Niveau d’alerte maximum à Bruxelles: les métros ne circulent pas ce samedi

C’est une mesure des plus exceptionnelles que celle enclenchée en milieu de nuit par l’Ocam, l’Organe de coordination alertepour l’analyse de la menace qui a décidé de pousser le curseur au maximum, estimant le danger à 4 sur une échelle de 4 et ce, en Région bruxelloise, le reste du pays restant au niveau 3. Un niveau 4 déjà enclenché par deux fois, fin 2007, lorsque le feu d’artifice a été annulé à Bruxelles et, plus récemment, après l’attentat contre le musée juif, indique-t-on à la direction générale du Centre de crise qui met en avant une « menace imminente en Région bruxelloise ».

Par ailleurs, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort réunit à 11h00 le conseil de sécurité de la Région pour assurer la coordination entre les différents services et autorités compétentes, a-t-il indiqué samedi matin dans un communiqué.

Plusieurs recommandations

Pourquoi déclencher cette fois l’alerte en pleine nuit ? « L’analyse démontre une menace sérieuse et imminente nécessitant la prise de mesures de sécurité spécifiques ainsi que des recommandations particulières à la population », indique le Centre de crise sur son site internet .

Parmi les recommandations : éviter les lieux à forte concentration de personnes au sein de la Région bruxelloise (les concerts, les grands événements, les gares et aéroports, les transports en commun, les lieux à forte concentration commerciale). Faciliter et respecter les contrôles de sécurité. « Ne diffusez pas de rumeurs : suivez les informations officielles des autorités et services de police ». Selon le Centre de crise, il était important de diffuser l’information au plus vite. « Pour que chacun soit informé dès ce matin ».

Source et fin sur Lesoir.be

34 commentaires