Et si nous utilisions des plumes pour faire pousser les plantes?

Cela paraît être une idée folle, mais pas tant que cela, car les plumes peuvent être utilisées comme engrais dans le jardinage. C’est un auto-entrepreneur qui se lance et qui souhaite créer à grande échelle un engrais sous forme de granulés issu des plumes, une vieille recette biologique:

C’est une vieille recette qu’utilisait sa grand-mère que Dominique Toulouse a remis 3233178436_a234f29be0au goût du jour. Au moment des fêtes, elle plumait les volailles et elle faisait sécher les plumes dans le grenier. Au printemps, elle les mettait dans la terre et ça faisait pousser les pommes de terre et les carottes. Car la plume est naturellement riche en azote. Elle en contient 13 à 14%, contre seulement 3 ou 4% pour des engrais classiques. Cet azote se libère au fur et à mesure de la pousse de la plante. On en met une fois et l’effet dure cinq mois.

Mais aujourd’hui, dans les abattoirs, les plumes des volailles sont broyées pour être notamment incorporées dans la nourriture pour animaux. Pour Dominique Toulouse, il est difficile de comprendre qu’on ne profite pas de cette ressource naturelle pour fabriquer de l’engrais bio. Il a donc monté sa petite structure et produit son engrais « bioplume », vendu dans une grande enseigne de produit de jardinage.

 

 

Source et fion de l’article sur RTL

Une idée fort intéressante et dont le coût est moindre, mais est-il indispensable d’attendre la sortie de ce produit sur le marché pour en profiter? Non, car chacun peut le faire soi-même, il suffit d’avoir un minimum de matériel, et de quelques plumes…

 

5 commentaires