Donald Trump en route pour le sommet de l’OTAN dans un contexte de querelles sur les dépenses militaires …

Querelles sur les dépenses militaires, alors qu’il y a tant de misères qui pourraient être soulagées avec les milliards investis. Réflexion basique dans un contexte de guerres tout azimut, qu’elles soient commerciales, « humanitaires » ou anti-terroristes. Alors que les enjeux visent l’appropriation des dernières ressources de la planète. Le « rêve américain », ce pays où le racisme est prédominant, [Voir ce commentaire de Jsword :  qui laisse les fusils d’assaut en vente libre, qui met des enfants en camp de concentration, qui a une police « cow-boys » qui n’est jamais condamnée. Sans compter les masses de population complètement décérébrées /fin ] et pour parfaire le tableau qui ment sur sa reprise économique comme nous le disait Ch. Sannat en 2016. Avec des « amis » pareils, qui se veulent tuteurs de leurs alliés, nous n’avons pas besoin d’ennemis. Volti

***************

Source : http://french.xinhuanet.com/2018-07/11/c_137315203.htm

 

WASHINGTON, 10 juillet (Xinhua) — Le président américain Donald Trump a quitté mardi Washington pour une tournée d’une semaine en Europe où il participera au sommet de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à Bruxelles dans un contexte de querelles entre les alliés sur les dépenses militaires.

« L’OTAN ne nous a pas traités équitablement mais je pense que nous arriverons à quelque chose. Nous payons bien trop et ils paient trop peu », a déclaré M. Trump avant de quitter la Maison Blanche mardi matin.

Le président américain critique depuis longtemps les pays de l’OTAN qui ne versent pas les 2 % de leur PIB pour les dépenses militaires. Lundi, M. Trump a appelé les membres de l’OTAN à « en faire bien plus ».

Le sommet, prévu les 11 et 12 juillet, devrait faire de ce sujet une priorité des discussions.

Plus tôt mardi, le président du Conseil européen, Donald Tusk, a appelé l’administration Trump à respecter et à apprécier ses alliés.

« Chers Etats-Unis d’Amérique, appréciez vos alliés, après tout, vous n’en avez pas tellement », a ironisé M. Tusk.

Interrogé sur les commentaires de M. Tusk, le président Trump a affirmé que les Etats-Unis « ont beaucoup d’alliés ».

« Mais nous ne nous laisserons pas faire », a souligné M. Trump.

Le président américain se rendra au Royaume-Uni et rencontrera le président russe Vladimir Poutine à Helsinki, capitale de la Finlande, après son séjour à Bruxelles.

Les alliés européens de l’OTAN ont dépensé plus en matière de défense pour la deuxième année consécutive en 2017, mais la majorité d’entre eux n’atteint toujours pas l’objectif de 2 % de leur PIB.

Huit alliés de l’OTAN atteindront le seuil de référence d’ici la fin de l’année et 15 l’atteindront d’ici à 2024, selon un récent communiqué de la Maison Blanche.

Source Xinhuanet.com

Voir sur Insolentiae: