Réforme ou pas réforme du français?…

C’est suite à une info de 20Minutes, concernant la suspension d’un prof, pour avoir écrit un livre « pires que les élèves » que, je vous propose de parler du devenir de l’enseignement. Je ne ferai pas référence au livre de ce prof, ne l’ayant pas lu, mais de toute évidence, il dérange. Imaginez si à l’avenir, nous devrions recevoir une missive comme celle du jeune Marc Maudetaire que vous allez lire ci-dessous? Évidemment le trait est forcé, pour dénoncer la réforme de l’orthographe, qui évoluera dans le temps, quoi qu’on en pense. Souhaitons que ce soit le plus tard possible, pour n’avoir pas à supporter, la torture visuelle écrite par le jeune Marc.

Dans son innocente juvénilité cette lettre est un exemple de l’avenir que nous réservent les projets de notre « élite » politique, et des réformes en cours dans ce qui fut l’éducation nationale.

Le jeune Marc Modetaire est un prototype de notre avenir possible, si sympathique qu’il puisse paraître, et qu’il est…probablement. LS

Chair Madame Bellequassaime

Najat,

Vous permeter que je vous appel Najat, un?

Je suis trait comptant. Je suis daccort a sans pour sans avec la raiforme de l’ortograf.

Enfaim kelkin qui nous a conprix.

Je nan pouvez plus du prof de francé qui nous parle toujour de Cornaye, hauteur qui ai deja maure .

Moi qui n’es pas encor terminet le dernier Musso!

Il paré que vous avez sous tenu la téaurie du janre?

Cé quoi sa? Abiyer les garsons en fille? La vous exajairé et dépassér les baurnes.

Mais vous avez rézon. Les maux sont trot conplikés.

Tous ses axan nainportou, c’étez une turi.

Depuis la maternaile, les dictez son mon cochemarre.

Heureuseumand que les nautes ont tètè suprimais.

Avent , j’avez des bultains grave.

Vous avé changer toussa.

An plusse, a la télévizion, sur kanal , vous aitié vrémant jantiye avaique un barbu.

Parpitiez , ne féte pas come votre colaig Kristiann Tobira, ne kiter pas le gouvairneman!

J’ême bocou votre sous-rire.Dézormai, il est clair mes journez!

J’avous, il y a des foies ou je saiche les colles.

Ne le raipété pas à ma maire: elle manpècheraie de regardez Ze Voillece ! Sept un secré antre nous.

Vous aite la mayeure ministre. Mairsi de nous zanlevez cè très d’union qui son tinuil.

Jé une favoeur à vous deux mandez: mintenand , je voufré fer un staje dans vos buros eue de Grrrrnell.

Vous savet , grasse a vou, je vé bientaut avoir le back, les doas dans le né.

C’é mairvéyeu! Sa cera untrait bo Kado pour mes (vain, vinte) 23 zan.

Je vous quiffe.

Marc Modetaire.

Ha Neuilly ( sou-Bwa ).
Source Le-Scrutateur

Et si vous ne savez pas à quoi ressemblait le vieux françois, c’est à dire le français du moyen âge, voici quelques mots en exemple..

Ecrire « oi » ou lieu de « ai » : françois au lieu de français; estoit, avoit, vouloit, pouvoit : était, avait, voulait, pouvait…
Ajouter des « l » après des u : aultres, ceulx : autres, ceux
Ajouter des « s » avant des « t » : maistre, queste, nostre : maitre, quête, notre
Inverser les « u » et les « v » : vtilité de ce liure : utilité de ce livre
Mettre des « y » à la place de « i » et des « i » à la place de « j » : Le samedy douziesme de iuillet.

