Qu’est-ce qu’un empathe et en êtes-vous un ?

Certains vivent avec ce sentiment d’être « une éponge à émotions » sans pouvoir mettre des mots sur une singularité parfois difficile à vivre au quotidien. L’article suivant lève le voile sur un sujet encore tabou et globalement occulté par les médias grand public, alors qu’il touche une multitude de personnes. Il offre également à l’ensemble des lecteurs une meilleure compréhension de ceux que l’on nomme « empathes »

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les gens qui sont des étrangers ou des personnes que vous connaissez à peine s’ouvrent à vous et partagent leurs pensées les plus dignes de confiance ? Avez-vous une connexion immédiate avec les animaux ? Êtes-vous incapable de regarder la violence, la cruauté ou la tragédie à la télévision ou dans les films parce que votre âme ne peut tout simplement pas le supporter ? Êtes-vous capable de connaître le caractère des gens que vous rencontrez dès la première rencontre ? Êtes-vous doté d’un sens spirituel profond et trouvez-vous que le monde et tout ce qui l’entoure est pesant ? Êtes-vous souvent fatigué et avez-vous des maux physiques qui ne peuvent pas être expliqués d’un point de vue médical ? Si vous avez répondu « oui » à l’une de ces questions, alors vous êtes peut être un empathe.

Les empathes sont très sensibles à l’énergie et aux émotions des gens, des animaux, et parfois même des empreintes spirituelles qui existent autour d’eux.

Certaines personnes sont même sensibles à l’énergie des plantes. Cette extrême sensibilité s’applique aussi bien à ceux avec qui ils sont intimement proches qu’aux inconnus. Les empathes ressentent le monde autour d’eux et ils sentent ce que les autres ressentent grâce à leurs sens très développés et à leur fine intuition. Ils intériorisent souvent les sentiments des autres sans le savoir et ils interprètent ces sentiments comme étant les leurs.

Tout comme avec n’importe quel autre individu sain d’esprit, les empathes ont la capacité d’empathie avec ceux avec lesquels ils interagissent.

Ils sont capables de comprendre comment se sentent les autres et de comprendre ce qu’ils vivent. Ce qui différencie les empathes, c’est leur niveau d’empathie supérieur à la moyenne, et la facilité avec laquelle ils peuvent se connecter aux sentiments des autres. Et là ou d’autres éprouvent un sentiment d’empathie en interagissant, les empathes ne le font pas toujours. Ils n’ont pas besoin de compter sur les sens physiques de la vue, de l’ouïe ou du toucher, pour absorber l’émotion et les énergies qui les entourent. Ils peuvent ressentir et intérioriser les émotions des personnes proches ou éloignées.

Les endroits très fréquentés comme les centres commerciaux, les supermarchés, les stades ou les salles de cinéma, peuvent submerger les sens de l’empathe.

Ils peuvent l’envahir d’émotions désagréables, des émotions qu’il ressent comme si c’était les siennes, il absorbe toutes les émotions autour de lui. Les environnements avec une atmosphère pesante, une faible énergie, comme les maisons de soins, les maisons de retraite et les hôpitaux peuvent provoquer des sentiments de dépression, des maux physiques, et de la fatigue chez l’ empathe. Les friperies, les boutiques de dépôt, et les magasins d’antiquités, les lieux qui transportent de l’énergie résiduelle des précédents propriétaires peuvent être très épuisants pour les empathes car ils peuvent avoir une voiture ou une maison de seconde main qui absorbent déjà toute leur énergie.

Qu’est-ce qu’un empathe et en êtes-vous un ?

Les empathes sont toujours à la recherche de solutions, de réponses et de connaissances.

Ce sont de profonds penseurs. Les empathes croient qu’il y a une solution pour chaque problème, ils se sentiront frustrés et mal à l’aise jusqu’à avoir trouvé, et ils chercheront sans relâche jusqu’à être satisfaits. Ceux qui sont spirituellement connectés demanderont à Dieu ou à l’univers pour obtenir des conseils et des réponses. Ils ressentent souvent des synchronicités, des phénomènes qui se produisent, mais parce qu’ils sont plus connectés que la plupart des gens au monde surnaturel, ils reconnaissent plus facilement ces coïncidences comme des signes indicatifs.

Les empathes ont un grand intérêt pour la métaphysique.

Ayant probablement vécu des expériences paranormales, que ce soit des expériences de mort imminente, des expériences hors du corps, un pouvoir psychique, ou un lien avec ceux qui ont rejoint l’Au-delà, ils intègrent facilement cette réalité à leur expérience physique sans se poser de question. Ils savent naturellement que ces choses ne demandent pas d’explication rationnelle.

Avec une capacité naturelle à puiser dans l’énergie Universelle et à guérir les autres, les empathes ont tendance à être attirés et à travailler dans le domaine des thérapies holistiques et dans le domaine de l’énergie. Leur sensibilité leur permet de ressentir les émotions des autres, d’influencer leur corps et leur esprit, et de créer une harmonie en eux. Pour faire cela, les empathes doivent apprendre des moyens d’empêcher l’énergie des autres de devenir la leur. Sinon, l’équilibre et l’harmonie qu’ils créent chez d’autres vont provoquer un déséquilibre et un manque d’harmonie en eux.

Les empathes sont généralement des gens non-violents et non-agressifs qui aiment les environnements pacifiques et harmonieux.

Le manque d’harmonie les rend mal à l’aise. Ils feront tout leur possible pour éviter les confrontations. Si jamais ils sont confrontés à des turbulences, ils joueront le rôle du pacificateur et ils chercheront à résoudre ce problème aussi rapidement que possible.

Ils sont très sensibles à la violence, à la cruauté et à la tragédie, que ce soit réel ou non. Regarder cela à la télévision, dans les films, ou lire tout ce qui concerne la souffrance physique ou psychologique de quelqu’un d’autre est presque insupportable. La souffrance des personnes, des enfants, ou des animaux devient leur propre souffrance.

Les empathes se connectent profondément aux animaux de toutes espèces.

Ils vibrent avec leur énergie, ils aiment leur pureté, et ils apprécient beaucoup leur amour inconditionnel. Les empathes préfèrent souvent la compagnie des animaux à celle des humains, ils ont souvent un ou plusieurs animaux de compagnie près d’eux. De nombreux empathes deviennent végétaliens ou végétariens car ils peuvent ressentir les vibrations de l’animal qu’ils mangent. Ils ressentent la peur et la souffrance de l’animal. Ils ne comprennent pas pourquoi un bel animal n’a pas les mêmes droits que les humains.

Comme les empathes ressentent très profondément les choses,

ils travaillent souvent en tant que bénévoles en consacrant leur temps avec passion à aider les animaux, les enfants, ceux qui sont dans le besoin, ou l’environnement. Ce sont des personnes très à l’écoute qui sont vraiment intéressées par le bonheur et le bien-être des autres.

En raison de leur capacité à connaître les choses sans qu’on leur dise, ils peuvent être un grand atout pour les autres car ils ont tendance à savoir d’où viennent les autres. Mais avec cette capacité, les autres peuvent très difficilement mentir, cacher leurs émotions ou se cacher derrière une façade. Ils connaissent les sentiments et les intentions des autres personnes, même s’ils viennent de les rencontrer. Ils peuvent même décrypter le langage du corps et remarquer de subtiles inflexions de la parole indétectables pour les autres.

Les empathes se sentent très mal à l’aise s’ils s’aperçoivent qu’on leur ment, qu’on les manipule ou qu’on est faux avec eux.

Ils n’acceptent ni ne tolèrent ce genre de comportement de personne, y compris d’eux-mêmes à cause de la manière dont ils se sentent à cause de cela. Et même s’ils sont très tolérants à la base, ils ne tolèrent pas du tout le drame inutile, le comportement égoïste ou égocentrique ; en particulier celui des narcissiques. Ils ne peuvent pas tolérer la négativité des autres, surtout le jugement et la jalousie. Ces attitudes absorbent immédiatement leur énergie..

Ils ne peuvent pas se mentir à eux-mêmes, ils ne peuvent pas faire semblant d’aimer quelque chose qu’ils n’aiment pas, qu’il s’agisse d’activités sociales ou de leur travail. Ils doivent se sentir utiles en faisant ce travail ou il finira par les rendre malades émotionnellement, spirituellement et physiquement. Beaucoup d’empathes travaillent dans des domaines créatifs tels que l’art, la danse, l’écriture, ou la musique ; des domaines qui leur permettent de s’exprimer, qui nourrissent leur âme, c’est essentiel à leur bien-être.

Ils ne peuvent pas non plus prétendre être heureux quand ils ne le sont pas, et le malheur peut revenir à chaque instant.

Les empathes sont très enclins aux sautes d’humeur à cause du bombardement d’énergies accablantes, négatives ou positives. Ils peuvent être faciles à vivre et heureux une minute et misérables la minute d’après sans transition logique. Quand ils sont malheureux, ils ne peuvent pas le cacher, même s’ils le veulent. Tout le monde peut le lire sur leur visage.

Qu’est-ce qu’un empathe et en êtes-vous un ? suite

Il y a une chose qui les rend très malheureux ce sont les restrictions.

Les empathes sont des esprits qui doivent avoir leur liberté de mouvement et d’expression. Ils se sentent emprisonnés par le contrôle, par des règles trop strictes, ou auxquelles ils ne croient pas, et par la routine. Beaucoup de leurs expériences de vie ont été audacieuses ou aventureuses, ils ont un grand besoin de découvrir le véritable pouls de la vie, qu’il soit bon ou mauvais. Et d’avoir eu ces diverses expériences de vie dont ils ont connaissance sur de nombreux sujets. Ils apparaissent souvent comme des gens sages aux yeux des autres, cependant ils sont généralement silencieux sur ce qu’ils ont accompli à moins qu’on leur demande. Ils sont plus à l’aise pour remarquer les réalisations et les qualités des autres.

Les empathes dégagent beaucoup de chaleur et de compassion qui attirent les autres à eux.

Les gens qui ne les connaissent pas le ressentent inconsciemment et s’ouvrent à eux pour leur raconter des choses personnelles sur leur vie. Avant de réaliser ce qu’ils ont fait, ils nous ont ouvert leur cœur. Les animaux s’attachent à eux très rapidement pour les mêmes raisons.

Leurs plus sincères connexions sont avec ceux qui sont comme eux, ceux qui les comprennent, et ceux avec lesquels ils peuvent être expressifs, ouverts, et francs. Ils peuvent former des amitiés durables avec ceux qui ne sont pas comme eux, mais ils auront toujours l’impression qu’il manque un élément dans la relation.

Les empathes ont du mal à rester concentrés sur des choses qui ne stimulent pas leur esprit.

Ce sont des rêveurs qui s’ennuient ou qui se distraient facilement. Lorsqu’on ne les stimule pas, leur esprit s’égare, parfois il se détache même de la réalité physique.

Ils vivent en dualité. Les empathes existent dans le monde sombre, dense, rempli de négativité et d’énergie faible appelé Terre, mais ils existent mentalement dans l’énergie pure, élevée, le monde optimiste de l’esprit. Il est difficile pour eux de rester les pieds sur terre car ils comprennent la liberté du monde alternatif, mais ils doivent rester les pieds sur terre car c’est de cette façon qu’ils accomplissent leurs missions terrestres.

À propos de l’auteur et de la traductrice : Sandra Véringa

J’ai rejoint l’équipe ESM en 2014. Il y a beaucoup de choses qui se passent sur la planète qui vont à l’encontre de mes valeurs, j’ai voulu faire de mon mieux pour jouer un rôle dans la création de changements. Depuis que je travaille pour ESM, il y a eu de grands changements dans ma vie et j’espère pouvoir sensibiliser et faire changer la mentalité de notre société.

Après Empathes : Qu’est-ce qu’un empathe et en êtes-vous un ?

Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes. Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!

Source : espritsciencemetaphysiques.com

Article de Claire C.   –   17 mars 2015

19 commentaires

  • marabout marabout

    très bon sujet de réflexion,MG !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    on se demande dès fois pourquoi certaines personnes viennent nous parler de leur problèmes,la réponse est dans cet article
    on a cette capacité à capter l’émotionnel,chez les autres (humains ou animal)
    mais souvent on préfère en faire abstraction

    je suis politicophobe ,à un stade avancé,mais j’ai pas envie de me soigner,
    c’est grave docteur?

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Bizarre, moi aussi Marabout ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • marabout marabout

      je te dirais,dès fois je fais mine de rien voir,car certains profitent de cette
       » gentillesse »,mais on sait faire la différence..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • GROS

    Attention néanmoins.
    Empathique un peu, c’est bien, mais trop c’est dangereux. En particulier quand on a affaire à des personnes très narcissiques, on peut complètement se faire bouffer, et être démoli intérieurement.
    Être très empathique n’est pas nécessairement une qualité, loin de là.

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Si Gros, mais c’est comme tout il faut savoir gérer, d’ailleurs Marabout le fait très bien.

      • GROS

        Non, ce genre de rapports psychologiques ne se « gère » pas.
        La seule solution pour l’empathique face à un PN est la fuite. Et c’est extrêmement difficile d’y arriver.

    • Bonjour :)

      Oui mais tu as pire chez les narcissiques, le pervers (PN), qui lui est apathique et ne pense qu’à sa gueule et est bien plus toxique encore, voire dangereux…. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      Akasha.

      • GROS

        Quand je parle de personnes très narcissiques, je parle bien sûr majoritairement des PN. (je parle des vrais PN ! Je suis prudent avec l’utilisation de ce terme, car je me rends bien compte que les gens ont tendance à l’utiliser pour désigner tout et n’importe quoi).
        Et un hyper-empathique face à un PN ne peut rien faire, ce n’est pas une question de « gérer ». Le mécanisme psychologique est tel que l’hyper-empathique est littéralement piégé.

    • nomdemon

      @ Gros
      Oui, je crois que ça peut devenir un défaut car on a beaucoup de mal à dire non même si on sait qu’on devrait…

    • marabout marabout

      http://anti-deprime.com/2015/05/17/etes-vous-plutot-neuro-droitier-ou-neuro-gaucher/

      ceux qui se reconnaissent dans la gaucherie,alternent avec leur
      hémisphère droitier:
      un pur gaucher va chercher une solution de manière différente ou contournée
      par rapport à un droitier
      comprendras qui pourra..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    je ne suis pas d’accord sur le terme apathique, car je connais des narcissiques pervers qui sont tout sauf apathiques !

    • Coucou Graine de Piaf

      Ah ? Normalement par définition un PN est apathique, il ne ressent rien pour les autres et seul ce qui le concerne l’intéresse, à la limite il peut faire preuve d’empathie pour lui même, mais pour les autres…

      Je suis restée en ménage trois ans avec un PN, bien entendu, je ne le savais pas, ce sont aussi de grand manipulateur !

      Akasha.

      • GROS

        J’ai eu le même cas.
        Il y a des PN aussi chez les femmes.
        La destruction insidieuse, petit à petit, est terrible.

        • Je compatis :) J’ai eu dure à m’en remettre car je suis une femme avec un gros caractère et de m’être fait piéger ainsi m’avait fait perdre confiance et le reste… Je suis revenue chez Orné en février 2013 et j’ai pu ainsi me reconstruire aussi bien mentalement, psychologiquement et matériellement. Ça m’a rendue plus forte sertes, mais je m’en serais bien passée..

          Akasha.

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Coucou ma Belle https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

        définition d’apathique : L’apathie désigne un état de fatigue et de mollesse accompagné d’une indifférence ou d’une absence d’émotions et de désirs. Le patient apathique ne ressent pas les émotions, est indifférent à tout, n’a envie de rien.
        Je suis restée 25 ans avec un PN vrai de vrai, et manipulateur en plus, et crois moi il n’avait rien d’apathique, ni tous ceux que j’ai pu connaître ici ou là.

  • gneu

    Bonjour à tous,

    personnellement, j’ai une approche un peu différente.

    Pour moi, l’empathie, l’apathie, le narcissisme, la perversion etc, tout ce qu’on appelle usuellement des « qualités » ou des « défauts » ou des « traits de caractères » (à tort) NE SONT PAS des caractéristiques des INDIVIDUS mais des caractéristiques des RELATIONS entre les individus.

    Ainsi, dire de quelqu’un qu’il est empathique ne veut pas dire grand chose selon moi (même s’il y a tout de même des tendances). En effet, on peut être empathique dans le cadre de certaines relations et pas du tout dans le cadre d’une autre relation. Un PN peut très bien devenir la cible d’un autre PN plus puissant. Un empathique qui a souffert peut très bien prendre « sa revanche » dans le cadre d’une autre relation en ayant quelques tendances PN, etc.

    Et on pourra en dire autant de tous les autres caractéristiques humaines et psychologiques. Comme par exemple la générosité. On peut être très généreux envers quelqu’un qu’on aime/estime et pas du tout avec quelqu’un qu’on exècre.
    Et tout cela est multidimensionnel et à géométrie variable et peut même s’appliquer avec des personnes que l’on ne côtoie que virtuellement. Par exemple, quand je lis GdP ou Biquette, je me sens plein d’empathie et totalement en confiance alors que je reste toujours très méfiant lorsque je lis du Gros (désolé, c’est ainsi ! Mais maintenant qu’il s’est confié sur son passé, ça va mieux !).

    Bref, en fait, idéalement, j’ai envie de dire que nous sommes tous des intuitifs non ? Avec, de temps à autre, dans le cadre de certaines relations, des moments de faiblesse.

    Voilà, c’était mon avis et je conçois que vous ne soyez pas d’accord, c’est votre droit et ça ne me fera pas changer d’avis ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • engel

    Faudra m’expliquer comment un véritable « empathe » peu se laisser « avoir » par un manipulateur PN?
    Un véritable « empathe » ressent les énergies, il ne décode pas!
    …Par contre il souffre énormément et à tendance à être asocial.
    Comme dit Gros, il fuit…

    Ceci dit, beaucoup se pensent « empathe ». Mais en vérité, ils ne font qu’inconsciemment décoder les signaux non verbaux émis par autrui,….signaux émis émis consciemment pour les pervers haut de gamme et pour l’immensité des autres, inconsciemment.