Autour du gaz, les liaisons dangereuses des milieux d’affaires français avec l’oligarchie russe…..

Christopher Michel. CC

Le gaz russe justifierait-il toutes les plus basses compromissions ? C’est ce que semblent estimer plusieurs dirigeants de grandes entreprises françaises, dont Total, Engie ou Vinci, prêts à tout pour engranger des profits. Ces compagnies se sont alliées à des oligarques russes, soutiens des extrêmes droites européennes et nord-américaines les plus xénophobes, pour réaliser un immense projet d’extraction gazière méga polluant dans le Grand Nord. Décryptage de ces liaisons dangereuses qui nuisent à la démocratie et au climat, à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle russe, ce 18 mars.
Les groupes français très impliqués dans Yamal LNG

One Planet Summit et l’inauguration de Yamal LNG : à première vue, les deux événements ne pourraient être plus éloignés l’un de l’autre. Pourtant, on y retrouve en partie les mêmes acteurs, à commencer par les milieux d’affaires et les institutions publiques françaises. L’un des piliers de Yamal n’est autre que Total, qui contrôle 20 % du projet lui-même, mais aussi 16 % de Novatek, l’entreprise gazière russe qui détient la majorité de Yamal LNG et qui a été constituée pour exploiter le gaz de la péninsule [2].

Le principal actionnaire de Novatek est le Volga Group, propriété de Guennadi Timchenko, un proche de Vladimir Poutine. Le géant pétrolier n’est pas la seule firme tricolore impliquée dans ce projet à 27 milliards de dollars. Vinci Construction a réalisé les immenses cuves sur pilotis destinées à stocker le gaz liquéfié. Technip (aujourd’hui fusionnée avec l’américaine FMC, sous le nom de TechnipFMC) s’est chargée de l’usine de liquéfaction, pour 4,5 milliards d’euros. Sans parler d’une dizaine d’entreprises françaises de plus petite taille, dont certaines ont comme actionnaire de référence l’État français, via la banque publique Bpifrance.

La Russie première réserve pétrolière de Total

L’importance stratégique de ce projet, pour Total et les intérêts français, se mesure à la détermination avec laquelle ils se sont accrochés à sa réalisation, contre vents et marées. La crise ukrainienne et les sanctions économiques imposées par les États-Unis et l’Union européenne, visant notamment Guennadi Timchenko, ont obligé Total et Novatek à trouver laborieusement une solution de financement sans transaction en dollars, et sans implication d’un acteur de nationalité états-unienne. La Russie est désormais le premier pays contributeur aux « ressources prouvées » d’hydrocarbures de Total, un indicateur clé pour une firme pétrolière. Nul hasard non plus si le premier navire méthanier brise-glaces construit pour transporter le gaz de Yamal LNG – il y en aura une quinzaine au final – a été baptisé le « Christophe de Margerie », en l’honneur de l’ancien PDG de Total décédé accidentellement en Russie fin 2014, et que Vladimir Poutine a toujours présenté comme un « grand ami » de son pays [3].

Les dirigeants russes ont cherché à utiliser leurs relations avec les multinationales françaises, allemandes, ou autres, comme contre-feu face à la politique menée par leurs gouvernements. Dans le cas français, les dirigeants de Total ont été trop heureux de se prêter à cette « diplomatie du business ». Il ont été reçus par Vladimir Poutine comme des chefs d’État devant les caméras de la télévision russe, affirmant que Total « représente un peu la France elle-même ».

Le soutien de Moscou aux extrêmes-droites européennes

L’engagement de Total et d’autres grandes entreprises françaises dans Yamal LNG montre qu’elles continuent – en contradiction latente avec les beaux discours sur le climat qu’elles tiennent à Paris – à parier sur la poursuite de l’exploitation massive des hydrocarbures, à travers de nouvelles « frontières » pétrolières et gazières, si besoin en conditions extrêmes telles que celles qui règnent dans la région Arctique. Un second complexe similaire porté par Novatek, baptisé Arctic LNG 2, est déjà sur les rails dans la même région, impliquant les mêmes entreprises. Ce choix implique de se rapprocher de fait avec le régime russe, au moment même au celui-ci affiche un soutien de plus en plus affirmé aux différents mouvements de l’extrême-droite européenne et nord-américaine.

Le parti Russie unie de Vladimir Poutine a ainsi signé en 2017 un accord de coopération avec La Ligue du Nord italienne, de même qu’avec le FPÖ autrichien. Le Kremlin entretient de très étroite relation avec le président d’extrême-droite hongrois Viktor Orban [4]. Depuis les manifestations d’opposition de 2011 et 2012 à Moscou, et surtout depuis la crise ukrainienne, le régime de Vladimir Poutine a opté pour une ligne dure qui s’est aussi traduite par un soutien appuyé à Marine Le Pen et au Front national lors des élections françaises de 2017.

De sorte que l’on retrouve en Russie les mêmes liens entre business des énergies sales et droite extrême que de l’autre côté de l’Atlantique. Comme plusieurs enquêtes de l’Observatoire des multinationales l’ont montré, de grands groupes français financent, au fil des élections américaines, de nombreux candidats républicains agressivement climato-sceptiques ou racistes, de même qu’ils se sont alignés sur le programme de dérégulation et de défense des énergies sales porté par Donald Trump, et qu’ils favorisent les importations en France de gaz de schiste [5].

Proximités avec le FN

Poursuivre des activités en Russie malgré les tensions avec l’Europe et les États-Unis n’est certes pas la même chose que de soutenir politiquement le régime russe et ses alliances d’extrême-droite. Mais où passe la frontière entre les deux ? Dans la nébuleuse des relations économiques et politiques entre dirigeants russes et intérêts français, difficile de répondre. Parmi les oligarques impliqués dans Yamal LNG, on trouve certains des principaux artisans du rapprochement entre le Kremlin et le FN. Le Volga Group de Guennadi Timchenko, l’oligarque partenaire de judo de Vladimir Poutine qui a aussi fondé la firme de négoce pétrolier Gunvor, contrôle la banque russe – la First Czech Russian Bank – qui a accordé un prêt au FN en 2014 [6]. Qualifié de « coqueluche des cercles d’affaires français », Timchenko est le co-président de la Chambre de commerce et d’industrie franco-russe aux côtés de Patrick Pouyanné, le PDG de Total.

…/…

Lire l’article complet

Auteur Olivier Petitjean pour BastaMag

Voir aussi:

Pendant que les éleveurs agonisent, les grandes familles du lait amassent des milliards

 

11 commentaires

  • suzanna

    Pourquoi autant vouloir du gaz et du pétrole, si à l’avenir il fera de plus en plus chaud ?
    A moins que. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • engel

      Et malgré l’embargo sur les affreux vilains russes,
      les premiers à avoir acheter du gaz liquéfié russe(reçu par tankers/méthaniers) sont:

      – Les anglais
      et
      – Les USA

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif…….https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • engel

        …Mais non, on nous prend pas pour des cons.
        …On nous y laisse!

        « Olivier Petit jean ».
        Voilà un nom à retenir, ce petit jeune va faire son trou bien profond dans le monde des comiques d’humour noir qui s’ignore.

    • Leveilleur

      Oui, ils feraient mieux de trouver des solutions pour ne plus polluer leur planète car nous savons maintenant que l’homme est responsable du réchauffement climatique, dans quel monde vont vivres les générations futures, mère nature s’étouffe et commence sérieusement en avoir marre de toutes leurs conneries, ils serait temps qu’ils arrêtent avec leur pétrole.

      Documentaire, 2017 l’agenda des cataclysmes.

      https://www.youtube.com/watch?v=Auv0FwL9Bqk

      Montée des eaux, une menace planétaire – reportage choc complet

      https://www.youtube.com/watch?v=NoxYVv3qXJ0

      Sécheresses, canicules, inondations… Les chercheurs prédisent une fin de siècle infernale en Europe.

      https://dailygeekshow.com/fin-siecle-europe-rechauffement-climatique/

      • Bormes

        car nous savons maintenant que l’homme est responsable du réchauffement climatique,

        Pas si sur…

        https://lesmoutonsenrages.fr/2018/03/13/les-conflits-d-interet-au-giec/

        • suzanna

          Tu m’étonnes, j’ai sursauté quand j’ai lu sa phrase, assez dingue qu’il existe encore des moutons ici, persuadés qu’il y a un réchauffement du climat mondial, et que l’homme en est responsable https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

          Suffit de voir comment était le climat au moyen age, au niveau T°, Co2 et industrie (lol), pour voir qu’on nous prend pour des cons, et il faudra hélas attendre encore quelques années avant que les médias et les scientifiques subventionnées, comme trump avec la corée du nord, retournent leur veste et viennent nous dire que si le climat se refroidit c’est grace aux taxes, politiciens et aux gentilles multinationales qui ont réussi cet exploit https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • ciray

      Ouh lala !!!!! que vous compliquez lorsque tout est si simple
      Ils ( Poutine et les Russes ) ils ont du gaz et du petrole et ils
      sont encore les seuls a en avoir pour longtemps vues que
      pour l Arabie Seoud c est mort , la mer du nord c est pareil
      c est pratiquement finit , Et nous si ont veut continuer a rouler
      sans pedaler et a se chauffer l hiver ( surtout nos cousins les germains )
      on a bespon donc de gaz et de petrol , c est aussi simple que ca
      et que bien sur pour en avoir a la pompe il faut passer par les Compagnies
      Petrolieres qu elles soient Francaise ou autres ni change rien .
      Pour ce qui est du reste ce n est que Balivernes ,,,, Si vous n etes pas
      d accord ce qui est votre droit , alors commencez donc par rouler a velo
      et arretez de chauffer votre bicoque , apres on pourra en reparler .
      Ce qui est terrible c est qu on est contre tout mais que personne ne fait rien
      pour se mettre en conformite avec , l histoire du Colibri est pourtant claire
      et Mr Rabhi a bien une vie conforme a ses idees , combien de Pierre Rabhi ?
      Un jour nous serons conforme car obliges et la on va rigoler , car la majorite
      des moutons vont pleures et . . . mourir de peur en 1er de faim ensuite .

  • Il passera encore des siècles avant que les mous thons comprennent qu’il est temps de s’activer.

  • ciray

    Nous sommes tous prisonnier du systeme base sur la conso d Energie
    essayez donc de vivre sans juste un moment et vous verrez .
    Ce fesant nous irons jusqu au bout et apres nous allons decroitre rapidement
    en nombre puisque l Energie c est tout notre mode de vie .
    Bouffe , Agroagriculture , transport , chimie medicale , nouvelle techno
    communication etc etc etc