Menace de l’abolition de l’argent liquide : les vrais arrière-plans….

L'EUROPE SE PRÉPARE À RECAPITALISER SES BANQUESNous parlons souvent de la menace que représenterait, la disparition de l’argent liquide. Certains y voient la facilité, d’autres au contraire, pensent que ce serait un pas de plus vers l’esclavagisme des peuples. Si nous regardons de près, il est de plus en plus probable, que la monnaie fiduciaire disparaisse au profit des paiements sans contact, ou cartes à puces, si nous laissons faire sans rien dire. Imaginons ce que cela pourrait signifier. Il suffirait simplement, d’un simple « bug » pour paralyser toute la population, ou pire une simple injonction, et un citoyen à « problèmes », verrait son compte suspendu et serait de fait, dans l’impossibilité de faire face, aux nombreuses obligations tant fiscales, qu’indispensables dans sa vie de tous les jours. il ne pourrait plus payer son loyer, sa nourriture, son chauffage, son crédit et ce, même si son compte est positif. On vous parle des bénéfices que représenterait la disparition de la monnaie fiduciaire, mais jamais, vous n’entendrez parler des inconvénients. Pour un citoyen privé de compte en banque, c’est la mort sociale, même les SDF sont obligés d’avoir un compte, pour pouvoir bénéficier des prestations sociales comme le RSA, impossible d’encaisser la moindre prestation à un guichet de la CAF, où ailleurs. Si vous avez 50 euros en poches, vous ne pourrez pas en dépenser 55, vous contrôlez votre argent. Avec les cartes et le découvert associé, ce contrôle est impossible, puisque vous pouvez, dépenser plus que vous possédez.

Ce qui à terme, vous entraine dans une spirale où la banque, se paiera la première du découvert « autorisé » et vous devrez faire avec le reste, qui ne sera pas suffisant et rebelote. Nous devons empêcher l’état et les banques, de supprimer la monnaie. Qui aura l’idée, comme pour la loi sur le code du travail, d’initier une pétition nationale en ce sens? Ceux qui sont fichés à la banque de France, empêchés d’utiliser carte et chéquier, pour cause de surendettement, savent les soucis que ça représente de devoir aller à la banque pour un billet de 20 euros, toujours insuffisant pour palier aux frais journaliers. Avec la facilité qu’apporte les crédits « révolving », on vous met un fil à la patte, avec un prêt de XXX euros, remboursable par petites mensualités. Regardez votre compte!! vous verrez que le prêt initial ne bouge pas beaucoup, vous payez les intérêts (très cher) jamais le capital, tout comme les états qui creusent la dette, les impôts étant à peine suffisants pour rembourser les intérêts. J’ai volontairement synthétisé, avec des exemples connus de tous, mais ça peut allez beaucoup plus loin. L’asservissement, commence toujours par le renoncement. Ce billet était prévu depuis longtemps, c’est Akasha que je remercie, qui me donne l’occasion de vous faire réfléchir. Pour retarder au maximum cette disparition programmée de la monnaie, utilisez du cash, vous ferez des économies…

Depuis des mois au travers des médias, les politiciens expliquent avec insistance au grand public à quel point l’utilisation des pièces de monnaie et des billets de banque est démodée et incommode et à quel point par contre l’utilisation de cartes de crédit et de cartes à puces serait moderne et efficace. De plus, on répète comme un moulin à prière que l’utilisation de l’argent liquide favorise le blanchiment d’argent, qu’il avantage le détournement d’impôts, qu’il soutient la corruption et facilite aux terroristes l’approvisionnement en argent. Nous en avons déjà parlé sur KlaTV.
L’observateur impartial s’étonne et pose la question suivante : Pourquoi ces sujets sont-ils de plus en plus soulevés justement maintenant ? Car le blanchiment d’argent, le détournement d’impôt, la corruption et aussi le terrorisme existent depuis toujours. Et de toute façon les vraies grandes affaires financières crapuleuses ne passent pas par l’argent liquide.

Ces quatre raisons ne semblent être qu’un prétexte. C’est pourquoi les experts financiers formulent de manière un peu exagérée les véritables motifs qui se cachent derrière les campagnes actuelles contre l’argent liquide : On veut leur argent !

Alors cela vaut la peine de regarder d’un peu plus près derrière les coulisses et de se faire une idée de ce à quoi tout cela est relié : Lors du krach financier en 2008 le système financier global n’a pu être sauvé que par un « bail-out ». Cela veut dire qu’à cette époque, les Etats ont apporté de l’aide avec l’argent du contribuable en injectant artificiellement des capitaux et sauvé de nombreuses entreprises financières et banques vouées au déclin, avec la justification qu’elles seraient « too big to fail » ce qui veut dire « trop grandes pour échouer ».

Mais par la suite celles-ci n’ont pas saisi ce traitement préférentiel comme une occasion pour endiguer leurs propres risques. Tout au contraire, elles se sont exposées à des risques encore plus grands et ont accumulé encore plus de dettes. Comme aujourd’hui les Etats ne sont tout simplement plus en mesure de sauver de nouveau les banques en cas de crise, un autre « bail-out », c’est-à-dire une autre aide financière venant de l’Etat ne sera plus possible dans un prochain cas d’urgence.

C’est pour cette raison que le « bail-in » a été introduit en Europe début 2016. Cela veut dire qu’à l’avenir les entreprises financières seront sauvées tout d’abord en ayant recours aux avoirs des actionnaires, des propriétaires d’obligations et des épargnants. Cela a déjà été mis en œuvre à Chypre et en Italie, mais avec des conséquences : beaucoup de gens essayent actuellement de se protéger en fermant leurs comptes et en entassant leur fortune sous forme d’argent liquide. Pour retirer aux gens cette possibilité de retrait, l’argent liquide doit être supprimé ou du moins endigué. Car si l’argent liquide n’existe plus, les gens seront obligés de laisser leur argent dans les établissements de crédit ou bien de changer pour un autre établissement de crédit prétendument plus sûr. En cas de crise, l’Etat et le secteur financier pourraient sans problème par ce biais avoir recours à ces dépôts privés.

Mais il existe encore une autre raison pour l’abolition forcée de l’argent liquide. Actuellement, les intérêts des banques sont à zéro, ou bien même ils sont arrivés dans le négatif (en Suisse par exemple, au Japon et dans quelques pays de l’UE). La conséquence de l’intérêt négatif est la suivante : A la fin de l’année, au lieu de payer au déposant des intérêts sur son avoir économisé, dans un avenir proche on lui prendra même encore un pourcentage de son argent comme intérêt négatif. Mais là aussi, la population n’accepte pas tout simplement cette forme d’expropriation insidieuse. Comme l’exemple de la Suisse nous le montre, la majorité de la population retire son argent des banques après l’introduction d’intérêts négatifs et l’entasse à la maison. C’est exactement ce développement que l’Etat et l’industrie financière essayent d’empêcher maintenant en présentant comme bonnes la limitation et l’abolition immédiates de l’argent liquide, en les exigeant et en les faisant avancer.

Mais l’abolition de l’argent liquide entraîne des pertes de liberté bien plus profondes encore : Nous reviendrons sur le sujet de « l’abolition de l’argent liquide » dans d’autres émissions. Restez avec nous, étudiez nos émissions déjà publiées sur ce sujet et partagez nos informations avec votre entourage. Merci beaucoup !

Karl-Heinz Christ pour KLA.TV

http://www.handelsblatt.com/video/finanzen/dirk-muellers-cashkurs-bargeldabschaffung-soll-sparer-unterdruecken-und-enteignen/13017318.html
http://www.handelsblatt.com/finanzen/anlagestrategie/trends/umfrage-unter-sparern-80-prozent-wuerden-bei-minuszinsen-das-konto-raeumen/12987904.html
http://finanzmarktwelt.de
source: http://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr relayé par R.I

19 commentaires

    • il est URGENT de regrouper tous les sites qui font des pétitions pour en faire UNE ENORME
      CONTRE LA DISPARITION DU CASH
      MEME TRES URGENT DE LE FAIRE

    • BTC

      Exactement.

      Les peuple ne sera plus maître de sa monnaie et de son épargne.

      Si la banque fait faillite (ou même pas en fait), une partie de cette épargne servira à refinancer la banque alors qu’elle est entièrement fautive dans sa gestion financière.

      Il existe donc que 2 moyens pour isoler son pognon durement gagner … et le sortir du circuit monétaire actuel :

      – l’Or Physique (durant plusieurs siècles)
      – le réseau Bitcoin (permet d’acquérir des unités qui gagnent de la valeur dans le temps)

      Il est très important que les gens (épargnants) se rendent compte de cet état de fait … du fait que plus personne n’est derrière la monnaie pour maintenir sa valeur.

      C’est catastrophique !
      Par exemple, si vous épargnez 1000 euros en 2000 et que vous les resortez en 2016, vous avez perdu plus de 12% de valeur.

      Ce que vous achetez en 2000 pour 1000 euros … correspond à une dépense de 880 euros aujourd’hui (regardez le prix du kg de biscuit ou du kg de viande, c’est très parlant !).

      C’est une horreur … tout cela pour payer l’incompétence des gouvernements et la corruption des banques centrales qui impriment tout le pognon qu’il faut pour maintenir à flot leur système boursier et de crédit.

  • Davos veut supprimer l’argent liquide pour une monnaie virtuelle
    http://www.brujitafr.fr/2016/01/davos-veut-supprimer-l-argent-liquide-pour-une-monnaie-virtuelle.html

    ALERTE = L’UE travaille sur une directive qui limitera les retraits d’argent des clients de banques en faillite à 100 ou 200 euros par jour
    http://www.brujitafr.fr/article-alerte-l-ue-travaille-sur-une-directive-qui-limitera-les-retraits-d-argent-des-clients-de-banques-119455155.html

    • BTC

      Heuuu … je ne sais pas si tu as déjà essayé de retirer du cash avec ta CB, mais tu vas vite (très vite !) te rendre compte que malgré avoir 3000 euros sur ton compte bancaire, tu ne pourras retirer que 500-600 euros dans le meilleur des cas.

      Et qu’après 1500 euros de retirer en cash dans le mois, tu dois avoir l’autorisation de la banque pour continuer (autorisation qui prend fin le mois d’après …!).

      Le système est déjà en place pour éviter les « bank-run ».
      Les gens seront entièrement bloqués comme les Grecques lorsque les banques ont fermé pour 1 mois et qu’il y a eu la restriction à 60 euros par jour pour les retraités ensuite (actuellement en place !).

      C’est abominable.
      Mais en France, on peut espérer que tout va bruler si tout cela se présente comme en Grèce.

  • Grand marabout Grand marabout

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
    l’endettement total sur les cartes de crédit aux États-Unis se rapproche des 1.000 milliards de dollars. Au lieu d’avoir tiré les douloureuses leçons de la dernière récession, les Américains continuent de faire les mêmes épouvantables erreurs financières encore et toujours.
    En fait, les consommateurs américains ont accru leur endettement sur les cartes de crédit au cours du 4ème trimestre de l’année 2015 plus que ce qu’ils ne l’avaient fait durant les années 2009, 2010 et 2011 réunies.

    http://www.businessbourse.com/2016/03/13/alerte-la-dette-sur-les-cartes-de-credit-aux-etats-unis-approche-les-1-000-milliards-de-dollars/

  • yann

    C’est surtout aussi pour empêcher les petites transactions des français moyens, lors des achats aux puces , vide Grenier et brocante du coin le samedi et dimanche .
    Acheter aussi sur des sites tél que leboncoin etc etc .
    Et enfin permettre de faire rentrer dans le PIB , voulu par l’Europe , l’argent de la drogue et de la prostitution. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/06/06/sexe-drogue-et-trafics-en-tous-genres-bientot-dans-le-pib-europeen_4432410_4355770.html

  • Et d’après vous comment ils vont faire pour supprimer le cash ?
    Selon moi, ils feront passer la pilule avec le revenu universel.
    Simple spéculation.

  • Yanne Hamar

    Et si on ne veut pas être dirigés vers un site d’achat, il faudra dépenser l’argent avant qu’il ne soit versé.
    Sinon, les marchés de troc et même don prendront de l’ampleur ainsi que les monnaies locales.
    Toutefois, le cash a encore quelques temps à vivre.

  • Haha ne vous inquiétez pas, personnellement je n ai jamais eu de carte de credit et a peu prés jamais payer par carte, je paye que et uniquement en cash (meme une voiture que j achète d occaz)
    Le banquier n a pas a savoir que je porte des slip ou des caleçons, que je dors dans des hôtels pourris ou 5 étoiles, ni meme que je mange au mac do ou pas.

  • Le veilleur

    Les hommes ont inventé la monnaie pour facilité les échanges. Les pays comme l’Afrique, l’Inde, l’Amérique du Sud et bien d’autres ne pourront jamais se passer de la monnaie liquide, de plus, cela leur coûteraient trop cher à mettre en place et ces pays n’en ont pas les moyens.

    La monnaie doit être concrète et non virtuelle et comme tu le dis, il suffirait d’un simple « bug » pour paralyser toute la population et ça obligerait aussi les SDF à avoir un compte. Non moi je n’y crois pas, car c’est compliqué à mettre en place pour la planète entière et cela ne peut pas facilité les échanges avec les autres pays.

    De toute façon si l’argent liquide venait à disparaitre les gens chercheraient d’autres moyens d’échanges sans passer par les banques et inventeraient d’autres monnaies alternatives pour leur survit, il en a toujours été ainsi.

  • BA

    Les biffins et la Banque Centrale Européenne.

    Samedi 12 mars 2016 :

    Patrick a été menuisier puis maître-chien. Aujourd’hui il est biffin. C’est le nom donné à ceux qui vendent des objets trouvés dans les poubelles.

    http://www.francetvinfo.fr/economie/crise/crise-de-la-dette/quand-l-interieur-des-poubelles-devient-une-mine-d-or_1356907.html

    Pendant que les biffins fouillent les poubelles, la Banque Centrale Européenne injecte 80 milliards d’euros par mois dans le circuit bancaire.

    Je dis bien : 80 milliards d’euros par mois.

    Problème : cet argent reste en haut, dans le circuit bancaire. Cet argent ne redescend pas en bas, dans l’économie réelle.

    Mais la BCE s’en fout.

    La priorité, ce n’est pas les pauvres.

    La priorité, c’est sauver les banques de la faillite encore quelques mois de plus.

    La seconde mesure phare est un recalibrage de son programme de rachats de dettes publiques – l’assouplissement quantitatif, ou quantitative easing (QE) en anglais. Lancé en mars 2015, celui-ci consistait jusqu’à présent en des rachats de 60 milliards d’euros mensuels de titres de dettes, essentiellement publics. Désormais, ces achats se monteront à 80 milliards d’euros par mois. Et ils seront élargis à d’autres types d’actifs, à savoir des obligations d’entreprises de bonne qualité, c’est-à-dire les mieux notées par les agences de notation.

    Objectif ? Augmenter les crédits distribués aux ménages et entreprises. Le QE fonctionne en effet de la manière suivante : en contrepartie de ses rachats de dettes publiques aux établissements bancaires, la BCE « crée » de la monnaie en créditant les lignes de dépôt des banques dans ses livres de comptes. « Pour ces dernières, les créances sont donc converties en argent frais, ce qui gonfle leurs réserves et leur permet, en théorie, de distribuer d’avantage de crédit, à un taux plus faible », explique Patrick Artus, chef économistes de Natixis, dans son ouvrage La Folie des banques centrales (Ed. Fayard), coécrit avec la journaliste Marie-Paule Virard.

    http://www.lemonde.fr/crise-de-l-euro/article/2016/03/10/la-bce-devoile-un-nouvel-arsenal-de-mesures-pour-soigner-l-economie-europeenne_4880480_1656955.html

    « En théorie », explique Patrick Artus.

    « En théorie », expliquent tous les économistes du monde.

    « En théorie », expliquent tous les neuneus qui détruisent la France depuis mai 1974.

    Mais dans le monde réel ?

    Dans le monde réel, de plus en plus de biffins fouillent les poubelles.

  • Frane

    Si l’argent liquide doit devenir virtuel je pense que les banques et banquiers n’auraient plus de raison d’être. Des banquiers disparaissent, des banques font faillites et on va de moins en moins dans une banque.

    4e § après la vidéo :  » C’est pour cette raison […] des épargnants. Ne pourrait-on pas créer des  » chambres  » virtuelles dont on aurait le contrôle total sur notre argent virtuel ? Si Sapin préconise que le prélèvement à la source échoit aux employeurs, plus besoin non plus que les impôts aient main mise sur notre compte (les chambres). L’employeur aurait un numéro de dépôt pour verser notre salaire, d’autres numéros pour d’autres versements éventuels donc nous qui attribuerions ces numéros, de même des entreprises qui nous donneraient un numéro de dépôt pour de la consommation.

    Ensuite j’ai eu cette autre réflexion sur les établissements de crédits. Ben là encore plus besoin d’eux; il faudra apprendre à ne plus vivre au-dessus de ses moyens. Si y’a RBI + travail, les gens pourront consommer.

    M’enfin, ça doit être farfelu, je n’y connais pas grand chose en économie.

    • rouletabille rouletabille

      Ils ne voudront JAMAIS perdre le contrôle de nos transactions,c’est le pouvoir de VIE ou de MORT qu’ils veulent à travers un clic.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif