DIJON : le jardin des Lentillères est toujours mobilisé

870x489_les_lentilleres_4

Les habitants et soutiens du jardin collectif des Lentillères restent opposés au projet du Grand Dijon, de créer sur ce site un nouvel éco-quartier « Jardin des maraichers ». Ils ont manifester encore une fois ce lundi.

Le projet d’éco-quartier « le Jardin des Maraîchers » n’en fini pas de diviser à Dijon. Il prévoit la construction à partir de 2018, de logements et de bureaux sur dix neuf hectares. La zone concernée s’étend dans un triangle délimité à l’ouest par la voie ferrée, à l’est par les rues Amiral Pierre et Ernest Champeaux et au sud par le boulevard de Chicago.

Depuis cinq ans, des militants ont investi les lieux et occupent illégalement ces terres et quelques maisons vides. Ils appelaient à un rassemblement contre la destruction de nouvelles maisons expropriées ce lundi. Il a donné lieu à quelques heurts avec des vigiles et des agents Erdf dépêchés sur place pour couper l’électricité.

Et l’accueil des migrants ?

« En plein débat sur l’accueil des migrants, ces destructions vont à l’encontre des annonces faites par la mairie » estime ainsi l’un des habitants de ces maisons abandonnées.

Une fois le calme revenu, des demandeurs d’asile ont investi les lieux et occupent désomais l’une des deux maison vides de l’impasse Amiral Pierre.

Pour les militants, il est important également de défendre une autre façon de faire sur ces anciennes terres maraîchères.

C’est dans cet esprit, qu’a lieu chaque jeudi un marché avec les légumes et autres produits créés ici.

Cette nouvelle manifestation à l’appel des habitants des Lentillères visait à demander l’abandon de la phase 2 de l’éco-quartier. Un nouveau rassemblement est dors et déjà annoncé pour le 17 octobre prochain à 14H place de la Libération.

Source + bande audio a écouter.

Un commentaire

  • Dante GT

    « En plein débat sur l’accueil des migrants, ces destructions vont à l’encontre des annonces faites par la mairie »
    C’est unpeu une blague quand meme, on attend pas sur les 5 maisons qu’ils vont détruire ici non plus!
    Les logements vides, c’est pas ce qui manque en France.