La chaîne d’information RT lancée en France en décembre, les médias du système s’inquiètent….

Ils n’auraient pas besoin de s’inquiéter les médias, s’ils faisaient leur boulot correctement. Mais accuser un nouveau venu de propagande pro-russe alors, qu’ils passent leur temps à faire la propagande pour la mondialisation et l’ultra libéralisme macronien (qui ne fait qu’appliquer les GOPE) et qu’ils bavent sur la Russie, quitte à « enjoliver » leurs articles… Pas étonnant qu’il y ait défection sur leur vente, la confiance ça se mérite, les lecteurs, ne sont pas tous des moutons de Panurge prêts à croire ce que dicte le gouverne-ment. L’information doit être impartiale, et il ne tient qu’aux lecteurs de se faire leur opinion, sans être influencés.

Wikipédia

RT sera lancée en France en décembre et les médias du système rivalisent déjà d’injures et de sous-entendus pour tenter d’en contrecarrer les effets qui ajouteraient encore plus de crise dans la situation déjà pas reluisante de la presse française. Avertir les Fraudes, intimider les clients et se lier entre concurrents pour chasser le nouveau venu, ce qui fonctionne dans une guerre des boulangers à Rouillac peut aussi marcher dans les grands médias.

Elle « sent le souffre » pour La Tribune, est un « organe d’influence » pour Macron – alors simple candidat à la présidence – un moyen de « manipuler l’opinion » pour Les Inrocks qui y ont consacré un dossier titré « Poutine vous mate » – « critiquée pour sa couverture pro-russe de l’information » pour Ouest-France ou « outil d’influence russe » pour Le Monde, une chose est sûre, RT en France ne laisse personne indiffèrent. On aura vu la presse française bien plus prudente avec les grandes oreilles de la NSA ou la CIA dont un ancien agent achète à tour de bras des médias dans les Balkans, région toujours stratégique où la Russie conserve de forts appuis dans le peuple et où les médias sont néanmoins très suivis dans la société.

Financée à 100% par l’État russe, « RT est soupçonnée, au même titre que l’agence de presse en ligne Sputnik, d’être un instrument de propagande et une source d’informations mensongères (« fake news ») au service de la politique de Vladimir Poutine », insinue La Tribune. Des accusations qui ont un vieux fond puant qui laisse songeur : le même qui fleure bon l’accusation d’intelligence avec l’étranger, la cinquième colonne, le Maccarthysme.

Xenia Fedorova, qui dirige la chaîne après avoir géré l’agence de presse Ruptly – elle aussi dépendante des médias officiels russes – à Berlin répond aux accusations : « Nous sommes une chaîne russe financée par l’État, mais dans un groupe où les équipes sont internationales et composées de peu de Russes. Notre modèle économique et notre concept ne sont pas tellement différents celui de chaines d’information internationales comme BBC News ou France 24. Notre objectif est de couvrir les actualités locales, régionales et internationales qui touchent la France et le monde francophone, tout en mettant l’accent sur les aspects trop souvent négligés par nos confrères. »

RT, basée à Boulogne va recruter 150 personnes dont 50 journalistes et se centrer, comme les autres médias français, sur Paris. Pas de grands noms à priori, si on exclut des rumeurs sur Zemmour et Elkabbach. Elle veut capitaliser sur l’audience du site d’information, lancé depuis un an, qui a doublé depuis son lancement et qui est maintenant très lu, notamment par les personnes sympathisantes des partis de droite (UMP, FN, DLF, UDI etc…) et beaucoup de jeunes. La chaîne diffusera 24h/24 dont 10 heures de direct par jour et un journal chaque heure. Le budget sera de 20 millions d’euros et la chaîne devrait aussi être disponible sur les satellites Astra 19.2 et Eutelsat 5W.

RT existe déjà en anglais depuis 2005, en arabe depuis 2007, en espagnol depuis 2009 tandis que l’agence Ruptly a été lancée en 2013. Elle revendique 70 millions de téléspectateurs dans 38 pays. Le développement de RT s’est accompagné d’une forte hostilité des médias établis et même de certains gouvernements (Lettonie, Allemagne, Royaume-Uni), de pressions envers les journalistes, les directions, la diffusion de fausses informations dans la presse du système etc. dans un cadre qui relève d’une véritable « guerre froide de l’information ».

Au sein de l’équipe française, Jérôme Bonnet, cofondateur du journal satyrique Zelium, sera le rédacteur en chef adjoint en charge du digital, Nadia de Mourzitch, ancienne directrice adjointe des magazines de TF1, gérera les programmes avec Jean-Maurice Potier, ex-présentateur de JT sur LCI, Vincent Fazekas, consultant, est nommé directeur du marketing. Le comité d’éthique est composé de l’économiste Jacques Sapir et de l’ancien député Thierry Mariani, deux personnalités connues pour leur engagement pro-russe. Hélène Carrère d’Encausse s’est cependant désistée.

La chaîne a obtenu un conventionnement du CSA, bien obligé – rien dans ses règles ne lui permettait de le refuser : « nous ne sommes pas dans la logique d’un appel à candidatures pour l’octroi d’une fréquence hertzienne mais dans le seul champ de la liberté de communication », répondait Olivier Schrameck, son président, au Monde.

RT fait la critique radicale des médias du système

Loin de baisser les yeux, RT en France aggrave la jaunisse des médias établis en se livrant à une critique radicale de ceux-là. Dans les Inrocks, Xenia Fedorova répond aux accusations : « “Notre but est de donner aux audiences françaises des infos rapides, crédibles, et qui n’apportent pas un seul point de vue, qui présentent aussi l’autre partie de l’histoire (…) Offrir une perspective différente en somme, et en disant cela je ne parle pas de ce que les médias nomment “le point de vue russe” : c’est totalement faux.” »

Elle dénonce sur son site le parti pris des médias du système envers RT : « depuis quelques mois, je suis le témoin privilégié d’un phénomène que je n’aurais jamais cru possible dans le pays de Voltaire […] la campagne de dénigrement permanent dont est victime RT France dont le lancement n’a même pas encore eu lieu ! ». Pour elle, « ces accusations pourraient aisément être réfutées en à peine quelques minutes de recherche, ce que tout journaliste digne de ce nom devrait faire avant publication. Pourtant, dès lors qu’il est question de RT, il semble que ces élémentaires vérifications soient rarement, voire jamais effectuées, comme si les médias mainstream n’entendaient pas laisser les faits faire obstacle à leurs scénarios alarmistes pré-écrits ».

Elle dénonce le parti-pris des médias du système pour Macron, qui lui a refusé d’accréditer Sputnik et RT au motif que ces médias seraient des « agents d’influence » qui diffuseraient des contre-vérités à son égard… ou qui lui seraient opposés. Curieuse vision de la démocratie. « Durant cette année d’élection présidentielle, cette presse grand public, qui accuse RT de partialité, n’a pour l’essentiel produit qu’une gigantesque et concertée campagne de promotion pour le candidat de son choix, répétant à l’envi les éléments de langage forgés par ses équipes ».

Conclusion logique : « les médias mainstream ont avant tout tourné le dos à leurs responsabilités, cessé de faire leur travail. Ironie du sort : ces médias qui alertaient partout sur la nécessité impérieuse de lutter contre les fake news en sont devenus les principaux propagateurs ». Avec le lancement de RT en décembre, nombre de gens dans les rédactions du système vont pouvoir se faire des cheveux blancs. Le monopole de l’information, déjà ébréché par les médias de réinformation sur internet, est en train de s’effondrer. Comme en 1989, le Mur tombe. Mais plus à Berlin, à Paris.

Source OJIM (Observatoire du Journalisme)

 

 

22 commentaires

  • Paul75

    Excellentissime nouvelle (Dieu existe?). Je crois que je vais me résoudre à rebrancher ma télé, au grenier depuis une douzaine d’années.

  • lansquenet

    Génial !
    Mais oseront ils dire ça par ex ?

    PLAN COUDENHOVE-KALERGI

    « Ce n’est qu’à travers l’alliance avec le meilleur sang bourgeois que les éléments les plus capables du développement de la noblesse féodale d’antan s’élèveront vers une nouvelle apogée ; ce n’est qu’à travers l’union avec les sommets de l’européanité non juive [Krupp] que l’élément juif
    de la noblesse du futur parviendra à son plein épanouissement […]
    Notre âge démocratique est un pitoyable interlude entre deux grandes époques aristocratiques […]
    Dès qu’une nouvelle et véritable noblesse se sera constituée, la démocratie disparaîtra d’elle-même […]
    L’humain du lointain futur sera un métis […].
    La race du future, EURO-NÉGROÏDE (eurasisch-negroide Zukunftsrasse), d’apparence semblable à celle de l’Égypte antique, remplacera la multiplicité des peuples… »

    ‘Praktischer Idealismus’ Coudenhove-Kalergi, un des pères de l’UE

    http://agoravox.fr/tribune-libre/article/le-plan-kalergi-genocide-des-172751
    https://www.youtube.com/watch?v=Rf3bymzCnnE (Nick Griffin parlement UE)

  • partisan

    Pas mal, cela contentera les élites, parceque eux, sont depuis longtemp pour que les gens apprennent la véritée. C´est du voulu. La raison pour n´est autre que d´y fouttre le souque dans et entre la population. Et aussi contre le gouvernement ainsi que certaines institutions. Toujour suivant ce qui sera diffuser. Le système en arrive a sa fin, mais peu se trimballent sur des sites internet comme LME et autres sites dit conspirationniste, donc cela arrangera les élites.
    Ils en sont persuader que étape par étape ils y arriveront à leur NOM

  • Panurgie

    Évidemment que Russia Today est un média d’influence (1)
    Comme la BBC, France24, ou encore Al-Jazeera. Ces dernières ne sont pas interdites en France, RT ne l’est pas non plus.

    Ça me dépasse qu’on puisse critiquer à ce point les médias traditionnels français pour perdre toute objectivité dès qu’on parle d’un média russe. Rt va faire comme sputnik, sous couvert d’une version alternative la chaîne va diffuser les infos sous un angle très critique envers l’Occident (enfin les gouvernements, en abordant le sujets sécuritaires/immigration/corruption,etc…). À côté de ça la Russie sera mise en avant ainsi que ses alliés.

    Bref c’est ridicule de ne pas se rendre compte que RT est un média fait pour influencer et propager une vision de la Russie. Apres RT jouera beaucoup sur le fait d’être marginalisé, elle le fait déjà d’ailleurs(la vieille ficelle de la victimisation). Elle reprendra quelques thèmes conspi, car ils sont pas fous, ils savent qu’ils ont une audience particulière dans le milieu, et comme toute chaîne RT soignera son audimat notamment conspi, comme elle le fait déjà dans sa version anglaise via Tony Gosling qui « suit » le dossier illuminati (2).

    En fait RT fera exactement la même chose que la BBC mais avec un angle différent, pour un public différent. Il faut être idiot pour ne pas voir qu’il s’agit d’une chaîne sous contrôle, qui a un but politique et géopolitique. Mais bon j’imagine que etre critique envers le système suffit pour que certains accrochent, et pensent qu’il s’agit de la réalité.

    Critiquer ceux qui regardent BFM pour regarder RT, c’est d’un comique. Mais bon les russes se frottent les mains, c’est une avancée dans la stratégie de communication de la Russie, qui il faut le dire est particulièrement bonne, même si elle encore très loin de la communication et de l’influence US. Refuser Washington pour se jeter dans les bras du Kremlin, belle cohérence.

    Après les médias traditionnels hurlent mais en réalité tout le monde s’en fout un peu, une chaîne d’influence de plus ou de moins…

    (1)https://www.monde-diplomatique.fr/2017/04/AUDINET/57379

    (2) La France Russe: enquête sur les réseaux Poutine, p175, Fayard, 324p.

      • Sauf que d’un côté tu as des médias de masse qui nous racontent en France que les types qui décapitent des enfants sont des rebelles modérés qui défendent la liberté en Syrie et les casques blancs des héros et de l’autre, RT et Sputnik nous montrent sans la moindre ambiguité que ce n’est pas le cas.

        Ce n’est pas de la propagande. C’est juste la vérité. Et c’est de la mauvaise foi de prétendre le contraire car il y a des photos, vidéos, et témoignages divers qui montrent qu’on nous raconte des salades, même s’ils racontent tous la même salade, ça reste un mensonge. Et ils pourront toujours critiquer RT pour ça, ils ont montré depuis leur ouverture qu’ils sont nettement plus crédibles que nos médias. Après libre à toi de ne pas adhérer juste parce que c’est un média russe mais si c’est le cas, la propagande a bien fait son oeuvre.

        La BBC quand à elle n’a pas pour obligation de s’enregistrer comme agent de l’étranger (contrairement à RT) et elle est libre de distiller ses mensonges bien réels sur la Syrie:

        http://www.fawkes-news.com/2013/10/ancien-ambassadeur-britannique-la-bbc.html

        Tout comme France 24 pour l’Ukraine:

        http://www.fawkes-news.com/2016/10/quand-france-24-bidonne-totalement-un.html

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      Oui, mais on a vu Poutine à l’œuvre en obligeant les grands industriels russes à ne pas licencier.
      On a vu Poutine à l’œuvre avec les femens qu’il a envoyé en prison parce qu’elles le valaient bien.
      On a vu Poutine à l’œuvre contre le prosélytisme des homos.
      On a vu Poutine à l’œuvre en considérant que la chrétienté est à défendre par-dessus toutes les autres religions.
      On a vu Poutine à l’œuvre en défendant seul contre tous le gouvernement de Bachar el Assad et finalement démontrer que c’est lui qui avait raison contre tout l’Occident.
      On a vu Poutine à l’œuvre en se moquant des Occidentaux qui ne défendent pas leur patrie ni leurs ressortissants et en protégeant du mondialisme ses compatriotes.

      Oui, La Russie de Poutine a beaucoup à apprendre aux occidentaux mondialistes.

    • logic

      il faut toujours être critique envers l’accident…. ça permet de les éviter ensuite

  • Et dire que le macronien de service voit la paille dans l’œil du voisin mais ne regarde pas la poutre dans le sien.
    Actuellement nous ne finançons pas les médias étrangers alors que nous finançons les pauvres milliardaires qui tiennent les média français. en clair il faut etre heureux de payer la VASELINE.
    A qui appartient le monde diplomatique? ‘im-monde? l’aberration? lepoint? HEUREUX de se faire sodo*iser, et de payer deux fois pour se faire mettre. Donc du masochisme a l’état pur.
    PS: le jour ou l’on mettra les cons en boite, tu ne sera pas au dessus du couvercle.
    Ce n’est pas une insulte mais le constat d’un fait établi.

  • Et pour preciser certaines choses,
    https://fr.sputniknews.com/international/201711091033808173-reseaux-sociaux-russie-pays-interessant/

    Vkontact le fesse de bouc russe est largement plus interessant. Les abrutis n’y foisonnent pas.

    https://vk.com/id294245371

  • Ils ont fait fort aux US. Ils demandent à ce que RT se déclare en tant agent étranger…

    « Le Département américain de la Justice a donné jusqu’au 13 novembre à la société chargée de la diffusion de la chaîne RT aux Etats-Unis pour s’enregistrer comme «agent étranger», en vertu d’une loi votée en 1938 pour contrer l’influence du nazisme. »

    https://francais.rt.com/international/45444-washington-ordonne-enregistrement-rt-comme-agent-etranger-etats-unis

    Ils font vraiment tout pour se mettre encore plus à dos la Russie.

  • Paul75

    Appel aux installateurs de télé : quel est le moyen le plus économique pour recevoir uniquement RT sachant que je n’ai pas besoin des autres chaînes TNT ou par parabole (anal+ etc…etc…) ? D’avance merci.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • La Russie commencera à appliquer la semaine prochaine les mesures de rétorsion adoptées en réaction aux pressions exercées sur la chaîne RT aux États-Unis, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.
    Autrement dit certaine chaînes américaine dites *** liberté vont se ramasser dans les grandes largeurs.
    Attendons nous a les entendre hurler contre les atteintes a la liberté d’expression en Russie.

    https://fr.sputniknews.com/international/201711091033813693-rt-discrimination-moscou-mesures-retorsion/

    « Andreï Klimov, président de la commission pour la défense de la souveraineté du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), avait noté dans la matinée dans une interview à Sputnik que les médias américains faisant de la propagande en Russie pourraient se retrouver dans les mêmes conditions juridiques de travail que Sputnik et RT aux États-Unis. »