Le Sultan Erdogan en guerre contre… la Russie

Encore un très bon article de Pepe Escobar sur les développements récents.

Par Pepe Escobar – Le 25 novembre 2015 – Source sputniknews

1022801676Allons à l’essentiel. L’idée que l’attentat de la Turquie contre un Su-24 russe par un F-16 made in USA a pu être perpétré sans un feu vert ou au moins un soutien pré-arrangé avec Washington invite à laisser son incrédulité au vestiaire.

La Turquie est un simple état vassal, le bras oriental de l’Otan, laquelle est la branche européenne du Pentagone. Le Pentagone a déjà publié un démenti – ce qui, compte tenu de leur spectaculaire record de défaillances stratégiques, ne peut être pris à sa valeur nominale. Plausible, cela aurait pu être un jeu de pouvoir entre les généraux néo-conservateurs qui dirigent le Pentagone, alliés avec une administration Obama infestée de néocons.

Le scénario privilégié est cependant celui d’un vassal turc dirigé par le Sultan Erdogan risquant une mission suicide, de son propre chef, compte tenu de son désespoir actuel.

Voici, en un mot, le raisonnement déformé de M. Erdogan. La tragédie de Paris a été un énorme revers. La France a commencé à discuter d’une étroite collaboration militaire au sein de l’Otan, mais avec la Russie. L’objectif inavoué de Washington a toujours été d’entraîner l’Otan en Syrie. Avec la Turquie, membre de l’Otan, attaquant imprudemment la Russie à l’intérieur du territoire syrien et provoquant ainsi une réponse dure de la Russie, M. Erdogan a pensé qu’il pourrait attirer l’Otan en Syrie, sous le prétexte (article 5) de défendre la Turquie.

Aussi dangereusement Baie des Cochons que cela puisse paraître, cela n’a rien à voir avec la Troisième Guerre mondiale – comme les pourvoyeurs d’apocalypse le braient. Cela tourne simplement autour du fait de savoir si un État qui soutient, finance et arme les nébuleuses salafistes djihadistes est autorisé à détruire les jets russes qui transforment ses actifs rentables en cendres.


Erdogan marié aux truands

Le président Poutine l’a asséné ; c’était un coup de poignard dans le dos. Parce que toutes les preuves sont orientées vers une embuscade : les F-16 auraient effectivement attendu les Su-24. Avec les caméras de télévision turques disponibles pour un maximum d’impact global.

Deux Su-24 se préparaient à frapper un tas de rebelles modérés. Ankara dit qu’ils étaient turkmènes – que les Turcs financent et militarisent. Mais il y a juste un petit groupe de Turkmènes dans le nord de la Syrie.

Les Su-24 étaient en fait, après les Tchétchènes et les Ouzbeks – plus quelques Ouïghours –, entrés en contrebande avec de faux passeports turcs (les services de renseignements chinois sont aussi sur le coup), tous ces éléments fonctionnant en tandem avec un tas de méchants islamo-fascistes turcs. La plupart de ces crétins effectuent des allers-retours entre l’armée syrienne libre (ASL), équipée par la CIA, et Jabhat al-Nusra (al-Qaida). Ce sont ces hommes de main qui ont mitraillé les pilotes russes lorsqu’ils se sont éjectés.

Assumer les conséquences: la Russie va répondre de façon appropriée © REUTERS/ REUTERS TV/HABERTUR

Les Su-24 ne constituaient absolument aucune menace pour la Turquie. La lettre de l’ambassadeur de l’ONU turc Halit Cevik au Conseil de sécurité est une plaisanterie ; deux jets russes «avertis dix fois en cinq minutes» pour changer de direction, les deux volant «plus d’un mile» en Turquie pendant dix-sept secondes interminables. Le tout a déjà été amplement démystifié. Sans oublier que les avions de la Turquie – et de l’Otan – violent la frontière syrienne systématiquement.

Erdogan sait bien à quel point les Américains néoconservateurs étaient livides après que le président français François Hollande, suite à son cri «C’est la guerre», a décidé de travailler avec la Russie contre ISIS / ISIL / Daesh.

Donc, la véritable cible n’était pas le Su-24, mais la possible évolution, après les attentats de Paris, vers une véritable coalition – les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France d’un côté, le 4 + 1 (la Russie, la Syrie, l’Iran, l’Irak ainsi que le Hezbollah) de l’autre – dans un combat commun contre ISIS / ISIL / Daesh.

Où cela laissera-t-il Ankara, qui pendant des années a beaucoup investi dans les nébuleuses salafistes djihadiste, de Jabhat al-Nusra à Ahrar al-Sham et une myriade d’autres, culminant avec la complicité et même le financement d’ISIS / ISIL / Daesh ?

La Turquie, pour un tas de raisons pratiques, a été un endroit commode pour l’infrastructure tentaculaire salafiste djihadiste et ses centres logistiques ; elle offre tous les avantages : depuis des frontières poreuses facilitant à d’innombrables djihadistes le retour de Syrie en Europe, organisé par des policiers corrompus, jusqu’à la croisée des chemins pour toutes sortes de contrebandes et d’importantes opérations de blanchiment d’argent.

Donc Ankara a pensé qu’un missile pourrait changer complètement le cours des événements.

Mais pas vraiment. Il suffit de suivre l’argent. Même aux États-Unis et en Europe le jeu turc est de plus en plus transparent. Un document de recherche de l’Université de Columbia détaille au moins une fraction des multiples collusions entre la Turquie et ISIS / ISIL / Daesh.

Bilal Erdogan, le fils du Sultan, est un profiteur majeur du trafic illégal de pétrole irakien et syrien volé. Imaginez sa terreur quand Poutine a révélé aux dirigeants du G20 à Antalya – en territoire turc ! – que les services de renseignements russes avaient identifié la plupart des connexions dulabyrinthe de truands amenant directement à ISIS / ISIL / Daesh.

Imaginez les sentiments des trafiquants turcs à l’idée de perdre leur culotte en ne pouvant plus revendre le pétrole, volé à la Syrie, à hauteur de $50 millions par mois. Après tout la force aérienne russe avait déjà détruit les raffineries et la plupart des plus de 1 000 camions-citernes ; imaginez les truands – faisant leurs comptes – à la perspective de perdre la totalité du flux de pétrole, d’argent, et voyant leur entreprise Contrebande & Cie éparpillée dans le désert sans aucun endroit où aller.

Et nous pratiquons aussi l’extorsion

Le commandement de l’Otan nous prépare sûrement une bonne tranche de rigolade – rappelez-vous seulement les plus grands tubes du Dr Folamour-général Philip Breedlove et sa rengaine sur l’agression russe. Mais les généraux ne sont pas tous stupides. L’Otan n’ira pas en guerre contre la Russie pour un simple vassal. Et la Russie ne fournira pas de prétexte à l’Otan pour la guerre.

Dans l’arène du Grand Pouvoir Politique, nous assistons certainement maintenant au retour post-moderne de la tension historique entre les empires russe et ottoman. Mais qui va prendre son temps, lentement. La réponse russe sera directe, froide, calculée, vaste, rapide – et surtout inattendue. Aucune de ces réponses n’impliquera une carte blanche pour autoriser les rebelles modérés à s’armer en Syrie indéfiniment.

Ce qui est certain est que la Russie bombarde en mode turbo tous les couloirs d’approvisionnement d’ISIS / ISIL / Daesh de la Turquie vers le nord de la Syrie, ainsi que les filières de contrebande de pétrole volé du nord de la Syrie vers la Turquie.

Turkey
La Turquie ne veut pas rompre les liens avec la Russie selon le Premier ministre turc © Flickr / tinou bao

La Russie peut jouer avec beaucoup d’options pour augmenter la pression. Par exemple, les systèmes de défense aérienne S-300 et S-400 couvrant la frontière turco-syrienne. Ce serait une partie de la zone d’exclusion aérienne russe en Syrie, approuvée par Damas, pour tout chasseur volant sans la permission explicite du gouvernement. Le sultan n’oserait pas violer cet espace.

Le pari désespéré d’Erdogan révèle que la dernière chose que veut Ankara est le succès du processus de paix de Vienne sur la Syrie. Pour lui Assad doit partirest non négociable – pour une série de raisons : géopolitique (néo-ottomanisme), politique (la nécessité d’une satrapie syrienne docile à majorité sunnite) et économique (le gazoduc voulu par le Qatar traversant la Syrie jusqu’en Turquie.)

Et tout cela est sur le point de s’envenimer. Non seulement un labyrinthe de truands turcs complices profite grassement des affaires avec ISIS / ISIL / Daesh et d’autres représentants de Djihad & Cie ; mais Ankara lui-même est mouillé dans le business d’extorsion de fonds. Et la victime consentante est – qui donc ? – l’Europe.

La chancelière allemande Angela Merkel a dû aller baiser les pieds du sultan à Ankara pour pouvoir – peut être – sauver sa politique d’asile pour les réfugiés. Erdogan est venu avec l’offre proverbiale que vous ne pouvez pas refuser. Vous voulez que je garde les réfugiés ici ? Alors donnez-moi seulement 3 milliards d’euros ; dégelez le dossier d’adhésion de la Turquie à l’UE (devinez quelle est la nation importante qui s’y oppose : la France) ; et laissez-moi avoir ma zone de sécurité à la frontière turco-syrienne.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’Europe a marché. La Commission européenne (CE) vient de donner à Erdogan les 3 milliards d’euros. Il commence à encaisser le 1er janvier 2016. Le baratin officiel dit que ces fonds participent aux «efforts pour résoudre la crise de l’immigration». Le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, enthousiasmé, a décrit la prétendue Aide aux réfugiés comme «un soutien pour améliorer encore la vie quotidienne et les conditions socio-économiques des Syriens cherchant refuge en Turquie».

Ne vous attendez pas à voir la Commission européenne surveiller la façon dont l’argent va disparaître dans le labyrinthe des truands – ou sera utilisé pour militariser encore plus les rebelles modérés.

Erdogan n’a rien à cirer des réfugiés. Ce qu’il veut, c’est sa zone de sécurité, et non pas en Turquie, mais à 35 km de profondeur dans le nord de la Syrie, à l’abri de l’Armée arabe syrienne (AAS), des milices sous commandement iranien, des forces du Hezbollah et surtout de la force aérienne russe. Il veut sa zone d’exclusion aérienne et il veut que l’Otan la lui offre.

Erdogan est en mission pour Dieu – du moins dans sa version Allah. La chute du Su-24 est tout simplement le préambule. Préparez-vous : 2016 promet un bang encore plus grand.

Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009) et le petit dernier, Empire of Chaos (Nimble Books).

Traduit et édité par jj, relu par Literato pour le Saker Francophone

 

56 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    Juste qu’on oublie ISRAEL ok.
    La Turquie ET Israel sont ALLIES ok.
    C’est à chaque FOIS le même discoure par ASSELINEAU,M ONFRAY et un tas d’autres de focaliser sur un PAYS et jamais parler de la TRIBU..
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Le Russe Le Russe

    Les mesures de rétorsions économique contre la Turquie s’enchaînes, et ce ne sont pas des demi-mesures.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151128/1019890882/poutine-retorsions-turquie.html

    Il m’est avis que cela ne va pas s’arrêter là…
    C’est vraiment un « coup de poignard dans le dos » comme l’a dit Poutine,
    Un acte lâche et « commandité », ce qu’a fait Erdogan est infect… et il va le payer cher… et ceux qui sont « derrière » ne vont pas s’en tirer à si bon compte non plus.

    Aucune des belles paroles de conciliation d’Erdogan (destinées avant tout à l’opinion occidentale) n’y changeront rien… cela ne fait que confirmer sa duplicité et sa fourberie… pour la partie Russe, oui, une ligne rouge a été franchi…

    La Russie ne va pas passer l’éponge…

    • Pelerin

      Il est avec une certaine caste dominatrice à ces moments…cette caste, Poutine, élite de sa personne…aussi, ne fait pas partie des « autres »…le geste du turc vient d’en faire la démonstration pour ceux qui en doutaient. Poutine a des valeurs que l’ouest n’a plus, à cause de ces élites en place, de plus, la Russie est croyante…l’ensemble combiné…il ne faudra pas commettre l’imparable ! (cf site de henry makow qui connait très bien le sujet même si on l’a un peu bousculé parfois.).

      • rouletabille rouletabille

        Bonne compréhension PELERIN,ce qui m’embête,c’est que c’est Jamais les responsables qui écopent,mais les bonnes gens ,rappelez vous en 14,les Allemandes bouffeurs d’enfants etc,les exemples ne manquent pas.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • rouletabille rouletabille

        Zut,les ALLEMANDS,BOCHES etc,les Allemandes dont ma mère sont pas des bouffeurs de gosses,bien qu’avec la propagande actuelle,les TURC sont des gens détestables ,mais pas Israel bien sur.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Pelerin

        oui, mais c’est là ou toi et moi on diverge mon rouletabille…. l’issue a été écrite il y a plus de 2000 ans!

      • rouletabille rouletabille

        OK,si c’est écrit au stylo bille.
        Tu sais bien que croire le papyrus est réservé aux connaisseurs de la Galaxie,un Dieu Mondialiste pour la bestiole est la meilleure hostie pour conquérir le Paradis.
        Cool
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Balou

    Trouble-fête: le S-400 russe bouscule les plans américains en Syrie

    Les autorités américaines sont préoccupés par la décision russe de déployer en Syrie des systèmes antiaériens S-400. Désormais, le Pentagone est contraint d’accompagner les bombardiers américains d’un aéronef équipé d’un système de contre-mesure électronique et pourrait même cesser ses frappes, rapporte la CNN.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151128/1019891650/s-400-systeme-antiaerien-russe-pentagone-syrie.html

  • rouletabille rouletabille

    Te pige pas « LE RUSSE ».
    Ils vont payer ,QUI ???.
    Tu crois que cette ordure d’Erdogan vas payer?.
    NON,c’est comme ICI en FRANCE ,ce sont les gens,le peuple,ceux qui n’y sont POUR RIEN qui sont formatés et rendus idiots ,c’est NOUS qui allons payer ok.
    merci
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Balou

    Cette Turquie qui joue un sale jeu

    L’objectif principal d’Ankara consiste à se tailler une place sur l’échiquier international en tant que puissance dirigeant l’islam sunnite, et pour y parvenir, la Turquie est prête à coopérer avec les djihadistes ainsi qu’à trahir ses alliés.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151128/1019891898/turquie-sale-jeu.html

    • Balou

      La Syrie appelle à faire pression pour que la Turquie « cesse de soutenir les terroristes »

      Le chef de l’Armée syrienne demande à la communauté internationale de faire pression sur la Turquie pour qu’elle cesse son soutien aux terroristes, et n’achète plus leur pétrole, a déclaré aux journalistes le porte-parole des troupes syriennes, le général de brigade Ali Mayhub.

      M.Mayhub a également déclaré que la nuit dernière, l’armée syrienne avait fait l’objet de tirs de mortiers depuis le territoire turc.

      Le responsable syrien a émis de virulentes critiques contre la partie turque. M.Mayhub a affirmé que les autorités turques organisent les livraisons d’armes et de munitions aux terroristes, en soutenant ainsi leurs activités.

      « Le chef de l’Armée arabe syrienne met en garde contre le danger lié à une telle conduite et demande à la communauté internationale de réaliser une pression maximale sur les autorités de la République turque, afin de les contraindre à rejeter le soutien direct et indirect au terrorisme international », a déclaré M.Mayhub.

      http://fr.sputniknews.com/international/20151128/1019892504/syrie-appelle-pression-turquie.html

  • jeff.93

    Premièrement : le peuple turc dans son ensemble ne mérite pas plus que le peuple français d’être mis dans le même sac que ses dirigeants.
    Ceci dit : les turcs ( dirigeants )sont des fourbes qui bouffent à tous les râteliers. Mais notre appartenance commune à l’OTAN fait que nos sorts sont liés. Donc je pose la question à tous les chouardiens et abstentionnistes qui font la fine bouche face à l’UPR. Vous ne croyez pas que la sortie de l’OTAN c’est un peu plus urgent que la mise en place du tirage au sort ? ou que la satisfaction de faire des abstentionnistes le premier parti de France ?

  • Bonsoir,
    La communauté turc de Belgique sont pour la plupart opposé à la politique de Erdogan. Il en est de même pour beaucoup en Turquie aussi, c’est toujours un peu près le même scénario que sur la terre entière, des ordures ou incompétent se retrouvent au pouvoir, et le peuple lui sont opposé.

    Orné

    • rouletabille rouletabille

      Merci,le PEUPLE,LES GENS ne sont qu’un expédiant utile quand ils votent seulement.
      Bisous vous deux
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • engel

        Oui, mais les peuples votent aussi et surtout comme des cons, pour des cons. ..Simple question d’affinité peut-être?

        Enfin maintenant le résultat est là!
        Et les « pauvres électeurs qui ne savaient pas… » vont devoir apprendre à assumer leurs choix ou, leurs non choix…au choix http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        Nul n’est innocent…

  • rouletabille rouletabille

    Juste pour agrémenter (ce type MC CAIN est un HÉROS aux USION ,il a été torturé au Vietnam comme à Guantánamo).
    .
    http://www.youtube.com/watch?v=SIXkFWfepnU&feature=youtu.be
    .
    3 ou 4 minutes pas +
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Baltazar Baltazar

    Poutine connais l’art martial comme sa poche a chaque coup qu’il recevra le double il enverra .

  • Panurgie

    Il est évident je pense pour tout le monde que la Turquie est un pays de plus en plus trouble, j’ai parcouru les commentaires de quelques journaux et franchement même dans les journaux tres populaire tous sont d’accord sur ce point la (à part quelque anti-Poutine primaire).
    Bref ça fait longtemps qu’on aurait dût revoir notre politique européenne à l’encontre de cet « allié »
    Petite pensée aux kurdes, en espérant qu’on jour ils réussissent à créer leur état

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Normal parce qu’à mon avis c’est plus la tête de Bachar qu’ils veulent, mais celle d’Erdogan maintenant ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • verisheep

      Vu ton empressement à réciter la « pensée » officielle, il est tout aussi évident que tu aurais dit le contraire il y a deux ans, quand « les journaux très populaires » nous expliquaient que « l’otan condamne un acte inacceptable »… après qu’un avion turc ait été abattu en Syrie.

      Tiens, un article récent pour toi:
      http://www.huffingtonpost.fr/dominique-inchauspe/diplomatie-russie_b_8646796.html
      Tu y adhéreras sans réserve, et dans 3 ans les « journaux très populaires » t’expliqueront que c’est un ramassis de conneries; tu diras que c’est « évident », et tu croiras même l’avoir toujours pensé…

      L’ambassadeur de turquie en france nous a récemment affirmé:

      Nous avons toujours été engagés contre l’Etat islamique.

      Hakki AKIL, interview europe 1

      Bizarrement je me suis immédiatement remémoré ce texte:

      Avec quelle puissance l’Océania est-elle en guerre en ce moment ?

      – Quand j’ai été arrêté, l’Océania était en guerre avec l’Estasia.

      – Avec l’Estasia. Bon. Et l’Océania a toujours été en guerre avec l’Estasia, n’est-ce pas ?

      Winston retint son souffle. Il ouvrit la bouche pour parler mais ne parla pas. Il ne pouvait éloigner ses yeux du cadran.

      – La vérité, je vous prie, Winston. Votre vérité. Dites-moi ce que vous croyez vous rappeler.

      – Je me rappelle qu’une semaine seulement avant mon arrestation, nous n’étions pas du tout en guerre avec l’Estasia. Nous étions les alliés de l’Estasia. La guerre était contre l’Eurasia. Elle durait depuis quatre ans. Avant cela…

      […]

      Tandis que ses yeux retrouvaient leur convergence, il se rappela qui il était, où il était, et reconnut le visage qui regardait le sien. Mais il y avait, il ne savait comment, un grand trou vide, comme si on lui avait enlevé un morceau de cerveau.

      – Cela ne durera pas, dit O’Brien. Regardez-moi dans les yeux. Avec quel pays l’Océania est-elle en guerre ?

      Winston réfléchit. Il savait ce que signifiait Océania et qu’il était lui-même citoyen de l’Océania. Il se souvint aussi de l’Eurasia et de l’Estasia. Mais qui était en guerre et avec qui, il ne s’en souvenait pas. En fait, il n’avait pas conscience qu’il y eût une guerre.

      – Je ne me souviens pas.

      – L’Océania est en guerre contre l’Estasia. Vous en souvenez-vous, maintenant ?

      – Oui.

      – L’Océania a toujours été en guerre contre l’Estasia. Depuis le commencement de votre vie, depuis le commencement du Parti, depuis le commencement de l’Histoire, la guerre a continué sans interruption, toujours la même guerre. Vous rappelez-vous cela ?

      – Oui.

      George ORWELL, 1984

      Bien avant ta naissance, Orwell te connaissait déjà mieux que tu ne te connais toi-même.

  • Dubitatif

    LA TURQUIE REVE DE VOIR RENAITRE L’EMPIRE OTTOMAN

    PAS MOINS !

