La BD: « Tchernobyl, le nuage sans fin »….

Un message de Florent B.

Il y a un projet important d’une Bd sur Tchernobyl contre l’oubli et les mensonges à l’initiative d’associations de malades de la thyroide, demain sera le dernier jour.
30 ans après l’explosion de la centrale nucléaire, le combat pour faire éclater la vérité raconté dans une Bande dessinée événement.

Bienvenus sur notre projet de Bande Dessinée en cours, démarrée cette année. Nous souhaitons avec votre aide la faire éditer début 2016 pour les 30 ans de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl.

26 avril 1986 : le début du cauchemar.

À 1h 23 mn et 40 secondes du matin, la fusion du cœur du réacteur N°4 de la centrale ukrainienne déclenche une explosion qui libère une énorme quantité d’éléments radioactifs dans l’atmosphère. Le nuage contaminé entame alors sa course folle dans le ciel européen. Des mesures de protection sont décrétées en urgence dans la plupart des pays, comme l’interdiction aux enfants de jouer à l’extérieur, la mise en garde contre l’exposition à la pluie, la destruction de milliers de tonnes de légumes frais, etc.

Le déni des autorités françaises.

En France, la communication gouvernementale se veut rassurante, au point d’affirmer, au mépris de la santé de la population nationale, que le nuage radioactif a épargné l’ensemble de l’Hexagone ! Ces déclarations mensongères sont hélas contredites quelques années plus tard, par une recrudescence de pathologies, notamment thyroïdiennes, sur le territoire national.
Le combat contre la désinformation.

Devant cet effroyable constat, l’Association Française des Malades de la Thyroïde s’active. Son objectif : faire connaître les conséquences sanitaires de la catastrophe, et demander devant les tribunaux des comptes à l’Etat sur son inaction. Malgré 14 années de procédure acharnée, elle voit son dernier recours rejeté par la Cour Européenne des Droits de l’Homme le 31 octobre 2013.

Un devoir de vérité.

Grâce au travail remarquable d’un juge d’instruction indépendant, la relation entre le nuage de Tchernobyl et ses conséquences sur la santé est irréfutable. À travers cette bande dessinée largement documentée, nous voulons rompre le silence des institutions quant à la cruauté des faits, et rendre aux dizaines de milliers de malades de la thyroïde, la part d’histoire que la justice leur a volé.
…/…
Lire la suite
A quoi va servir le financement ?

Le financement va permettre de rémunérer :

le dessinateur, le scénariste, l’impression de 1500 exemplaires, les contreparties, les expéditions des contreparties, le vidéaste, le pourcentage Ulule.

Le projet a bien démarré .Il faut que le dessinateur puisse aboutir la BD sachant qu’il y travaille à plein temps et ne peut accepter d’autres propositions en même temps. Nous souhaitons que la BD voit donc le jour en début 2016 pour « les 30 ans  » de Tchernobyl.

L’association AFMT est d’utilité générale. Vous recevrez avec votre contrepartie un coupon de déduction fiscale de 66%. (A titre d’exemple un don de 50€ vous coûterai 17€)

si vous préférez contribuer par chèque:

libeller à l’ordre de l’AFMT

envoyer à l’adresse: AFMT , BP1, 82700 Bourret

pour tous renseignements:asso.thyroide@gmail.com
Source de l’appel: l’Association des Malades de la Thyroïde

Plateforme: https://fr.ulule.com/tchernobyl/

3 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    âmes sensibles s’abstenir !!

    http://www.dissident-media.org/infonucleaire/enfants_malades.html

    1) Minsk, Biélorussie 1997. Scène quotidienne dans l’asile Novinski. Ce jeune garçon hurle tandis que ses amis jouent dehors.

    2) Hôpital des enfants cancéreux, Minsk, Biélorussie 2000. Vova sait qu’il est gravement malade. Malgré l’amputation, son état ne s’est pas amélioré.

    3) Foyer pour enfants, Minsk, Biélorussie 2000. Alla tient dans les bras un enfant de 2 ans dont le cerveau se trouve dans l’excroissance.

    4) Asile Novinski, Minsk, Biélorussie 1997. Ces enfants ne peuvent pas se tenir debout et sont nourris par terre.

    5) Asile Novinski, Minsk, Biélorussie 1997. Cet asile est le principal centre d’accueil pour enfants contaminés en Biélorussie.

    6) Foyer pour enfant, Minsk, Biélorussie 2000. Cet enfant de 3 ans est là depuis sa naissance. Il est inopérable: l’excroissance contient ses reins

    7) Orphelinat pour enfants abandonnés, Gomel, Biélorussie 1999. Sasha, 5 ans, souffre d’une quasi absence de système lymphatique. Son organisme produit des toxines que sont corps ne peut donc plus éliminer.

    8) Asile Novinski, Minsk, Biélorussie 1997. Cet enfant est en état de terreur constant.

  • Thierry92 Thierry92

    Et il parait que le nucléaire est sans danger….
    Et il y a au moins 15 Tchernobyl potentiels en ukraine…