Les paysans Français disparaissent dans l’indifférence : un autre modèle est possible !…

En France, 200 fermes disparaissent par semaine au profit de grands groupes industriels, menaçant directement la souveraineté alimentaire du pays, mais aussi l’avenir de l’agriculture en général. L’association SOL (Alternatives Agroécologiques et Solidaires) entend résister en promouvant un modèle agricole sain, à taille humaine et en proposant des formations à l’intention de ceux qui souhaitent se convertir au métier de paysan.

SOL est une association de solidarité internationale créée en 1980 pour « replacer l’homme au cœur de son environnement », une démarche alimentée par « la protection des ressources et de la biodiversité ainsi que la sécurité et la souveraineté alimentaire ». Avec le projet intitulé « Biofermes » entamé il y a 18 mois, SOL souhaite soutenir une agriculture « plus saine, plus humaine, productive et respectueuse de l’environnement ». Le projet est mené de manière conjointe avec les acteurs locaux dans trois pays, en Inde au Sénégal et en France, avec le soutien d’autres organismes engagés comme Intelligence Verte et la ferme de Sainte Marthe ainsi que des personnalités comme Vandana Shiva et Pierre Rabhi.

Multiplier les formations pour démultiplier les petites fermes

Pour atteindre ces objectifs, SOL organise des formations de manière conjointe avec la Ferme Sainte Marthe. Ces derniers mois, plus de 100 personnes ont pu suivre un cursus de 50 jours à l’occasion duquel les participants ont pu se former aux bases de l’agroécologie. Dans le même temps SOL souhaite continuer à s’intégrer au réseau d’acteurs existants et contribuer à tisser les solidarités et l’entraide paysannes au niveau national et international en développant les nouveaux outils de l’autonomie locale comme les projets de préservation des semences anciennes adaptées au milieu de culture. Alors que des dispositifs similaires doivent désormais prendre place au Sénégal et en Inde, SOL a lancé un crowdfunding pour pouvoir poursuivre cet engagement dans le temps et participer à la généralisation de ces nouvelles pratiques agricoles.

« L’agriculture paysanne est une nécessité » nous explique Axelle Nawrot, chargée de communication au sein de l’association, aussi bien « d’un point de vue environnemental, social et économique ». « Pour que l’on vive mieux demain », il faudrait donc se tourner vers la polyculture et les circuits courts, le tout dans une perspective de redynamisation locale des territoires, tout en s’extrayant des logiques concurrentielles. L’objectif est de défendre les agriculteurs qui, dans le modèle d’aujourd’hui, sont poussés à s’installer sur des surfaces de plus en plus grandes et perdent leur indépendance au profit des industries de l’agro-alimentaire. Sept « micro-fermes », dont le Bec Hellouin, sont déjà rentrées en résistance en ayant intégré le réseau initié par SOL.

…/…

Lire la suite

Source Mr Mondialisation

 

46 commentaires

  • GROS

    Les relais de poste, multiséculaires, ont disparu dans l’indifférence.
    Un autre modèle était possible, on aurait pu les maintenir…

    C’est triste, cette société qui veut vivre avec son temps. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif
    Pauvre France dévoyée.

    • kris 29. kris 29.

      Aujourd’hui  » aubergiste », le bâtiment dans le j’exerce est une ancienne grange ….., refaite  » aux normes HACCP »…, mes Ancêtres tenaient un relais de poste, l’histoire continue, mais pas au même endroit, est-ce que , quelque chose de façon « homéopathique » se transmet,( on croirait entendre ma mère), … « vive les relais de poste disparus ».lorsque ça meurt, cela renaie plus loin……………..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • engel

      « C’est triste, cette société qui veut vivre avec son temps. »… et ses 10 millions de sans-emploi français.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • bonjour

    svp prix de la formation?????

    pour suivre les bureaux de poste..c’est qui qui a donné la banque de France aux rot machin ????

  • Runaljod

    Malheureusement, ça n’est pas la priorité de l’europe de maintenir des exploitations a taille humaine, ni a maintenir la biodiversité, entre la réconduction du glyphosate et les repas veggies imposés dans les cantines, tout est fait pour faire grossir les industriels. Cette europe du fric est une honte pour l’humanité. Il faudrait aussi que chacun se bouge le cul et arrete de nourrir le système. Le problème c’est que plus on mange mal, plus on devient débile et asservi.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Hier j’écoutais un conteur provençal, il a dit une phrase qui a été très applaudie :  » un paysan cultive pour le pays – d’où vient sont nom pays-an, un agriculteur cultive…. pour les grands groupes »

  • Faudrait que des migrants travaillent la terre, et là, sans doutes, les gens se réveilleraient « defendons nos paysans français! »

    Mince! Suis je bête! Les agriculteurs embauchent déjà à tour de bras les migrants…

    • SANTE

      Les migrants la travaillent déjà chez beaucoup d’exploitants. Vous avez du retard.