  • SQP

    Par ou passe le pétrole des cowboys de Raqqa, les Raqqafellers ? – ZH

  • Balou

    La Turquie fait les yeux doux à la Russie

    Ankara tient à garder tous les tuyaux de communication avec la Russie ouverts, suite à l’incident diplomatique provoqué par l’avion russe Su-24 abattu par la Turquie, a déclaré dimanche le premier ministre turc.

    http://fr.sputniknews.com/international/20151129/1019897834/turquie-russie-relations.html

    • Balou

      La réponse ferme et rapide de Moscou bouleverse à jamais le grand échiquier

      La réponse ferme et rapide de Moscou change pour toujours le grand échiquier. Incapable d’arracher des assurances fermes à ses partenaires atlantistes de Washington, le Français a paru vaciller. Cela a-t-il poussé Hollande vers Poutine ?

      Vous le saurez peut-être en cliquant ici :
      http://reseauinternational.net/la-reponse-ferme-et-rapide-de-moscou-bouleverse-a-jamais-le-grand-echiquier/

      • Balou

        Détails de l’attaque contre l’avion Su-24 russe

        Deux jours après l’attaque contre l’avion Su-24 russe par un F-16 turc dans l’espace aérien Syrien, le colonel-général Viktor Bondarev, commandant des forces spatiales de la Fédération de Russie a fait une étonnante déclaration qui change totalement l’image donnée par les médias occidentaux, qui a repris la seule version Turquie.

        Dans le cadre du mémorandum concernant la campagne de Syrie signé par Moscou et Washington le 26 Octobre, la partie russe a informé ses homologues américains, 12 heures avant la mission des deux bombardiers Su-24 dans le nord de la Syrie. Ils leur ont envoyé tous les détails de la mission, y compris l’heure du décollage: 09h40, l’altitude: 5600-6000 m et les objectifs à bombarder : les environs de la région de Chefir, Mortlou et Zahia dans le nord de la Syrie, à la frontière de la région turque de Hatay. Les bombardiers tactiques Su-24 ont décollé de la Base aérienne de Hmeymim selon l’horaire prévu à 9:40, armés chacun de quatre bombes OFAB-250. De 09h51 jusqu’à 10:11 les bombardiers russes ont évolué dans une zone d’attente à une altitude de 5650 m et 5800 m respectivement, au sud de la ville syrienne d’Idlib. À 10:11 heures, les deux bombardiers russes ont reçu les coordonnées GPS des cibles et font un premier passage à la verticale de l’objectif à 10:16 en larguant les premières bombes. Après avoir effectué la manœuvre pour revenir au-dessus de la cible pour la seconde attaque, un des bombardiers Su-24 est frappé par un missile air-air lancé par le F-16 turque à 10: 24.

        Suite : http://reseauinternational.net/details-de-lattaque-contre-lavion-su-24-russe/

  • Balou

    « Mon usine était le quartier général de l’État islamique à Alep »

    Farès el-Chehabi, homme d’affaires alépin sunnite, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Syrie, fait part des ravages causés par quatre années de guerre sur sa ville et ses alentours. Depuis septembre 2011, il est inscrit sur la liste des personnes sanctionnées par l’Union Européenne, accusé d’apporter un soutien économique au régime.

    […]

    Vous avez accusé le gouvernement turc d’être derrière le pillage des usines d’Alep…

    Oui. Et j’ai des preuves sérieuses. J’ai déposé deux plaintes contre le gouvernement turc, aux tribunaux de Strasbourg et à La Haye. J’ai recueilli des preuves solides, des vidéos, des confessions et des témoins. Beaucoup d’industriels m’appelaient en panique me disant que les rebelles étaient dans leur usine et que des experts turcs étaient avec eux. Les hommes armés ne font pas la différence entre les différentes lignes de production d’une usine. Ils ne savent pas comment désassembler les machines sans les endommager. C’est pourquoi les experts turcs étaient présents, pour choisir leur butin et les envoyer à Gaziantep, à Adana… J’ai reçu plus de 5 000 plaintes d’industriels, victimes de vols. Le butin est parti en Turquie avec la complicité de la police turque. Impossible de faire passer du matériel d’usine facilement. Certaines machines font 20, 30 mètres de long. Ils ont utilisé des camions, sont passés aux postes-frontières, pas à travers des champs d’oliviers. C’est de la contrebande organisée. Ils ont vidé les zones industrielles d’Alep. C’est un champ de ruines.

    […]

    http://reseauinternational.net/mon-usine-etait-le-quartier-general-de-letat-islamique-a-alep/