Héritage et héritiers de Mouammar El Kadhafi…

Que voulait vraiment le Guide Mouammar Kadhafi pour son pays et l’Afrique? A l’heure où des questions sont posées sur certains financements électoraux par Kadhafi, le Guide revient sur le devant de la scène. Les projets qu’il avait pensés sont un héritage, que son peuple et l’Afrique, souhaiteraient bien voir se réaliser. Voici ce que nous en dit Michel Sangwa, Coordinateur Général du C.R.I. pour la République Démocratique du Congo. Quand on parle de Paix, de Partage, de Liberté, de Bonheur comment ne pas être d’accord ? Merci à Thom Aldrin

Il y a six ans, le 20 octobre 2011, mourait, ignoblement assassiné au grand jour, le Frère Guide de la Grande Révolution d’Al Fatah du 1erseptembre 1989. C’était un coup de tonnerre qui a vu l’Afrique et les Africains s’effondrer, car le Leader venait de s’en aller, l’arme à la main, sans terminer le combat de libération et de développement qui était le sien en faveur de notre continent et de toute l’humanité.

Quelques semaines ont suffi pour se rendre compte, même dans le groupe des commanditaires et exécutants de ce macabre coup, que l’assassinat du Grand Chef Traditionnel Africain était et constitue une perte incommensurable, un trou béant où se trouve engouffrée l’Afrique, la Libye et même la planète. Sa disparition forcée a été une source de lourdes conséquences, interminables si l’on n’y prend pas garde. L’observation de ce qui se déroule en Libye et dans les États qui lui étaient très liés en dit long. Les commanditaires, aujourd’hui identifiés, mais qui se rejettent encore la balle comme on peut le lire dans le magazine de l’Afrique Libre « RENAISSANCE » n° 4 de septembre 2016, en savent quelque chose. Tous, à l’instar du Frère Guide assassiné, ont vu le pouvoir leur glisser entre les doigts, même pour celui qui était arrivé À la fin du mandat et qui pensait voir celui-ci (le pouvoir) se conserver dans son camp…

Toutefois, bien que physiquement absent, le Leader demeure plus vivant que jamais dans nos cœurs ; car il n’a pas laissé les orphelins les mains vides, mais leur a légué un héritage intarissable dont, malheureusement, les héritiers ne sont pas conscients tant les ennemis de l’Afrique et de l’humanité, parmi lesquels on compte même des africains, ne ménagent aucun effort pour cacher et enfouir ce précieux héritage. Cet héritage, qui est plus que tout l’or du monde, est appelé la « Troisième Théorie Universelle » contenue dans le « Livre Vert » et qui mérite très largement d’être vulgarisée et appliquée pour produire de l’or pour chacun et pour tous dans notre recherche du bonheur. Ne pas parler de cette Théorie lorsqu’on parle de Mouammar El Kadhafi, c’est vouloir l’assassiner pour une seconde fois et peut être considéré ni plus ni moins comme une ignoble trahison.

C’est cette théorie qui l’a conforté dans sa résolution de convoquer la réunion du 9.9.99 (9 septembre 1999) à Syrte, considérée comme le point de départ et le jour où il aurait signé son « arrêt de mort ». Car c’est cette réunion qui a été à la base de la création de « l’Union Africaine, antichambre des Etats-Unis d’Afrique » qu’il souhaitait de tous ses vœux, comme on peut le lire dans le magazine susmentionné.

C’est au cours de cette réunion que les Chefs d’Etat africains ont pris conscience et ont été inspirés pour nourrir la conviction que l’Organisation continentale méritait d’être revitalisée pour jouer un rôle actif et être en mesure de répondre aux besoins de leurs peuples et aux exigences de la conjoncture actuelle, en même temps qu’ils devaient se déterminer pour éliminer le fléau des conflits – engagés, nourris et stimulés en dehors du Continent – qui constituent un obstacle majeur à la mise en œuvre du programme d’intégration et de développement de notre Continent pour une Afrique forte, unie et capable de relever les défis qui sont les siens à tous les niveaux et d’assumer sa responsabilité de mobilisation des ressources tant humaines que naturelles pour l’amélioration des conditions d’existence de ses populations.

Comme on peut le lire entre les lignes, un tel programme ne pouvait plaire ni mettre à l’aise ceux qui se croient être les maîtres du monde, avec le droit de vie et de mort sur leurs frères humains qui ne leur sont pas soumis ou qui refusent de répondre à la réalisation de leurs intérêts égoïstes et égocentristes. Voilà pourquoi ils n’ont malheureusement pas hésité à concevoir et à mettre à exécution, leur plan machiavélique de l’élimination physique du Frère Guide dont le programme de libération de l’Afrique et du développement de ce continent, perturbait ceux qui le considèrent plutôt comme un pourvoyeur des matières premières et un débouché pour les produits finis de leurs manufactures.

Heureusement qu’ayant pressenti les dangers qui le guettaient sur la voie qu’il avait consciemment choisie, le Frère Guide a pris soin de mettre sur pied le « Mouvement des Comités Révolutionnaires », M.C.R. en sigle, pour la vulgarisation et la mise en pratique de la Troisième Théorie Universelle. Si donc la « Troisième Théorie Universelle » constitue l’héritage le plus précieux légué à la postérité par cet homme providentiel, les membres du MCR en sont les héritiers.

Mais en quoi consiste cette « Troisième Théorie Universelle » (T.T.U) ?  Quel est son contenu et que poursuit-elle ? Nous tentons de répondre très brièvement à ces questions dans les lignes qui suivent.

C’est quoi la T.T.U. ? Dans ses investigations, cogitations et analyses expérimentales, le Frère Guide en est arrivé à la conclusion que le monde est toujours dirigé par deux grandes théories dont l’une est libérale, plus connue sous le concept de « capitalisme » et, l’autre, le marxisme ou le socialisme classique, qualifié également de « communisme ». Tandis que dans le libéralisme tout tourne autour d’un individu (individualisme), le groupe prend le dessus et remplace l’individu dans le marxisme (collectivisme), à travers la manipulation de l’instrument ou l’exercice du pouvoir politique. Dans les deux cas, la société va toujours mal ; car l’épanouissement n’est jamais réalisé et la majorité de la population croupit dans la misère de plus en plus noire à chaque époque.

Face à ce constat, le Frère Guide a compris que le bonheur de la majorité ne peut provenir ni d’un individu – quel qu’il soit – ni d’un groupe d’individus, mais de la majorité elle-même, de la population toute entière. Celle-ci doit pour cela s’organiser politiquement, économiquement et socialement. Autrement dit, pour le Frère Guide, le pouvoir politique, créateur du bonheur social, doit être exercé non pas par un individu ni par un groupe d’individus, mais par toute la population dans un Etat. C’est ce qu’il a appelé le « Pouvoir du Peuple » ou, mieux, le « Pouvoir par le Peuple ».

Le « pouvoir par le peuple » s’exerce politiquement à travers le « Congrès Populaire de Base » et le « Comité Populaire » sur le plan local et, au sommet, à travers le « Congrès Général du Peuple » ainsi que par le « Comité Général ». Le Congrès Populaire de Base est l’assemblée qui réunit tous les habitants de l’entité considérée. C’est lui qui analyse la situation de l’entité, décide et contrôle l’exécution des décisions prises. Quant au  Comité Populaire de Base, il est le Gouvernement local. Il comprend un groupe d’habitants désignés (et non élus) par le Congrès en fonction de leur compétence et de leur loyauté et qui doivent mettre en application les décisions arrêtées et les recommandations faites par l’Assemblée.

Sur le plan économique, le « pouvoir par le peuple » veut que la production des richesses soit l’œuvre des habitants qui s’y adonnent, individuellement et/ou en association, sans qu’aucun d’eux ne soit exploité par un autre. Les richesses ainsi produites sont donc le fruit de tous et leur partage doit se réaliser équitablement, chacun recevant dans la mesure du travail fourni au sein d’une famille ou en association avec les membres d’autres familles… sans négliger la part réservée à l’amortissement de l’outil de travail et au renouvellement des matières premières.

Sur le plan socio-culturel, le pouvoir par le peuple favorise l’accès de tous à la culture ainsi qu’à une existence décente. Ici, par exemple, la maison doit appartenir à celui qui l’habite, le « locataire n’étant pas un homme libre », de même que la mobilité doit être assurée à tous et à chaque famille sans que la nourriture ne manque à personne. Bref, chaque individu est appelé à mener une existence décente quel que soit le secteur de son activité.

Le point fondamental, pour ne pas dire central, de cette Théorie concerne la détention du pouvoir politique, juridique et sécuritaire par toute la population organisée en assemblées populaires de base et en gouvernements locaux où tout doit se décider…

Voilà, laconiquement décrit, le contenu du « Pouvoir du/et par le Peuple » , cet héritage sans précédent légué à l’humanité et non seulement à l’Afrique et aux Africains dont les conditions d’existence sont des plus déplorables. Cette théorie voudrait que la population, dans tout État, soit la seule détentrice du pouvoir et de la sécurité ainsi que de la richesse à la production de laquelle elle demeure la seule réalisatrice.

L’objectif principal visé par la Troisième Théorie Universelle n’est rien d’autre qu’une existence heureuse et paisible, qui permette à l’homme de prendre conscience de sa nature profonde et de son exil sur la Terre. C’est vouloir dire ici que cette Théorie possède une dimension spiritualiste et humaniste indéniable.

Les héritiers du Frère Guide, comme nous venons de l’annoncer, sont dans toutes les couches de l’Humanité en général et, en particulier, ils se comptent parmi tous ceux qui adhèrent à cette théorie, la vulgarisent et s’adonnent à son instauration effective, car celle-ci s’avère être la solution idoine à la situation de crise que traverse l’Humanité entière à son stade actuel d’évolution historique.

Voilà pourquoi nous ne pouvons nous empêcher de rendre infiniment hommage au Frère Guide, ce père de la Démocratie Véritable à travers l’exercice effectif du pouvoir du peuple par le peuple lui-même, sans intermédiaire ni représentation. Nous revenons avec force détails sur cette Théorie dans notre ouvrage en rédaction ou sous presse, provisoirement intitulé « Comment pratiquer la démocratie… ».

Pour terminer ce bref aperçu de l’héritage légué par Mouammar El Gadhafi, disons que grâce à sa théorie et à la pratique de la véritable démocratie, le Frère Guide a laissé une solution au problème séculaire qui oppose Israël et Palestine et qui n’a cessé de décimer l’humanité. Pour le Guide, en effet, la cohabitation pacifique est possible et réalisable entre juifs et palestiniens. Elle passe par l’existence, non pas des deux Etats, israélien et palestinien, mais d’un seul et unique État démocratique où vivraient ensemble les juifs, les musulmans, les palestiniens, les chrétiens et les autres ; car, a-t-il expliqué, qu’on les considère du point de vue de la géographie ou de leurs populations, il n’existe qu’un seul état où s’imbriquent les deux communautés, israélienne et palestinienne ; car juifs et arabes demeurent des cousins qui désirent vivre ensemble, dans la paix. Pour éviter qu’on ne dise que l’un de deux États a absorbé l’autre, il a proposé la fusion de la Palestine et d’Israël  dans un nouvel état où s’instaurerait la véritable démocratie ou pouvoir par le peuple et qu’on appellerait Isratine.

Dans le même ordre d’idée, il a fait des propositions intéressantes pour non seulement la réforme mais aussi et surtout la démocratisation de l’Organisation des Nations-Unies, cette organisation mondiale qui semble chapeauter tous les ordres de la planète dans sa forme actuelle d’existence et de fonctionnement. Il présente des points de vue très pertinents en qui concerne le droit de veto, le contrôle nucléaire à l’échelle planétaire. Il ne laisse rien au hasard et notre ouvrage sous presse y revient avec beaucoup de détails.      

Sincèrement, les mérites du Guide sont immenses et son intelligence bien pointue. Son seul tort, c’est d’avoir milité toute la vie durant en faveur des opprimés et d’avoir été africain. Et dire qu’il a fait ces pertinentes propositions devant toutes les nations du monde réunies en assemblée ordinaire, la 64ème, de l’ONU. Dommage que cette organisation du monde soit restée muette à ce jour… Pourtant, si elle est adoptée par l’ONU et effectivement appliquée par chaque Nation, la Troisième Théorie Universelle, qui contient toutes les idées du Guide, sera la meilleure solution de l’heure aux problèmes que posent les mouvements indépendantistes, djihadistes, état-islamistes et terroristes.

Tout compte fait, lorsque nous savons que l’Afrique demeure le berceau de l’Humanité et que la civilisation dont se vante l’Occident aujourd’hui a pour origine l’Egypte africaine, nous ne devons qu’être fiers du Frère Guide et prendre l’engagement de poursuivre son combat pour l’harmonisation des relations entre les peuples et l’épanouissement de toute l’Humanité et mériter ainsi l’héritage qu’il nous a gracieusement légué.

Puisse-t-il en être ainsi !

Michel Sangwa,
Coordinateur Général du C.R.I. pour la République Démocratique du Congo.

Source MathabaMédia

 

9 commentaires

  • +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

    bon dimanche à tous : même à ceusses qui sont pour ce qui est contre et contre ce qui est pour

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Combien de moutons ont lu le petit livre vert de Mouammar El Kadhafi ?
    Pourtant je l’ai mis a plusieurs reprises sur le blog.

    Ce manifeste tient plus du manuel d’utilisation de la démocratie qu’autre choses.
    Kadhafi y tient des propos qui sont très proches de l’anarchie.

    https://aymard.files.wordpress.com/2011/08/le-livre-vert-de-mouammar-kadhafi.pdf

  • Extrait du livre Vert.

    Et c’est ainsi que les intérêts de la société, et ses projets deviennent les victimes
    de la lutte des partis pour le pouvoir.
    Certes le conflit né de la multiplicité des partis suscite une activité politique intense mais il n’en demeure pas moins que ce conflit est d’une part destructeur politiquement , socialement et économiquement et d’autre part, se solde toujours par la victoire d’un appareil semblable au précédent, c’est-à-dire par la chute d’un parti et la victoire d’un autre.
    Mais c’est toujours la défaite du peuple…
    donc la défaite de la démocratie.
    En outre, les partis peuvent être achetés ou corrompus, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur.
    A l’origine le parti s’érige en représentant du peuple, puis la direction du parti devient la représentante des membres du parti, puis le président du parti devient le représentant de la direction.
    Ainsi le jeu des partis se révèle comme un jeu comique et trompeur, basé sur la caricature d’une démocratie au contenu égoïste, et fondée sur le jeu des manœuvres politiques.
    Le système de partis est donc bien l’appareil de la dictature moderne.
    C’est une dictature sans masque, que le monde n’a pas encore dépassé, c’est réellement la dictature de l’époque contemporaine.

    Le Parlement du parti victorieux est le parlement de ce parti; le pouvoir exécutif
    mis en place par le Parlement est le pouvoir du parti sur le peuple; le pouvoir du
    parti qui est censé être au service de tout le peuple est en réalité l’ennemi juré d’une fraction du peuple, celle constituée par le ou les partis d’opposition et leurs partisans. L’opposition n’est donc pas le censeur populaire du parti au pouvoir; elle guette plutôt son heure pour accéder elle-même au pouvoir.

  • jp31 jp31

    HS Zikal

    le tout ai de faire du bruit dérangeant



    excellent article !!

  • Graine de piaf Graine de piaf

    C’est pour cela que cet homme dérangeait tellement les « puissances » au pouvoir ! Sa mort a été un assassinat pur et simple ! les pays européens à la botte des US ont également du sang sur les mains ! non seulement le sien, mais tout ce qui a été versé après à cause de cet acte….

  • kalon kalon

    Ils ont perdu tout le bassin sud de la méditerranée en assassinant Kadhafi !
    Liban, Égypte, Turquie, Algérie, Libye (Saïf Kadhafi),Syrie…., tous sont passé du coté Sino-Russe aujourd’hui !
    elle est ou, l’Union pour la Méditerranée chère à sarkosy ? retournée au néant du fait de l’assassinat de Kadhafi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif