Pizza, pain, poterie : voici comment fabriquer votre four polyvalent

Pour une vie différente, pour changer celle-ci, pour foncer vers la décroissance comme pour faire des économies, l’idée de construire soi-même un four polyvalent n’est pas insensée, il y a toujours moyen de trouver des solutions, et en voici une intéressante qui mérite que l’on s’y attarde…

Nous avions découvert Barnabé Chaillot en mars dernier. Dans sa web-série, il nous expliquait comment construire son éolienne et autres outils d’autonomie. Il poursuit son aventure et nous raconte aujourd’hui comment il s’est fabriqué un four à pizza aux performances surprenantes, « 100% recyclé et combustible gratuit exigé ». Un défi lancé à une société qu’il juge trop consumériste et où l’argent prend trop de place à son goût.

Barnabé base ses expériences et tutoriels face caméra le plus souvent sur des éléments recyclés ou récupérés. C’est donc avec un vieux chauffe-eau, récupéré auprès d’un plombier, que Barnabé réalise l’ossature de son futur four, gardant la tôle extérieure pour la cheminée. La première étape de cette conception maison consiste en une série de découpes, passant par la récupération d’argile naturelle puisée dans son propre jardin, qui servira à réaliser l’isolation intérieur comme extérieur du four.

Étape 1

La seconde étape consiste à préparer cet argile de manière efficace. Barnabé expose dans cette seconde vidéo les diverses façon de préparer l’argile pour fabriquer des objets utilitaires. Il poursuit avec enthousiasme en se confectionnant un « bol à cacahuètes » à l’aide d’une plaque d’argile et d’un gros caillou. La technique lui étant insatisfaisante à ses yeux (l’homme expérimente des nouveautés sans prétendre à leur efficacité), il fabrique un vrai tour de potier rudimentaire, dont il se sert dans ses travaux. Et voilà qu’il cuit ses poteries dans son nouveau four à pizza qu’il arrive à pousser à la température impressionnante de 1000°C selon ses mesures. Malheureusement, cette cuisson n’est pas parvenue à rendre ses bols étanches. Qu’à cela ne tienne, ils pourront lui servir à filtrer l’eau !

Étape 2

Déçu mais point découragé par l’échec de la maigre étanchéité de ses poteries, Barnabé se lance alors dans la fabrication d’émail en broyant des bouteilles de bière. Par souci d’économie et de performance, il booste son four avec un simple petit ventilateur d’ordinateur. Le résultat est pour le moins surprenant ! Les amoureux bricoleurs ou bidouilleurs ne manqueront pas de réaliser leur propre expérience, sans jamais oublier les bases élémentaires de sécurité.

Suite de l’article et troisième vidéo sur Mr Mondialisation

 

3 commentaires

  • dereco

    Amusant, mais cela montre que les connaissances techniques approfondies sur les argiles et leur cuissons sont nécessaires, sinon on repasse par toutes les erreurs des milliers d’années autrefois en re-inventant avec beaucoup de peine ce que les hommes préhistoriques savaient il y a 5000 ans !!
    M6 The Island montre bien que nous ignorons et sommes incapables de réinventer, tout ce que les hommes préhistoriques ( eux sans nos bouteilles en plastique ! ) savaient pour survivre, même très simple, comme harpons, pièges, haches en pierre, abri en feuilles, magnoc, etc.. !!

  • rudolphe vandenberg rudolphe vandenberg

    Merci beaucoup Benj http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifpour ce super article