La Finlande sera le premier pays européen à introduire un revenu de base inconditionnel

Suomi_FinlandLe gouvernement finlandais a l’intention d’implémenter un projet pilote de versement d’un revenu de base. Ce projet figure dans la déclaration de politique générale du nouveau gouvernement de centre droit dirigé par le Premier ministre Juha Sipilä, qui a pris les commandes du pays le mois dernier. La Finlande serait ainsi le premier pays européen à introduire un revenu de base inconditionnel.

Les détails de ce plan ne sont pas encore connus, mais tous les citoyens auraient le droit de recevoir le même revenu, sans que l’on tienne compte de leur âge, de leur état de santé ou de circonstances sociales. Tout le monde recevra le même montant, qui devrait être suffisant pour vivre modestement. Les citoyens qui souhaiteront  avoir un niveau de vie plus élevé pourront compléter ce revenu de base en gagnant un salaire au travers d’un emploi salarié, ou de l’entrepreneuriat.

Le Premier Sipilä considère que le revenu de base est un instrument approprié pour lutter contre la pauvreté. « Même pour les gens qui perdent leur emploi, le système leur permettrait de percevoir un revenu suffisant pour satisfaire leurs besoins fondamentaux », fait-il remarquer.

L’introduction d’un revenu de base permettrait de supprimer toutes les aides sociales existantes, y compris les pensions de retraite. Par conséquent, la fonction publique pourrait être sensiblement réduite, ce qui permettrait au pays de faire de substantielles économies. Le Premier Sipilä envisage de  débuter cette expérience dans des régions confrontées à un fort taux de chômage.

Tous les partenaires de la coalition, cependant, ne semblent pas être complètement conquis par ce projet. En outre, il y aurait des divergences d’opinion concernant le montant que ce revenu de base devrait atteindre. Selon l’Alliance de gauche, il devrait s’établir à 620 euros par mois ; les Ecologistes sont plus minimalistes, avec un montant de 440 euros. Quant aux Libéraux, ce sont les plus généreux, et le député libéral Björn Wahlroos évoque une fourchette de 850 à 1.000 euros par mois. Selon David Cord, chroniqueur au Helsinki Times, le revenu de base devrait atteindre 1.166 euros pour éliminer la pauvreté.

Les sondages montrent que 79% de la population finlandaise soutiennent l’idée d’un revenu de base. En outre, 65% des députés seraient prêts à approuver la proposition. Sans surprise, cependant, on observe une grande résistance des fonctionnaires, qui y voient une menace pour leur emploi, et qui sont soutenus par de puissants syndicats.

Les opposants au projet évoquent une idée utopique, vouée à l’échec. Ils estiment que ce système va inciter la population à se détourner du travail, notamment des emplois pénibles, et qu’il provoquera  un manque de recettes fiscales.

Source: Express.be

 

56 commentaires

  • gnafron

    y’a comme un souci sur le titre…..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Trollzilla Trollzilla

    Cette nouvelle me plait beaucoup, reste le dernier paragraphe et la fin du précédant sur lequel je ne vais pas m’étendre mais pour en revenir au dernier…
    Sachant que la valeur du travail manuel n’est plus reconnu depuis lurette et qu’il y a une perte des savoirs, si le journalope de l’express avait eu deux sous d’anticipation il aurait pu dire que les travaux « pénibles » ont de fortes chances d’être revalorisés vers ce qu’ils auraient dut être depuis lurette.
    Vous estimez normal est déçant que ce soit majoritairement des boulots payés au smic vous ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Dubitatif

      @ Trollzilla, bonjour !
      le débat est difficile. Par exemple, je suis d’accord avec
      ton billet,
      2) cependant cette idée d’UNIFORMISER tous les salaires
      entre dans le schéma d’uniformiser les pensées, les loisirs, les fruits et légumes… donc en ce sens je ne suis
      pas d’accord. Comme dans la nature il faut de la variété.

      Je suis pour une valorisation VRAIE des salaires qui en 15 ans n’a augmenté que de 11% alors que celles des PDG de 187%

      Les salariés dans n’importe quel domaine sont payés des CLOPINETTES et nul ne s’offusque des sommes annoncées: 400 par ci, 650 par là…. et que dire des gens des bureaux qui sont tout contents de toucher 1100 euros mensuels ?
      ils vont jusqu’à se sentir PRIVILÉGIÉS….
      Pendant ce temps le gouv pond des lois disant « on ne doit
      pas se moquer des pauvres ? » Mais les pauvres se sont NOUS.

      J’estime que pour relancer l’économie et s’il fallait « UNIFORMISER » (ce dont je ne suis pas d’accord) dans ce cas
      c’estt 2000 à 3000 euros qu’il faudrait payer par tete de pipe.
      a) ainsi on gonflerait les impots, qui servirait au bien commun
      b) on consommerait se qui relancerait les entreprises
      c) donc les entreprises recruteraient.
      car tel que présenté C’EST TOUT BONNEMENT ODIEUX. je crains
      que justement ON UNIFORMISE A TOUS LES AUTRES PAYS CETTE
      IDEE
      DANGER

      • Bonjour Dubitatif,

        Revaloriser les salaires serait effectivement nécessaire, surtout si nous comparons le montant des salaires face aux prix des produits avant la mise en place de l’Euro, et depuis.

