La Grèce reste dans l’euro, mais à quel prix ?

On va tenter d’analyser un peu, car au sujet de la Grèce au niveau des informations, c’est un feu d’artifice digne d’un 14 Juillet à Paris (pour présenter une métaphore convenable), on entend tout et n’importe quoi, surtout à la télévision (j’ai testé pour vous…). Tsipras est présenté comme quelqu’un ayant ouvertement et largement trahi son peuple, mais que pouvait-il faire d’autre? Si on reprend l’excellente analyse de Pierre-Yves Rougeyron, Tsipras ne souhaite pas non plus être celui qui provoquera l’explosion de la zone euro, et nous le savons bien, l’euro finira par exploser créant au passage un chaos assez phénoménal! Rappelez-vous de cela: « entre 1918 et 2012 quelque 67 unions monétaires ont volé en éclat« , il n’y a pas de contre-exemple, et l’euro ne survivra pas lui non plus. À noter également:  » 71 États en défauts de paiement entre 1975 et 2006« .  Donc, qu’on le veuille ou non, l’avenir s’annonce plus que délicat, et Tsipras ne souhaite pas être tenu responsable de cela. Il faut bien savoir qu’il n’est pas totalement libre de choix non plus, et nous ne savons pas à quoi il a réellement été confronté durant ces derniers jours. Souvenez-vous des Mistrals, Glandouille 1er n’a eu aucune liberté de choix, il a quand-même subit des pressions de la part de l’OTAN et donc plus ou moins directement des Etats-Unis, alors Tsipras, il avait quel choix?

Au niveau des actus, nous avons également Hollande présenté comme étant le grand vainqueur par Valls et certains médias, celui grâce à qui les négociations auraient réussi (interdit de rire!!!), ce qui est très loin d’être l’opinion de Marine Le Pen qui aurait préféré une sortie de l’euro, et pour qui Hollande ment (ce qui n’est vraiment pas faux). Au final, en voyant le « merdier phénoménal » (excusez-moi du terme…) européen, et vu que nombre de vérités ont éclaté sur la véritable nature de l’Union Européenne, l’Autriche se rapproche d’un référendum OBLIGATOIRE pour quitter la zone euro, quand à la Bulgarie, elle ne veut tout simplement plus rejoindre le cauchemar européen!

Et le Grexit alors? De simples menaces qui n’auraient jamais abouties, comme déjà expliqué: on ne vire pas la « poule aux oeufs d’or » qui un jour produira suffisamment d’or et d’hydrocarbures pour dépanner financièrement les « maîtres du jeu » et donc la finance, qui n’ont qu’un seul but: dépouiller le plus possible les pays européens.

150713-world-greece-debt-crisis-3a_dfa0bc17931de9f4bbd53bab7f248afd

La Grèce et ses créanciers sont parvenus, lundi 13 juillet au matin, à un accord pour sauver le pays d’une inévitable banqueroute. Athènes a accepté beaucoup de sacrifices pour rester dans l’euro… plus que ce qu’elle pouvait sans doute imaginer.

A la sortie d’une nuit blanche et de 17 heures de négociations visant à renflouer les caisses vides de son pays, le chef du gouvernement grec, Alexis Tsipras, s’est exprimé brièvement devant la presse : «Le gouvernement grec a livré jusqu’au bout un combat juste, qui a débouché sur un accord difficile mais [qui garantit] la stabilité financière et la relance en Grèce».

En savoir plus : La Russie compte livrer des matières premières à la Grèce d’ici à quelques semaines

Dans les faits, en apposant lundi 13 juillet au matin son paraphe sur le document commun accordant à la Grèce un nouveau prêt de 80 milliards d’euros, le leader de Syriza vient de reprendre à son compte l’ensemble des requêtes formulées par ses créanciers (FMI, BCE, UE) depuis des mois – et contre lesquelles il avait fait campagne – allant même jusqu’à approuver une perte de souveraineté de son pays au profit de la Commission européenne.

  • Quelles réformes  attendent concrètement les Grecs ? Selon les termes de l’accord qui a été rendu public lundi 13 juillet dans la matinée, Athènes s’engage essentiellement à augmenter la TVA, à réformer drastiquement son système de pensions de retraites et à adopter un nouveau code civil afin de réduire les coûts en matière de justice. Le pays devra par ailleurs remettre à plat son marché du travail, «en suivant les recommandations émises dans la boîte à outils de l’OCDE». Les points évoqués dans le texte, et qui visent à aligner la Grèce sur de «meilleures pratiques internationale et européenne», concernent les ouvertures dominicales, les périodes de soldes, la transformation des professions réglementées, etc. Enfin, l’administration grecque sera également réformée. Ces mesures, qui avaient pourtant été rejetées par le gouvernement Tsipras le 26 juin puis par 61% des Grecs le 5 juillet lors du référendum, seront donc votées et mises en oeuvre par Athènes dans les jours qui viennent.
  • Quelles nouveautés ? Pour l’économiste français Henri Sterdyniac, le compromis signé lundi matin par les Grecs est «pire que ce qu’il y avait sur la table il y a 15 jours. On assiste ici à une vengeance de l’Allemagne, qui n’a pas digéré le référendum grec». Les Européens ont en effet «durci» le ton en imposant désormais à Athènes un lourd programme de privatisations. Le pays est donc contraint de céder une bonne part de ses infrastructures liées au transport (port, etc) et à l’énergie pour ramener de l’argent frais. Les actifs ainsi dégagés – 50 milliards d’euros sont attendus – seront regroupés au sein d’un fonds indépendant, géré depuis Athènes. Jusqu’au bout de la nuit, l’Allemagne a pourtant plaidé pour que les actifs grecs soient administrés depuis le Luxembourg, mais n’a finalement pas obtenu gain de cause sur ce point. Par ailleurs, selon l’accord nombre de décisions économiques, prises en Grèce seront désormais directement soumises à l’approbation des institutions européennes. Pour Henri Sterdyniac la Grèce perd ici «une grande partie de son indépendance et sera gérée depuis la Commission à Bruxelles».
  • Le FMI, bête noire des Grecs, reste-t-il dans la boucle ? Selon le texte visé ce matin, la Grèce sera dans l’obligation de renégocier avec le fonds monétaire international en mars 2016 à l’échéance du troisième plan d’aide délivré par les Européens lundi. Un nouvel échec pour Athènes qui souhaitait sortir le FMI de la liste de ses créanciers. Le fonds, dirigé par Christine Lagarde, est perçu par de nombreux Grecs comme la cause principale de leurs maux actuels. Le gouvernement Tispras a d’ailleurs prêté au FMI une «responsabilité criminelle» dans la crise que traverse le pays.
  • Quel avenir pour la Grèce ? Que faire de sa dette ? Outre la cure d’austérité que les Grecs s’apprêtent à vivre, et la probable crise politique à venir, l’avenir financier de l’état hellène n’est pas pour autant assuré, malgré l’accord conséquent que le pays vient de sceller avec l’Europe. En effet, Athènes doit d’ici demain rembourser une dette de 146 millions d’euros à l’un de ses créanciers privés et ce alors que ses caisses sont vides. Un nouvel échec à honorer un remboursement de la part d’Athènes pourrait lui fermer les portes des marchés financiers pour des années. Et faute de pouvoir s’y financer dans l’avenir -comme les autres pays- Athènes risque d’accroître encore un peu plus sa dépendance financière vis-à-vis de Bruxelles, d’autant plus que les partenaires européens ont refusé d’effacer une partie de sa colossale dette (315 milliards d’euros), l’empêchant ainsi de reprendre pied financièrement. Pour l’économiste Henri Sterdyniac : «Athènes va être forcée de vendre à bas prix nombre de ses infrastructures -notamment aux Allemands qui vont se payer des pans entiers de l’économie grecque- ce qui représente une lourde menace pour l’avenir du pays… Malheur donc aux vaincus !».

Source: Russie Today

 

53 commentaires

    • Thierry92 Thierry92

      Mais la dette des etats unis n’est elle que peu de chose a coté de celle de la Grèce ???

      Tsipras n’est finalement que le nain a talonnettes grec.

      • Grognard

        Ici http://www.greekcrisis.fr l’auteur du blog va un peu dans ton sens.

      • Balou

        Ici la question reste ouverte.

        L’intransigeance allemande, le début de la fin pour l’Union européenne ?