    • SANTE

      En attendant le bus à une gare routière, j’ai rencontré un travailleur saisonnier(femme) du Nord de la France. Elle m’a bien confirmé qu’elle ne trouvait plus de postes. La pauvre avait dormi sur les bancs en attendant son train pour rentrer chez elle. Je lui ai dit d’abandonner surtout qu’ elle était soumise aux nombreux produits toxiques.
      Le dernier employeur de la Drôme ne l’avait même pas averti qu’elle n’avait pas à se déplacer!

      • Là je rejoins, même les espagnols et portugais ont de plus en plus de mal.
        J’avais ramassé un polonais dans cette même situation……

        Il n’y a pas de volonté politique de maintenir, voir développer l’agriculture dans le pays.
        Pourtant, dans l’import export beaucoup rêvent de financer à coup de millions des produits français ( sans pour autant arrêter le Maroc ou l’Espagne).

        Par chez moi, ce sont des milliers d’Ha , beaucoup en terrasse certes, laissés à l’abandon.
        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • engel

      Necessité fait loi, tout reviendra, mais pour l’instant c’est du domaine de l’exception.

      Il est excessivement difficile, voir impossible, pour « un p’tit nouveau », de se faire une place « dans la terre française ».
      …Surtout s’il déroge au conventionnel!

      Ce brave homme va se heurter à beaucoup de monde.
      A commencer par tout le tissu relationnel(mafia) des gros agriculteurs qui n’auront pas pu s’accaparer ses terres(…pour devenir encore plus grand).
      Sans parler du monde « administrato-sanitairo-agricole »https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • SANTE

    Bonjour,
    Voltigeur, il faudrait mettre toutes les informations que les lecteurs peuvent t’envoyer même si elles peuvent être contraire à tes idées. . De plus, il se passe beaucoup de choses en France.
    Ensuite, les paysans pourront se plaindre seulement quand ils voudront bien revenir sur terre. Qui ne veut ou n’investit pas assez dans la vente par internet aux particuliers? Qui refuse les nouvelles technologies pour vendre de manière autonome?
    Qui refuse d’associer les anciennes méthodes(trop pénibles) et les les nouvelles?
    Qui préfère Leclerc à internet?
    Qui refuse Chronofresh ?
    un seul exemple: Les ravioles de Montmirail: Il faut que je me lève à 5h du matin et faire 10 km pour retrouver le producteur qui livre les restaurants!
    Qui veut vendre ses produits aux chinois?
    Qui vend ses terres aux chinois pour faire plus d’argent?
    Qui a vendu ses fermes aux hollandais ou anglais?
    Qui utilise des pesticides?
    Qui ne veut pas faire ou vendre du lait de chèvre/brebis
    Là, je vous arrête. D’autres solutions sont possibles mais trop contraigantes pour nos paysans.
    ….
    Idem pour les artisans.
    Moi, je veux bien faire travailler les locaux ou français mais eux n’ont pas envie de changer de systèmes.

    • Volti reçoit sans doutes des milliers d’info par semaine.
      Si un sujet te tiens à Coeur, montes un blog, c’est vite fait.
      Sinon partage dans les news, le forum en faisant des renvois…

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Voltigeur Voltigeur

      C’est impossible, il y en a des gigas et des gigas, cette page vos news et liens est faite pour que vous puissiez partager vos trouvailles.. ;)

    • En 1995 j’ai passé le BPA, brevet professionnel agricole. J’avais un an de trop pour pouvoir toucher la Dotation aux Jeunes Agriculteurs, DJA, de 200 000F soit 30 000 euros.
      Déjà à l’époque il était quasi impossible pour quelqu’un qui n’est pas du coin de trouver un bout de terrain pour s’installer. Même 5000m2. Ici, en ariège, mais c’est pareil partout, les agriculteurs n’ont qu’un souci, s’approprier tout ce qui est autour de chez eux, même si ce n’est pas exploitable, quitte à se brouiller avec les voisins. Alors un étranger…
      pensez vous !
      J’ai demandé à mes voisins s’ils pouvaient me louer, ou prêter, 3 hectare pour pouvoir m’installer. Ah non, y a la prime à l’herbe… (ça marche aussi pour les ronces ?).
      Bon, j’ai fait autre chose, jusqu’il y a 8 ans, où j’ai réussi à m’installer an agriculture sous régime de cotisant solidaire, avec 18m de serre… hé hé… en déclarant que je travaillais plus de 150 heures par an (avis aux amateurs) car c’est un autre façon de s’installer. je fais de l’aloé vera, serre chauffée, et je suis sous statut « fleurs coupées »… mais bon, je peux bosser, et comme je transforme, j’arrive à peu près à m’en sortir.
      Tout çà pour dire que c’est bien beau de conseiller de revenir à des des petites exploitations à taille humaine et tout et tout, mais c’est les proprios de terres qu’il faut convaincre… et çà c’est pas gagné, quand on voit la relève et leur mentalité.

