Ces maisons construites à partir de matériaux recyclés.

A la maison, on sait qu’il y a une poubelle dédiée aux emballages ménagers, papiers, journaux, bouteilles et flacons en plastique… une autre pour le verre, et encore une pour les déchets ménagers de tous les jours.
Mais il y a des gens qui vont beaucoup plus loin…
En effet, certaines personnes prouvent qu’il est possible de vivre dans une maison qui est complètement construite à partir de matériaux recyclés et récupérés.
Écologistes ou artistes, ils avaient un peu de temps devant eux et surtout la fibre bricoleuse, et ont construit des maisons grâce à des déchets, des matériaux de construction usagés, ou même des bouteilles et des canettes.
Bien entendu, si certaines de ces maisons, si l’on peut les appeler ainsi, ressemblent à des projets artistiques fous, d’autres ont l’air de véritables lieux de vie.
Si vous recherchiez quelques idées pour vous inspirer, vous n’allez pas être déçu(e).

Notre préférence va à Dan Phillips, et vous ?

Lire la suite >>>

Lire la suite >>>

11 commentaires

  • Emy Emy

    ce sont des maisons poubelles

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Mouton Résistant,

    Je salut ta persévérance à vouloir montrer qu’il existe une autre façon d’appréhender la vie et l’avenir avec un peu plus de sagesse, mais je pense honnêtement que les Moutons ne sont pas tout à fait éveillés pour se projeter ailleurs et autrement, ils sont bien trop dépendants de ce mode de vie commun dans lequel ils sont venu au monde et au confort « rassurant » que celui-ci semble leur procurer.

    Le manque certain d’intérêt suscité par la plupart de tes publications et les réactions de défiance ou de rejet souvent épidermiques qui en découlent, mettent en lumière un cruel manque d’ouverture d’esprit de la plupart des Moutons quant aux sujets que tu abordes, aussi sains et nécessaires soient-ils.

    Les Moutons, profondément englués au cœur de la spirale d’un système à bout de souffle sont inlassablement obnubilés par des sujets polémiques sur lesquels malheureusement ils n’ont aucune prise, mais qui ont l’art d’exciter et d’occuper les esprits : la politique, la géopolitique, l’argent, les banques, les guerres, les migrants, le climat, etc …

    Bien sûr, il ne faut pas nier cette nécessité de rester informé sur le fonctionnement chaotique de notre planète, mais quand l’intérêt pour ces sujets qui ont été décortiqués maintes fois tourne à l’obsession, il serait peut-être temps de prendre un peu recul pour élargir notre vision du monde et essayer de repérer d’autres chemins à emprunter si nous voulons sortir du marasme ambiant que nous ne cessons de décrier à longueur de temps et de commentaires.

    M.G.

    • Natacha Natacha

      Tu es bien peu confiant Mouton Grain (de quoi ?) :)
      De plus en plus de personnes prennent la tangente ou n’attendent plus que le déclic pour passer à l’acte.
      Et bravo à Mouton Résistant de présenter ces initiatives variées et d’encourager à faire le pas. :)
      J’ai aussi une préférence pour D. Phillips mais l’idée est de faire avec ce qu’on trouve là où on se trouve de la manière la plus adaptée au climat et à l’environnement, non pas ?

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Oui Natacha, je suis peu confiant mais pas encore désespéré :) . Ce n’est pas un rejet insolent du monde et ses composantes, mais bel et bien un triste constat qui me fait dire que la majorité écrasante des gens n’a simplement pas l’envie de changer quoi que ce soit de son mode de vie « sécuritaire » et faussement épanouie, quitte à y laisser très bientôt sa peaux avec celle de la planète. De plus, fiers de leur statut d’esclave moderne, de nombreuses personnes n’hésitent pas à marginaliser les écrits de ceux qui, comme Mouton Résistant et bien d’autres, proposent matière à réflexion qui pourrait permettre d’entrevoir des perspectives d’avenir bien plus intelligentes que celles qui nous sont imposées. J’attends donc avec impatience que l’humanité se réveille et me donne tort, mais les somnifères des maîtres du jeu sont puissants …

        M.G.

    • rouletabille rouletabille

      T’as raison MG.
      Au lieu d’incinérer les ordures ils en font du matériaux de construction pour les bestioles,hahaha,j’ai 2 poules qui sont mieux loties que les manques en facteurs endocriniens,vivre dans une poubelle est super.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • boco

        incinérateur = dioxine !
        Finalement on va choisir plou belle la vie !

      • rouletabille rouletabille

        Hahaha,vivre à la campagne libre en vedettes pou belle (la vie) le compteur LINKY en DARK VARIOR partout ,même dans le godemichet,
        dieu omnipotent est partout pas vrais ?
        Suis certain que j’énerve notre VOLTI http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
        Salut BOCO,tu montes en grade,félicitation de BBX t’est BBB,demmande une augmentation.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Emy Emy

    c’est du rêve que l’on vend au gens
    au temps des Duvaliers papa Doc et bébé Doc il y a eu beaucoup de réfugiés haïtiens qui sont venus en Guyane et ils s’installaient un peu partout que le terrain ait un proprio ou pas et c’étaient des petites baraques rudimentaires qu’ils faisaient des vieilles tôles, des planches qu’ils trouvaient a droites a gauches même ils coupaient du bois dans la foret pour faire leur abris et le sol c’était de la terre, sans eau sans électricité
    des gens pauvres de la campagnes, ils allaient avec leur coutelas couper de l’herbes chez les gens maintenant il y a des débroussailleuses et jusqu’à maintenant ça existe.
    c’est le far west en Guyane

    je vois ça de mes yeux tout les jours.