Les trois quarts des Allemands contaminés au glyphosate

Un carnage, et combien dans les autres pays? Le problème, c’est que d’un côté il y a les lobbys très puissants et qui ont tendance à arroser tout le monde, de l’autre, des « écolos » au comportement jugé inacceptable. Jugez par vous-même l’ampleur de la mauvaise foi relayée par le site Lafranceagricole.fr: « Pour le Groupe de travail européen sur le Glyphosate (GTF), les pressions exercées par les militants anti-pesticides sur les représentants des États membres participant au Comité permanent des produits phytos sont inacceptables« .

Si suivant l’ANSES l’ glyphosate n’est pas « cancérigène probable », certaines études prétendent le contraire, et le gros problème, ce produit ne se trouve pas uniquement dans les produits dédiés au jardinage, mais également dans des serviettes hygiéniques et des tampons. Très grave…

pesticide_nasa-dp

Une grande majorité d’Allemands sont contaminés au glyphosate, un herbicide « probablement cancérigène » selon l’OMS, alors que la Commission appelle à un renouvellement de son autorisation dans l’UE. Un article d’EurActiv Allemagne.

L’étude menée par la Fondation Heinrich Böll révèle une vérité inquiétante : 75 % des Allemands sont contaminés au glyphosate, un herbicide très controversé. Du glyphosate a été trouvé dans l’urine de 99,6 % des 2 009 personnes étudiées.

 

Selon les résultats de l’étude, qui examinait les résidus de glyphosate dans l’urine, dans 75 % des cas, le taux d’herbicide est cinq fois plus haut que le maximum autorisé dans l’eau. Pour un tiers de la population, les résultats sont encore plus effarants, avec entre dix et 42 fois le taux maximum autorisé.

C’est chez les enfants et adolescents (jusqu’à 19 ans), que les taux les plus inquiétants ont été relevés, en particulier chez les enfants d’agriculteurs. Les végétariens et végétaliens présentent un niveau de glyphosate moins élevé que ceux des Allemands qui mangent de la viande.

 

« L’enquête a confirmé les résultats de l’agence fédérale pour l’environnement : l’urine de la majorité de la population présente des résidus de glyphosate », explique Monika Krüger, vétérinaire à la retraite qui a supervisé l’étude. C’est l’analyse la plus large jamais menée sur le sujet. 

Monika Krüger souligne l’importance de mener davantage d’études afin de comprendre réellement le lien entre l’exposition au glyphosate et certains problèmes de santé.

 

« Nous avons à présent tous été contaminés par du poison, il me semble donc évident que l’autorisation [du glyphosate] ne devrait pas être renouvelée jusqu’à 2031 », estime Harald Ebner, spécialiste des politiques d’ingénierie génétique et de bioéconomie pour le parti des Verts.

Renouvèlement

L’autorisation d’utilisation du glyphosate expire le 30 juin et le Conseil se prononcera sur son renouvèlement lors du sommet des 7 et 8 mars. La Commission européenne s’est prononcée en faveur d’un renouvèlement de l’autorisation d’utiliser du glyphosate dans l’UE.

 

Certaines personnalités politiques, comme Jean-Luc Mélenchon, Michèle Rivasi ou José Bové, se sont opposées au renouvèlement de l’autorisation. Une pétition a été lancée pour stopper le renouvèlement de l’autorisation.

 

Des analyses scientifiques sont toutefois encore en cours. Une étude est en effet menée par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) collabore avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour en conduire une autre. Harald Ebner appelle Christian Schmidt, ministre allemand à l’Agriculture, et Barbara Hendricks, ministre à l’Environnement, à s’opposer au projet de la Commission.

 

Source et fin sur Euractiv.fr

Et pour ceux ayant raté l’excellente émission d’Elise Lucet sur les pesticides (à voir absolument), voici un replay indispensable!

5 commentaires