        Par contre, l’impact sur l’emploi serait dérisoire.

        Le besoin de main-d’oeuvre ne cessant de décroitre avec les gains de productivité liés à la mécanisation, au machinisme, et à la robotisation.

        Il est néanmoins exact que le Capital accapare la majorité de la richesse produite par son exploitation du Travail.

        Mais cela était l’ancien schéma.

        Nous avons basculé maintenant dans un système bien plus pervers, où la richesse produite est vampirisé par la Finance…

      • Trollzilla Trollzilla

        @ Dubitatif,
        Toi ton cerveau me plait !

        3)Nous payons au prix fort l’hyper compétitivité engendré par la volonté de nos parents à vouloir des situations de « cadres » pour leur progéniture dans un système pyramidal…

        Quid de l’égalité lorsqu’un parisien lance somptueusement à un sudiste « Mais vous ne travaillez pas dans le sud, vous êtes tous au RSA » (histoire vécu ; depuis mon con il marche la tête basse et tout les jours doit se maudire pour cette parole et idée reçue malencontreuse véhiculé par son statut d’esclave aux ordres, j’y ai gâché ces vacances…).

        Ce n’est pas tant les différences de salaires ou la hiérarchie qui est un problème à mon sens (bien que, dans la config présente, faut tout benner…) mais l’idée que des valeurs comme la patience, l’amour du travail bien fait et du respect à la personne soient perçus comme de la faiblesse dans cette machine à tuer l’humain qu’est devenu notre civilisation et ça ce n’est pas qu’une vue de l’esprit.

        Je me répète, mais il n’y a que le système horizontal qui nous permettra de nous élever et de passer outre la connerie qu’engendre ces velléités de l’égo que l’on nous professe dès le berceau et que certains entretiennent avec plus d’Amour qu’ils n’en auront jamais pour eux-mêmes et autrui …

        @Verisheep (et M.G),
        (Voir plus bashttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif)
        Bien vu…
        Attendez ce soir svp, on va améliorer la vue en la privant du méthanol qui rend aveugle pour privilégier l’éthanol…
        ça sera sur le forum à l’usage de qui veut s’émanciper par la vivialité de l’élixir qui ne donne pas ni l’air idiot ni mal à la tête après usage, je vous le garantis sans facturehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
        Bonne journée les M.E!!!

      • Dubitatif

        @ Trollzilla, moi aussi j’aime et admire tous les travaux
        réalisés par des Artisans avec lenteur, précision, et Amour
        mon prochain roman policier justement porte sur la fabrication des vitaux comme du temps du moyen-âge.

        Quand je regarde tout ce qui se fabrique A LA VA VITE de
        nos jours, un petit immeuble, par exemple, tu repasses dans
        la rue l’année suivante, il en paraît 30 !

        Mais je sais que la modernité, la haute technologie auront toujours besoin des Artisans. Mon éditeur m’a demandé:  » pourquoi tu mets un A majuscule à artisan ? »Réponse: justement car le rendu de leur ouvrage est de l’Art.

        Il faut donc que les « anciens » dans tous les domaines transmettent ce savoir !
        Bonne journée à toi aussihttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Maverick Maverick

        Le Revenu de Base n’a rien à voir avec une uniformisation des salaires; si tu veux « Travailler plus pour gagner plus », libre à toi …

  • verisheep

    A voir si c’est le concept du revenu de base (assistanat libéral se bornant à la généralisation d’un RSA amélioré) ou celui du salaire à vie autrement plus ambitieux (redistribution des richesses d’inspiration communiste libertaire) qui sera retenu…
    Très grosse différence de nature entre les deux idées.

    • L’approche semble être la seconde option : »(redistribution des richesses d’inspiration communiste libertaire) »

      Ce qui serait une véritable excellente nouvelle !!!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      Bon, j’ai un peu les boules que les Finlandais soient les premiers à percuter.

      Enfin, peut-être serons-nous, en France, les premiers à instituer le Tirage au Sort, et redeviendrons, ainsi, un modèle d’inspiration pour tous les peuples désirant vivre en Démocratie.

      Libres, Egaux, et Solidaires.

      Quand au Revenu de Base, c’est une simple question de bon sens, lorsque vous savez que la richesse créée par notre pays, est 800 % plus élevée que dans les années 50-60.

      A l’époque un ouvrier pouvait avoir son épouse au foyer, nourrir et permettre à ses trois enfants d’accéder aux études supérieures, et se payer son logement.

      Aujourd’hui, un couple dont les deux membres travaillent au SMIC, gagnent à peine pour se payer un loyer, et ne peuvent que rêver de s’acheter un terrain et une maison…

      Qui accapare la fabuleuse richesse que nous créons dans ce pays ?

      Je vous laisse chercher un peu…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      Bravo au peuple Finlandais http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Dubitatif

      sans oublier que dans les sommes odieuses citées;;;
      il faut savoir qu’ils suppriment TOUT:
      retraite,
      allocations diverses…
      non non non (lire mon billet à Trollzilla)

  • Chaosphere

    Je trouve que c’est une bonne idée, mais en restant dans l’UE ca va attirer tout le monde chez eux pour en profiter

  • Emy Emy

    c’est comme pour le monopoly
    tu pars avec avec la même somme que les autres et il y a la case départ ou tu touches des gains.
    avec l’argent de départ tu peux investir dans plusieurs choses.

    ça ne t’empêche pas de faire faillite ou de finir en prison.
    l’argent revient toujours a l’état c’est une boucle

    • Trollzilla Trollzilla

      L’état c’est jamais que le caissier de la banque qui imprime le brouzouf pour trois fois rien au jour d’aujourd’hui…
      Je dis ça, je dis rien.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Le veilleur

    Ils seront les premier à lancer ce projet car il faut être lucide, l’emploi disparait tout les jours un peu plus et la croissance ne reviendra jamais comme avant, de toute façon c’est mieux ainsi car notre planète ne le supporterait pas.

    De plus, le revenu de base évitera les chantages du style « vous êtes radier vous n’avez pas fait assez de recherche d’emplois !  » ce qui n’est actuellement plus à l’ordre du jour.

    Un minimum vital et décent est une nécessité de plus en plus urgente et tout à fait réalisable.

    Le revenu de base : un nouveau droit humain.

    https://
    http://www.youtube.com/watch?v=pZOUv5QQMz0

    • verisheep

      Sauf que 440€ n’est pas un minimum vital et décent, même pas un moyen de survie vu que ça ne paiera pas votre loyer, et je doute qu’il soit dans notre intérêt de brader tous les acquis sociaux (sécu, caf, assedics, retraites, scolarité gratuite,allocation handicapé, etc…) contre cette aumône (qui sera sûrement encore inférieure a la somme annoncée). Le casino ne perd jamais…
      La docilité des esclaves venait du fait qu’ils étaient nourris et logés, donc dépendants de leurs maîtres.

      Ne vous faites pas d’illusions, pour pouvoir bouffer il faudra toujours travailler… Plus et pour gagner moins!
      J’en prends le pari: les salaires seront réduits en conséquence, cette généreuse charité étant alimentée par la taxation du capital et donc tributaire d’une croissance inexistante.

      Le jour ou on devra subir une opération, on ne pourra plus se la payer (pas de sécu) et on n’aura plus qu’à crever..
      Les retraités verront leur retraite disparaitre, avec toutes les conséquences qu’on peut imaginer.

      Le sucre d’orge risque d’avoir un arrière-goût de plug anal.

      Renseignez-vous sur le salaire à vie proposé par Friot, qui n’a rien à voir avec ce piège à cons puisqu’il repose sur une collectivisation et une redistribution totale.

      • verisheep

        Plus d’explications sur le salaire à vie (pas le revenu de base):
        http://www.youtube.com/watch?v=cjL1MuE5wpI

        La différence est fondamentale, ce n’est pas qu’une question de vocabulaire puisque le salaire à vie propose de s’affranchir des employeurs et du marché du travail alors que le revenu de base nous rend encore plus dépendant du système capitaliste qui le finance.
        Prenez conscience de la différence entre cotisation et taxe, la première est émancipatrice tandis que la seconde est aliénante; c’est la clé du problème…

        Sur la différence sémantique entre salaire et revenu:
        http://www.youtube.com/watch?v=az5aur1aryI
        http://www.youtube.com/watch?v=x7FLnjD-ZyY

        Friot n’est pas un très bon pédagogue, mais l’idée vaut le coup de s’y arrêter et mérite quelques recherches pour bien comprendre la différence entre ces concepts qui,bien que très différents en réalité, paraissent si proches au premier abord.

      • Désolé Verisheep,

        mais là, je n’arrive pas à suivre.

        Je n’ai pas regardé les vidéos (je refuse d’être des heures à écouter passivement quelqu’un monologuer. Je préfère l’écrit qui permet une véritable réflexion)

        Mais j’ai été voir le site de réseau salariat.

        Et là, j’ai calé sur leur présentation, très limitative du Salaire à Vie. Si j’ai bien compris, ils veulent l’appuyer sur les compétences de chaque salariés.

        Le montant serait-il donc variable selon les individus ?

        Quid de l’entreprise individuelle ?

        De même, j’ai vraiment eu l’impression, peut-être à tort, qu’ils n’avaient pas compris la création de plus-values, par l’association du Travail et du Capital.

        La question étant dans tous les cas, la répartition de la richesse créée.

        Les énormes gains de productivité que nous avons connus, et continuons à connaître, rendent de plus en plus inutile, la main d’oeuvre salariée.

        D’où la croissance permanente du nombre de chomeurs, alors que nous ne cessons de produire plus de richesses.

        Il est exact qu’après relecture de l’article, il est inquiétant de lire que ce revenu de base, viendrait remplacer toutes les autres allocations.

        Malheureusement, nous manquons de précisions sur ce que va être le Revenu de Base au final en Finlande.

