Objets connectés, la 5G jouerait-elle dans la propreté ? …

Citation de Julian Assange « Je dis que notre génération, en tous cas celle qui naît aujourd’hui, et cela est déjà le cas par exemple en Chine et dans la plupart des pays européens*, est la dernière génération libre. (source). Partagez ! Volti

********

Source Robin des Toits

Objets connectés, la 5G jouerait-elle dans la propreté ?

La 5G pour des villes plus nettes !

Il est des moments où la concordance de réception des courriels pousserait à rire si les enjeux de société n’étaient pas si graves. Un article de Numerama du 20 août (ici) sur l’innocence et l’innocuité de la 5G intitulé « La 5G, des effets sur la santé ? Le gouvernement rassure. » nous est parvenu quasiment en même temps que deux photos prises à Grenoble (ici) , ville expérimentale en matière de développement de cette 5G, les autres villes étant Lyon, Saint Etienne, Bordeaux, Lille, Douai, Montpellier, Nantes et Le Havre. Symbolique ? On pourrait presque proposer comme slogan : « La 5G pour des villes plus nettes !« 

Humour noir mis à part, si le déploiement des compteurs Linky, totalement antidémocratique, basé sur des conflits d’intérêt majeurs, avec un soutien actif et inconditionnel des pouvoirs publics et, malheureusement, de certains élus locaux, si ce déploiement a fini par soulever une grande partie de la population et d’un grand nombre de communes, il n’en va pas de même du développement de la 5G, qui se fait beaucoup plus en catimini. Cela rappelle que les industriels ont été beaucoup plus discrets, a posteriori,  avec les nanotechnologies qu’avec les OGM qui ont suscité, en leur temps, beaucoup plus d’émois.

En quoi consiste la 5G ?

Le programme de travail de juillet 2018 de l’ARCEP (ici) , Autorité de Régulation des communications Electroniques et des Postes, montre à quoi nos populations vont être soumises. Extrait :

La 5G est un enabler de la numérisation de la société ; elle permettra de proposer des usages diversifiés dans des secteurs très variés : voiture connectée, télémédecine, robotique, internet des objets.

Or, l’ARCEP est une autorité administrative indépendante chargée de réguler, théoriquement, les communications électroniques et les postes en France. Sans doute avons-nous mal compris, n’ayant sans doute pas de dictionnaire, la signification du terme « régulation » !

Le déploiement de la 5G est lié au développement des objets connectés. La largeur des bandes de fréquence utilisées ne permet plus le transfert de données de masse (les fameux data). Les tuyaux étant trop petits, il fallait les agrandir. L’ouverture commerciale est prévue pour 2020 suivant le plan de bataille de l’ARCEP (ici).

Que propose l’ARCEP ?

Des progrès permis par plusieurs innovations structurantes :
antennes actives : meilleure efficacité spectrale et énergétique,

– network-slicing ; les réseaux 5G seront configurés en tranches -« slices » – pour s’adapter dynamiquement à la demande, en fonction des usages, en apportant un niveau de performance fiable et approprié,

utilisation de bandes hautes (26 GHz) sur des petites cellules, pour des usages localisés avec une grande largeur spectrale et offrant des débits très élevés (~10 Gbps).

Au niveau mondial, le programme One Web prévoit, lui, 648 satellites émettant depuis des orbites situées à 1200 km. Ces satellites communiqueront avec des antennes en point haut , celles ci-communicant elles-mêmes avec des antennes locales et bien plus nombreuses. En effet, impératif parmi d’autres, en raison des très hautes fréquences choisies pour la 5G, il est quasi impossible d’émettre avec de la puissance sur des longues portées car les effets sanitaires seraient désastreux. Il faut donc déployer localement de nombreuses antennes de faible puissance (tous les 100 m en ville). Cela veut dire qu’il n’y aura plus aucun moyen d’échapper à une pollution électromagnétique de grande ampleur, ni urbaine, ni rurale. Au vu de l’augmentation du nombre de personnes se déclarant Electrohypersensibles (EHS), on voit ce que l’avenir nous réserve !

Mais de vraies questions se posent qu’il faudra rapidement analyser : à quoi sert un frigo connecté ? sur quels critères, obligatoirement et malheureusement non cliniques, dits universels, se base-t-on pour déterminer mon activité physique la mieux adaptée et ma meilleure alimentation, grâce à ma montre ou à ma balance connectée ? que devient la clinique dans la télémédecine ? comment pourrai-je échapper, dans ma voiture si je l’utilise encore, à la régulation obligée des flux ? où iront les données recueillies sur moi ? et dans quels buts ? avec quelles dérives possibles ? a quoi servent les lits connectés dans une résidence étudiante (expérience finalement abandonnée pour l’instant en résidence universitaire de Rennes – ici -) ?

