La fin du vieux téléphone fixe prévue en 2022…

Combien cela va coûter au consommateur?

La transition des réseaux d’hier à ceux d’aujourd’hui se fera progressivement, au fil du déploiement de la fibre.

La fin d’une époque. Les jours des bons vieux téléphones branchés sur le réseau de l’ex-France Télécom sont comptés. Les fameuses prises en «T» qui ornent les murs de tous les foyers français ne serviront plus à rien.

 

Dans un rapport remis au ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, et à la secrétaire d’État au Numérique, Axelle Lemaire, Paul Champsaur, président de l’Autorité de la statistique publique, préconise l’arrêt du réseau cuivre au profit de la fibre. La transition des réseaux d’hier à ceux d’aujourd’hui se fera progressivement, au fil du déploiement de la fibre.

 

La couverture intégrale du territoire en fibre est prévue pour 2022. D’ici là, la mission présidée par Paul Champsaur recommande la création d’un statut de «zone fibrée». Dès lors qu’une commune y accédera, ce sera le signal d’extinction du cuivre sur cette zone. Une façon efficace d’inciter les consommateurs à changer d’abonnement.

L’État a d’ores et déjà promis de veiller à ce que les conditions financières soient équitables pour les consommateurs. Au final, ils pourront toujours téléphoner via une ligne fixe, mais sur le réseau fibre.

Enjeux financiers considérables

L’opération risque d’être un peu plus complexe pour les professionnels. Ainsi, une grande partie des terminaux de paiement par cartes fonctionnent encore via le vieux réseau téléphonique, à l’image des bars PMU qui transmettent toujours les paris de leurs clients via le cuivre. Toute l’infrastructure est à remettre à plat. Il en est de même pour l’aviation civile, les systèmes de surveillance des ascenseurs, les réseaux de télésurveillance.

 

La liste de secteurs concernés est longue, avec plus de 40.000 exemples recensés.

L’extinction du cuivre a aussi des enjeux financiers considérables. Elle sonne la disparition de la rente du cuivre, c’est-à-dire les sommes versées à Orange par les autres opérateurs pour proposer certaines offres ADSL. Soit environ un demi-milliard d’euros par an. À terme, le cuivre sera de moins en moins utilisé, et Orange aura tout à gagner à arrêter l’entretien d’un réseau appelé à devenir déficitaire. L’opérateur historique est d’ailleurs celui qui, pour l’heure, a le plus investi dans la fibre.

Auteur pour Le Figaro

Sur le même sujet, un article un peu plus précis sur les enjeux économiques.

Échéance 2022… La fin du cuivre serait annoncée pour 2022. Axelle Lemaire, la Secrétaire d’État au numérique vient de recevoir le rapport final de Paul Champsaur, président de l’Autorité de la statistique publique. Celui-ci préconise l’arrêt du réseau cuivre au profit du déploiement de la fibre.

Les travaux de la mission sur la transition vers les réseaux à très haut débit et l’extinction du réseau cuivre ont démarré en juillet 2013. Ceux-ci ont pour objectif d’identifier et d’évaluer les aspects économiques, techniques, juridiques et sociaux de l’extinction du réseau cuivre au profit de la fibre optique.

 

Au travers du plan « France très haut débit » (qui vise un débit descendant supérieur à 30 Mbit/s), la France s’est engagée dans un important chantier de modernisation de ses réseaux de communications électroniques, avec l’objectif d’assurer la couverture intégrale du territoire en très haut débit d’ici 2022. Une modernisation qui va notamment s’appuyer sur le déploiement de nouveaux réseaux de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH), par des opérateurs privés comme publics, pour un montant total d’investissement estimé à 20 milliards d’euros.

La mission propose notamment la création d’un statut de « zone fibrée », statut qui serait accordé par l’État lorsque la totalité d’une zone, par exemple une commune, est desservie par un réseau à très haut débit en fibre optique. L’accession au statut de « zone fibrée » déclencherait la mise en œuvre de mesures d’accompagnement pour migrer la totalité des utilisateurs du réseau de cuivre vers le réseau FttH.

À l’issue de son entretien avec Paul Champsaur, Emmanuel Macron a souligné que « les propositions formulées par la mission s’inscrivent dans la volonté du Gouvernement de fixer un cap clair, celui de l’investissement dans les réseaux à très haut débit ; de donner un horizon technologique, le remplacement du réseau historique de cuivre par des réseaux de fibre optique ; et de définir une méthode, en accompagnant l’ensemble des acteurs de l’industrie et des utilisateurs dans ce changement d’époque. C’est cette vision claire que le secteur est en droit d’attendre de l’État« .

De son côté Axelle LEMAIRE a déclaré : « nous avons lancé un grand chantier d’infrastructures qu’est la couverture intégrale de notre territoire en très haut débit d’ici 2022, qui donnera à notre pays plusieurs années d’avance dans la compétition numérique. Le déploiement de ces nouveaux réseaux fibrés s’inscrit dans le long terme. Il nécessite de porter une ambition stratégique claire, visible et prévisible pour les collectivités locales qui investissent comme pour les opérateurs. Mieux définir les conditions de passage du réseau de cuivre aux réseaux de fibre optique va pleinement y contribuer« .

Si le gouvernement mise sur 2022 pour atteindre l’objectif de la transition, le projet de la bascule du réseau cuivre vers le réseau optique reste très ambitieux et complexe, car il implique moult mutations, notamment au niveau des professionnels. En effet, comme le précise Ariase, « la migration ne se limitera pas à transformer les câbles de cuivre par des fibres ni à transformer les armoires DSLAM des centraux ADSL en baies optiques OLT ! De très nombreuses entreprises, industries ou encore des commerces utilisent des services conçus spécifiquement pour communiquer via le réseau téléphonique (télérelève, alarmes d’ascenseurs, télémaintenance…). Des changements qui auront un coût. Enfin, le basculement du cuivre vers la fibre implique également de préparer les acteurs concernés à un renouvellement des compétences de leurs salariés par exemple« .

7 ans pour basculer 30 millions de lignes restantes, cela reste optimiste. Toujours est-il que cette mutation aura un impact direct sur les technologies de demain et sur les stratégies futures des opérateurs. Rassurons-nous, l’État a promis de veiller à ce que les conditions financières soient équitables pour tous les consommateurs…

 

Auteur Marine Goy pour Les-Numériques

 

51 commentaires

  • GROS

    Et la fin du télégraphe et du pigeon voyageur, ça a coûté cher ? On ne se pose même pas la question tellement elle paraît saugrenue au regard des progrès techniques en considération. Il en va de même aujourd’hui avec le téléphone fixe.
    Faut évoluer et vivre avec son temps.

    • GROS

      Et j’ajoute même qu’il est absurde de parler de coûts, car on sait tous que le système économique est à bout de souffle et qu’il devra évoluer et se réinventer (je ne préfère pas m’avancer sur un hypothétique « effondrement » qui fait tant fantasmer les catastrophistes pathologiques), laissant celui en cours dans les archives de l’Histoire. Alors autant en profiter pour faire ce qu’il nous permet de faire : les infrastructures sont là, elles sont bien réelles et ne sont plus à faire, et c’est un capital qui subsistera au-delà des transformations économiques.

      Donc arrêtons les mesquineries sur les questions de coûts, fondamentalement ça n’a pas grand sens. Développer les infrastructures dès maintenant, c’est se donner les moyens et les chances de traverser au mieux les aléas de l’économie.
      Il faut le faire, c’est tout : la question du coût est à traiter, mais elle est secondaire.

      • voltigeur voltigeur

        Les infrastructures sont là? dans les grandes régions urbanisées peut être.
        Et là où elles n’y sont pas, il faudra enterrer les câbles, sur des centaines
        de kilomètres? A mon avis, les endroits inaccessibles, le resteront, c’est
        déjà le cas avec la télé par adsl, qui ne passe pas partout, donc c’est
        le satellite obligé…
        PS: Le coût ont y pense même pas, c’est secondaire pas vrai?
        Même si on sait qu’il y aura des répercutions sur les factures..

      • GROS

        Non, le coût on n’y pense pas. Comme je le disais, le système économique est à bout de souffle, et sa transformation sera nécessairement douloureuse pour certains. Qu’il y ait ou non développement des infrastructures, cela n’y changera rien : il ne faut pas se tromper sur les causes des maux.
        Puisque cela n’y changera rien, alors autant le faire. Encore une fois, avoir des infrastructures de qualité permet de traverser au mieux les aléas économiques, car cela nous met dans les meilleures dispositions pour pouvoir tirer notre épingle du jeu au moment où il en est besoin et ne pas nous trouver dans un moins bonne situation que d’autres pays.

      • Exactement; les structures sont installés en priorité dans les grandes métropoles et pour le reste du territoire, faut être plus que patient; un exemple: la TNT existe en France depuis 13 ans et dans les Pyrénées-Orientales on ne l’a que depuis 3 ans! Et cela ne fonctionne pas bien en permanence; Ici nous n’avons pas le vrai haut-débit; et je m’arrêterai aux problèmes techniques; car du coté administratif, c’est idem, on est à la traine par rapport à d’autres départements; Alors pour l’installation généralisée de la fibre, si l’on tient compte des délais actuels, elle sera installée dans les P.O. dans 10ans! Et donc en attendant je continuerai d’avoir une ligne fixe « traditionnelle » qui a d’ailleurs l’avantage de pouvoir fonctionner même en cas de coupure de courant car celui-ci est indépendant du réseau erdf.

      • engel

        Heureusement que tu es là…

    • voltigeur voltigeur

      Ce n’est pas la fibre qui est en cause, mais on
      veut passer à la vitesse supérieure, alors qu’il y a
      encore de nombreuses zones blanches où téléphoner, recevoir la télé
      relève de l’exploit. :)

    • Narkos

      Sans penser au coté économique, car je te rejoins, l’économie est sous perfusion…

      juste le côté technique (je suis électricien).

      pour moi 6 ans de délai c’est trop court, rien qu’imaginer tirer 1 fibre par habitation jusqu’au Dslam idem pour les industries, le tertiaire, déjà tous les dslam datant de 2005 ou après sont compatible FTTH, ce qui est frustrant dans mon cas, jj’ai 28méga adsl alors que mon dslam est a 114m (en filaire) de chez moi, et le dslam compatible ftth, c’est a dire qu’il a la fibre et qu’il renvoie en cuivre.

      après il faut produire les modem, a chaque nouveau model ya mini 6mois de production en amont, généralise sa a absolument tous les composant, du dslam au relais, au terminaux ect..

      c’est un très beau projet, que j’attend avec impatience, mais 6ans sa me parait optimiste.

  • Sur ce genre de sujets, je n’aurais que des questions… ou presque.
    Le câble devra-t-il obligatoirement être enterré ? Ou bien pourra-t-il suivre celui du téléphone actuel ?
    Que pourrait nous apporter ce changement ?

    La facture ? Oui, c’est sûr que nous la paierons. Il n’y a pas de philanthropes en économie.
    Enfin… pour ceux qui le pourrons encore…

    Les zones blanches ? Je le crois aussi. Mais cela ne gêne pas nos dirigeants qui n’ont même pas idée qu’il existe une ruralité dans ce pays.
    Mais je me demande si, au-delà des inconvénients, ce n’est pas une bonne chose qu’on nous oublie !

    • Idéalement il faudra bien l’enterrer oui, et surtout remplacer par de la fibre optique (ISDN). Et je me suis laisser dire qu’en France il y en a très peu de ligne en fibre optique. Il y a toujours en de nombreux endroits rurale des ligne en fil de cuivre datant d’avant guerre, ou les techniciens quand ils viennent installer le net doivent faire preuve de moult ingéniosités pour installer la ligne. Il est claire que pour certains endroits moins accessible sera par le satellite. Après tout de nombreux endroits sur la planète sur des milliers de km fonctionnent ainsi. Vous voyez tirer des milliers de km de câble entre deux villes reculées d’Australie ?