        […]

        De fait, les propositions transmises par le gouvernement grec, si elles font incontestablement un pas vers les créanciers, maintiennent une partie des exigences formulées précédemment. C’est pourquoi il est encore inexact de parler de capitulation. Une interprétation possible de ces propositions est qu’elles ont pour fonction de mettre l’Allemagne, et avec elle les autres pays partisans d’une expulsion de la Grèce de la zone Euro, au pied du mur. La réaction négative le samedi 11 juillet du Ministre des finances allemand, M. Schaüble, indique bien que l’objectif visé par ces propositions est de transformer la force de l’adversaire en faiblesse.

        […]

        http://fr.sputniknews.com/points_de_vue/20150713/1016979564.html

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonjour Balou,

        Si hollande c’est un peu bougé le derrière pour que la Grèce reste dans l’union européenne, c’est pour que la Grèce soit toujours un rempart, un bouclier pour la France. La Grèce sous tutelle, alors imaginer qu’un jour la France pourrait être sous la tutelle de l’Allemagne, qu’elle serait la réaction des Français?

        Pour rester dans l’euro, la Grèce contrainte d’accepter une étroite tutelle

        http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/07/13/20002-20150713ARTFIG00257-pour-rester-dans-l-euro-la-grece-contrainte-d-accepter-une-etroite-tutelle.php

      • Balou

        Bonjour Planète Bleue,

        La France est déjà sous tutelle, sinon pourquoi la politique imposée par le prêteur d’argent est à tel point appliquée, à l’inverse des idées socialistes d’autrefois et, comble de l’ironie, par des socialistes ? Et qui plus est, par un socialiste qui voulait, ou tout au moins disait, n’avoir qu’un ennemi, la finance..

      • Planete bleu Planete bleu

        Croit moi, si on était sous la tutelle des allemands la vis serait encore plus serrer, les socialistes ne pourrait pas embaucher à tout va des fonctionnaires, la retraite passerait à 67 ans directement, quand au minima sociaux, les pauvres trinquerais.

      • Balou

        Tu trouves que la vis n’est pas assez serrée ? La dictature est sous nos yeux en France aujourd’hui, et le chef d’orchestre n’est pas le président, tu le sais bien.

      • Planete bleu Planete bleu

        Oui je le sais et sa risque de ne pas s’arranger, la démocratie dans notre pays perd de plus en plus son sens et est manipulé selon les besoins de nos dirigeants, sous la coupe des financiers, juste que l’Allemagne en rajouterais une nouvelle couche
        Si le parlement grecque refusait les exigances de l’Europe demain, hollande arrêterais de pavoiser, il ne sait faire que ça

  • Grand marabout Grand marabout

    le super merdier est orchestré par la haute finance,
    la politique vit ses dernières débandades,son libertinage d’incompétence et d’incapacité est arrivé à terme.

    ils n’ont plus à rien a vendre,tout est frelaté,pérorer avec
    emphase d’un micro à l’autre
    gna gna gna

    les derniers spécimens sont retenus dans des assemblées,
    ils papotent,s’agitent..
    le spectacle est ouvert au public,admirez les

    ils organisent délibérément nos divisions,nos statuts sociétal.

    la chute est proche,
    mais qui tombera?

    • laspirateur

      Soral nous dit que pour sauvegarder la monnaie Euro, les financiers sont prêts à sacrifier les populations jusqu’à des taux de chômage intolérables (50%?) donc d’instaurer le chaos et nous y aurons droit à n’en pas douter vu la détermination de cette vermine colonialiste Etasunienne.

      Qui se prépare aujourd’hui à des lendemains difficiles et à vivre en parfaite autonomie gagne du temps sur la souffrance que d’autres connaîtrons quand ils n’auront pas su s’adapter.

  • azteck

    Le grecque pense ainsi.
    il rêve à un monde meilleur et montre sa dignité.
    https://
    http://www.youtube.com/watch?v=25MoY4KMow8
    Le francais, le belge l’allemand feront de même;
    http://
    http://www.youtube.com/watch?v=25MoY4KMow8
    Le pauvre comprend la nature du problème ne le conçois pas:
    Loin des yeux loin du coeur…
    Loin de la compréhension loin de la perception?

  • Grognard

     » Souvenez-vous des Mistrals, Glandouille 1er n’a eu aucune liberté de choix »

    Non là je ne suis vraiment pas d’accord.
    Ce type est un menteur et un traitre et peut-être un lâche.
    Si les US le tienne par les c….. ou autre chose, alors il ne fallait pas se présenter.

