Ermite depuis 13 ans et toujours heureuse de l’être.

Le 1er juillet prochain, Chantale Poissant célébrera son 13e anniversaire en tant qu’ermite. Vivant seule, recluse, sans électricité ni argent, la dame de 50 ans est heureuse. Et elle ne retournerait vivre dans la société pour rien au monde.

Elle se brosse les dents avec du charbon. Elle mange simplement ce qui pousse dans son jardin ou ce qui court dans les bois aux alentours. Elle fabrique son linge avec la laine de ses lamas. C’est son coq qui la réveille le matin. Elle se lave avec du savon fabriqué à la main à l’aide de produits trouvés dans la forêt, comme l’écorce des arbres. Elle cultive, cueille, créer, fabrique, invente. Elle n’a aucune difficulté à tenir le coup et fait preuve de beaucoup d’ingéniosité pour survivre à la manière d’autrefois.

En entrant sur la terre de Chantale Poissant, on fait un bond de 200 ans en arrière. Une grande hutte faite de bois et de paille se dresse dans la clairière, entourée d’arbres. «Ça, c’est l’abri des lamas, mais je dors là aussi parfois», dit Chantale Poissant, qui est actuellement en pleines «rénovations». En effet, elle construit un second abri, où elle demeurera bientôt.

 

Lire la suite >>>

Lire la suite >>>

16 commentaires

  • engel

    L’intérêt du truc ???

    -« Après 13 ans, l’ermite à enfin internet, nous sommes tous très heureux pour elle » .
    Ou peut-être bien,
    – » Erminette cherche erminome pour erminer sur peau de bête dans hutte, …ne désespère pas, mais bon quand même…. » .

    • engel

      Ah oui, j’ai trouvé!
      C’est la future émission de M6!
      « Le bonheur est dans les bois* »

      …J’ai bon?

      *)…..à condition de payer l’impot. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • getup

      Intérêt …aucun, tout du moins comme cela est présenté. Pas d’historique de son histoire, sa motivation et les moyens employés etc.. Peut être que c’est juste histoire de générer du trafic entre les deux sites « Survivre au système » et les moutons, comme ça devient fréquemment le cas sur ce type de sujet.
      Parfois (rarement quand même) les sujets sont bien mais la plupart du temps c’est des articles succincts sans beaucoup d’intérêt qui nous viennent du site prés-citer. Cela part peut être d’un bon sentiment mais le contenu est nul et peut s’apparenter effectivement avec les émissions proposées à la TV avec un angle plutôt voyeuriste que vraiment pratique ou philosophique .

  • Emy Emy

    quand tu vois sa tête tu n’as pas envie d’être ermite

  • Guni

    Le truc de dérangeant dans cet article c’est surtout qu’il date de 2011 et que quelques mois après la dame est repartie vivre en ville pour s’occuper de sa mère.
    Depuis, plus de nouvelles…
    Voici une vidéo de son campement en 2012:
    http://www.youtube.com/watch?v=FZgstlfEyyQ
    Elle reviendra peut être y revivre quand elle aura fini sa mission auprès de sa mère.
    Et c’est vrai qu’on auraient aimé en savoir plus. Un documentaire était passé à la tv québecoise mais je n’ai pas réussit à en trouver trace…

  • ils font comment pour envoyer leurs enfants à l’école ? et pour s’occuper de leurs vieux malades ?

    barf, pousser ce genre d’article montre que vous n’avez pas entamé un début de réflexion sur la question.

    • Thierry92 Thierry92

      Au lieu de te contenter de lire les grand titre comme tu le fais certainement avec les magazines féminins style closer, branche ton cerveau et lis l’article.
      Elle est célibataire et n’a pas d’enfants.

  • Oaouw ça fait peur !

    Et ces maquillages et tout ça, elle les mettait où ? Et pour s’épiler ? C’est ça moi surtout qui m’interpelle…lol

    Puis à voir sa tête elle ne devait pas souvent se faire des masques beautés et idem pour ses cheveux !! C’est pas normal ça lol

    Akasha.

    • Akasha tu me fais rire ! Le maquillage, c’est de l’attrape-couillon. L’épilation, un bon rasoir suffit. A main bien sûr. Les masques de beauté ? Quelques rondelles de concombre, ou un peu d’argile, et c’est bon. Et au moins quand elle se déplace, elle n’a pas besoin d’un semi-remorque ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Il est vrai que là on est à l’extrême ! Entre l’ermite, limite homme des cavernes et l’ultra citadin, il existe une multitude de façons de vivre loin de l’hyper-consommation et en harmonie avec la nature. Comme dit plus haut, le sujet relayé ici a été traité à la va-vite. Il en ressort une espèce de caricature qui peut justifier des commentaires peu élogieux, alors qu’il existe de fabuleuses réussites de vies nomades ou en semi autarcie, des personnes seules ou des familles dans lesquelles les enfants sont bien plus épanouis et cultivés que ceux qui traînent leurs fesses sur les bancs de l’éducation nationale. Les gens qui ont choisi de vivre en dehors de notre système aliénant sont visiblement plus heureux dans la vie que la plupart d’entre nous. Pour ce qui est des masques Akasha, pas de soucis, les plantes bénéfiques sont partout autour de nous :)

    M.G.

    • Coucou Mouton Grain :)

      Oui je sais c’était ironique, d’ailleurs j’utilise moi même pratiquement que des produits naturels pour mes masques beautés ou cheveux, même pour mes maquillages je vise bio, même si dernièrement j’ai découverts que certains n’en avaient que le nom….Mais laissons cela.

      Sinon je suis bien d’accord avec toi, pourquoi l’humain est toujours attiré par les extrêmes ? Alors que l’épanouissement se trouve dans le juste milieu ?

      On est les 1er (Orné & moi), a (ré)adapter notre mode de vie, on cherche des solutions pour ne plus vivre dans se monde consumériste en outrance, mais tout en restant sociable et non marginaliser. Comme je l’ai déjà expliquer pour nous ça passe par un régime végane, et de ne plus rien acheter issus des grandes multinationales et le boycott des grandes enseignes, c’est les phases 1 & 2 et ça c’est objectif atteint. Maintenant on pense tout doucement à passé un second palier, et ça va passer par un changement de vie professionnelle plus en adéquations avec nos convictions. Ensuite se sera le lieu de vie, et certainement l’abandon de véhicules polluants…On c’est déjà débarrassé de lave vaisselle, séchoir à linge, micro-onde, robots inutiles, etc…Réduire le plus possible notre emprunte écologique..Le but n’est pas de se marginaliser, ni de se priver jusqu’à la frustration, car il faut toujours tenir compte de son épanouissement, mais de vraiment trouver des solutions de vie alternative pour enrayer le système actuel pour en créer un nouveau.

      Akasha.

  • Spike636

    Oué, enfin rien que sur la photo, on voit des vêtements fabriqués par des machines industrielles et une bâche plastique.
    Sans compté que le jour ou elle aura un souci de santé, je doute qu’elle se prive de retourner à la civilisation pour accéder à des soins médicaux.
    Donc bref, ça crédibilité entant qu’Hermite en prend un méchant coup.

  • Je ne vois pas le mal. Cette personne a eu besoin pendant un temps de vivre seule et de faire des expériences certainement enrichissantes. C’est vrai qu’on reste un peu sur sa faim…
    Qu’en a-t-elle tiré ? Quelle philosophie de la vie ? Quelle spiritualité de la nature ? …

  • Emy Emy

    ça reste quand même assez crade de vivre comme ça il faut un minimum comme l’eau chaude, la clim
    le seul hermite que je connaisse s’appelle Bernard il vit dans une coquille