2018, une rentrée de punk..

Yoann Vidor pour Une Note d’Esprit

« 2018, une rentrée de punk ! »

Oui, la fin de l’été 2018 ne sera pas indien, mais bel et bien punk ! Adieu Joe Dassin, fini les marches à la plage « un peu comme celle-ci », les automnes où il faisait beau…

Cette année, l’automne est « sans foi, ni loi » : on dépouille le mirage macronien, on taille un short aux illusions du macronisme, on fait tomber les masques de l’hypocrisie écologique et on défroque le pape François, on taille un costard aux députés achetés, on dénonce les lobbyistes à l’âme pauvre et on pose sa dém’ en direct à la radio. Bref ! On habille tout le monde pour l’hiver et on retrouve in extremis sa conscience –ou pas, n’est-ce pas Thierry Coste (lobby des chasseurs) ? La rentrée 2018, c’est un char Juggernaut lancé à pleine vitesse sur la vieille civilisation, le brûlot qui incendie le rafiot du vieux monde. On se dit qu’il y a comme un air de « no future » qui plane juste au-dessus de nos têtes, un vent courroucé et cinglant qui n’attendait que le top départ du mois de septembre pour faire sa rentrée des classes et balayer tout ce qui n’est plus conforme à la nouvelle civilisation des justes relations.

Il va falloir s’y faire : nous avons tourné le dos à l’âge des ténèbres où les affaires se réglaient dans les « lobbies » (ces fameuses petites loges où se négocient les intérêts privés et particuliers), à l’ombre des arcanes du pouvoir. Aujourd’hui, la lumière entre par la grande porte et dans les consciences, si bien qu’il deviendra de plus en plus intolérable de se mentir à soi-même et de cautionner le mensonge.

Nicolas Hulot a eu le mérite de se mettre au clair avec sa conscience et de donner le ton de l’année à venir : être clair avec soi, prendre ses responsabilités et les assumer. En cela, on peut prendre exemple sur lui : il n’est pas trop tard pour bien faire et garder (ou gagner) sa conscience en faisant des choix judicieux pour le Bien de l’Ensemble.

Alors, accrochez-vous, car nous allons vivre une rentrée passionnante, sans doute éprouvante, mais nous assistons en direct à l’effondrement des derniers bastions du vieux monde, à la cristallisation (avant implosion) des pensées et attitudes immorales.

Courage donc, ce n’est pas une promenade de santé qui nous attend, mais bien un combat sur nous-même, ensemble, pour cesser le mensonge, le mirage et l’illusion et trouver la force d’assumer pleinement nos responsabilités individuelles et collectives.

Yoann Vidor Une Note d’Esprit

Voir:

Éditions La Lyre d’Or
Une Note d’Esprit
http://unenotedesprit.fr/
Chant de l’âme
http://shelvene.com/

 

5 commentaires

Laisser un commentaire