        Je vais tâcher de me renseigner, mais apparemment, rien n’est encore finalisé. (Montant, conséquence pour les bénéficiaires de diverses types d’allocations, etc…)

        En tous cas, cela va alimenter la réflexion, et le débat.

      • verisheep

        Salut Fenrir!

        La première vidéo ne dure que 10 minutes… Mais si tu veux de l’écrit, je te propose ces liens qui te permettront surement de mieux cerner mon propos.
        http://www.reseau-salariat.info/d60e8d6f2500d2a81466e1d205be9c59?lang=fr
        http://www.reseau-salariat.info/c816e944574e2433044fa465bae47423?lang=fr

        Pour résumer (ou du moins essayer car le sujet est vaste et complexe), le revenu de base propose de ponctionner par la fiscalité une partie des profits, il est donc dépendant du marché du travail et par là même le justifie en s’appuyant sur les institutions capitalistes.

        Aujourd’hui, toute la valeur produite par notre travail est partagée entre salaires, cotisations et profits (les impôts étant prélevés sur les salaires et les profits) et on doit faire confiance aux propriétaires lucratifs pour réinvestir une partie de leurs profits; or on sait qu’ils ne le font pas ou pas assez, préférant se gaver de dividendes. L’investissement est donc assuré en grande partie par le crédit.

        Partant du constat que c’est nous tous qui produisons tout (nous ne sommes pas des « ressources humaines » mais des producteurs de richesse), le salaire à vie propose une autre répartition de la valeur produite; après collectivisation des outils de production, les profits n’ont plus lieu d’être, les salaires non plus et toute la valeur peut être destinée à la cotisation; cette cotisation servira à payer les salaires à vie (c’est déjà ce qui se passe aujourd’hui pour les retraites), la sécurité sociale et les investissements.
        Il permet de nous émanciper de l’aliénation du travail subordonné (l’emploi et les « ressources humaines »), de la propriété lucrative (donc des actionnaires) et du crédit.

        Concernant le montant du salaire à vie, il sera calculé sur le PIB (afin que les comptes soient équilibrés pour ne pas devoir recourir au crédit) et variera en fonction de la qualification attribuée à la personne (et non au poste de travail), pouvant évoluer sur la base de concours ou de l’exercice pendant une certaine période d’un travail pénible par exemple, et devra nous permettre d’en vivre (contrairement à un revenu de subsistance qui nous propose seulement de ne pas crever). Il ne peut pas être attribué à la naissance puisque par définition le nourrisson n’est pas qualifié…

        Les modalités détaillées de redistribution des cotisations devraient être débattus et décidées démocratiquement, il s’agirait d’une citoyenneté économique.
        Le seul exemple historique qui me vient à l’esprit se rapprochant de cette vision est celui de la confédération espagnole de la CNT et du POUM.

      • Pfiou !!!

        Là, je comprends mieux.

        Mais, moi, qui suis un partisan du Tirage au Sort, confronté en permanence aux à priori des zélectrices et zélecteurs, leur idée de collectivisation totale du Capital va soulever une barrière de boucliers en tout genre.

        Je ne dénie pas l’intérêt d’un tel système, mais il va trop à l’encontre de l’ensemble de nos conditionnements, pour ne pas dire de la nature même de l’individu.

        Quid de l’entreprise (voire de l’initiative)individuelle dans ce système ?

        Très franchement, je ne le crois pas réalisable. Contrairement au Revenu de Base qui lui peut venir s’intégrer dans notre système actuel.

        Cette idée me rappelle des aspects bien peu agréables du système soviétique et des pires dérives du communisme.

        Car, il y a une énorme contradiction à dire que : « les profits n’ont plus lieu d’être, les salaires non plus « , et développer juste après en disant : « toute la valeur peut être destinée à la cotisation; cette cotisation servira à payer les salaires à vie ».

        Autant, je suis partisan de la nationalisation (collectivisation) de certaines entreprises : eau, électricité, transports,… d’intérêts collectif ou national.

        Autant, l’expérience à prouver l’échec de la collectivisation des terres agricoles, ou d’autres outils de production.

        Il suffit de voir les difficultés de développement des créations de SCOPs.

        Les homo sapiens restent des primates-prédateurs.

        S’ils ont l’instinct de Meute, ils n’ont cependant pas l’instinct de Ruche.

        Pour conclure, le principe du Revenu de Base, ayant l’impôt comme outil régulateur, me semble plus réaliste dans l’immédiat.

        Nous ne sommes pas prêts au Revenu à Vie que tu décrits.

        Mais ce n’est que mon humble avis.

