est l’immobilier de « pauvre », pas l’immobilier parisien à 10 000 euros le m² !

L’immobilier de pauvre, c’est l’immobilier que l’on trouve dans nos zones rurales et semi-rurales.

C’est l’immobilier de nos villes de moins de 80 000 habitants.

C’est un immobilier qui ne vaut pas tripette, c’est un immobilier qui est vieux et décrépi. Pourquoi ?
Parce qu’il ne dégage pas suffisamment de rendement pour financer des travaux. Parce qu’il n’y a pas suffisamment de demandes.

Plus grave, quand vous faites des travaux, vous ne retrouverez jamais la valeur de vos travaux dans le prix de vente, parce que quand le m² est à 1 200 euros et qu’il faut faire pour 600 euros de travaux par m² de rénovation, vous revendrez tout de même à 1 200 euros…

Notre pays, en dehors des 5 plus grandes villes, et des quelques coins très dynamiques, possède pour l’essentiel un immobilier qu’il ne sera pas rentable, qu’il n’est pas rentable d’isoler, et de réhabiliter.

Le gouvernement peut décider de punir les propriétaires en disant pas de location. Certes.

Que se passera-t-il ? Des millions de biens sortiront du marché. Et des millions de locataires, au lieu d’être mal chauffés, seront mal logés. Tellement mal logés qu’ils ne seront plus logés du tout, et qu’ils termineront sous la tente Quechua.

Les illusions théoriques de nos mamamouchis

« Nous travaillons, je veux travailler, sur un nouveau dispositif encore plus concret : c’est que l’audit énergétique d’une maison, d’un appartement, d’un immeuble, qu’il soit de particuliers ou de bureaux, soit organisé et pris en charge par l’État, dès l’année prochaine, pour vraiment amplifier le mouvement. Et derrière il y aura des aides financières, bien sûr, mais surtout des aides pour faire les bons travaux, de la bonne façon, avec les professionnels de l’immobilier et de la construction. »

Je n’ai rien contre De Rugy, qui est sans doute un brave type, ou pas, en fait je m’en fiche comme d’une guigne.

Non, ce que je vois, c’est que nos mamamouchis de la REM ou pas vivent dans des illusions technocratiques.

Ils pensent qu’ils vont pouvoir faire faire les bons travaux par les bons professionnels. Et là, cela m’inspire cette réaction admirable et profonde : « hahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha »… Voilà, ça y est, j’ai bien rigolé.

Quand il y a une aide fiscale, il y a toujours une inflation des coûts. Tout le monde va se mettre à isoler (si l’aide est rentable, ce qui serait étonnant vu l’état des finances publiques). Il n’y aura pas assez de gus pour le faire, et surtout il n’y aura personne pour contrôler. Donc on vous mettra de la laine de roche bidule chouette, au lieu de la super bidule chouette, mais une fois sous le placo, personne n’y verra rien…

On fera faire de beaux diagnostics qui sont aussi plantureux et épais (pauvres arbres abattus pour fabriquer tout ce papier afin de faire signer à chaque bail cette pile de documents abscons) qu’inutiles et incompréhensibles.

Puis le pauvre locataire recevra sa facture d’électricité qui va exploser parce qu’il va bien falloir payer les pertes d’EDF et les amendes d’Areva, sans même parler des réacteurs nucléaires qu’il faudra bien démanteler…

Et on expliquera que c’est important l’environnement, et que ces passoires énergétiques, c’est vraiment pas bien.

Finalement, je crois que le gouvernement terminera par une idée géniale.

Une nouvelle taxe sur la consommation d’énergie de votre maison via un système de bonus-malus écologique forcément « juste socialement »…

Laisser faire le marché cela veut dire quoi ?

Laisser faire le marché, cela ne veut pas dire qu’il faut ne rien faire.

Cela veut dire qu’il faut prendre en considération les réalités des marchés immobiliers, car il n’est pas possible d’aller à l’encontre des réalités. Aucun propriétaire ne pourra payer, dans des petites villes, des sommes astronomiques pour des biens qui ne valent rien ou pas grand-chose.

Voilà la réalité du marché. Vous pouvez taxer ce qui n’est déjà pas rentable, et vous êtes certain d’échouer et de rajouter des miséreux aux nécessiteux. Il ne faut pas taxer ; il faut aider là où l’immobilier vaut moins de 1 500 euros le m² et taxer éventuellement là où il vaut 10 000 euros ou, mieux, ne rien faire…

Peu importe les excuses.
Peu importe le papier cadeau qui enrobe le paquet.

Tout est bon pour voler notre pognon !

De Rugy… de plaisir à chaque nouvelle idée de taxe. Ils ont mangé du lion pour mieux bouffer notre pognon… grrrrrr!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Voir :

 

 

4 commentaires

  • logic

    pour isoler sa maison, il y a des aides de l’état depuis très longtemps, du coup on amorti très vite, on arrête de polluer et la facture de chauffage diminue d’au moins 60%

    vidéo pour les nuls en consommation de chauffage :
    https://www.youtube.com/watch?v=Pys8hh7BTBg

    • chat noir

      Des aides ? Des crèdits d’impot sur le revenu mais si on paye pas d’impot sur le revenu ? Avec des pro , si on fait le calcul j’achete sur le bon coin des fenetres et je les placent, resultat economie rèel 200 euros mini par fenetres.

    • xc

      Je verrais bien un système par lequel l’État avancerait les frais d’isolation du logement et se rembourserait quand il est vendu, légué,…., s’il n’a pas été remboursé avant. Ce serait du cas par cas, en fonction des moyens financiers du propriétaire (le budget alloué à cette aide ne pourra pas être illimité, il faudra cibler les gens qui en ont vraiment besoin) et de l’état du bien (s’il est trop pourri, sa vente peut ne pas rembourser les frais, il vaudra mieux exproprier pour faire du neuf).
      Cela ferait beaucoup d’argent dehors pendant des années. Mais ce serait une réponse à un problème social, et cela permettrait de réduire notre consommation d’énergie.