    Un mec comme Obama c’est très simple: vous enregistrer la conversation et vous vous pointez au journal de 20 heure avec la bande pour que tout le monde puisse en profiter.

    On peut se permettre d’envoyer les US sur les roses pour ne pas dire autre chose.
    De plus la France a une position géographique qui peut lui permettre de jouer les coups dans bien des domaines.

    Etre bardé de diplôme n’a jamais été une preuve d’intelligence.
    Cela prouve juste que l’on est capable d’ingurgiter et de régurgiter un certain nombre de données.

    En gros il suffit de ne pas être plus con qu’un canard.

    ————————-
    «Athènes va être forcée de vendre à bas prix nombre de ses infrastructures -notamment aux Allemands qui vont se payer des pans entiers de l’économie grecque- ce qui représente une lourde menace pour l’avenir du pays… Malheur donc aux vaincus !».
    Je leur conseille de se payer aussi des gilets pare balles.
    Je vais finir par me demander si ce n’était pas Action Directe qui avait raison.

  • Emy Emy

    que la Grèce reste ou parte ils sont foutus comme la France
    tu es sans le sou avec des dettes tu ne peux rien faire
    a part devenir sdf faire les poubelles et boire du vin.

    si encore ils avaient une super armée comme les Us ils pourraient faire peur
    tu lâches 2 bombes tu envahis l’Allemagne et c’est plié
    Do not disturb

    • Grognard

      Quand même pas.
      Il faut être plus sélectif.
      Il y a aussi des pauvres en Allemagne.

      A mon avis il faut réserver le même traitement à Schauble qu’à feu le sheik Hyacine: lui balancer un missile hellfire dans son fauteuil à roulette.
      Ca devrait le faire.

  • Balou

    [Vidéo] Giulietto Chiesa : après le Non de la Grèce, les « Maitres universels » vont se venger

    Le 5 juillet 2015 restera dans l’Histoire. Et tous les articles et commentaires sur Internet nous font directement entrer dans une ère nouvelle, qui ne sera pas heureuse, mais au contraire, dramatique. Ceci pour répondre à tous les insatisfaits, les détracteurs, tous ceux qui doutent et qui critiquent Tsipras malgré sa victoire, et qui s’aperçoivent aujourd’hui avec candeur de cette évidence : nous sommes tous au bord du précipice, et la victoire de Tsipras ne nous en a pas éloignés. Mais grâce à Tsipras, « eux » aussi commencent à l’entrevoir. Mieux vaut tard que jamais.

    http://ilfattoquotidiano.fr/video-giulietto-chiesa-apres-le-non-de-la-grece-les-maitres-universels-vont-se-venger/

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif J’ai envie de dire tout ça pour ça ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    Maintenant les créanciers vautours vont passer au véritable dépeçage de la Grèce http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif! …quelle grosse affaire réalisée par la Grèce sur ce coup-là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • SURICATE

    Tout comme la plupart des Français qui ont voté Sarko puis Hollande (même ceux d’avant…) ben moi je dis que les Français comme les GRECS ont les Dirigeants qu’ils méritent ! . point à la ligne…

    Il suffit de voir les AMIS de Hollande et de Tsipras pour comprendre qu’ils ne sont que de beaux Enfoirés ! à éliminer, non, à VIRER !

    • voltigeur voltigeur

      Et l’invité « d’honneur », du 14 juillet, le président du Mexique!!
      On ne lui demandera pas ce que sont devenu les milliers
      d’étudiants disparus, et jamais retrouvés, ce ne serait pas correct!.:(
      (Douce France, cher pays de mon enfance, à jamais disparu)

      • SURICATE

        @Voltigeur : Oui j’ai lu çà !

        LA FRANCE ? Être Français(e) ? Il n’y a plus de quoi être fier de décliner cette nationalité !

        LA FRANCE ELLE m’a Laissée TOMBER ! mais le pire est à venir car notre mise en VENTE aux plus OFFRANTS arrive à sa FIN.

        « Douce France, cher Pays de mon enfance »…c’était hier,
        aujourd’hui la chanson qui s’impose et qu’il me plairait d’entendre chanter demain, adaptée en Français, est Russe :

        ADIEU de Slavianka :
        Traduction française du texte 1912.
        Lève-toi, Terre Russe, défends ta Foi !

        Nous avons composé bien des chants dans nos cœurs
        Glorifiant la terre natale.
        Nous t’avons aimée quoi qu’il arrivât,
        Toi, notre Sainte terre russe.