        En tous cas, merci pour ta réponse.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • verisheep

        Il faut justement se défaire de nos conditionnements, et ce système n’exclut pas l’initiative individuelle!
        Au contraire il permettrait de la subventionner intégralement après une délibération collective si cette initiative est considérée comme bénéfique, et pourrait être encouragée par la perspective d’une évolution de qualification…

        Ce système ne pourra exister que s’il est décidé démocratiquement, car nos politichiens ne remettront jamais en cause le capitalisme; en ce sens je le trouve assez complémentaire de l’idéal démocratique que nous défendons tous les deux, et pas tellement plus utopique.
        Si tu y vois les dérives du communisme, c’est que tu te place dans la perspective de nos institutions politiques autoritaires et centralisées actuelles; dans le cadre d’une société démocratique, j’y vois plutôt quelque chose se rapprochant de la confédération anarchiste espagnole, qui ne marchait pas si mal (collectivisation des terres agricoles incluse) avant d’être réprimée dans le sang, justement par les communistes autoritaires.

        J’ai vu en l’écrivant la contradiction apparente de la phrase que tu cite, mais j’ai décidé de la conserver car le terme de « salaire » a ici un sens très différent de celui de « salaire à vie » puisque le premier est la contrepartie d’un esclavage consenti alors que le second est la reconnaissance inconditionnelle de notre qualité de producteur.

        Je ne suis pas pour le revenu de base, car tel qu’il est présenté généralement il vient en contrepartie du démantèlement de tous nos acquis sociaux et ne se base pas sur l’augmentation de l’impôt mais bien sur la transformation de cotisations en impôts!
        Tu ne vois pas l’attaque sournoise du modèle social qui se cache derrière cette proposition? C’est un cheval de Troie…
        Elle est d’ailleurs appuyée par des soutiens ultra-libéraux, et ce n’est pas un hasard…

        Sur notre instinct de prédateur, j’ai un doute puisqu’on constate tous les jours que les gens sont résignés à se laisser bouffer par ce système mortifère et cette finance prédatrice.

        Je suis d’accord avec toi sur la dimension utopique de cette idée dans l’état actuel des choses, mais elle ne l’est pas plus que l’idée de tirage au sort et de démocratie.

        Merci à toi, les débats constructifs sont toujours enrichissants.

      • AH ! La Confédération Anarchiste Espagnole !!!

        Quelle superbe expérience !

        Mais comme tu l’évoques, ils ont été massacrés par les Staliniens…

        Ce fût également le cas de tous les anarchistes ayant participé à la Révolution d’Octobre…

        A chaque fois, nous nous faisons détruire par des dictateurs en puissance, et/ou par des cliques oligarchiques…

        Cela fait déjà un long moment que je réfléchis à ces leçons de l’Histoire…

        Et j’en arrive à penser que la problématique se situe, avant tout, au niveau de l’éducation individuelle et citoyenne.

        Il est tellement difficile de contrôler nos réactions primales, pour ne par dire primitive, ou instinctive.

        C’est ce qui devrait caractériser l’Etre Humain par rapport à La Bête qui est en chacun de nous.

        L’Anarchisme est pour moi un idéal que je m’emploie à atteindre.

        Mais c’est avant tout une démarche individuelle.

        Car l’Ordre, sans les ordres, demande un niveau de responsabilité, et de conscience individuelle, fort exigeant.

        Je rêve d’une société, où il n’y aurait même plus besoin de panneau de limitation de vitesse.

        Chaque individu étant suffisamment responsable pour adapter sa vitesse à la situation, dans le respect de la sécurité des autres…

        Tu vois je suis réellement un utopiste.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        Mais c’est un objectif envisageable, si les citoyennes et citoyens de ce pays commencent par prendre le pouvoir pour instaurer une véritable démocratie pour commencer.

        Dès lors, ils pourront reprendre en main, l’éducation et la formation de leurs enfants.

        Car c’est là, que tout se joue.

        C’est par l’éducation de l’individu qu’il est possible d’obtenir des citoyens responsables, aptes à faire évoluer leur société dans un nouveau contrat social.

        Le Revenu de Base, ou le Revenu à Vie, n’étant que des évolutions complémentaires.

        Après La Liberté de l’individu, viennent l’Egalité dans une Démocratie, puis la Solidarité dans une véritable civilisation.

        C’est un long cheminement, tant personnel que collectif, mais l’objectif en vaut la peine.

        S’exprimer sur le Site des Moutons Enragés y contribue bien modestement.

        Mais depuis que les années que je sévis sur le site, j’ai vu que nous avançons.

        Bien à toi, et à tous les Individus de Bonne Volonté.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Dubitatif

        @ Verisheep
        + 1 million
        enfin une personne de sensée !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Planete bleu Planete bleu

      Moi je trouve ça génial, si d’autre pays suivait cette exemple ce serait bien, avec un revenu de base à vie entre 850 et 1000 euros tu peut vivre bien, contrairement à ce que certain pense. Bien sur ceux qui veulent des appareils ménagers, téléphone, voiture, vêtement dernier cri sa ne suffira pas. C’est sur aussi, que pour ceux qui ne sont pas habitué à ce genre de salaire et qui ont des goût de luxe, ils auront du mal à s’y faire

  • Scipion

    La Finlande qui va bientôt accueillir la diversité et se faire enrichir culturellement http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Blague à part, je ne sais pas encore si le revenu de base est une bonne idée… C’est pas tellement la peur de la paresse, c’est la peur d’imaginer que RSA + taff au black + allocations suffiraient à garantir un bon train de vie sans participer à la société.

