La Russie a utilisé Pokémon Go pour attiser les tensions raciales aux États-Unis…

C’est vicieux comme procédé, et Pikachu qu’en pense t-il ?

Une campagne russe reprenant des vidéos de violences policières et des thèmes de Black Lives Matter, a également employé le jeu vidéo pour exciter les antagonismes.

La campagne russe pour influencer la campagne électorale américaine n’a pas porté que sur Facebook, Twitter ou encore Google (via YouTube). Selon une enquête de CNN, elle s’est également déployée sur toute une gamme de services et réseaux sociaux, et a même tenté de transformer Pokémon Go en arme pour exciter les antagonismes.

En juillet 2016, une page Tumblr liée à l’agence russe Internet Research Agency, « usine à trolls » liée au Kremlin, proposait un concours encourageant les sympathisants du mouvement Black Lives Matter à jouer près de lieux de dérapages policiers. Histoire, sans doute, de raviver la colère contre les homicides à répétition d’Afro-Américains ou au contraire d’exciter les anti-Black Lives Matter.

« Un large écosystème en ligne »

La page incitait les joueurs à donner à leurs personnages le nom des victimes. Elle était liée à une campagne appelée Do Not Shoot Us (« Ne nous tirez pas dessus », dérivé d’un des slogans de Black Lives Matter), qui reprenait des thèmes du mouvement, avec des pages sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube.

…/…

Lire l’article complet

Auteur pour L’Obs

5 commentaires

  • Philippe30

    Les US voient toujours des manœuvres subtiles en sous main alors qu’eux pratiquent le rentre dedans sans finesse avec des attentats sous faux drapeaux , des renversements de régimes , le soutien à des dictateurs pour bénéficier de contrats juteux de ressources.

    Ils pensent que tous les autres pays ont cette culture , c’est un biais de l’occident et du colonialisme qui a dérivé en en politique interventionnisme même si chaque pays entend défendre ses intérêts certains pays n’ont pas la culture invasive des USA , je pense à la Russie .

    Philippe

    • SQP

      Une démonstration de plus que les spécialistes de l’inversion accusatoire ont pris le contrôle.

      Sur le fond, c’est tout aussi ridicule que le reste de la récurente production russophobe.

  • jplchrm

    Bahh. Article de l’Obs … donc déjà douteux. Fiche « Internet research Agency » de Wikipedia : Les liens entre l’IRA et le gouvernement russe ne sont pas encore formellement définis. Selon certains, l’IRA pourrait avoir été fondée par Evgeny Prigozhin, un oligarque dont la société Concord est connue pour ses contrats lucratifs avec le gouvernement russe, ou par Mikhail Burchik, dont le nom apparaît dans des documents révélés par des hackeurs1. Pour autant, aucun d’eux n’a fait de déclarations à ce sujet. Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a lui assuré que le Kremlin n’avait rien à voir avec cette « Agence d’investigation de l’internet ».
    C’est de la bouillie pour chats.

  • engel

    Prochain épisode:

    -« Les russes ont pris le contrôle mental de US policiers blancs les poussant à assassiner de sang froid des noirs désarmés à terre.
    Ceci à été rendu possible par un programme subliminal à activation différée, passé pendant la retransmission des jeux olympique de Sotchy. »

    ….Et si vous refusez d’y croire, vous êtes un complotiste qui complote contre la vérité, na!