Oubliez la Grèce, aux États-Unis, il y a maintenant 93,77 millions d’américains en dehors de la population active

Près de 30% de la population américaine sans emplois dans un pays totalement en faillite qui ne cesse de relever le plafond de la dette pour échapper à un défaut, concrètement, ils en sont là! Il y a 25,6% de chômage en Grèce, moins qu’aux États-Unis. Rendez-vous bien compte de la situation catastrophique de ce pays qui se veut encore crédible, et qui n’hésite pas à menacer autrui pour atteindre systématiquement ses fins (dont la mise en place du TAFTA):

american-iconomics-popculture-bills-james-charles-141__700

Peut-être serait-il le moment d’arrêter de collaborer avec cette nation qui n’attend qu’un nouveau conflit pour cesser de rembourser ses dettes, ce qui arrivera en cas de conflit planétaire, et qui ne sera qu’une manne de plus pour renflouer les caisses comme cela s’est produit à chaque guerre mondiale.

Le nombre d’américains se trouvant hors de la population active a atteint un nouveau record en Juillet, selon les nouvelles données sur l’emploi publiées vendredi 07 Août 2015 par le département du travail américain (Bureau of Labor Statistics-BLS).

Le BLS rapporte que 93,77 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) n’étaient ni employés le mois dernier, ni en recherche active d’un emploi pendant les quatre semaines précédentes.

Le nombre d’américains en dehors du marché du travail en Juillet a augmenté de 144 000 personnes battant ainsi le record du mois de Juin qui s’élevait à 93,626 millions d’américains exclus du marché du travail.

Le taux de participation à la population active n’a pas été si bas depuis Octobre 1977, lorsque le taux de participation était de 62,4 %.

Le Département du travail américain indique que la population active civile a connu une légère hausse de 69 000 personnes en Juillet ce qui ne rattrape absolument pas la forte chute du mois de juin de 439 000 personnes.

Alors que le taux de participation à la population active reste au plus bas depuis la fin des années 1970, le BLS a souligné que le taux de chômage a stagné à 5,3 % pour le mois de juillet 2015.

Nombre d’américains de 16 ans et plus, en âge de travailler et ne travaillant pas: 93,770 millions

Article en intégralité sur Business Bourse

11 commentaires

  • Roshnak

    Bonjour,

    « 72 % des travailleurs américains gagnent moins de 50.000 $ par an, soit moins de 416$ par mois (soit 373 euros) »

    Je sais bien que le fossé entre riche et pauvre est gigantesque et qu’on est sûrement autour des 300$ pour les plus pauvres mais 50000 / 12 = 4166$ et non 416$

  • ROY

    « La fin de la vie, le début de la survivance. »…Ils y sont presque, encore un effort et ils vont tous se retrouver sous des tentes, à la seule différence avec les amérindiens: ils ne survivront pas…

    Discours d’un chef des premières Nations avec une prémonition évidente:
    https://fr.wikisource.org/wiki/Discours_du_Chef_Seattle_en_1854

    • nomdemon

      Il est trop fort ce discours et empreint de sagesse.

      • melany

        Moi ce qui me surprend dans ce discours, c’est :

        Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre comme les moutons…

        Je suis surprise qu’un Chef Amérindien ait parlé de cette espèce ! A mon sens, ce qui se vendait le plus à cette époque, c’était les chevaux … non ?

  • Le veilleur

    Oui c’est ça l’avènement de l’homme blanc; pillage de la planète, disparition de la bio diversité, colonisation et esclavage forcé, appauvrissement de plus en plus croissant, encouragement à la natalité pour nourrir la génération des trente glorieuses, etc… mais voilà rien de bien ne pourra sortir de cette civilisation matérialiste qui va s’éteindre inévitablement car on ne peut plus compter sur nos dirigeants, ni sur cette finance devenue folle.

    Il faut repenser tout et se démerder pour vivre, nous n’avons pas d’autre choix, n’attendons pas des jours meilleurs qui ne viendront jamais, le futur s’écrit aujourd’hui et à chaque instant.

    Beaucoup se pose la question de savoir ce qu’il faut faire, moi je dis que la seule chose à faire est de se démerder pour survivre en essayant de respecter au mieux tout ce qui vie, d’être responsable de notre planète, de s’informer, de ne pas cautionner la bêtise humaine et de prier, il n’y a pas d’autre voie pour le moment car nous ne pourrons pas sauver les hommes, les hommes doivent se sauver tout seul.

    Tant que Dieu nous prête vie agissons avec simplicité, pas besoin d’amasser des richesses pour être heureux car le bonheur n’est pas à l’extérieur de nous, il se construit en nous.

    Libérons nous des conditionnements qui disent; pour être heureux il faut réussir dans cette société, mais cette réussite est illusoir car le but des hommes sur terre ne se résume à amasser des maisons, de meubles, des voitures, des objets superficiels et inutiles qui détruisent notre planète, tout au plus, ils devraient servir à nous donner plus de temps pour notre évolution spirituelle mais les hommes n’ont plus de temps pour rien, n’y personne et c’est triste.

    Sachez cependant que ceux qui survivront à l’effondrement de notre société, seront ceux qui auront su se démerder pour vivre et ceux qui auront su s’adapter à autre chose. Il n’y a pas de mystère, il en a toujours était ainsi.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      @ le veilleur http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      « … Sachez cependant que ceux qui survivront à l’effondrement de notre société, seront ceux qui auront su se démerder pour vivre et ceux qui auront su s’adapter à autre chose. Il n’y a pas de mystère, il en a toujours était ainsi. »

      C’est en substance la conclusion que j’apportais ce jour dans un commentaire sur un autre article :

      « … Alors peut-être, quand ce monde virtuel, gangrené par les vices les plus immondes que l’homme traîne comme des boulets depuis la nuit des temps, se sera totalement effondré, ceux qui ont eu le courage de prendre les bonnes décisions pour se préserver de l’hécatombe et su restés en vie suffisamment longtemps, pourront peut-être espérer reconstruire un monde meilleur … »

      M.G.

    • Lasticot

      Faut pouvoir s’acheter un bon fusil automatique et des munitions, c’est la seule solution pour survivre à demain.

      J’ai déjà mon jardin et j’ai installé le poulailler cet été. Mes voisins sauront où trouver à bouffer quand ce sera le gros bordel qui s’en vient. Et là si moi je veux survivre, ben faudra que je les dessoude mes gentils voisins… et ça va être difficile avec un lance pierre…!

      • rouletabille rouletabille

        C’est juste et c’est vraiment la 1ère priorité pour protéger ceux qu’on aimes.
        Avant de baisser les bras il faut se défendre ,et viser les vraies cibles.
        Bien vus l’asticot
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • rouletabille rouletabille

    J’adore..

    « en dehors de la population active »

    hahaah,des Zombies ?des dormeurs ?être inactif c’est comme pas Croire à la croissance ? des Anti Croissances ?
    C’est dingues des gens inactifs,je me mare de cette nouvelle religion.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif