Aux États-Unis, un gangster-jardinier plante illégalement des légumes bio pour manger local

Dans le quartier de South Los Angeles, les rues sont envahies par les fasts-foods et l’obésité ne cesse de croître. Pour changer cela, Ron Finley a décidé de faire pousser illégalement des légumes bio dans toute la ville et retrouver son autonomie alimentaire.

A South Los Angeles, on trouve des magasins de vins, une multitude de fast-food et des soi-disant gangsters. Mais là-bas on ne meurt pas à cause des balles mais de la malbouffe.

Comme 26,5 millions d’américains, les habitants du quartier vivent dans un désert alimentaire où ils n’ont pas accès aux aliments sains. Pour bénéficier de produits sans pesticides, ils doivent s’armer de courage et parcourir plusieurs kilomètres en voiture.

« Le potager, c’est mon graffiti. Je fais pousser mon art. »

Face à ce constat accablant, Ron Finley a décidé d’agir en devenant un “gangster-jardinier”. Avec son association L.A Green Grounds, ce dernier s’est mis à planter des potagers illégaux un peu partout dans la ville, aussi bien sur des terrains vagues que sur le bord des trottoirs. Une initiative qui donne l’opportunité à tous de manger sainement. C’est aussi une occasion pour cet enfant du quartier d’embellir le paysage urbain à sa manière : “Comme un artiste de graffiti qui embellit les murs, moi j’embellis les pelouses et les côtés des routes”.

Source

7 commentaires

  • Wolfen

    Excellent ! Merci pour ce grand moment de rire et de conscientisation. :o)

  • Philippe30

    La belle Amérique dispose de ressources pour changer sa dérive mais ces dispositions viennent de personnes individuelles.
    La pénalisation d’acte citoyen démontre qu’il s’agit d’une démocratie en trompe l’œil basée sur l’argent.

    Un grand bravo à ce monsieur

  • Graine de piaf

    Cet homme parle d’or ! et je suis bien d’accord avec lui. Si chaque individu ici, en France, qui a un bout de jardin, même petit, voulait se soustraire aux dictats habituels, il pourrait prendre sa santé en main, et si pour des raisons qui lui sont propres, il ne peut prendre la pelle et la bêche, qu’il prête son bout de terre à quelqu’un qui aimerait cultiver.
    La seule chose pour laquelle je ne suis pas d’accord, c’est cette idée de planter au bord des rues et des routes, les plantes à ce moment-là se chargent des métaux toxiques provenant des voitures, motos, cyclos etc… donc font plus de mal que de bien à la santé.

    • FreeMan FreeMan

      personnellement, je trouve que c’est une très bonne idée ne serai ce que pour l’impact psychologique sur la population par ailleurs je trouve dommage que les municipalités de france et d’ailleurs ne plantent pas des fruitiers dans les parcs et autres lieux publiques quitte a mettre des arbres dans les villes et des buissons pour quoi ne pas mettre du comestible plutôt qu’uniquement du décoratif?

  • soubiemyriam

    Un exemple à suivre

  • il ne plante pas que des légumes.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • pierrefronse

    vraiment excellent
    fais ton jardin gros !