La vraie question n’est donc pas pourquoi industriels et politiques nous imposent antidémocratiquement un mode de vie connecté, mais bien pourquoi les populations, sans être technophobes, l’acceptent sans se poser les vraies questions, quitte à laisser de côté une partie de ces mêmes populations, gravement touchée dans sa santé.

Lorsqu’on lit qu’il s’agit d’un « supposé effet sur la santé » et que le gouvernement, en la personne de sa ministre de la santé (sic !) se réfugie derrière des normes construites par et pour les opérateurs (article Numerama cité plus haut), les conclusions sont évidentes malgré, malheureusement, les risques de dérives idéologiques et politiques que de telles confusions, de plus en plus prégnantes, entre politique et action économique engendrent.
Mais que compte la santé des individus comme des populations face au profit ?

Robin des Toits

Et derrière la 4G ► La 5G, le TOUT CONNECTÉ ► SMART-CITIES & CIE…

Pour lutter contre la 4G, et la 5G, (et donc par extension l’augmentation des objets connectés dans les villes qui utiliseront la fréquence 4G et 5G), faut planter ou sauver les arbres (les arbres permettront de créer des zones blanches dans les villes pour les électrosensibles) : INFO : la conséquence de l’installation des compteurs LINKY liés à internet et autres compteurs intelligents ne sont pas seulement la pollution électromagnétique, les incendies.

Il y a aussi que plus il y a d’appareils connectés Big Brother, plus Big Brother est obligé d’utiliser des ondes de plus en plus puissantes pour les couvrir tous (Voir VIDÉO en VOSTFR) ; Et cela mènera inévitablement à la 5G. Hors la 5G ne peut pas se déplacer à travers les arbres, les plantes, ce qui amènera inévitablement à la destruction de la nature restante, arbres, plantes, arbustes dans les villes. On peut dire donc que ce sera au nom de l’écologie (vu que c’est le ministère de l’écologie qui impose les objets connectés aux habitants), que la nature disparaîtra complètement des villes, ironique….

…/….

Lire la suite

Source JBL1960

17 commentaires

  • Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon !!!!!

    Paaaaas les aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarbres!!!!!!!

    • odc

      AvocatDuDiable, je suis paysagiste de profession, et donc le premier a etre decu de l’abattage d’un arbre. Malheureusement si des canalisations, cablages electriques ou autres se trouvent sous les racines (on distingue des travaux sur la deuxieme photo?) Il n’y a pas d’autres solutions https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif. Je suis pret a parier que d’autres arbres seront plantés après ces travaux … Du moins je l’espere.

  • donarmando

    D’autant plus que j’ai bien l’impression qu’on utilise une photo pour abonder dans un certain sens, alors que si on regarde de près les arbres sont coupés pour faire disparaître les places de parking et créer un couloir de bus prioritaire… ce qui va dans le sens d’une volonté écologique de donner priorité au bus en centre ville et non pas au voiture. De plus à grenoble de nombreux spots de verdure sont installés en centre ville.

    • hello, j’ai pas lu l’article car le montage photos est bidon. ce n’est pas la meme rue ou pas la meme portion de rue. ca donne pas envie de lire la suite !

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Schuss la photo me semble prise un tout petit peu plus loin dans la rue si tu regardes bien.

      • CryptoKrom

        Comment peut-on prétendre a un montage ?
        Méme si les 2 photos sont differentes on vois clairement les arbres coupés/nettoyés au sol !!!
        Ah mais oui, j’oubliais, vous etes trop fénéants pour chercher les photos originelles…
        http://www.stop-linky.fr/stoplinky/images/lesdiguieres-apres-massacre.jpg
        http://www.stop-linky.fr/stoplinky/images/lesdiguieres-avant-massacre.jpg

        Je me trompe ?
        Avez vous fais vraiment un effort de recherche ? …avant de statuer au faux ?
        Les pavés de maisons a gauche sont identiques jusqu’au fond, y compris les fenetres mansardées tout en haut a gauche ( 4 fenetres ), le feux rouge, l’intersection, les maisons a gauche aprés l’intersection et leurrs tailles, les panneaux a droite, l’abris-bus est recent (aprés coupe des arbres, logique), la photo de gauche est juste en plan plus rapproché et vue large et on y vois clairement les 4 fenetres mansardées en haut a gauche…
        Les tracés de la route sont récents, les place de parkings sous les arbres ont été remplacés par une piste de Bus et cyclable…
        Faut pas prendre le Passé a comparer avec le Présent par un montage de Fakes….pfff

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

        • GROS

          Avec Photoshop ou The GIMP, on fait ce qu’on veut.
          Une image n’est pas une preuve.

          • CryptoKrom

            J’adore ta pertinence,
            heureusement ya Trolloshop pour contrer Photoshop…
            Les pixels des arbres coupés ont la méme date que les pixels de l’ensemble.
            Sinon une belle auréole de pixels flamboyants auraient démontré un montage.
            A propos GIMP….il est NULL !!!

            https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • CryptoKrom

    5G + Beamforming = Radar 3D + Arme a énergie dirigée a Puissance cumulative (faiseau concentré) supérieur aux normes d’exposition ( deja TROP élevées )
    Méme sans aucun smartphone en poche, vous serez repérable.
    Surveillance de masse…génocide mondial par radiations dirigées !

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Mais in fine, qui est coupable là dedans, si ce n’est le consommateur ! L’individu qui veut tout, tout de suite, et surtout « moderne » « in », « dans le vent » !…
    S’il n’achetait aucun de ces objets « connectés » et ceux qui suivront encore plus quelque chose, rien de tout cela ne se passerait.
    J’ai l’impression que ces gens-là courent comme des crétins après les leurres qu’on leur agite sous le nez, ils n’ont plus de cervelle pour réfléchir un tantinet soit peu !
    Je les plains et encore plus leurs descendants quand tout ce château de cartes s’écroulera un jour ou l’autre car cela arrivera, il ne faut pas être devin pour le savoir.
    Pendant ce temps des événements tragiques se préparent dans l’indifférence générale…. pauvre humanité !
    Ce qui me fait râler c’est que tous ceux qui ont les yeux et les oreilles ouverts, de la jugeote, subiront eux aussi les pots cassés car ils se retrouveront pris dans le maelstrom qui sévira et ils ne pourront rien faire !

  • kalon kalon

    Les réfrigérateurs connectés et autres conneries ne sont employés que par la classe moyenne « aisée » !
    Cela représente combien de Français ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • JBL1960 JBL1960

      Certes, mais le matraque est en continu, depuis un moment.
      Alors, comme dit GDP et comme le rappelait Coluche avec humour ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/08/citationdecoluche.jpg Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas !

      https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/08/10/non-il-ne-faut-pas-adopter-un-assistant-personnel/

      Maintenant, le problème derrière notamment l’abandon du RTC par FT/Orange c’est tout de même pour imposer le tout connecté derrière d’une part, avec les smart-cities en France, mais surtout la suppression de l’Internet libre.

      Orange ne propose plus de lignes fixes sans box internet ;

      C’est un fait, les technologies évoluent avec leur temps. Le réseau téléphonique commuté (RTC) a donc vu son heure arrivée. La technologie, que les télécoms emploient depuis le XIX° siècle, a effectivement fait son temps. Le RTC a d’ailleurs déjà vu lui succéder le réseau cuivré, lui-même petit à petit supplanté par la fibre optique. Alors que l’entretien des infrastructures du réseau téléphonique commuté est onéreux, Orange a donc décidé d’opérer un changement. Afin de moderniser le parc des télécommunications, dont le RTC, désormais obsolète, fait partie, le plan de fin des lignes fixes est enclenché. Comme annoncé à travers l’annonce de la directrice générale d’Orange France, l’opérateur ne proposera plus l’ouverture de ligne exclusivement téléphonique sans passer par internet. Cette mesure, prévue depuis plusieurs années et validée par l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes, sera effective cet automne.

      Partenariat avec Amazon : les ambitions d’Orange dans le Cloud ; Orange Business Services a déjà noué un partenariat avec Microsoft au mois de juin.

    • engel

      Oui oui c’est ça.
      En un autre temps, certains bas-du-plafond disaient déjà cela à l’apparition des premiers portables.
      On a bien vu trois en après…

  • Quand je vois le nombre de gens qui ne sont plus fichus de faire eux-mêmes leurs courses, je ne m’étonne pas des frigos connectés. Bientôt il leur faudra des robots pour leur donner la béquée et ainsi leur éviter de perdre du temps à manger.
    Bien entendu, la cuisinière aussi sera connectée. Un diététicien connecté, à l’autre bout de la planète, leur dictera les plats à préparer…
    Nous vivons dans un monde de fous !
    Ah, j’oubliais: il faut aussi connecter les pompes funèbres !

    • engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      De plus, ceux qui dérogeront aux directives « plats-cuisinés-industriels » du « ministère santé-pour-tous » se verront taxer d’un malus « gros-pollueur » et d’un déremboursement sécu. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif