« Il y aura une nouvelle crise, elle sera un événement dramatique pour notre style de vie… »….

Pour lire les avis de pas mal d’économistes, on peut faire un constat paradoxal, il y a les bisounours pour qui « tout va bien » et les lucides qui annoncent ce que nous pressentons depuis longtemps, l’effondrement d’un système qui ne peut durer en s’endettant toujours plus. Les dits bisounours sont obligés de nous dire que tout va bien, ils sont là pour que les citoyens que nous sommes, gardent confiance dans ce système moribond, sinon c’est l’effondrement immédiat. En réfléchissant un peu, pourquoi autant de millionnaires fuient le pays ? Ça ne fait pas les affaires du pays, puisqu’ils vont investir ailleurs, auraient-ils des informations que nous n’avons pas ? Je ne suis pas loin de le croire. Qui dit riche dit, contact avec des gens « bien placés » qui savent que c’est fichu pour l’investissement en France et conseillent d’aller voir ailleurs. Si ça devait aller plus mal, gageons que nos élites elles, ont tout prévu et quitteront le navire. Il n’y a qu’à voir le scandale des nombreux comptes cachés à l’étranger. Eux sauveront leur fesses, et nous ?

Notre endettement atteint des sommets, personne ne parle de rembourser (l’irremboursable) dette. Nous vivons à crédit. Les taxes et impôts s’abattent sur le peuple. Les pronostics les plus lucides, qui tiennent vraiment compte de la situation mondiale, de la faillite des banques, des bulles qui se créent et enflent démesurément, de l’injection d’argent colossal par la BCE et la FED pour soutenir l’économie,  de l’insécurité dans le-s pays sont alarmistes. Nous pressentons que ça ne pourra durer ad vitam æternam. Le dernier édito de Charles Sannat, qui fait partie des lucides, va dans ce sens. Va t-il falloir passer en « mode survival » bientôt ? J’espère que vous avez prévu au cazou….

Hahahahahaha, non, je rigole, mais je ne devrais pas. D’un autre côté, dans ce boucan d’enfer de propos lénifiants, où le mouvement En Marche ! veut même devenir un média histoire de dépasser le 4e pouvoir – celui des médias, ce qui est tout de même énorme –, vous le savez bien, tout va très bien.

D’ailleurs, depuis que Macron est président jupitérien et qu’il ne donne plus d’interview au peuple, vu que sa pensée est trop complexe pour les sans-dents que nous sommes, il fait beau et chaud (ce qui est vrai) et ce qui nous change des 5 années d’inondations de “rain man” alias Hollande, l’homme qui faisait pleuvoir même en plein désert.
Donc si côté météo cela va mieux, côté économie, je vais vous faire une confidence… ce n’est pas bon. C’est même assez mauvais.

Et donc ce qui me fait rigoler, c’est que à Aix, on a plein de mamamouchis économistes, ceux qui ne voient rien venir et ne veulent surtout rien dire, ni affoler les madame Michu de France et de l’étranger, qui ont de plus en plus de mal à cacher quand même leurs inquiétudes…

“Dix ans après la crise financière, craintes d’un nouveau choc”

Ce n’est pas de moi ce titre. Pour les procès en pessimisme, adressez-vous à notre très sérieuse et tout aussi officielle AFP !

En plus, on voit que le chef à l’AFP sur service éco, il est un juillettiste (comme ça il a deux mois de vacances, le premier en juillet et le deuxième en août où il rentre à 16 heures et ne fait pas grand-chose), parce que là, à l’AFP, ils sont clairement en pleine déprime économico-financière !

Tenez, lisez !

“Explosion de la dette, taux d’intérêt bas, créances douteuses : les excès de la finance ravivent, chez les experts réunis aux rencontres économiques d’Aix-en-Provence, les craintes d’un nouveau choc, dix ans après une crise qui a bouleversé la planète.

Le mieux, c’est l’ancien de la Banque d’Angleterre, à interner immédiatement !

“Il y aura une nouvelle crise, je ne sais pas quand, mais ce dont je suis sûr c’est qu’elle pourrait être un événement dramatique pour notre style de vie, pour la démocratie et les valeurs libérales”, a mis en garde Paul Tucker, ancien vice-gouverneur de la Banque d’Angleterre (BoE).

Cela dit, c’est évidemment lui qui dit la vérité et qui a compris la gravité de ce qu’il se passera lorsque le système s’effondrera sous le poids de sa propre complexité.

La question d’un possible nouveau choc mondial, lié aux nouvelles menaces pesant sur le secteur financier, revient régulièrement sur le devant de la scène, bien que la reprise économique mondiale soit sur la bonne voie.

Encore mercredi, le Fonds monétaire international (FMI) a alerté sur les “risques négatifs” que peuvent représenter pour l’économie globale “l’incertitude sur les politiques dans les économies avancées” mais aussi “les vulnérabilités du secteur financier et un soudain durcissement des conditions financières”.

Pas gai… hein !

“Prise de risque excessive”

Mais ce n’est pas tout, continuons à vous remonter le moral en ce lundi pluvieux et orageux !
“Mais dix ans après, “mis à part le fait qu’on ait plus de régulation aujourd’hui, la situation est pire d’un point de vue macroéconomique”, a soutenu Alfonso Prat-Gay, ancien ministre argentin des Finances et du Budget.

Mais ce n’est pas fini… hahahahaha ! (Rire sardonique.)

“Les prix de l’immobilier aux États-Unis sont revenus à des pics”, a-t-il poursuivi, tandis que “les niveaux d’endettement aussi bien dans le secteur public que privé” atteignent des sommets.

Et c’est pô fini, comme chez SFR mais en bien pire…

“En France, l’endettement des sociétés françaises non financières est ainsi passé en 10 ans de l’équivalent de 50 % à 70 % du produit intérieur brut (PIB), a affirmé lundi l’Autorité des marchés financiers. “Une exception en Europe” qui pourrait se traduire par des “problèmes de solvabilité” en cas de remontée des taux ou de “choc sur l’économie”…

Hahahahaha un problème de solvabilité, vous croyez ? Sérieusement ? Hahahahahaha !

Mais, mes amis, il y en a encore et encore, et l’AFP est intarissable sur les menaces qui nous menacent…

“Parmi les autres ombres au tableau citées par les experts, «la décennie de taux d’intérêt quasiment nuls a conduit à une prise de risque excessive par certains acteurs, par une survalorisation de certains marchés boursiers», a commenté pour sa part Catherine Lubochinsky, du Cercle des économistes, groupe de réflexion organisant l’événement.”

Là, cela va devenir bigrement technique… Accrochez-vous (c’est ironique) !

“Mais paradoxalement, on peut aussi s’inquiéter d’une remontée des taux d’intérêt et de son impact sur la stabilité économique et politique de certains pays…”

Ben oui, comme vous le savez, tout le monde est drogué aux taux bas, qui permettent de s’endetter facilement et sans douleur. Quand les taux montent, vu l’endettement accumulé, autant dire que ce qui guette, c’est l’insolvabilité généralisée… ou alors, les taux ne monteront pas !

Croissance et inflation

“Dans ce contexte d’incertitudes, seules la croissance et une dose d’inflation sont capables sur le long terme de prévenir de futures crises, a avancé Yves Perrier, le patron de la société de gestion d’actifs Amundi. «On ne résorbe pas un excès de dettes tel qu’on l’a aujourd’hui par des seules mesures d’austérité», prévient-il.”

Petit problème, l’inflation n’est utile que s’il y a aussi une inflation des salaires, sinon, c’est juste la ruine des gens, des ménages !!

Et comme les salaires n’augmentent pas et n’augmenteront pas (en moyenne, vous me trouverez toujours un type qui, lui, reçoit une augmentation, par exemple, au hasard, Carlos Ghosn), puisque soit je vous remplace par un Polonais, un Chinois, ou … un robot, inutile de vous payer plus, sans oublier le stock de chômeurs !

Et s’il y a une crise, elle viendra d’ailleurs, et on ne sait pas trop d’où !!

Je vous laisse donc sur ces paroles brillantes de clairvoyance absolue…

“Si les prémices d’une nouvelle crise financière sont déjà apparentes pour certains, des spécialistes, comme Jean-Michel Charpin, du Cercle des économistes, ont dans le viseur d’autres sources d’instabilité.

Si une crise doit éclater, «elle viendra d’ailleurs», a affirmé l’économiste français.

Selon lui, «les sources d’instabilité dans le monde sont multiples, aussi bien sur le plan géopolitique avec la tentation de fermeture de la part de certaines populations» qui peuvent donner naissance «à des tensions considérables», alors que l’Europe en particulier est traversée par une montée des populismes”…

Voilà du bon cucul gnangnan à souhait… Beurk, caca le populisme, bien la mondialisation, bien, c’est d’ailleurs super réussi depuis 20 ans, c’est vrai que la mondialisation n’est en aucun cas la cause de la crise qui n’est toujours pas terminée et qui va revenir évidemment.

Et c’est une certitude, car les mêmes causes provoquant les mêmes effets, quand on ne change rien, il est peu probable d’obtenir un résultat différent.

C’est la définition même de la bêtise que donnait Einstein !

Je vais aller arroser mes pieds de citrouille moi, je vous ai parlé de mes pieds de citrouille ? C’est bien pour avoir à manger l’hiver. Vous avez prévu quoi, vous, pour cet hiver ? C’est le moment de ramasser vos noisettes et de faire vos provisions.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour INSOLENTIAE

 

18 commentaires

  • gneu

    Non, désolé, je ne suis pas d’accord avec l’analyse de ce monsieur Sannat.
    Je pense, pour ma part, qu’il n’y aura pas de « gros reset » comme il le sous-entend. Mais plutôt une lente, progressive et continuelle dégradation de nos conditions économiques, sociales et sanitaires. D’ailleurs, c’est bien cela qui se produit depuis de nombreuses années. C’est juste que ça va continuer ainsi, malheureusement.
    Vous allez me dire qu’on a déjà connu une crise financière majeure en 2008, mais pour nous, en 2008, rien n’a changé radicalement pour notre petite vie de tous les jours.
    Je ne crois pas aux changements radicaux globaux.
    Voilà… C’était juste mon avis !

  • beeh beeh

    Je rejoins Gneu. J’ai longtemps cru que ça allait péter d’un coup. Je m’y suis préparé. J’ai alerté plein de gens, des collègues, amis, famille… Je suis passé pour un illuminé et je rageais… et en fait, ce sont les autres qui avaient raison… Rien ne s’est produit dans nos vies quotidiennes et cela fait déjà 10 ans… Ce sera une lente dégradation continue. C’est pareil que pour l’immobilier où il y a 10 ans tout le monde annonçait un crash terrible genre -50 ou même -70%… On attend toujours… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Le « survivalisme  » est un concept anxiogène et quelque part extrême…
      Ne perds pas les bases, en cas de long délitement façon ex URSS, tu auras de l’avance.

      Depuis petit j’entends « bientôt ça va péter » ….

  • MiracleBoy

    … ils ont le contrôle total de tous les secteurs de la vie .. et compris bancaire ! si demain faire une crise dans un pays les arrange ils vont le faire facilement .. les exemples sont nombreux .. mais en réalité ils impriment tellement et ils volent tellement d’argent aux gens .. le vol légal devient de plus en plus gourmand .. les produits et autres matériaux se dégradent et coutent plus cher … tout augmente pendant que tout l’argent gagné en + ne répare pas l’édifice , il sert à empirer les conditions de vie , polluer d’avantage , payer des gens qui sont mauvais et qui viennent faire la leçon après , etc .. l’étau se resserre lentement , mais bientôt les politiques européenes vont ruiner les nations et le travail des gens ..ils sont déja tout permis .. ils imposent ce qu’ils veulent comme des Rois du moyen-age ! ces gens la doivent être mis sur une liste et exposés au grand jour dans un documentaire .. ou une plainte collective pour trahison .. mais comme ceci ne changerait pas grand chose il faudra surement en arriver à des moyens violents comme la guillotine

  • Leveilleur

    Non je ne suis pas d’accord avec les premiers commentaires tout simplement parce qu’il n’y aucune sécurité de rien dans ce monde sinon il n’y aurait pas autant de banquiers pour garder votre argent et d’assurance pour protéger vos biens.

    Je pense au contraire que personne ne contrôle rien du tout, tout se joue sur la corde raide et les banquiers et spéculateurs aiment bien jouer à la roulette Russe en misant des sommes astronomiques sans aucune certitude de faire des bénéfices, la preuve, parfois ça casse et nous avons un crash boursier.

    Cependant, notre société c’est maintenue dans le temps tant bien que mal. Mais sachez cela; la civilisation industrielle ne pourra durer au delà de 2040, tout simplement parce que notre planète va mal et les hommes du futur devront tout arrêter et tout repenser s’ils veulent un avenir sur cette planète. Les conneries c’est fini, aujourd’hui seul la survie compte !

    Voilà, pour moi ce n’est pas un crash bousier qui stoppera la course folle aux profits, mais bien la nécessité de changer notre façon de vivre pour survivre !

    En espérant que cela ne soit pas trop tard car beaucoup trop d’espèces animales et végétales disparaissent chaque années et sans cette biodiversité et cette sélection naturelle, l’être humain n’a aucune chance de survivre au delà de ce siècle.

  • MiracleBoy

    voila ton raisonnement est bon mon cher . sauf sur les banquiers .. déjà les crashs c’est à cause de mauvais traders ou tout simplement des agents infiltrés .. les banquiers ne sont que des instruments du système .. eux mêmes rapportent l’argent et le pouvoir à quelques rares . ceux qui donnent les ordres et qui ont le pouvoir .. ceux qui détiennent les savoirs et techniques nécessaires au rétablissement de l’environnement .. mais tout ceci n’est pas dans leur intérêt pour l’instant car ils ont encore besoin de nous . sur le reste de ton raisonnement je suis d’accord avec toi sur la survie puisque la prochaine étape est la maitrise de la robotique et de la technologie . quand ils auront des robots et des drones automatisés partout sur la planète ils n’auront alors plus besoin de nous et ils pourront vivre dans leurs nouvelles villes sous terre pendant qu’on survivra dans un monde nucléarisé

  • neomatrix31

    Bonsoir à tous les ME.
    Ca fait un bout de temps que je consulte les sites comme celui-ci. Je regarde les commentaires, certains sont pertinents, d’autre moins mais tous valent quelque chose. On parle beaucoup d’économie et de finance. C’est sur que l’avenir ne sera pas rose pour tout le monde.
    Je suis toujours resté en retrait des commentaires par manque de temps, mais ce soir, je prends mon courage à deux mains et je voudrais rebondir sur les différents commentaires en apportant 2 réflexions:

    1°) Ce que je ne vois pas comme réflexion c’est celle sur le rendement du capital! En fait notre système repose uniquement sur ce concept! je place de l’argent et il me rapporte des bénéfices! Et on part sur un concept de croissance infinie alors qu’on vie dans un monde fini! Et là, ça va coincer! Ca mettra du temps, beaucoup de temps mais ça va coincer! Le système en place fera tout pour conserver sa place, sa survie en dépend alors ne le sous-estimez pas! Il suffit de voir l’évolution de la réglementation dans le domaine de la finance pour comprendre.

    2°) La deuxième réflexion est que Charles Sannat fait le bon choix quand il dit qu’il va arroser ses citrouilles. Pourquoi? Parce que lui il se prépare. Ce que peu de personnes ne parlent et que peu de personnes ne voient arriver c’est une crise écologique majeure. Pour ceux que ça intéresse, cherchez du côté de Claude et Lydia Bourguignon, ingénieurs agronome, ils ont mis le doigt sur quelque chose de grave: la destruction des sols par l’agriculture conventionnelle!
    Ca pourrait, ça aussi, être de fausses alertes! Vous avez le droit de le penser mais faites vos recherches. On va mettre ça sur le dos de la météo ou autres aléas sans jamais dire que les sols se dégradent:
    http://www.businessbourse.com/2017/07/11/la-production-francaise-dhuile-dolive-seffondre-la-filiere-en-danger/
    http://www.businessbourse.com/2016/12/14/france-net-recul-de-la-production-agricole-en-2016/
    http://www.businessbourse.com/2016/11/29/leger-recul-de-la-valeur-de-la-production-agricole-dans-lue-en-2015/
    http://www.lapresse.ca/environnement/consommation/201310/31/01-4705842-un-quart-de-lagriculture-mondiale-en-zone-de-stress-hydrique.php

    Alors la crise bancaire, elle peut venir, c’est pas la première et le monde ne s’est pas arrêté de tourner! En revanche, les dinosaures n’ont pas apprécier le changement écologique qu’ils ont vécu!

    Ce qui est sur, c’est aue le monde avance, en bien ou en mal, mais il avance et rien ne peut arrêter cette évolution. En fait ce qui est frustrant c’est qu’on est pris dans le système, qu’on est obligé de le subit et qu’on ne peut pas en sortir ou du moins pas complétement. En revanche, s’adapter, on peut le faire. Alors adaptons nous, apprenons ce que nous pouvons et comme le dit Charles Sannat, préparons-nous!
    On peut le faire seul mais en groupe c’est mieux! Le plus dur, c’est de constituer le groupe!

    L’argent ne se mange pas, l’or non plus! Et quand ça aura explosé, quelque soit la valeur de l’or ou de l’argent, je ne suis pas certain de faire l’échange de mes légumes et autres aliments contre des métaux et encore moins du papier (quoique si c’est du papier toilette, ça se discute :)) )! Et mon calibre 12 sera là pour faire comprendre aux durs d’oreille que tout ne s’achète pas. Pour clarifier les choses, je suis pas un violent mais j’ai l’instinct de survie et je me dois de protéger ma famille et plus si affinité!

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Comme je le disais hier : « Bon ben je crois que l’on peut d’ores et déjà se préparer pour le chaos en France ! »
    https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201707101032173605-france-macron-strategie-echec/
    Je ne lui donne pas 10 ans à la France pour finir encore pire que la Grèce ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
    Cette « crise » qui approche à grand pas pour la France surtout, risque bien de nous être fatale, d’autant plus qu’on a élu le pire des (Dictateurs), heu Présichiant possible pour vive se moment fatidique ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif …pourquoi croyez-vous qu’ils ont absolument besoin des JO pour 2024 (pour gagner du temps avant que ça dégénère) et pas pour 2028 (2028 ce sera bien trop tard, les jeux seront fait pour nous bien avant cette date https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif).
    Pour Paris, « c’est maintenant ou jamais » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif: http://www.lemonde.fr/sport/article/2017/04/01/les-jo-en-2024-mais-surtout-pas-en-2028-paris-et-los-angeles-sur-une-corde-raide_5104377_3242.html

  • logic

    ça fait des années maintenant qu’on nous parle de « chaos économique » sauf que ce chaos n’arrive jamais car il y a le « too big to fail » …
    A mon humble avis, le « chaos économique » est une rumeur propagée par les banksters!
    Mais pourquoi me direz-vous?
    Parce que les banquiers ce font 1000 milliards par an avec l’intérêt de la dette mondiale, et qu’ils n’ont aucun intérêt a ce qu’il y aie un crash économique non maitrisé!
    en propageant une telle rumeur, les gouvernements prennent des mesures telle que la chypriotisation , c’est a dire le bail in, des mesures qui protègent donc les banquiers d’un crash!
    chypre et la grèces sont deux exemples de ce qu’il se passe….
    Concernant le chaos en grèce, c’est ce qu’on nous raconte…. ce n’est pas un chaos mais un vol rendu légal du peuple, et le peuple ne s’est pas révolté, ou du moins on en entend très peu parler….

    les puissants de ce monde ne sont pas idiot, ils anticipent, fabriquent les rumeur, dirigent l’opinion publique vers le résultat qu’ils veulent, leur métier c’est de faire de l’argent, et ils ont cent longueurs d’avance sur les meilleurs économistes en terme de techniques, et surtout de manipulation…