      Orné

    • boco

      La ruralité n’a pas les mêmes services mais les mêmes impôts, faut pas trop râler !
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • ROY

    Nous y arrivons petit à petit, tout est remplacé progressivement (le Minitel, par exemple avec lequel j’avais réalisé mon premier serveur…) le temps passe et les techniques changent progressivement sans même attendre quelquefois que la majorité des utilisateurs soient prêts à utiliser des services qui en définitive entraîne la justification pour le prestataire de service d’un abonnement beaucoup plus cher, on y arrive aussi petit à petit et insidieusement…
    Pour les entreprises il est évident que de passer à un taux de vitesse de traitement des données supérieur peut être un atout, mais pour le particulier je crois que certain laisseront de côté une bonne fois pour toute le téléphone fixe pour ne conserver que le téléphone mobile qui permet en plus d’utiliser l’Internet via le réseau WIFI…il faudra aussi prendre en compte que le WIFI est limité au niveau de la vitesse des données dès lors que l’on commence à utiliser un réseau en fibre optique, et que le gain sera alors probablement illusoire…
    Nous aurons certaines réponses avec le temps…
    Ceci écrit alors que certains prestataires de service peuvent offrir 1 Gb/s certains chercheurs ont déjà démontrés que des vitesses 43’000 fois supérieures pouvaient être atteintes (en 2014…) …de quoi se poser bien des questions sur les offres qui pourront être offertes…

    https://www.degroupnews.com/internet/fibre_optique-tres_haut_debit-recherche-deploiement-reseau

  • freesia

    Pour citer le téléphone fixe, il est actuellement relié comme chez nous à la maison à notre abonnement internet.
    Il est vrai que même en France où nous avons habité en Charente-Maritime, il n’y avait encore que le moyen d’avoir la TNT via un râteau sur le toit et un téléphone fixe via un opérateur ceci indépendamment. Ceci dans les années 2008-2009. Comme le souligne d’autres intervenants sans compter les zones blanches.
    Je dirais que la plupart maintenant pratiquent le téléphone mobile et font de leur smartphone un pôle d’échange. Ce que nous ne faisons pas à la maison. Ceci par choix et par coût. Pour ce qui concerne les emménagements qui vont devoir se faire dans les villages, hameaux, et autres environnements reculés dans la France profonde, et oui c’est nous les consommateurs qui devront une fois de plus mettre la main à la poche.
    Je ne suis pas contre la technologie. Je suis contre le fait qu’on nous prenne vraiment pour des pigeons. :)
    D’ici 1922, il en aura de l’eau qui va encore couler sous les ponts. « Wait and see » :)
    Suis curieuse de cet avenir là. :)
    Bonne journée.

    • boco

      Avec FT on serait à 1 euro / minute pour téléphoner à son voisin ! Aujourd’hui je téléphone à mes amis chinois gratuitement ! MERCI FREE !

      • freesia

        Si tu utilises le FAI free, tu paies un abonnement. Ai-je raison ou tort ? Donc, pour la Chine, tu paies gratuitement ?

      • boco

        Non pas d’abo. ft/or., ils m’ont rakété assez longtemps ! Non dégroupé, mobiles france gratuits, sms mms illimités pour 0€/mois, le deuxième à 2€/mois. Avant (il y a longtemps, …) avec l’autre ça me coutait plus de 100 €/mois !

      • freesia

        Merci pour ta réponse.
        Tu me réponds comme solution : Dégroupé. C’est bien cela ?
        Je suis d’accord pour le coût que je suis déjà parvenue à faire diminuer. Nous sommes connectés, mais nos tel mobiles nous ne les utilisons que comme dépannage uniquement.
        Si nous pouvons réduire ces coûts ce serait super !
        A ce jour, j’ai pas encore compris le terme dégroupage. Cela va venir…je vais donc creuser dans ce domaine aussi. :) Merci.

  • Michele

    Ahhhhh la la, quand est-ce que vous allez arrêter de râler???
    c’est bien la fibre!!!!
    Dans mon pays on est à la fibre depuis quelques années déjà, et ça fonctionne très bien jusque dans les maisons reculées dans la montagne, le cuivre c’est fini
    Et l’internet haut débit marche très bien aussi, ainsi que la tv
    Je veux bien que le déploiement dans un grand pays puisse coûter, mais à un moment faut savoir ce qu’on veut, car le réseau par câbles de cuivre a ses limites, surtout en terme de matière première, car le cuivre se raréfie il me semble non?? alors si vous voulez continuer à avoir le téléphone et internet, il va bien falloir à un moment changer de système non?? et puis comme ça il y aura du cuivre pour faire autre chose.
    en plus l’installation au sol ça va assez vite, petite vidéo pour vous en rendre compte http://www.youtube.com/watch?v=4af59Yp5Yk8

    • On ne dit pas que la fibre c’est mal. Juste que l’installation sur le territoire n’est pas équitable; la France est à la traine et c’est lamentable, et ce n’est pas une question de coût mais plutôt de volonté politique; si l’installation au sol va assez vite dans ton pays, tant mieux pour toi.

    • engel

      Michele,
      Qui a dit le contraire?

      Au jour d’aujourd’hui, les pouvoirs publics ont juste plus de 25 ans de retard sur leurs anciennes promesses.

      …Alors pourquoi cette fois-ci devront nous être crédules?

      • Michele

        mdrrr, des fois il faut le lire pour le croire
        un coup ça va pas assez vite, un autre coup c’est de trop pour telle ou telle raison
        c’est ça qui me fait dire ce que j’ai dit
        Ça n’a pas été fait en son temps parce que le système n’était pas encore tout à fait au point, il y avait pas mal de problèmes, et maintenant que ça marche, que c’est au point et surtout que les frais liés à cette technologie ont diminué, ils pensent que c’est le moment de le faire.
        Nous on en a fait les frais au début, car on a testé, car ce sont des entreprises françaises qui sont venues installer tout le système, et ils se sont fait les dents sur nous en quelque sorte
        Donc…..

      • SQP

        le cuivre n’est pas fini. On a juste plus d’intérêt d’en installer actuellement.
        Mais on n’a pas plus intérêt de tout péter par idéologie du tout fibre instantanément.

        T’as vu un reportage qui disait qu’il suffisait de claquer des doigts ?

        Sur ces sujets, si il y a implication politique, c’est qu’il y a une implication financière. Notamment le fait de pouvoir verrouiller des zones entières par un seul opérateur.

        Je te conseille d’écouter du Benjamin Bayard.

        PS: j’ai bossé dans les réseaux. Et je sais PERTINEMMENT que mon village de campagne n’aura pas de fibre en 2022, ou même 2025. Il n’y a même pas 10 ans qu’on a reçu l’ADSL…

      • Michele

        Oui je sais que tout ne se fait pas d’un claquement de doigts, mais ais-je dit le contraire????
        Et puis vous aurez ou pas la fibre ça ne changera rien, le fait est qu’en France vous râlez souvent pour tout et n’importe quoi c’est tout!!!! et ne viens pas dire le contraire, c’est un sport national http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
        je ne me moque pas, je constate!!
        Mais bon apparemment ça gène

      • rouletabille rouletabille

        De toute façon les progrès se font le + souvent à notre détriment (voir Linky).
        Les vraies avancées sont cachées.

      • Michele

        ben justement pour le linky, ce serait bien qu’il passe par la fibre, comme ça pas d’ondes supplémentaire et pas de courant porteur, ce serait bien mieux non????

      • engel

        Pour ta gouverne,
        Installer des autoroutes de l’information à très haut débit n’a absolument rien à voir, avec assurer le maillage individuel d’interconnexion national.
        …Et tout ceci, sans perte sensible du signal (autoroutier)d’origine.