Source Michel Buze

40 commentaires

  • Déséducation : La Finlande renonce à l’enseignement des maths et de la physique-chimie dans les écoles
    http://www.brujitafr.fr/2015/03/deseducation-la-finlande-renonce-a-l-enseignement-des-maths-et-de-la-physique-chimie-dans-les-ecoles.html

    France : en math, 1 collégien sur 5 n’a pas le niveau CM2…
    http://www.brujitafr.fr/2015/05/france-en-math-1-collegien-sur-5-n-a-pas-le-niveau-cm2.html

    Napoléon rayé des programmes d’Histoire de CM2 ! C’est le Waterloo de l’enseignement de l’Histoire
    http://www.brujitafr.fr/2015/06/napoleon-raye-des-programmes-d-histoire-de-cm2-c-est-le-waterloo-de-l-enseignement-de-l-histoire.html

    Najat Vallaud Belkacem supprime la Philo en filières L et ES
    http://www.brujitafr.fr/2015/06/najat-vallaud-belkacem-supprime-la-philo-en-filieres-l-et-es.html

    Point étymologie = La réforme du collège prévoit la suppression du latin et du grec…
    http://www.brujitafr.fr/2015/04/point-etymologie.html

    • dereco

      C’est horrible de supprimer les bases mêmes de notre civilisation, compréhension, science, connaissances, notre histoire et philosophie.

  • Grognard

    C’est facile à comprendre.
    Pour reprendre la formule de Lordon La Belle Kisem n’aime pas qu’on lui applique la théorie de la litière.
    La susceptibilité d’une personne mesure généralement assez bien son niveau de connerie.
    Chez les bobos rose brun c’est une tare assez répandue.

  • Eaglefeather Eaglefeather

    A pleurer ! Pas d’autres mots à dire ! Oups pardon ! … Nain porte quoi, patte d’ô tre maux ah tire !! (c’est plus moderne ainsi, non ?)

  • Yanne Hamar

    Les futures élites seront choisies sur ce critère / savoir « lire couramment, écrire sans faute et à la main, compter de tête « . Tout ce que les enfants sont entrain de désapprendre en ce moment.
    Il y a de quoi se taper la tête contre un mur.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

    • voltigeur voltigeur

      Ce qui m’est venu à l’esprit, c’est qu’en analphabétisant les gens, ça ferme de facto la porte, à la compréhension de la langue, donc à un éloignement à l’information et ce que ça implique. On lisse les livres pour enfants, sachant que la lecture riche en vocabulaire, contribue à éveiller les enfants. Tout est fait dirait on, pour un formatage en bonne et due forme, du cerveau de nos jeunes. Déjà que les livres de cours n’enseignent plus grand chose de l’Histoire, telle que nous l’avons apprise. Fini Napoléon, Vercingétorix, etc.. :(

      • C’est dingue, ça fait froid dans le dos…J’ai quand même l’impression qu’en France vous êtes plus avancer que nous dans le concept désapprendre ! Bien qu’on suis cette logique ici aussi.

        Ce qui est fou c’est que par exemple une personne comme moi qui ai quitté l’école à 15 ans en sait bien plus que la plupart ayant été jusqu’aux humanités…

        Akasha.

      • voltigeur voltigeur

        Il ne faut pas confondre le parcours de quelqu’un qui VEUT apprendre et, s’en donne les moyens hors l’école, avec ce qui est obligatoire et enseigné dans les établissements scolaires.
        Beaucoup de jeunes se remettent à la lecture, les livres comme Harry Potter y ont contribué, et c’est aussi aux parents de faire ce qu’il faut.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Idem pour ma pomme, j’ai déserté les bancs de la république à 15 ans et ma curiosité à fait le reste du travail. La meilleure école est celle de la vie …

        M.G.

      • stereo

        C’est une honte, les élites savent que les ignares sont manipulables à souhait et de facto cela réduira à néant toute résistance potentielle à leur égard… Chacun de nous a connu l’idiot du village à qui l’on faisait faire tout et n’importe quoi. L’idiot du village deviendra le peuple esclave au service des dictateurs et le peuple formaté idiot sera l’imbécile heureux des nantis… car inconscient de son état.
        Parents, gardez précieusement vos livres de classe dignes de ce nom, ils serviront dans le futur à réveiller les consciences de bonne volonté !
        La langue est une entité vivante qui doit évoluer naturellement. Un exemple actuel : tout le monde connait le mot scénario qui a un pluriel particulier que pratiquement plus personne n’emploie… Je vous laisse le soin de le découvrir ! Ce pluriel, à terme disparaîtra naturellement… La langue évolue de cette façon au fil du temps.

      • voltigeur voltigeur

        Deux scénarii sont envisageables, résistance ou acceptation par fainéantise. Beaucoup de jeunes n’aiment pas l’école, est ce qu’on la leur fait aimer?? Avons nous les enseignants de valeurs que nous avons connus? C’est semble t-il la polémique qui agite le milieu avec le livre de Stéphane Furina, qui balance les « mauvais profs »

      • Je comprends que l’on passe de « scénarii » à « scénarios » puisque le mot est italien à l’origine. L’évolution est correcte. Mais les fondements même de notre belle langue ne doivent pas être modifiés. S’il y a un accent circonflexe, c’est que le mot a une histoire. Les pluriels différents, les mots composés… sont toute la suavité de cette langue. Et quel plaisir, même de se dire: euh… je mets un s ou non ?
        Quel beau temps que le subjonctif qui, pourtant, ne peut plus s’écrire qu’au passé puisqu’on ne l’emploie plus !

        Bref, c’est tout un trésor que l’on saborde sur l’autel de l’ignorance, histoire – je suis d’accord avec vous – de mieux manipuler des ignorants, incapables de comprendre une loi.

  • Liloup

     » une missive comme celle du jeune Marc Maudetaire que vous allez lire ci-dessous? »

    Eh non, je ne vais pas la lire !

    À quoi rime tant de débilité ? L’individu a éprouvé une satisfaction en écrivant ainsi, dans le vide, en plus..?

    De telles inepties n’engendrent aucune réflexion et ne suscitent pas le débat…

    • voltigeur voltigeur

      Ne t’énerve pas Liloup, c’est dans la catégorie « humour » et « réflexion » :)

      • Dubitatif

        je me demande si ce courrier rédigé de la sorte, n’est-il pas volontairement bourré de fautes ?
        histoire de faire réagir la destinataire….

      • voltigeur voltigeur

        Il y a des chances, c’est poussé au maximum! :) Mais tous, ont focalisé sur la forme, en oubliant le fond
        qui était la qualité de l’enseignement, et le malaise des profs.. Quand on regarde les « anglicismes » disséminés dans le français, je ne sais pas s’il faut parler d’évolution.. :)

      • Liloup

        Vous plaisantez, ou vous doutez vraiment ?
        Bien sûr que ces fautes sont volontaires, ce que je ne trouve pas du tout malin de la part de l’auteur.
        Je ne vois là-dedans aucun humour et aucun intérêt.

      • nutty juggler nutty juggler

        il abuse un peu : on écrit pas «  vous exajairé  » mais «  vouz egzajairé  »

        Après le Monopoly Cashless edition , on va avoir droit au Scrabble VallSS3.0 edition ?

        Sans déconner , si il obtient une réponse , je serais curieux de la lire.

  • clarita

    C’est dommage de faire barrage à toute évolution de la langue, en diffusant par exemple cette lettre grotesque et sans lien avec la réforme annoncée.
    Prenez le temps de lire ce blog d’une instit passionnée : vous comprendrez mieux de quoi il est question, et vous découvrirez que nénufar s’est écrit avec f jusqu’en 1935, que poème s’écrivait poëme avant une précédente réforme, que souffler prend 2f, alors que boursoufler n’en prend qu’un, qu’on écrit bête, mais bétail etc… Et que la réforme se propose juste de corriger certaines de ces erreurs.

    « En effet, au cours des siècles, l’orthographe française n’a cessé d’évoluer. Par exemple, y a-t-il encore un seul enseignant qui écrirait :

    En sortant de la chosrale du collége, les enfans sont allés rue du Roy, pour veoir leur grand’mère et lui ont donné un poëme.

    Non, n’est-ce pas ?
    Si vous n’écrivez plus le français ainsi, c’est parce que l’Académie française a, une fois ou deux par siècle, proposé un « toilettage » de la langue et que les instituteurs de nos grands-parents ont accepté de les appliquer. Ils ont accepté d’écrire désormais voir et non veoir (clic), de remplacer l’apostrophe de grand’mère par un trait d’union (1932), d’abandonner ce joli tréma sur poëme (1878), de changer l’accent aigu de collége (1878) en accent grave, d’écrire enfants et non enfans (1835)…

    Aujourd’hui, depuis les rectifications de l’orthographe de 1990, l’Académie française* nous demande :
    – d’écrire assoir et non plus asseoir (comme on écrit aujourd’hui voir au lieu de l’ancien veoir)
    – d’écrire évènement et non plus événement (comme on écrit collège au lieu de l’ancien collége [1878])  »
    http://www.charivarialecole.fr/j-enseigne-en-nouvelle-orthographe-et-tout-va-bien-a291726

    • Liloup

      Merci pour le lien. Cela fait plaisir de voir parfois dans ce blog un commentaire raisonné qui ne fasse pas dresser les cheveux sur la tête comme à l’habitude.

