Menaces sans précédent des États-Unis contre la Cour pénale internationale…

Les crimes de guerres ce sont toujours les autres ? Quel déni et arrogance de la part des USA. Les guerres sont sales, meurtrières et aucun pays ne peut se prévaloir de ne faire que des « guerres propres » avec des victimes « légitimes et choisies ». Partagez ! Volti

************

Auteur Charles Sannat pour Insolentiae

« Les critiques de Washington contre des organisations internationales continuent. Les États-Unis ont mené une attaque sans précédent contre la Cour pénale internationale (CPI) et menacé ses juges et procureurs de sanctions s’ils s’en prennent à des Américains, à Israël ou à d’autres alliés de Washington.

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a accusé la juridiction internationale chargée de juger notamment les crimes de guerre et contre l’humanité, dont Washington n’est pas membre, d’être «inefficace, illégitime, irresponsable et carrément dangereuse».

«La CPI est déjà morte»

Devant la Federalist Society, une organisation conservatrice de Washington, il a dénoncé la possibilité d’une enquête contre des militaires américains ayant servi en Afghanistan. «Si la Cour s’en prend à nous, à Israël ou à d’autres alliés des Américains, nous n’allons pas rester silencieux», a prévenu John Bolton, annonçant une série de mesures de rétorsion possibles, dont les sanctions contre le personnel de la CPI.

«Nous allons interdire à ces juges et procureurs l’entrée aux États-Unis. Nous allons prendre des sanctions contre leurs avoirs dans le système financier américain, et nous allons engager des poursuites contre eux dans notre système judiciaire», a mis en garde le conseiller du président Donald Trump. «Nous n’allons pas coopérer avec la CPI, nous n’allons pas lui fournir d’assistance, nous n’allons pas adhérer à la CPI. Nous allons laisser la CPI mourir de sa belle mort» car «pour nous, la CPI est déjà morte», a-t-il insisté. »

Souvenez-vous des concepts comme « l’ingérence humanitaire », ou encore le « droit international ». Voilà que ces idées, héritées de la période post-guerre froide et mises à mal par l’hégémonie américaine et les tensions post 11 septembre, sont définitivement de l’histoire ancienne.

En rentrant frontalement en guerre contre les instances internationales, que ce soit l’ONU, l’OMC ou la CPI, les États-Unis démantèlent progressivement toutes les institutions mises en place pour sous-tendre une autre idée, celle de « nouvel ordre mondial ».

Charles SANNAT

Source 20 Minutes.fr ici

Voir:

15 commentaires

Laisser un commentaire