Un homme tué par un robot dans une usine : une première …

Évidemment on ne va pas dire que c’est un « crime », c’est un banal accident du travail, mais ça interpelle sur la capacité de l’humain, à contrôler ces machines puissantes, et de plus en plus sophistiquées, et si c’est un intérimaire, pas forcément au faite des mesures de sécurité, il y a un risque de multiplication….

ROBOTIQUE – Un intérimaire de 22 ans a été projeté par un robot contre un panneau métallique où il s’est retrouvé pressé contre une plaque. Un drame loin d’être anecdotique, à l’heure où la robotique gagne du terrain dans les entreprises.

coffee_robot-620x412« Le premier crime commis par robot » vient-il d’être commis en Allemagne ? Le Financial Times relève ce mardi dans ses colonnes qu’un ouvrier de Volkswagen a été tué par un robot qu’il était en train d’installer sur une chaîne de production. Un « accident du travail », se défend le constructeur à l’heure où la robotique gagne du terrain dans les entreprises. Reste que plusieurs spécialistes estiment qu’il s’agit d’une première.

31 commentaires

  • Le but c’est de donner dans le catastrophisme avec les robots ? Parce que des gens qui meurent au boulot à cause d’une machine-outil, il y en à déjà eu quelques-uns. Et je ne vois pas bien la différence.

    • voltigeur voltigeur

      C’est le titre de métronews qui fait dans le
      catastrophisme. De même que l’emploi du mot « crime »
      qui est vraiment mal à propos.
      On pourrait peut être cibler la sécurité, avec des
      employés intérimaires, mal formés et mal éduqués aux règles élémentaires
      en la matière non?
      Je déteste les robots ce n’est pas un secret, mais ils
      sont programmés par des humains.. :)
      Edit: je déteste les robots qui ont l’apparence humaine… :)

    • Balou

      La machine outil, il faut aller vers elle et travailler dessus pour se faire mal. Apparemment le robot se déplace, c’est une grande différence.
      « Si tu ne viens pas Lagardèrobot, si lui qui viendra à toi ! Naardine robot ! »

      • verisheep

        Apparemment celui-là ne se déplace pas, il est dans une cage…

        Et il y a fort à parier que les systèmes de sécurité ont été désactivés par l’entreprise pour maximiser la productivité, comme ça se pratique très souvent dans l’industrie.
        La cage étant « un espace sécurisé et dévolu au robot », un arrêt d’urgence automatique est forcément prévu si quelqu’un y pénètre. Sans parler de l’arrêt d’urgence manuel que son collègue aurait dû pouvoir déclencher.

      • Maverick Maverick

        Il est très probable qu’il y a eu manquement aux règles de sécurité, mais c’est parce que le robot était en cours d’installation … L’arrêt d’urgence automatique peut avoir été mal installé, ou désactivé par les techniciens, et le système manuel, il arrive que les gens l’oublient lors d’un accident, à cause du stress.

  • Zugzwang

    En dehors du titre tape à l’oeil, j’y vois plus un problème de sécurité. Il est intéressant de savoir ce que faisait cet employé dans la zone d’encombrement du robot alors que ce dernier était en fonction.

    Cages de sécurité, capteurs coupe-circuit, commandes à distance, … il existe de nombreuses manières d’éviter les accidents. En général, ces derniers ne sont pas un problème de conception des machines mais un non respect des règles de sécurité par l’employeur ou l’employé.

    J’ai par exemple travaillé dans une usine de fabrication mécanique (CNC, presses hydrauliques, bras robotisés, …). Le seul accident recensé est celui d’un homme qui a laissé 3 doigts dans une presse hydraulique. Raison de l’accident : suite aux doléances des employés, et afin d’augmenter les rendements, le patron a accepté de retirer les systèmes de sécurité des machines (2 boutons suffisamment espacés pour forcer l’opérateur a utiliser ses deux mains loin de la presse pour pouvoir l’activer), et les remplacer par une commande à pédale.

    Sans dire que je suis pour la mécanisation à outrance ou le transhumanisme, je pense que le problème est plus de l’ordre des systèmes de sécurité que de la machine ou du comportement de l’employé.

  • Pour éviter ce genre d’accident, il faut donc supprimer l’intervention humaine…

    CQFD : C’est pour votre sécurité…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonjour volti,

        Je viens de regarder la vidéo de ce site: VIDEO : Diego-san = un autre robot qui fait peur –(2013)

        Bientôt des parents pourront adopter des enfants robots, inquiétant, pas de doute cela obéirons au doigt et à l’oeil, du moins les premiers exemplaires

    • defecator

      oui les tecnopapes n’équipent pas les machines de sécurités visants la préservation de l’humain … révélateur non!? ..

      • Et non, c’est l’inverse.

        Les mesures de sécurité dans le cadre du travail, surtout salarié, sont de plus en plus draconiennes.

        Mais ont rendu l’humain de moins en moins indispensable, voire, simplement présent pour assumer une fonction.

        Le coût machine étant d’autant plus rentable que le coût de la sécurité d’un salarié humain s’élève…

        CQFD

        Faisons donc travailler de plus en plus de machines, cela permet de produire plus à moindre coûts.

        AH ! Cela crée du chômage de masse.

        C’est ballot, Mme Michaud !

        Mais vous utilisez quasiment toutes et tous vos cartes bancaires, non ?

        Et les dizaines de milliers d’emplois des guichetiers, ou des pompistes, ont disparus…

        Entre autres…

      • defecator

        Ce que je voulais dire c’est que dans une technologie qui s’axerait sur une coexistence homme-machine cette dernière serait logiquement équipée de capteurs inhibant sa tache ou prenant en compte la présence humaine dans la zone de travail.Bien sur les mesures de sécurité sont draconiennes,pour éviter de perdre une main dans une fraiseuse ou de prendre une clef à mandrin de 20 kg dans la tronche … mais les machines les plus sophistiquées ont changé, elles ont des capteurs qui calibrent leur environnement,toute une interface qui les exempte d’opérateurs mais pas de techniciens.Dans l’exemple,le type est dans la cage et installe l’appareil …. qui est sous tension …et paramétré !! c’est une erreur envers toutes les lois de la sécurité … donc dans ce cas là … ya grosse erreur humaine.pour résumer ce que je voulais faire ressortir c’est la volonté du NOM : l’homme au service de la machine … rien à f….. la sécurité le profit est bien plus souhaitable …

      • Ah ! Là, je comprends mieux ce que tu voulais dire.

        Au moins les luttes sociales ont permis dans les pays dits occidentaux, de mettre en place énormément de contraintes afin de préserver les salariés.

        C’est le point positif.

        Le négatif, c’est la délocalisation des productions industrielles. Non seulement pour les coûts et profits des actionnaires, mais également parce que la sécurité des salariés est négligée, voire inexistante.

        D’où une maximisation des profits des actionnaires et financiers.

        La main-d’oeuvre du Tiers Monde coutant encore moins chère qu’un robot…

  • lalumiere

    En publiant cet article sur un fait divers banal, et en y introduisant directement le mot « crime », on voit où vous voulez en venir. Ce n’est pas du tout ça ici, c’est juste un banal accident de travail. Et ce n’est pas du tout la première fois que ça arrive.
    Un mec qui meurt en se plantant une tronçonneuse, c’est exactement la même chose. Une tronçonneuse étant un robot, un outil technologique, nous sommes dans la même situation.
    Je ne comprends pas pourquoi cet article si ce n’est nous embobiner en supposant que le robot avait une conscience et donc un rôle dans cet accident (voir la photo qui n’a rien à voir avec le sujet et qui m’attriste profondément) alors que c’est juste un ouvrier qui n’a certainement pas respecté les mesures de sécurité qui sont en général draconiennes dans les usines.

    Ce qui me laisse à penser que les ME sont contre la technologie. Faut pas tout mélanger les copains. car vous perdez en crédibilité. Et comme les médias de masse, vous faîtes ici du sensationnel avec trois fois rien.
    Enfin, comme le dit un commentateur plus haut, nous sommes juste devant un problème sécuritaire.

    « c’est un banal accident du travail, mais ça interpelle sur la capacité de l’humain, à contrôler ces machines puissantes, et de plus en plus sophistiquées »: 1 – La machine en cause est d’une ancienne génération. 2 – ça n’interpelle personne que vous et l’auteur qui n’a rien à glander et faire du chiffre. D’un autré côté, j’ai comme l’impression que la modernité est ici visée et qu’il faille de go la supprimer pour y replanter des ouvriers qui mourront de faim et de soif par dizaine, victime du taylorisme barbare,, comme au XIXe siècle. Si c’est ça que vous préférez… En gros, un mec meurt aujourd’hui dans une usine quand des dizaines y mourraient jadis, c’est mieux ainsi que de voir des petites chinoises esclaves travaillaient pour notre société de dégénéré.

    Quand un chat se faufile dans un ventilateur et qu’il se fait exploser, pensez-vous que ce soit le moteur de ce ventilo qu’il faille remettre en question ? Pensez-vous que nos voitures soient responsables si un hérisson traverse la route et qu’il se fait écraser ? Non. S’il faut un écrire un article à chaque fois qu’un simple accident technologique se produit, on peut en pondre des milliers par jour.
    Ceci dit, je me retire, et vous laisse à vos croyances. Quand un robot doué d’une conscience causera sciemment un décès, vous me rappellerez.

    • voltigeur voltigeur

      Avant de « penser que les ME etc.. » réfléchis….
      Eclaires toi un peu en apprenant à
      faire le distingo entre les mots utilisés, et
      l’introduction qui remet le contexte à sa place.
      Et je suis pour le soulagement apporté par les machines-outils, et
      contre les robots « humanoïdes », la aussi ça fait une
      sacrée différence!!
      On lit, et sans réfléchir,on reproche en généralisant,
      bravo pour l’esprit d’analyse critique, qui te fait défaut!! :)

      Edit: On voit que tu as édité ton message, ce qui diminue la portée
      du mien. Et si au lieu de lire APRES, tu l’avais fait en regardant
      AUSSI ce que tous les autres en pensaient, tu aurais remarqué,
      que la sécurité était mise en avant… :)

      • lalumiere

        1 – Pour la sécurité je le dis dans mon com qu’un commentateur en a déjà parlé. Car je lis.
        2 – Mon article est encore en attente de modération quand vous me répondez. Normal ?
        3 – Editez mon message ? Comprends pas, j’ai fait comme d’hab.
        4 – Je ne critique personne, c’est l’ambiguïté de l’article alimenté par une photo trompeuse qui n’a rien de rien à voir avec l’accident, qui me permet ces analyses. Tout bonnement. Si l’intro replace le contexte, l’image ne la replace pas du tout. Dommage.
        C’est écrit dès le départ « c’est un banal accident », pourtant dans le titre, c’est écrit « … une première » c’est donc banal ou une première ? Voilà pourquoi je crois que l’article est à contre-sens de l’introduction. Jusqu’à preuve du contraire, le robot n’a tué personne car il n’ pas servi pas de café à son hôte. Ce qui me laisse à penser que s’il est coupable, ce n’était pas prémédité. Ce qui revient à vous dire qu »un crime est un acte prémédité, le contraire d’un assassinat qui est un acte non prémédité. Aux USA, on peut risquer la peine de mort pour ce premier chef, la prison à vie « seulement » pour le second. Attention aux mots comme vous le dîtes.

        Le mobile de ce banal accident qui est une première pourrait-il être la tasse de café ? Le robot n’avait-il que du café soluble non guatémaltèque ? L’homme s’est-il jeté en premier sur la machine ? Le robot aura-t-il des séquelles. Les français veulent savoir.A-t-il un avocat ? Si oui, son avocat est-il un robot ? Si c’est le cas, peut-il y avoir un vice de procédure ? Faut-il fermer toutes les usines ? Mais enfin, les français veulent savoir ! (Bourdin) :)

      • voltigeur voltigeur

        Ca fait trois fois que j’autorise, et
        celui où je t’ai répondu, tu l’as éditer pour rajouter.
        Ca fait trois jours que nous avons des soucis, avec
        la fonction éditer.
        Et non je ne suis pas contre la critique, à condition
        qu’elle n’accuse pas.
        Cet article est sourcé dont repris mots pour mots, ce
        qui m’a obligée, à mettre en évidence « l’accident de travail »
        et non le « crime » etc… Oui l’ambiguité est à souligner,
        ce que j’ai fait. Et même si j’ajoute que les machines sont de
        plus en plus perfectionnées et puissantes, ça ne les rend
        pas inoffensives pour autant.
        Venant des médias on sait à quoi s’en tenir, mais je dois le reprendre tel quel.
        J’aurais pu mettre en illustration une image de bulldozer, ou de perceuse,
        je te l’accorde ( Je déteste les robots « humanoïdes »)
        il n’empêche que celui qui ne sait pas s’en servir, ou s’en sert mal, prend des risques..
        Peut être qu’un stage pour les « intérimaires » et des mesures draconiennes de sécurité,
        seraient la moindre des choses. :)

      • lalumiere

        Merci pour cette explication. Je ne comprends toujours pas les problèmes que connaît le site. Ce pourquoi je n’ai toujours rien compris. :)

      • voltigeur voltigeur

        Il semblerait qu’il y ait eu une attaque Ddos, les
        nombreuses et multiples requêtes sur le site, ralentissent
        beaucoup le serveur, ça n’a pas réussi à le faire « sauter »,
        mais c’est galère pour certaines fonctions, qui doivent être
        mise en sommeil, pour alléger le site, et permettre le rechargement
        des pages dans un délai raisonnable, avant des erreur 404 à répétition… :)

      • lalumiere

        Ok. Mille excuses alors

      • confucius

        Bonjour @voltigeur,

        Félicitations pour cette patience, et respect pour ton travail de pédagogue, envers les utilisateurs du forum.

        Moi même je n’en aurai pas autant fait, puisqu’il suffisait de relire la totalité des post de la file pour en comprendre le sens.
        Un adage qui me vient de mes ancêtres dit qu’il faut toujours être généreux envers tout le monde, sans aucune exclusion.
        A celui qui te donne un service, il faut lui en rendre 2.
        A celui qui te donne un coup de pied, il faut lui en rendre 2.
        Amen in æternam !

      • voltigeur voltigeur

        Merci Confucius
        C’est de la discussion que jaillit la lumière :) :)

      • So So

        En fait, quel que soit l’opérateur qui intervient sur des automates programmés (cessons de sous-entendre que la machine agirait de son propre chef, nous n’en sommes pas encore tout à fait là) que ce soit dans le cadre de son utilisation régulière ou dans le cadre de la maintenance, il est supposé se conformer à des protocoles établis tenant compte des règles de sécurité. Encore faut-il qu’il sache lire et ne soit pas « pressé » par le temps ou par le chefaillon dont il dépend. Si tu franchis la barrière de protection de la cage, tu t’assures que l’alimentation électrique et/ou pneumatique de la machine est bien coupée…
        Sinon, à ce tarif-là, on pourrait dire que c’est une ampoule à incandescence (même pas robotisée) qui a tué Cloclo http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Natacha Natacha

    Toujours plus vite ! Au détriment de la formation, de la sécurité.
    On crée et insère davantage de robotique dans différents secteurs mais cela réduit-il encore les tâches pénibles ? Permet-il de développer et de valoriser des compétences humaines ? Le robot est-il le prolongement de l’homme ou là pour le remplacer, à terme ?
    Des métiers disparaissent, des savoir-faire s’éteignent.
    Certains autres gagnent en précision, en temps d’intervention en chirurgie par exemple. Mais prend-on la mesure de la dépendance à la machine ?

  • Juste une chose en ce qui concerne les robots. Certains ont l’air de penser que c’est mal parce qu’ils volent nos emplois par exemple.

    Mais c’est une vision assez étriquée des choses. Les robots peuvent apporter énormément, et comme toujours, ce n’est pas la technologie qui est mauvaise, mais l’usage qui en est fait.

    Si un jour un robot/drone vous sauve la peau en vous trouvant coincé sous des décombres, vous ne penserez pas de mal de ce robot qui à des possibilités que les humains n’ont pas.

    Et quand des enc… utilisent des robots pour faire plein de pognon et pouvoir mettre au chômage les employés qu’il remplace, ce n’est pas au robot qu’il faut s’en prendre…

    Et pour conclure, pour le coup de la dépendance à la machine, c’est pas nouveau. Depuis les hommes des cavernes, on à développé des dépendance. Au feu, aux arcs/lances/gourdins, aux outils, aux maisons/appartements, à l’agriculture…etc. Alors dans le genre argument foireux, on a toujours été dépendants de nos progrès, et on en est arrivé là ou on en est grâce à eux.