Science décalée : bientôt du porc génétiquement allégé….

Vous rêvez de manger de la charcuterie maigre, pour éviter les kilos en trop ? Ce rêve pourrait peut-être bientôt devenir réalité grâce à un cochon génétiquement modifié – les chercheurs ont inactivé le gène de la myostatine – qui a vu le jour en Asie.

« Dans le cochon, tout est bon... » Mais sans gras, ce serait tellement mieux. © Tim Ellis, Flickr, cc by nc 2.0

« Dans le cochon, tout est bon… » Mais sans gras, ce serait tellement mieux. © Tim Ellis, Flickr, cc by nc 2.0

Connaissez-vous la vache blanc bleu belge (voir photo ci-dessous) ? Cet animal massif qui produit de grandes quantités de viande résulte de décennies de sélection. Cette vache pourrait bientôt avoir son équivalent porcin grâce à une équipe de scientifiques de Corée du Sud et de Chine qui ont utilisé une méthode bien plus rapide pour aboutir à leur résultat : un cochon très musclé grâce à l’inactivation d’un seul gène dans son génome.

Pour Jin-Soo Kim, biologiste moléculaire de l’université de Séoul qui a mené ce travail, la technique génétique employée ne fait qu’accélérer un processus qui pourrait se faire naturellement : « Nous pourrions faire cela par l’élevage, mais alors cela prendrait des décennies ». Ces résultats qui devraient bientôt faire l’objet d’une publication sont révélés dans un article de Nature.

Pour créer de tels cochons, les chercheurs ont dû induire une mutation dans le gène de la myostatine (MSTN), qui inhibe la croissance des cellules musculaires : ce gène contrôle la taille des muscles quand l’embryon se développe et arrête leur croissance quand ils sont trop gros. Si le gène ne fonctionne pas, les cellules musculaires prolifèrent, ce qui produit une masse musculaire importante.

Img/Futura-science/La vache blanc bleu belge est particulièrement musclée et résulte d’une longue sélection. La génétique moléculaire permet d’aller beaucoup plus vite. © Prankster, Robi, Wikipedia, cc by sa 3.0

 Les chercheurs ont inactivé la myostatine grâce au système TALEN

Pour introduire cette mutation chez les cochons, les chercheurs ont utilisé l’édition génomique, et plus précisément le système TALEN (Transcription activator-like effector nuclease) : il s’agit d’une enzyme qui coupe l’ADN, attachée à une protéine qui se lie à l’ADN. La protéine guide l’enzyme de coupure vers un site particulier, ici le gène MSTN, et ensuite l’enzyme le coupe. Le système de réparation de la cellule répare ensuite l’ADN mais en commettant des erreurs, ce qui rend le gène non fonctionnel. Une cellule dans laquelle TALEN a rendu les deux copies du gène MSTN inactives a été transférée dans une cellule-œuf qui a servi à créer 32 clones de petits cochons.

Mais ces cochons avec une viande maigre et un meilleur rendement par animal ont aussi quelques problèmes, comme des difficultés à la naissance à cause de leur taille……..

[…]

Lire la suite

Source Futura-Sciences

Voir aussi:

Intelligence artificielle : les ambitieux projets de Facebook

Le laser, une clé pour retracer l’histoire des éruptions volcaniques

Biodiversité : les dégâts du barrage Balbina en Amazonie

New Horizons : de nouvelles images en couleurs de Pluton… et du méthane

4 commentaires

  • SURICATE

    Si bientôt porc génétiquement Allégé, pourquoi ne pas s’attendre demain à des volailles génétiquement transformées
    à savoir « déplumées dès la naissance ». Quelle aubaine pour les usines à volailles.

    Adieu veaux, vaches, cochons, couvées !

  • Graine de piaf

    ne mangeant pas de viande, surtout de porc car ces bêtes sont trop mal traitées comme beaucoup d’autres, mais plus encore, je ne me sens pas concernée.
    j’ai toujours aimé manger de la viande, mais plus du tout celle qu’on nous sert aujourd’hui avec des bêtes qui subissent toutes sortes de sévices et une incarcération digne des camps nazis, sans compter tous les produits qu’on leur fait ingurgiter qui se retrouvent ensuite dans nos assiettes et plus grave encore dans nos corps d’où toutes sortes de maladies, sans compter celles à venir, le corps ayant accumulé des saletés qu’il stocke n’arrivant pas à s’en débarrasser. je suis certaines que dans les années à venir, et ce très rapidement, on va voir une prolifération de maladies encore inconnues, ou peu connues à ce jour.
    Alors grand bien fasse à ceux qui continuent à se nourrir ainsi, bon appétit…

  • vico

    de toute façon ! tous est traité!
    un exemple le plus simple que flagrant est les épandages Chemtrail ! ce matin en me réveillant…je lève yeux dans le ciel 2 traces succinctement ce suivent ! ensuite tracé à tous va :/
    CONSERNANT le porc ou la viande en générale ! soyer pas anti viandar certes les conditions les traitements sont horrible mais ya aussi des agriculteur et paysans éleveurs honnête et bon !! tous est bon dans le cochon ne le jugeons pas ainsi de son statut :) c’est le plus sain ^^ quand on respect sa nature évidement !
    Quant à l’homme à une époque révolu préhistorique sous les volcans ou astéroïdes fallait bien qui mange et survive grâce à la viande!! :) donc de base omnivore! même si notre intestin est pas fait pour ! mais selon les groupe sanguin … les plus anciens il accepte et digère mieux ! la cuisson aide pas ^^ bref un sujet complexe, chacun est fait différemment perso je continuer la viande, mais avec plus de modération voir d’où provient que du monsanto poulet au chlore. EN plus c’est faux de dire que le gras est mauvais pour la santé ! au contraire elle stabilise et donne des éléments nécessaire qui sont ensuite traité par notre organisme, faut juste pas abusé de la surconsommation tout est relatif! donc quant vous comprenez que monsanto veulent justement sélectionner ça montre la dangerosité est l’esclavagisme démesuré…

  • Maverick Maverick

    De pire en pire … Kafkaïen.