        Tu as levé haut ta tête
        Ton visage a rayonné comme le soleil.
        Tu es devenu victime de la traîtrise —
        par ceux qui t’ont trompée et vendue !

        Refrain :
        Une nouvelle fois, en avant !
        Une nouvelle fois, le clairon nous appelle !
        Une nouvelle fois, nous grossirons les rangs
        Et marcherons tous vers la sainte bataille.
        Lève-toi, Terre Russe, défends ta Foi !

        La Sainte Russie attend la victoire.
        Répondez, défenseurs de la foi Orthodoxe !
        Où est votre Ilya,
        Où est Dobrynia ?
        La mère appelle ses fils.

        Refrain

        Nous sommes tous les enfants d’une Grande Puissance,
        Nous nous souvenons tous des commandements de nos ancêtres :
        Pour le Drapeau, l’Honneur, la Gloire,
        N’ayez de pitié ni pour vous ni pour l’ennemi.

        Lève-toi, Russie, de ta prison d’esclave,
        L’esprit de la victoire t’appelle : il est temps de partir à la bataille !
        Levez vos étendards
        Pour le Vrai, le Beau, et le Bien.

        VIVE La Grande RUSSIE pour son Patriotisme !

  • engel

    La partie « à ciel ouvert »ne fait que commencer…

    • voltigeur voltigeur

      je viens de recevoir une pétition pour un GermanExit!
      http://germanexit.wesign.it/fr

      Encore un accident avec un intérimaire…
      Nord: Un intérimaire meurt en tombant dans de la fonte en ébullition
      http://www.20minutes.fr/societe/1651063-20150713-nord-interimaire-meurt-tombant-fonte-ebullition

      Rien n’est encore joué, reste au parlement grec à valider ou pas?
      Grèce: le Parlement va examiner les mesures de rigueur imposées à Athènes
      http://www.challenges.fr/europe/20150714.CHA7825/grece-le-parlement-va-examiner-les-mesures-de-rigueur-imposees-a-athenes.html

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Encore une « pétition-perte-de-temps »
        N’usez plus vos claviez à ce genre d’entourloupes qui ne mènent à rien, l’Europe tombera d’elle même et l’Allemagne ne fera pas exception.

        M.G.

      • voltigeur voltigeur

        Ca m’a simplement interpelée, cette grogne montante!!
        Bien sur pour le moment c’est à coup de pétitions, et
        comme ça ne sert à pas grand chose, les choses sérieuses devront
        être plus définies, et autrement « percutantes » pour être entendues :)

      • Jujusmart

        Les pétitions ne servent peut-être pas à faire changer d’optique ceux qui sont visés, mais au moins ça leur montre qu’ils sont détestés, et étonnamment, alors qu’ils font tout pour, ils n’aiment pas ça (être détestés). Alors, rien que pour ça, ça en vaut la peine ! Non mais, faudrait pas en plus leur faire risette ?

      • voltigeur voltigeur

        Je suis d’accord sur la forme, juste pour faire
        connaître de degré de détestation de cette caste destructrice. :)

      • Jujusmart

        Je pense comme toi ! Ils sont d’ailleurs tellement attentifs aux sondages d’opinions … Toucher leur orgueil, ça n’a pas de prix, et c’est encore ainsi qu’ils sont le plus atteints !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Etre détesté est jouissif pour eux, ça fait monter leur taux d’arrogance …

        M.G.

      • Jujusmart

        S’ils voulaient se montrer tels qu’ils sont, ils l’auraient fait bien plus tôt ! Non, au lieu de çà, nos chers politiciens ont fait des livres vantant l’Europe idéale qu’ils allaient créer … Ils se sont cachés, et ils nous ont mentis. Maintenant, ils sont démasqués et non, je ne crois pas que ça les arrange, même si leur perversité pourra ainsi s’exprimer librement. Ce sont des paranoiaques !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Sans vouloir t’offenser, je reste sur ma position.
        Pour moi, les oligarques et leurs primas sont des personnages au sang froid empli de mépris et d’arrogance, et se faire détester les auto-glorifient. Derrière une façade joviale, il entretiennent un sentiment de puissance infinie, ont appris à détester l’humanité et sont persuadés de leur supériorité totale sur le bas peuple. Certains se pensent même investis d’une « mission de paix » qui, à leurs yeux, justifierait les actes nauséabonds qu’ils perpètrent ! Définitivement, ces individus sont malsains et dangereux et paradoxalement le fait d’être plus ou moins démasqués aujourd’hui ne fait qu’exciter leur orgueil. Le combat ne fait que commencer …

        M.G.

      • engel

        MG,
        Tu mets les marionnettistes dans le même sac que les marionnettes.

        -Certes, les premiers sont froids cyniques et jouissent dans l’ombre.
        -Mais les seconds, leur fond de commerce, c’est la séduction de la masse avec une image de marque positive.
        Et eux détestent devenir impopulaire!

        …Du moins, tant que nous seront dans une système électoral(..j’ai pas dit démocratique http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif )

  • .article35.

    Les zélites s’en foutent que la Grèce reste ou pas dans l’euro, l’europe ou qu’elle émigre sur Mars . Ils veulent jute une vitrine . Ils veulent qu’en regardant la Grèce on y lise le message :  » voilà ce qui va arriver à ceux qui désobéissent ». La Grèce ne s’en sortira pas tout le monde le sait et les autres suivront . Mais pas tous ensembles, les uns après les autres, juste pour éviter un effet de masse . La Grèce n’a pas de solution douce. Il lui reste le choix entre se mettre sous protectorat russe, ou fermer ses frontières et faire « boule de feu ». Ce ne sont pas de bonnes solutions, mais peut être les moins pires .

    • Jujusmart

      Ce sont quand même les dirigeants de nos pays respectifs qui sont à l’Europe. Alors si ils veulent couler leur propre pays par cet intermédiaire, c’est eux qu’il faut couler !

  • Jujusmart

    Boycott des produits allemands ! La qualité allemande qui faisait vendre au siècle dernier n’est déjà plus vraie, si en plus on doit encore les enrichir via les lidl et tous leurs produits infects … Plus de bagnoles allemandes, niks, nada !

    • voltigeur voltigeur

      E.Coli : Lidl retire les steaks SEB dans le nord de la France
      La viande ayant servi à l’élaboration des produits a été importée d’Allemagne, de Belgique et des Pays-Bas et provient de « plusieurs fournisseurs », selon le P-DG de la société qui a produit les steaks.
      http://www.challenges.fr/entreprise/20110616.CHA5613/e-coli-lidl-retire-les-steaks-seb-dans-le-nord-de-la-france.html

      • Jujusmart

        Je n’étais pas au courant ! Et vlan, ça tombe à pic même si ça date de juin.
        Il y a 2 ans en Belgique, on a eu le problème avec cette bactérie, on n’osait plus manger ni de concombre ni de tomates en plein été.
        On nous vend de la merde à tous les étages et puis on vient discuter que les fermiers ne peuvent plus dorénavant faire leur fromage au lait cru …
        Cette europe est mortifère ! C’est la seule chose que la Grèce ait pu faire émerger rien qu’en contrariant leur plan.
        Et ça, ça va faire mal !

      • voltigeur voltigeur

        Toujours plus de produits moins cher, de piètre qualité,
        avec les problèmes sanitaires que nous connaissons, et
        allons connaître.
        On ne fabrique pas ce qui ne se vend pas! mais il y a des
        personnes qui n’ont pas le choix… (?)

      • Jujusmart

        Je ne connais pas les prix en France du Lidl, mais je suis allée une fois en Belgique rien que pour voir si c’était moins cher.
        Si on achète des produits tout faits, comme des biscuits, des yaourts, des lessives sans marques connues … oui c’est moins cher mais si on veut acheter du frais, non ce n’est pas moins cher.
        Ceux qui boivent des sodas de marques connues paieront pareils partout. Il y a accord sur les prix entre chaînes de supermarchés de toutes manière.
        Et pouvoir cuisiner, même des trucs simples, cela ne demande pas encore de se ruiner. Sauf si on fait des plats préparés pour une famille complète, alors oui, autant aller au Lidl, mais pour quelle qualité nutritive ?

  • BA

    L’Europe allemande.

    TINA !

    There Is No Alternative !

    La zone euro, c’est la zone mark.

    La politique monétaire de la zone euro, c’est la politique d’Angela Merkel.

    Aujourd’hui, il n’y a qu’une seule politique possible en Europe : c’est la politique d’Angela Merkel.

    « Tout à coup, l’Europe se met à parler allemand. » (déclaration du leader des députés chrétiens-démocrates, Volker Kauder, au congrès de son parti, le 15 novembre 2011)

    « Tout à coup, l’Europe se met à parler allemand. » Maladroite ou cynique, la déclaration du leader des députés chrétiens-démocrates, Volker Kauder, au congrès de son parti, le 15 novembre 2011 à Leipzig, est bien dans le style de l’époque. Le ténor de la CDU a été ovationné lorsqu’il a précisé que ce n’était pas la langue de Goethe qui s’imposait, « mais l’acceptation des idées politiques pour lesquelles Angela Merkel se bat avec tant de succès ».

    http://www.challenges.fr/economie/20111124.CHA7248/l-europe-a-l-heure-allemande.html

    Au sujet de l’Europe allemande :

    Charles de Gaulle rêvait de construire une Europe des Etats indépendants, une Europe des Etats souverains.

    En revanche, l’Allemagne rêvait de construire une Europe allemande !

    Entre 1965 et 1969, Charles de Gaulle est de plus en plus violent lorsqu’il parle de l’Allemagne.

    Je recopie un passage de l’historien Eric Roussel, dans son livre « De Gaulle », édition Tempus, tome 2, page 575 :

    A mesure que le temps passe, de Gaulle semble de plus en plus enclin à faire cavalier seul sur le plan international, à aller jusqu’au bout de la logique exposée dans Le Fil de l’épée. Henry Kissinger en a eu la preuve lors d’un dîner à l’Elysée. Ayant demandé au général comment il pensait éviter que l’Allemagne ne domine l’Europe dont il rêvait, il s’est entendu répondre, très calmement : « Par la guerre. » « Il faudra leur rentrer dans la gueule », dira le général peu après à l’amiral Flohic, soucieux d’avoir son avis sur le même sujet.

    • voltigeur voltigeur

      MERCREDI 15 JUILLET 2015 : GRÈVE GÉNÉRALE EN GRÈCE !
      Nous vous appelons partout en Europe à faire de même.

      OXI : NON à l’austérité qui assassine, en Grèce comme ailleurs. Ne vivons plus comme des esclaves !

      AVEC NOUS, MOBILISEZ-VOUS POUR LA GRÈVE GÉNÉRALE EUROPÉENNE !

      C’est maintenant que nous avons besoin de vous !

      GRÈCE GÉNÉRALE !

      (merci de diffuser massivement)

      http://blogyy.net/2015/07/13/mercredi-15-juillet-2015-greve-generale-en-grece/

      • Une grève générale européenne, bonne idée, mais c’est le genre de chose qui demanderait du temps pour que l’idée fasse son chemin. La première étape serait sans doute de conseiller à tous ceux qui seraient disposés à participer à ce genre d’action de mettre de l’argent de coté. Genre 3 à 6 mois de salaire, plus éventuellement quelques réserves de bouffe, pour pouvoir faire une grève qui ne sera pas stoppée par le manque de moyens…

  • vb

    rendez vous dans un an ou deux, avec 100 milliards d’euros de déficit en plus pour les grecs, et le même problème qui se reposera.Rien n’est réglé, tout reste à faire…

  • Jujusmart

    Interview de Varoufakis, maintenant qu’il a quitté la fosse aux lions
    A lire pour s’apercevoir de la méthode de travail de ces pervers qui sont au pouvoir!
    http://www.legrandsoir.info/yanis-varoufakis-sur-l-eurogroupe-et-sur-sa-demission.html

  • Balou

    La Grèce et le prêteur d’argent
    Sheikh Imran Hosein – 24 Juin 2015
    http://www.youtube.com/watch?v=H92Sw9b6Jgw

  • Grognard

    Mettre la présidence de la commission de l’UE entre les mains d’un poivrot notoire comme Junker en dit long sur le sens des responsabilités du personnel politique.

    Lorsque l’arsouille en question se double d’un malfrat qui a raté une carrière de comptable dans une famille mafieuse l’ignominie des politiciens brille de mille feux.

    Nous devons très vite nous débarrasser de tous ces déchets de l’humanité.

    • rouletabille rouletabille

      Il y a un constat intéressant au sujet de TSIPRAS,je vais le chercher..
      patience
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • rouletabille rouletabille

        je fais marche arrière,le lien est pourris.
        désolé,je reste sur mes positions à son sujet,l’avenir de la Grèce et le notre en face des charognards,c’est CLAIR,quand à accuser l’Allemagne qui paye ces gens 1€ l’heure (renseignez vous)
        Bof désolé de cette perte de temps
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • La Grèce à eu un choix à faire, elle l’a fait. Comme Tsipras l’a dit, il a signé pour éviter le désastre. Voila la chose à retenir.

    Quitter l’Europe sera un désastre. Comme je l’ai déjà dit, quel que soit le moyen utilisé, un pays qui quitterait l’Europe s’exposerait à de terribles représailles de la part de tous ceux qu’on croit être nos amis…

    C’est facile de dire qu’il faut quitter l’Europe aujourd’hui, avec le cul au chaud. Mais quand on y sera (en espérant qu’on y arrive), est-ce qu’on sera prêts à subir les conséquences de ce choix ? Est-ce qu’on sera prêts à accepter de vivre ce désastre, et ne pas revenir en arrière une fois que le choix aura été fait. C’est ça la vraie question.

    Est-ce que vous êtes prêts à tout perdre, à plonger dans une crise qui fera passer le jeudi noir pour des grandes vacances ? Vous êtes prêts à vous retrouver dans un pays qui ne sera plus envié par les pays du tiers-monde ? Et ce pendant de longues et nombreuses années ? Vous retrouver ruinés personnellement, dans le seul espoir, même pas la certitude, de retrouver la liberté et le droit de choisir notre propre voie ? Et tout ça surtout sans revenir en arrière, sans céder aux « plans » et « aides » qui viseront à nous ramener dans notre ancien carcan devenu cent fois pire qu’il ne l’était, mais paraissant tellement plus confortable que de continuer à se battre à peu près seuls contre le reste du monde ?

    Quand vous serez sur de pouvoir supporter tout ça sans céder, et que la majorité des français pourra supporter tout ça sans céder, alors on aura une bonne chance et des raisons d’espérer. Mais tant que ça ne sera pas le cas, quoi qu’il arrive, la situation ne fera qu’empirer. La seule chose qui changera, c’est la vitesse à laquelle ça va empirer.

    • verisheep

      Qu’on le veuille ou non, c’est ce qui nous attend.

    • jerry99

      Remarque pleine de lucidité Hector. Il ne reste plus qu’à trouver le talon d’Achille de cette Europe nauséabonde pour lui planter la lance d’Athéna en plein coeur.

      Bon je suis en train de lire la trilogie Troie de David Gemmel (passionnant, mais sanglant), donc en plein dans le sujet.

      • Le problème, ce n’est même pas l’Europe en fait. Ce n’est pas l’immigration non plus, ni la gauche/les socialos. Pas plus les dépenses publiques qui seraient trop élevées, ni n’importe quelle autre connerie qu’on nous raconte. Tout ça, ce ne sont pas des causes, mais des conséquences.

        Il y a un dénominateur commun à tous ce qu’on pense être le problème, c’est le système financier mondialisé. Seulement, va faire comprendre à un type d’extrême-droite que l’immigration n’est pas le problème. Va faire comprendre à un type de droite que les pauvres et le social ne sont pas le problème. Va faire comprendre à un travailleur du privé que les fonctionnaires ne sont pas le problème…

        Et surtout, comment on peut lutter contre une pieuvre qui s’est étendue sur la quasi totalité de la planète, et qui peut acheter la loyauté ou détruire ceux qui dirigent un pays, et plonger n’importe quel pays dans le chaos si il ne se soumet pas ? Ce n’est certainement pas en s’acharnant sur les pauvres, les gauchistes, les fonctionnaires, les étrangers, les chômeurs (etc…) qu’on prendra le temps ne serait-ce que de réfléchir à des idées et des moyens d’y parvenir.

        On parle de s’unir, mais pour cela, il faut une cause commune. Et tant que les idéologies partisanes et étriquées se concentreront sur les conséquences et non sur la cause, ça n’arrivera pas. Voila pourquoi on est très loin de pouvoir espérer que les choses puissent s’améliorer. Même si une révolution se produisait, en s’attaquant aux symptômes au lieu de la maladie, ça n’aurait dans le meilleur des cas pour effet que de ralentir sa propagation, et il ne faudrait pas longtemps pour que les nouveaux venus deviennent les mêmes pourris que ceux qu’ils auront remplacés.