    • voltigeur voltigeur

      Tu as raison Clarita, la lettre n’est qu’un trait de moquerie poussée à l’extrême, et la langue évoluera quoi que l’on fasse et c’est tant mieux. Je n’aurais pas donner des mots en vieux françois sinon. C’est aussi de la qualité de l’enseignement qu’il est question. La langue doit évoluer, mais pas de façon rapide, il faut le temps. La responsabilité des enseignants est pleine et entière, malgré leur « sacerdoce », beaucoup baissent les bras pourquoi? Y aurait il un gros malaise que l’on ignore dans cette « corporation »? Merci d’avoir remis les pendules à l’heure, pour ceux qui n’auraient pas compris la démarche. :)

  • Panurgie

    L’orthographe est un vaste problème, de fait aujourd’hui les fautes d’orthographes vont devenir communes. Le système éducatif fait que la majorité des étudiants qui arrive dans le supérieur font des fautes.

    Par exemple en CPGE pour deux fautes je perdais un point sur ma note, et sur trois copies doubles ça va vite. Depuis que je suis en fac, je peut en faire autant que je veux dans ma copie je ne risque rien (ou un seul point).
    Le laxisme de l’ortographe est dramatique et laisse les élèves(moi le premier) avec de grosses lacunes.
    Certains arrivent en L1 et sont literralement incapable d’écrire un mot sans fautes, pourtant ils ont leurs bac…
    Après la langue qui n’évolue plus est une langue morte, donc bon le français s’adapte il le doit bien, ce n’est pas cela qui est gênant.

  • A voir ou revoir cette conférence/vidéo, « Pour une refondation de l’école guidée par les enfants ».

    h t t p ://www.youtube.com/watch?v=nwVgsaNQ-Hw

    Une très belle expérience qui fonctionne à merveille. Mais la laissera-t-on faire? Veulent-ILS vraiment des enfants qui apprennent vite , qui s’entraident, qui sont heureux d’apprendre? Attention là, c’est dangereux çà, non ?

    daiso lait, geai pafé gaf alle aurteaux graffe…

  • Le problème qui se pose aussi, est que sur internet on voit tellement de fautes d’orthographe que le cerveau imprime ce qu’il voit et le retient. Les enfants ne lisent plus de livres, ne lisent plus l’écriture telle qu’elle devrait être. Leur mémoire visuelle (et la nôtre aussi,) ne fonctionne plus pour les aider à avoir une orthographe correcte. Elle fait le contraire. Le travail est d’autant plus difficile pour eux. Mais c’est sûr que pour les plus âgés, ça fait mal aux yeux…
    Et pourtant il y a un correcteur, mais cela ne marche pas pour la grammaire. Dommage, hein ?

  • Réforme ou pas réforme, l’important, c’est de lire, d’apprendre, et de transmettre l’ineffable plaisir de la lecture.
    A vos bibliothèques, Citoyennes et Citoyens. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Liloup

    C’est un peu agaçant par exemple de voir des éleveurs de chèvres affichant sur le marché : « fromages de chêvres », je ne pense pas que ceux-là fassent de l’humour..!

    Tout comme ceux qui confondent la tache et la tâche..! Horripilant..! J’ai même vu cela chez ceux qui prétendent que c’est leur métier d’écrire…

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Et que dire des « textos » ou autres « sms » qui sont souvent rédigés en Chinois …
      La langue française n’est pas des plus facile à appréhender, mais elle est tellement riche en vocabulaire que c’est un réel plaisir de se plonger dans un bouquin pour en découvrir toute l’étendue …

      M.G.

  • Ils veulent une majorité d’abrutis ( lire les protocoles…) tout doucettement ça se met en place. Label Kacem se contente d’obéir aux ordres, rien ne sort de sa petite cervelle.

     » Toute époque à supporté ses imbéciles, il n’appartiendra qu’à la notre d’en avoir fabriqué.  » Abel Bonnard.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    la vrai reforme du français c’est de nous faire parler en anglais simplifier et ça peux de personnes en parle,notre langue meure et avec elle notre culture et c’est aussi vrai pour plein de pays en voix de destruction (plus communément appeler pays en voix de développement) aux philippines ils mélangent l’anglais avec leurs langues par exemple et on ne peut pourtant pas dire que les cultures soient les mêmes. Mais on les surinent à apprendre cette langue de merde depuis leur plus jeunes ages tous ça pour le tourisme. Touristes qui vont pourrir leur pays et le fion de leur gamins au passage.

    Écoutez les dialogues de film récent et ceux d’il y a 30-40 ans. je serais curieux de savoir s’il y a des études sur le nombres de mots différents que l’on peut entendre entre un « vieux » film et un film genre Taxi.

  • Mais ça c’était avant.

    sic :  » Pour la première fois, on associa langue et nation. Désormais, la langue devint une affaire d’État: il fallait doter d’une langue nationale la «République unie et indivisible» et élever le niveau des masses par l’instruction ainsi que par la diffusion du français. Or, l’idée même d’une «République unie et indivisible», dont la devise était «Liberté, Fraternité et Égalité pour tous», ne pouvait se concilier avec le morcellement linguistique et le particularisme des anciennes provinces.  »

    c’est ici : http://www.axl.cefan.ulaval.ca/francophonie/HIST_FR_s8_Revolution1789.htm

  • Emy Emy

    moi je trouve que c’est une bonne chose si on pouvait tous écrire comme ça
    et puis il faut aller de l’avant
    il n’est jamais bien de rester sur l’ancien temps. Faut être moderne.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Emy, tu me surprendras toujours !

      Mai tas raie zon, faux allée deux la vent !!!

      M.G.

      • clarita

        Tiens MG, rien que pour toi, je remets ce lien qui va t’expliquer ce qui va changer.
        Et tu vas comprendre pourquoi ton commentaire écrit n’importe comment est sans raison d’être.

        http://www.charivarialecole.fr/j-enseigne-en-nouvelle-orthographe-et-tout-va-bien-a291726

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Je ne suis pas « con vaincu » ! La simplification de la langue française est perçue comme positive par beaucoup de monde, mais au-delà de l’orthographe rectifiée par quelques suppressions d’accents, si l’on regarde un peu plus loin que le bout de son nez, il est aisé d’entrevoir derrière ces menus changements un appauvrissement volontaire de notre langue qui engendrera inévitablement un abêtissement des jeunes populations. Que l’accent grave se substitue au tréma sur « poème » ne me chagrine pas plus que ça, mais le nombre significatif de mots supprimés arbitrairement par de pseudo-intellectuels ne me semble pas judicieux. Au même titre que notre culture, la langue française subit les affres de la mondialisation …

        M.G.

  • Etre moderne ne veut rien dire. C’est opposer l’ancien à quelque chose qui est de l’ordre de l’anti-ancien. Une sorte de lutte des temps, des cultures, des idéaux…

    Si on veut être compris, il faut une langue écrite et parlée de la même façon par toutes et tous. Le même mot avec ou sans accent peut avoir un sens différent, un temps mal employé change le sens d’une phrase…
    Ce qui n’exclut en rien les langues régionales, bien sûr.

    A ce sujet (ou presque), je vous propose une petite expérience à faire chez vous. Choisissez une phrase, toute simple. Concentrez-vous sur un de vos chakras, et dites la phrase. Puis changez de chakra et dites encore la même phrase. Et ainsi de suite. Ecoutez bien votre voix.

    • Natacha Natacha

      Une rectification de l’orthographe n’est pas un drame tant qu’elle a du sens.
      Le sens justement, ne se perd-il pas lorsque grammaire et syntaxe ne sont plus maîtrisées pour permettre à une pensée structurée, claire d’émerger ? Quel problème y a t-il à garder à une langue des souvenirs de son histoire ?

      • Natacha Natacha

        Ce n’est pas l’orthographe qu’on doit réformer, mais la méthode de l’enseigner. Et on a un choix de pédagogies qui ont fait leurs preuves, là aussi appuyées par les observations en neurosciences !