    • Les bénéficiaires du RSA ne font pas tous du black, et ne touchent pas forcément d’autres allocations.

      Et dans tous les cas, même s’il n’y a pas de paiement de l’impôt sur ces types de revenus, ni de cotisations sociales, il y a cependant reversement de taxes lors du moindre acte de consommation.

      La TVA (ce système fondamentalement injuste) représentant actuellement la principale ressource de l’Etat…

      N’est ce point participer à la société que d’effectuer un travail, même au black, et de dépenser son argent ?

    • Filux

      RSA + taff au black + allocations

      —>

      Les gens qui taffent régulièrement au black, sont toujours des gens qui ont déjà une activité réglo et qui exploitent le fichier clientèle de leur patron.

      Reste que porter les courses à sa tata en échange d’une piécette ou aider des amis à déménager en échange d’un repas à l’oeil, c’est pas bosser au black pour moi …

      Pour ce qui est de cumuler RSA et allocs, je pense juste que tu devrais arrêter de lire le Figaro ;)

      • verisheep

        Pas toujours, non…
        Ici les 3/4 de la population travaillent seulement « au black », ou plutôt en dehors du système légal de l’emploi, quant au RSA et aux allocs, ils n’existent pas.
        En France aussi certaines personnes le font et refusent l’assistanat par conviction.
        EDIT: je crois que Scipion lis plutôt minute et rivarol…

  • Dubitatif

    PS. je voudrais filmer le quotidien des ELUS et voir comment
    ils se démerderaient dans un mois avec ces sommes ODIEUSES, ridiculement basses pour payer leurs factures !
    je comprends pas que ces C….ards de finlandais absolument
    PAS FINS aient dit oui.

    cela va arriver comme une trainée de poudre chez nous et
    passer avec un 49.3 …

    • Tu connais donc tous les Finlandais pour te permettre de les insulter dans une telle généralisation ?

      De plus, cela m’étonnerait fort que nous voyons le Revenu de Base en France, et sous cette forme là, avant de nombreuses années…

      L’énorme majorité de la population n’en ayant même jamais entendu parler, et n’est vraiment pas préparé à aborder ces concepts pour l’instant.

      • Filux

        L’énorme majorité de la population se croit à l’abri,

        Sauf que d’ici 20 ans, 45% des activités humaines seront automatisables alors si chacun continue à vouloir bosser 8 heures par jours, ça sera la guerre civile.

  • Dubitatif

    @ Fenrir je ne veux choquer personne mais je dis ce que je
    pense si la nation avait été Martienne, j’aurai dit pareil.

    de plus je ne juge pas chaque individu de ce pays, je juge
    le RENDU FINAL de cette nation car je suis certaine que 99 % n’a pas idée des implications complexes de cette absurde
    décision.

    Je répète ce n’est pas naturel d’UNIFORMISER. que ça soit une
    tomate ou le salaire des individus qui par ESSENCE sont TOUS
    DIFFERENTS
    Cette idée nous tire plus bas que bas !
    Rendez-vous dans 5 ans ou 10 quand tu recevras 450e !
    comme ton voisin ….
    Cordialement

    • Ben, tu sais, j’arrive à survivre actuellement avec 452,21 € par mois, et viens juste de commencer à les percevoir, après 6 mois sans aucun revenus.

      C’est déjà une sacrée amélioration…

      Sachant qu’avant ma mise en liquidation judiciaire, je n’arrivais même pas à avoir autant, une fois les prêts remboursés, les charges payées, les frais bancaires, les assurances professionnelles, etc…

      La question étant au final, d’assurer un minimum vital à tout individu.

      Notre pays produit suffisamment de richesses pour assumer cela sans difficultés majeures.

      Et employer le mot de salaire, est un abus de terme.

      Après, sur la solution que vont mettre en oeuvre les Finlandais, ainsi que je l’évoquais par ailleurs, nous n’avons pas encore les détails de mise en application.

      Les individus étant effectivement uniques par essence, se sera ensuite à chacun de s’employer à faire ce qu’il lui plait.

      Soit avoir une activité salariée, soit se mettre à son compte, soit créer une entreprise, soit faire son jardin, de la musique, ou aller à la bibliothèque…

      • Dubitatif

        cher Fenhir je suis en partie d’accord avec ton billet
        et désolée d’apprendre cette liquidation.

        A mon avis pour en revenir au titre du billet initial est
        que la véritable question est

        d’où sort cette idée qu’il ne va plus y avoir de boulot, plus
        de travail….????

        on dit que j’ai beaucoup d’imagination mais là… je cale !
        peut-être que cette civilisation existera en l’an 9000 ?

        Comment des économistes peuvent dire cela juste en prenant
        pour exemple que la caissière et remplacée par une machine
        (ce ce que je regrette et boycotte d’ailleurs (la machine)
        mais ce n’est qu’une petite partie de la porte-fenêtre.

        exemple: tu as un aspirateur il tombe en panne… sais tu le réparer ? dito ton frigo, dito fer à repasser bref as tu un embryon des connaissances pour réparer tous ces appareils ? Moi NON.
        a) tu as celui (du coup j’ose plus dire « C… » qui va s’acheter un aspirateur NEUF
        b) celui qui préfère passer par un technicien pour réparer
        la pièce qui pose problème.

        Projetons nous allez tiens dans 20 ans… dans tous les foyers les robots pullulent, dito dans les entreprises plus ou moins désertés par les petites mains…
        Mais ces robots ont des fonctions spécifiques !
        ils tombent en panne.
        Crois tu Fenhir que tu auras les connaissances pour reparer
        tous les robots de ta maison ?

        Donc il faudra toujours des hommes pour reparer, inventer
        la voix du robot, lui donner un look de femme ou de mec,
        lui pondre les logiciels lui permettant soit de laver les
        carreaux ou de savoir faire le lapin à la moutarde, chanter
        une berceuse à ton 5e bébé…

        Ce que je veux dire c’est qu’il s’agit d’une ENORMITE de dire que bientot il n’y aura plus de travail.

        Or cette idée d’uniformiser les salaires c’est un énorme
        coup foireux des élus pour nous faire accepter des salaires de misère. Pour nous rendre encore plus esclave, et nous
        faire taire.

        Par contre parle-moi d’une société dans laquelle IL N’Y A PLUS DE SALAIRE POUR PERSONNE là je te DIS OUI !

        chacun bosserait gratuitement en fonction de ses capacités, ses goûts…. et toute chose alors (loyer, énergie, loisirs, écoles… SERAIENT GRATUITS)
        Amicalement

      • Je suis un utopiste, mais ce que tu évoques va encore plus loin que mes délires les plus fous.

        Comment veux-tu que les individus s’offrent tous les robots que tu évoques s’ils n’ont pas de revenus ?

        Lorsque j’évoque la disparition du travail, j’entends la disparition du travail salarié

        C’est la problématique actuelle de la baisse de la consommation provoquée (entre autres) par la baisse de revenus et capacité d’endettement des individus sans emplois salarié.

        Si tu veux placer des robots pour effectuer toutes les tâches que tu évoques, quid des emplois correspondants ?

        Dans les exemples que tu évoques, tu supprimes les emplois de laveurs de carreaux, de cuisiniers, et de nounous à domicile…

        Les Guichets automatiques bancaires ont peut-être créer des emplois pour les fabriquer, pour les entretenir et les réparer, mais ils ont fait disparaître tous les emplois de guichetiers…

        C’est pareil pour les stations services, ou pour les monnayeurs et les TIP sur les autoroutes.

        Pour une machine qui est présente 24h/24 et 7j/7, tu supprimes 5 emplois à temps complet…

        Mais la richesse ainsi créée n’est pas partagée, ni répartie.

        Elle est accaparée par une minorité d’actionnaires et d’intervenants, pendant que les autres vont pointer au chômage…

        Autrement, effectivement, j’utilise des machines. Et pour bon nombres d’entre elles j’arrive à en effectuer l’entretien.

        Mon point faible étant tout ce qui est électrique et électronique.

        Généralement, lors de pannes, j’arrive à réparer. Si cela dépasse mes compétences, je m’adresse à des amis ayant les qualifications requises.

        En dernier recours, je m’adresse à un technicien agréé, mais qui généralement, me dit que le coût de réparation est supérieur à l’achat d’un appareil neuf.

        Dés lors, je n’ai plus qu’à récupérer ce qui peut l’être sur la machine incriminée.

        En récupérer une autre à retaper, voire qui est jetée pour cause d’obsolescence ou de mode, voire récupérer trois machines pour en faire une qui fonctionne.

        Cela ne m’empêchant pas de récupérer également le maximum d’outils manuels, afin de pouvoir pallier à l’absence d’énergie : électricité et pétrole.

        Une tronçonneuse ou une débroussailleuse étant peut pratique pour couper du bois ou faucher, si tu n’as pas les moyens d’acheter du carburant…

        Une scie, une hache, une faux, ne tombent pas en panne…

        Et au pire, je suis à même d’en fabriquer. Mais cela n’est point nécessaire. Vous n’imaginez pas tout ce qui est jeté dans notre société…

      • Dubitatif

        bonjour Fenhir, C exactement ce que je dis dans mon billet

        dans ma logique je dis bien que TOUT
        serait gratuit ;;; DONC tous tes robots aussi !
        Il n’y aurait plus de salariés, plus de salaires
        tout est gratos. quand à jeter C ce que fait notre Ste
        actuellement et on peut voir les dégâts sur la Planète.
        dans mon billets je dis bien que des métiers seraient crées pour justement retaper les objets…
        en revanche

        comme tout humain à besoin de tas de trucs (manger,
        loisirs, études, médecines.. lire détail + haut) nous
        bosserions en fonctions de nos compétentes gratuitement aussi !
        il n’y aurait plus de travail au noir, d’impôts….

        or, ici avec cette solution quand Fewnik dit on peut
        vivre avec 850e… c’est le prix bas d’un loyer à Paris
        et banlieues !!! quid des charges ?
        ou alors l’état décrète une baisse vertigineuse des loyers
        ???
        je doute que le lobbying des proprios acceptent…
        ou alors cette histoire de salaire UNIFORME c’est pour
        virer tous les pauvres des villes ?
        en tout cas je maintiens: le fait que les Finlandais aient
        dit OUI… cela va arriver chez nous ! et je suis pas
        d’accord. L’idée EST INCOMPLETE et est pondue par des
        INCOMPETENTS.
        en te souhaitant une bonne journée
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Bonjour Dubitatif,

        Je viens de faire une longue réponse à Verisheep plus haut, et en un sens, nous retombons dans notre échange sur la même problématique.