      • Voltigeur Voltigeur

        Je vois ça chez moi aussi, il y a une « caste » de paysans qui même si les terres sont en friche, ne les donnent pas, car il est extrêmement difficile de déloger un fermier à qui on a donné le droit l’exploitation même à titre gratuit. Ma proprio est dans ce cas et le gars est indélogeable..

      • engel

        Merci pour ce témoignage,

        …je me sens moins seul dans mon argumentaire!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • engel

      Oh que oui!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Sans parler des prix déraisonnables pratiqués par beaucoup…

  • JBL1960 JBL1960

    « replacer l’homme au cœur de son environnement » en fait c’est tendancieux et on a pu le voir avec l’exemple du peuple Shuar en Équateur qui lutte contre les sociétés minières chinoises.
    En fait ; « Les visions du monde indigènes ne privilégient pas les humains par rapport à la nature, mais considèrent que les humains font partie du monde naturel et qu’ils ont la responsabilité de vivre en équilibre avec la terre plutôt que de la dominer. » La ligne supplémentaire du Président Correa sur « vaincre la pauvreté » n’ajoute rien à la relation humaine avec la Création et attise plutôt la confusion basée sur le désespoir économique provoqué par le système d’extraction capitaliste qui endommage la terre et les humains.
    Pour ceux que ça intéresse, l’intégralité de l’article est là ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/12/11/les-peuples-autochtones-shuars-vs-ste-miniere-chinoise-exsa-en-equateur/

    Sur ce point précis il y a l’exemple réussie de la Révolution sociale espagnole ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/09/20/de-chacun-selon-ses-forces/

    Et l’appel à une grève générale, illimitée et expropriatrice, car ce ne sont plus les paysans qui possèdent les terres, mais les banques : Crédit Agricole par exemple, alors que ces banques finances la colonisation par exemple et pas les paysans ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/11/17/pour-une-greve-generale-illimitee-et-expropriatrice/ Et on ne mélange pas tout, en lien « À mon frère le paysan » d’Élisée Reclus

  • GROS

    replacer l’homme au cœur de son environnement

    Encore des zozos qui se croient autorisés à remettre les autres à leur place…

  • Cyrildu44

    Les ZADistes à NDDL repensent l’agriculture sans le moindre produit chimique : c’est peut-être cette vision qui nous permettra de continuer à manger des légumes ayant poussé sur nos sols…du moins ce qu’il en reste.

  • Différence

    « L’indifférence est aussi ruineuse que la différence est enrichissante. »

    Robert Sabatier

    http://www.youtube.com/watch?v=DXR9cyde_MU

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Eric...

    Si vous êtes agriculteurs, en bio et autonomes, vous n’intéressez pas le système, car vous n’achetez pas ce que propose le marché « américain » pour nourrir vos bêtes et vos plantes…
    Vous proposez des solutions qui vont à l’encontre de l’économie et qui sont nuisibles aux affaires des banques et autres fournisseurs…
    Il faut en plus venir chercher votre lait…
    C’est pour ça aussi que les petites fermes disparaissent, souvent tragiquement.

    Quant un jeune s’installe, il a droit à des prêts bonifiés, c’est à dire que les intérêts sont payés par l’état.
    Les banques font emprunter plus que nécessaire et demande au jeune de placer l’excédent, ce qui est totalement illégale.
    Ca reste un secret de polichinelle dans le milieu agricole, et pour les banques, c’est pleins d’avantages…
    Si un agri pouvait nous donner son avis ?
    Merci

  • laspirateur

    Le temps que les chinois nous coupent l’herbe sous le pied en subtilisant les terres arables françaises (faut-il encore pouvoir dire que l’on est français); les USA auront-ils tôt de venir jouer les donneurs de leçon pour se redorer le blason devant les Européens, ou l’Europe se laissera-t-elle bouffer toute crue comme elle a maintenant l’habitude de le faire?…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif