La RPD détruit plusieurs pièces d’artillerie de l’armée ukrainienne, dont les artilleurs avouent, qu’ils ne savent pas sur quoi ils tirent…

C’est incroyable ça, ce conflit est un piège à cons et il semblerait que, ceux qui sont censés « mettre la bonne parole », ne sachent plus comment faire, à moins qu’ils ne le veuillent pas et que ça pousse la Russie à intervenir pour aider la population russophone. Pousser la Russie à la faute est ce le but recherché ? A qui va profiter ce désastre ?

Dans une déclaration faite hier, alors que le chef de la République Populaire de Donetsk (RPD), Alexandre Zakhartchenko, s’était rendu sur les lieux bombardés la vieille au soir par l’armée ukrainienne, le chef de l’État a tenu à dire que l’attaque de la veille n’était pas restée impunie.

Alors que la RPD continue de respecter les accords de Minsk, il semble néanmoins que l’exaspération des autorités de la république soit au diapason de celle de la population.

La patience des autorités de la RPD ayant semble-t-il atteint ses limites, l’armée de la RPD a répliqué aux tirs de la soirée du 5 novembre pour détruire plusieurs pièces d’artillerie ennemies, ainsi que des abris fortifiés d’où les coordonnées de tirs étaient données, et surtout, cette réponse a été médiatisée.

« Nous n’avons pas laissé l’agression des FAU sans réponse. Les forces armées de la RPD ont détruit deux batteries d’artillerie, et trois bunkers dont l’un était un poste de commandement qui servait à ajuster les tirs sur Donetsk, » a ainsi déclaré Alexandre Zakhartchenko.

Cette réponse fut ciblée, pour ne frapper que des installations militaires, au contraire des soldats de l’armée ukrainienne, qui admettent publiquement à la télévision, qu’ils ne savent même pas sur quoi ils tirent !

« Honnêtement, nous ne savons pas sur quelles cibles nous tirons. On nous donne des coordonnées, nous tirons un ou deux obus. Si de l’autre côté, cela ne se calme pas, alors nous tirons une autre paire d’obus », a ainsi déclaré un artilleur ukrainien.

Une déclaration qui a de quoi laisser pantois, tant elle est choquante.

Quoi qu’il en soit, la réponse de la RPD a été efficace, puisque durant les dernières 24 heures, les violations du cessez-le-feu par l’armée ukrainienne sont tombées à 18 (contre 51 durant les 24 h précédentes).

Cette réponse a eu plus d’effet que les demandes des autorités de la RPD adressées à l’OSCE concernant le fait de rapporter scrupuleusement le bombardement du district de Kievskyi.

« L’Ukraine bombarde de nouveau des zones résidentielles avec de l’artillerie lourde. Il n’y a pas d’unités militaires ici, seulement des quartiers civils, une école, des infrastructures publiques. Cela montre que Kiev détruit délibérément la ville de Donetsk. C’est un crime, et j’espère que les représentants de l’OSCE vont réagir à cet incident et enregistrer les bombardements », avait ainsi déclaré Alexandre Zakhartchenko lors de sa visite des sites bombardés.

« Les représentants de l’OSCE n’estiment pas nécessaire d’enregistrer des faits évidents. Parce que leur enregistrement montrerait que l’Ukraine a déclenché une guerre ici, et que tout est de la faute de l’Ukraine. Pour l’OSCE, qui supportait initialement l’Ukraine, enregistrer ces faits serait une reconnaissance de sa défaiteEt, profitant des médias, j’en appelle à tous les représentants de l’OSCE en leur demandant d’enregistrer ce bombardement. Pour notre part, nous transmettrons également notre rapport au CCCC », a déclaré un peu plus tard Alexandre Zakhartchenko.

Il serait en effet temps que l’OSCE fasse son travail, quand on voit que depuis le début de la trêve académique (commencée le 25 août 2017), l’armée ukrainienne a violé le cessez-le-feu à 2 494 reprises, tirant 9 719 projectiles et obus et 463 roquettes de lance-roquettes multiples, qui ont tué quatre civils, en ont blessé 17 et ont endommagé 100 habitations.

La reprise des hostilités à grande échelle dans le Donbass se rapproche de plus en plus, et les instances internationales chargées d’empêcher cela regardent ailleurs.

Christelle Néant pour DoniPress

7 commentaires

  • Panurgie

    Propagande:

    « Action systématique exercée sur l’opinion pour lui faire accepter certaines idées ou doctrines, notamment dans le domaine politique ou social. » Larousse

    C’est marrant j’ai chez moi une dizaines de journaux de la première guerre mondiale et on trouve exactement le même genre d’accusations envers les artilleurs allemands. Les vieilles recettes restent efficaces apparemment.

    Sinon les artilleurs ne savent pas souvent sur quoi ils tirent, vu qu’ils n’ont pas toujours vu sur la cible. C’est à partir d’un ordre et de coordonnées qu’on fait un tir d’artillerie et ce n’est pas propre aux ukrainiens pour le coup. Les artilleurs n’ont même pas à savoir la cible, ils appliquent simplement les coordonnées.

    Après évidemment que des fois ça dérape mais si les chiffres qui sont donnés par l’article sont vrais 9719 projectiles et obus, et 463 roquettes avec seulement 4 morts et 17 blessés civils c’est que les artilleurs ukrainiens ne visent presque jamais la population. Car des tirs à l’artillerie lourde sur des quartiers résidentiels seraient bien plus ravageurs que 100 maisons endommagées et 4 morts civils. J’ai même envie de dire que si les chiffres et les allégations de tirs contre des zones civils s’avèrent exacts,vu le nombre d’obus et vu le nombre de victimes civils les artilleurs ukrainiens sont excellents. Bien meilleurs que les français, les russes, ou les américains.

    • Pignoufou

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      C’est quand même plus facile d’argumenter quand on se sait être proche du vrai, qu’on se pause de bonnes questions et qu’on a quelques éléments évidents à mettre en avant pour étayer ses suppositions.

    • L’artilleur ainsi que le tireur sur char savent a peu pres ou arrivent les pélots.
      Mon frère a eu l’expérience avec un aspirant, chef de char qui donnait des coordonnées de tirs. Mon frangin a demandé confirmation des coordonées, en mettant l’interphone sur la radio pour tout le groupe de char, ce qui lui a permis de ne pas se faire planter car l’obus d’exercice est arrivé a 10 m du VTT de commandement dans lequel se trouvait le général commandant les manœuvres.
      Mon frere savait tres bien ou arrivait le pelot a huit km.

    • Va donc t’entrainer en ukraine, tu sera ensuite meilleur a la pétanque.

  • Je devais le sentir, pour une fois que la RPD riposte.
    Leurs artilleurs ont l’ordre formel de ne pas répondre aux tirs.
    Lors de la prise de l’aéroport de Donetsk les forces de Donetsk ont récupéré 2 a 300 tonnes d’armes et munitions ainsi que plusieurs stations radars us de pointe.
    Ces radars detectent la direction et la trajectoire des obus tirés.
    Ils en ont recupéré plusieurs que les usa avaient réclamé a cors et a cri. Ils n’ont pas été restitués a washington, et depuis les resistants du Donbass ont appris a s’en servir..

    http://lesmoutonsenrages.fr/2017/11/07/larmee-ukrainienne-bombarde-lourdement-le-district-de-kievskyi-a-donetsk-un-civil-blesse-et-plusieurs-batiments-endommages/#comment-574814