La micro-maison autonome à base de containers recyclés

L’idée de base aurait pu être réellement intéressante, puisqu’il s’agit d’une maison autonome faite à base de containers, mais cette structure me pose un problème autre que le manque de surface évident ou le fait qu’une échelle soit le seul moyen de circuler dans l’édifice: le fait de vivre dans une croix, un choix revendiqué par son créateur, manquerait plus qu’un Jésus accroché sur la façade pour avoir la totale.

Mais les maisons containers se popularises ces derniers temps, car leurs avantages sont nombreux, et que le prix de revient peut être plus qu’intéressant, surtout si l’on fait le travail soit-même, car excusez-moi du peu, pour avoir travaillé sur le sujet et rédigé un article complet (dans la prochaine lettre d’information), les surprises peuvent être nombreuses. Certains constructeurs quantifient le mètre carré terminé pour une maison container entre 100 et 1500 euros!!! Alors que ce cout peut être réduit à 400 euros. L’idée est à garder de côté donc, mais surtout, INFORMEZ-VOUS pour ne pas vous faire plumer.

Une mini-maison pour une seule personne, fabriquée à partir de containers, autosuffisante et en forme de croix : c’est le projet insolite d’un designer géorgien. Conçu pour des séjours courts de retraite mystique ou plus pragmatiquement de travail, cet habitation a le grande avantage d’être autonome en énergie et en eau et propice à solitude.

Architecte et designer (paysager et d’intérieur), le Géorgien Dachi Papuashvili est l’auteur d’œuvres architecturales très diversifiées, dont rend compte son portfolio sur le site Behance. De la végétalisation d’une ruelle étroite à la conception d’une station de métro onirique baignée dans l’espace où flottent les planètes du système solaire, en passant par divers bars-restaurants, un square urbain ou encore un hall d’activités de loisir façon de canyon, ses idées sont empreintes d’une fantaisie tantôt poétique, tantôt plus pratique. Aujourd’hui l’homme se reconverti à l’écologie.

 

06_cross_house_containers

Ses projets d’habitat à partir de containers sont eux-mêmes des plus étonnants. C’est notamment le cas de son projet de mini-maison en forme de croix, moins conçue comme lieu de vie permanent que comme lieu de retraite, il se destine aux amoureux de la vie solitaire et aux travailleurs indépendants.

C’est, de fait, d’une maison individuelle qu’il s’agit et son agencement vertical est quelque peu inhabituel voire déroutant. Avec ses 3 niveaux de 4 m² et un de 12m², cet habitat a été pensé pour optimiser un espace étroit et accueillir toutes les commodités d’une maison : toilette et douche, cuisine, bureau, chambre, terrasse et même une salle de prière, puisque ce projet est conçu initialement comme lieu de retraite pour moine ! C’est un lieu propice donc à l’isolement aussi bien pour la méditation, le jeûne, la conception d’icônes religieuses, des travaux scientifiques ou un travail de traduction qui nécessitent de se couper du monde.

 

07_cross_house_containers

« En Géorgie », explique en effet M. Papuashvili, « la construction de monastères avec des pierres et du ciment est très populaire. Ma tâche a consisté à concevoir un habitat pour une personne en recourant aux rebuts de matériaux de construction et avec moins de travail ». Pourtant, précise-t-il encore, « en dépit de sa forme de croix, son apparence n’est pas lié au symbole religieux », mais soumise à une nécessité pratique.

Sa verticalité empêche, bien sûr, l’installation d’un escalier : ce sont donc des échelles qui permettent de circuler à l’intérieur. Le premier niveau (rez-de-chaussée) est un espace utilitaire, destiné au rangement de la nourriture et au stockage des eaux de pluie. Celui-ci accueille des batteries solaires qui rendent la maison autonome en énergie. Le deuxième niveau est celui de la douche et des toilettes sèches, le troisième niveau – le plus grand (12 m²) – est à la fois celui de la cuisine, de la chambre, du cabinet d’étude et du salon. Le tout dernier niveau accueille la salle de prière et est flanqué d’une terrasse couronnée du panneau solaire.

Article complet+photos supplémentaires sur Mrmondialisation.org

2 commentaires

  • .article35. .article35.

    Bonjour à tous.
    je me suis lancé dans le projet d’une maison container pour mon fils . Pour info les quatre containers d’occasion 6m non livrés : 4800€. Pour une surface d’environ 55m2 . Record battu au niveau gros oeuvre . Mais attention, on trouve de tout , du neuf au tas de rouille . Vigilance , vigilance .
    Je dois me limiter aux 20 pieds suite à un soucis d’accessibilité . L’achat de containers 40 pieds est encore plus rentable .
    Mais pour que ce soit intéressant, il faut mettre la main à la pâte du terrassement aux finitions . Avoir du matos et maitriser le bricolage .