Sourkov – La reconnaissance de la RPD et de la RPL par l’Ossétie du Sud est vitale pour faire face au blocus mené par Kiev…

Un petit pays comme l’Ossétie du sud, qui reconnaît les républiques de Donetsk et Lougansk, doit faire chaud au cœur des deux jeunes républiques.  Ça change un peu des nouvelles qui annoncent les bombardements et autres misères subies par la population du Donbass. On aimerait avoir un peu d’espoir, sur la proche résolution de ce conflit meurtrier, mais il va falloir encore attendre. Partagez ! Volti

************

Auteur Christelle Néant pour DoniPress

Dimanche 26 août, avaient lieu à Tskhinvali les célébrations en l’honneur des 10 ans de la reconnaissance de l’indépendance de l’Ossétie du Sud par la fédération de Russie suite à l’attaque de la petite république par la Géorgie.

Présent lors de ces célébrations, le conseiller du président russe, Vladislav Sourkov, qui est chargé des négociations avec les États-Unis concernant le Donbass a souligné que l’Ossétie du Sud était le seul pays qui a eu le courage de reconnaître les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL), et que cette reconnaissance était vitale pour les deux jeunes républiques qui font face à un blocus total de la part de l’Ukraine.

« L’Ossétie du Sud est le seul pays qui a eu le courage, l’audace, l’honnêteté et la loyauté de reconnaître la RPD et la RPL. Ce n’était pas juste un geste symbolique, car la reconnaissance c’est bien plus. Nous savons tous que les infrastructures financières, commerciales, économiques, légales et organisationnelles qui ont été créées en Ossétie du Sud pour ces républiques, est une route de la vie face au blocus qui est imposé à la population du Donbass par le régime de Kiev », a déclaré Sourkov à l’agence TASS.

Le chef de la République Populaire de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, était aussi présent lors de ces célébrations.

Pour rappel, en 2014, l’Ossétie du Sud a reconnu l’indépendance de la RPD et de la RPL, au nom de son soutien aux deux jeunes États dans leur lutte pour leurs droits et leur liberté. Depuis, la RPD et la République d’Ossétie du Sud ont signé plusieurs accords bilatéraux dans de nombreux domaines, y compris en termes de coopération militaire.

Dans le cadre de cette coopération, une unité de soldats d’Ossétie du Sud a défilé cette année lors du Jour de la Victoire (9 mai), aux côtés des troupes de la République Populaire de Donetsk.

Christelle Néant pour DoniPress

Un commentaire

  • Seul les petit pays qui ont souffert de l’otan comme l’Ossétie ont les couilles nécessaires.
    C’est a croire que les derniers béliers de France sont partis a Donetsk.