        -Pour cela, il va falloir qu’ils revoient en intégralité TOUTES leurs infrastructures, TOUTES leurs lignes filaires existantes jusqu’aux prises intérieures incluses, TOUS leurs centraux, TOUS leurs répétiteurs/amplis, TOUTE leur logistique, TOUT les etc…

        Et quand on connaît l’efficacité de orange(ex france-télécom,..ex PTT), on est en droit de douter de la tenue du calendrier plus qu’optimiste!

        …Déjà qu’en France, capter correctement une radio en FM relève déjà de l’aventure,… alors pour le reste.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Michele

        oui il faut tout changer, ça je sais, moi aussi j’étais là dedans, et alors???
        et ils ont fait comment au Portugal par exemple, ou en Slovaquie??
        Dire que c’est chiant parce qu’il faut tout changer ce n’est pas une excuse

      • engel

        Michele,
        C’est pas très utile de répondre à des affirmations que les autres n’ont pas faites.
        Mais bon …

      • Michele

        ok je ferme ma gueule et je me taille chiao la cie

      • Ne pars pas, d’autres apprécient tes commentaires. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Michele

        Merci mais t’inquiètes pas Benji, je pars du fil et je le dis pour pas que les coms continuent sur ce ton mais je ne pars pas du blog
        Il y a des moments où il vaut mieux couper court ou alors ça tourne mal

      • SQP

        tr0ller, puis pleurer…

      • Michele

        et bien je suis revenue n’en déplaise aux zozos qui traitent tout le monde de troll dès qu’on dit quelque chose qui ne va pas dans le sens de la majorité

      • engel

        …T’as de la chance,
        moi, en Meurthe et Moselle, je suis en 512k(re-adsl) au prix du max!!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

      • boco

        Ne te plains pas ! tu pourrais très bien être en 256 voire 64 kbs ! Le satellite as tu regardé ?

    • boco

      Tu veux faire des obus avec le cuivre ? Pour les « monuments aux morts » ça déjà été la mode !
      Le cuivre ça permet aussi à nos amis du voyage de survivre !

  • freesia

    Bonjour
    ConscienceU12 avait laissé une réponse intéressante quant à la fibre où il ou elle ne voyait pas la différence. Je ne vois pas son commentaire. Je n’ai peut-être pas mes bonnes lunettes ?.
    Il se pourrait Conscience si tu viens lire que tu ne vois pas la différence comme moi. Je t’explique pourquoi. J’habite à Bordeaux, qui est une grande ville. Le tout est de savoir combien d’appareils sont connectés en même temps sur ta fibre.
    Nous sommes à la maison hyper-connectés et parfois cela rame.
    Surtout chez WordPress lorsqu’il y a sur leur serveur des pics via mon blog perso en gratuit. Cela c’est pour les serveurs de ce site.
    Sinon, ici, nous avons deux PC, deux tablettes, nos tel mobiles, et une montre. En conclusion, si tout est connecté en wi-fi, c’est autant de bytes qui passent moins vite et ralentissent ainsi le flux du passage des données. Voilà ce qui m’a été expliqué et que j’ai compris. :) J’ai peut-être faux ? Cela me semble logique pour ma part. :)
    Bonne journée et à bientôt. Je resterais bien, vos articles sont super intéressants, mais j’ai aussi un blog et même d’autres que j’ai délaissés en ce moment ceci par choix personnel.
    Electron libre je suis http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • dereco

    J’ai quasiment la fibre sans la payer car l’ADSL sur cuivre m’arrive via la fibre avant de finir sur du cuivre !!
    Donc le cuivre restera localement encore pas mal de temps, car il est installé partout !!
    En plus en cas de coupure EDF il fonctionne alors que le reste est alors mort.
    Les sites ne peuvent pas suivre le débit énorme de la fibre si tous nous l’utilisons en regardant et chargeant chacun des centaines de vidéos à la fois sans cesse !!