        Ni les individus qui constituent notre société, ni le fonctionnement de celle-ci, ne sont prêtes pour la mise en oeuvre de ce que tu évoques.

        Les individus ne sont pas suffisamment responsables individuellement.

        Ou alors, bien trop peu nombreux à l’être pour l’instant.

        Tu nous apportes en tous cas des pistes de réflexions intéressantes.

        Je te rejoins lorsque tu écrit que l’idée du Revenu de Base qui nous est présentée est incomplète.

        Surtout s’ils suppriment toutes les formes d’aides sociales et solidaires.

        Je ne connais pas le fonctionnement du modèle démocratique Finlandais, mais j’attends de voir avec impatience le résultat qu’ils vont mettre en place.

        S’ils sont sous la coupe d’une oligarchie semblable à la notre, je crains le pire pour eux…

        Bien à toi.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Filux

        (ce ce que je regrette et boycotte d’ailleurs (la machine)

        —>

        Bof …

        Je te signale que là, t’es en train de voler le boulot d’un facteur. Ça a pas l’air de te déranger plus que ça pourtant ?

        En fait, tu ne vois de robot que celui qui est bien visible, j’ai l’impression. Ça te donne bonne conscience en refusant de voir que tu t’en sert déjà toute la journée.

      • Dubitatif

        mais non Filux JE SUIS CONTRE LES ROBOTS (et C écrit
        en TOUTES LETTRES DANS MON BILLET) LIS
        je donnais ma vision d’une autre solution que cette
        histoire de salaire UNIFORME !
        quant aux facteurs faites comme les taxis !
        à défaut de foutre le bordel dans les rues
        bloquer les colis, courriers…
        en attendant, ce service public à cause de nos DEUX
        DERNIERS NAINS n’occasionnent que des déboires au
        public, dito les hopitaux…. mais ce n’est pas le débat
        du billet !

  • So So

    Par ailleurs, pour réagir au contenu de l’article de l’ex-presse, je ne vois pas en quoi les retraites seraient assimilables à des allocations (alors qu’il s’agit de rémunérations différées…).
    Mine de rien, tous les systèmes mis en place à la sortie de la WW2 pour l’amélioration des conditions de vie en société sont en train d’être laminées : n’oublions pas que la caisse de la sécurité sociale est abondée pour partie par les prélèvements sur les salaires bruts et que, tant que l’État a fait face à ses obligations en tant qu’employeur et avant que nos chers députés ne la bradent aux lobbies divers et variés (labos, cliniques privées, assurances santé privées et autres…)ou n’exonèrent les patrons de leurs obligations – au prétexte de favoriser des créations d’emplois tout aussi illusoires que non avenues, elle n’était pas déficitaire…

    « Dans la vie, il y a ceux qui tiennent le révolver et ceux qui creusent ; toi tu creuses… » http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • L’idée est plutôt intéressante. Mais à condition qu’elle soit assortie d’une couverture maladie de base aussi, genre CMU, et qu’elle permette réellement d’avoir de quoi vivre (donc de quoi se loger aussi).

    Pour les retraites, les vieux vont faire la gueule, mais les plus jeunes qui ont conscience qu’arriver au bout des années de cotisation relèvera du miracle, c’est plutôt une bonne nouvelle (à moins d’être riche et avoir de quoi s’acheter les années manquantes).

    Pour les emplois pénibles, bah oui, les gens vont s’en détourner. Pourquoi bosser comme un chien pour un salaire de merde, a moins d’y être obligé ? Il serait logique que ce genre de boulots soient mieux payés. Entre la personne qui en bave 8 plombes par jour à la chaine ou qui construit des routes en plein cagnard, et la secrétaire qui se contente d’accueillir les gens et répondre au téléphone (même si ça peut être très chiant), c’est un peu logique que celui qui s’use la santé le fasse pour un meilleur salaire… Même si c’est des boulots ou le niveau d’études nécessaire n’est pas forcément élevé, il n’y à pas le niveau d’étude qui devrait compter pour déterminer un salaire.

    Bref, faut voir comment ça va tourner avant de se prononcer, mais dans le principe, je suis plutôt pour ce genre d’idées.

    • ccazerty

      Complètement d’accord pour la couverture maladie. Si toutes les aides sociales sont supprimées, Une les soins deviendrons aussi chers qu’aux USA. De même pour les universités.

      Par contre pour les boulots chiants : Vu que ce revenu universel nous ôte la peur du chômage, autant les automatiser au maximum !