La France a-t-elle découvert une arme efficace pour lutter contre le frelon asiatique?

Gros moment d’espoir avec la Sarracenia qui pourrait être la solution pour lutter contre le frelon asiatique qui fait tant de ravages au niveau des ruches. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, voici un moyen pour lutter naturellement contre le Varroa Destructor.

comparaison-de-l-abeille-la-guepe-le-frelon-asiatique-le-frelon-commun

La plante carnivore sarracenia est-elle l’arme tueuse du frelon asiatique? La revue Insectes de l’OPIE (office pour les insectes et leur environnement) publiera dans quelques semaines une étude réalisée par le jardin des plantes et le muséum d’histoire naturelle de Nantes sur cette plante carnivore.

Depuis l’automne dernier, au jardin des plantes de Nantes, on bichonne la tourbière de plantes carnivores et en particulier le sarracenia, une plante d’origine américaine parfaitement rustique chez nous. Après observation, on s’est rendu compte que cette plante attirait  beaucoup plus les frelons asiatiques que toutes les autres plantes carnivores. D’ou l’idée de lancer une étude  sous l’égide de l’entomologiste François Meurgey du muséum d’histoire naturelle de Nantes et de Romaric Perrocheau directeur du jardin des Plantes.
Résultat : sur une collecte de 200 échantillons réalisée pendant un mois, la plante piégeuse a révélé son goût immodéré pour les mouches et les frelons asiatiques (600 mouches, 600 frelons)

Les charmes secrets et tueurs du sarracenia

Cette plante d’origine américaine se présente sous la forme d’un grand tube surplombé d’un chapeau. Il évite à l’eau de pénétrer dans la plante. Sur la corolle d’ouverture, un léger sirop sucré attire les insectes très vite pris au piège d’une feuille interne extrêmement glissante. Prisonnier, le frelon finit sa vie au fond de la tige digéré par les sucs digestifs de la plante. Elle est totalement passive dans le mécanisme de capture, n’effectuant aucun mouvement.

Vers la fin du frelon asiatique ?

Il est trop tôt pour crier victoire. A lui seul, le sarracenia ne pourra éradiquer les populations de frelons asiatiques qui ont choisi de s’installer dans notre région. Il pourrait en revanche être planté dans des zones à protéger, telles que les ruches ou permettre de développer des pièges imitant la plante.
Le sarracenia à l’inverse d’autres espèces exotiques n’est pas une plante invasive, Aucun risque d’envahissement, ni d’impact dommageable ne sont à craindre sur son habitat.

ob_aa293e_scan

Article complet sur France3-regions.francetvinfo.fr via Humanosphère

 

16 commentaires

  • Si la Bondrée Apivore, qui ressemble à la Buse, n’avait pas été autant chassée, elle pourrait aussi réguler le Frelon Asiatique !

    • samlours94

      Je viens de découvrir grâce à votre remarque ce bel oiseau.
      En effet, le frelon asiatique pourrait fort bien se rajouter à son menu.
      Maintenant, cette espèce semble attiré par les guêpes plutôt que les frelons …et même si ce frelon ressemble un peu à une grosse guêpe, ce n’en est pas une pour autant et je ne suis pas sur que la Bondrée serait attirée par ce nouveau plat.
      Maintenant, il faudrait sans doute tenter de l’introduire dans les régions menacées pour observer ce qui se passerait.
      Joli sujet en tout cas pour un dimanche :)Merci

  • Ariane54

    Il semble qu’un apiculteur ait trouvé une solution très intéressante : http://www.notre-planete.info/forums/discussion.php?id=81774

  • 108

    Salut,

    c’est plutôt cyniquement risible. D’un côté, lutter contre les frelons asiatiques (le péril jaune ? ^^) mais de l’autre les abeilles disparaissent.

    De plus, implanter des espèces non endémiques est une connerie monumentale pour l’environnement, mais comme toujours les « scientifiques » savent eux (blasé) !

    On aura le recul nécessaire une fois les nouvelles catastrophes bien établies, ce qui donnera la possibilité de créer de nouveaux gadgets ou produits afin de lutter efficacement contre ces nouveaux fléaux (que nous aurons nous-même créés, pour rappel). Magnifique ! :(

    Pollutions chimique (pesticides, engrais, etc.) et électromagnétique (antenne, portable, wifi, etc.), plus vaporisation (chemtrail, etc), voilà un joli tiercé gagnant.

  • SURICATE

    Ce pourrait être une excellente nouvelle en effet, mais cette plante ne risque-t-elle pas de TUER également nos bourdons et l’insecte colibri, grands pollinisateurs ?

    Tout ce qui vient d’Amérique…m’en méfie moi…qui nous dit que les petites abeilles ne vont pas être elles aussi attirées par la plante USA ?

    Tous les bourdons qui se lèvent avant les abeilles et partent se « coucher » après les abeilles, s’ils sont aussi pris dans le piège de cette plante carnivore, ce serait vraiment une grande perte pour la pollinisation. Ce n’est là que mon humble avis.

    Savez-vous s’il existe une plante pour éradiquer les FRELONS sis à l’ELYSEE ? Non ? Ah « Merde » !

    • 108

      On fout souvent plus la merde en voulant « implanter » des solutions. Mais comme c’est la « science » qui le dit, et que les effets négatifs ne se voient que bien plus tard, alors tout est permis !

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      « L’insecte colibri » c’est un Moro sphinx. Très joli et pas farouche du tout quand il est occupé à butiner.

      M.G.

      • SURICATE

        @M.G. Heureuse de vous l’entendre « écrire »…Il est fascinant et ressemble tellement au minuscule oiseau Colibri qui est une petite merveille. Même vivacité, même manière de se déplacer à une vitesse vraiement vertigineuse.

        J’ai fait sa connaissance en Dordogne il y a une dizaine d’années et n’ai eu de cesse depuis de l’observer tant il est « à part » des autres insectes butineurs.

        L’avez-vous regardé de près ? Si oui on le croirait recouvert de minuscules plumes sur tout le dessus de son corps. Il reste néanmoins très difficile a fixer sur une pellicule (trop vif dans ses déplacements même lorsqu’il butine il passe à la vitesse Grand V d’une fleur â celle d’à côté).

        Ce petit papillon peut atteindre une vitesse de vol de 55 km/h,…à peine croyable !

        Je ne sais à combien roulent les grands Enarques qui parcourent je ne sais plus combien de milliers de kilomètres. Passionnants ces insectes !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        En début de soirée, lorsque j’arrose le jardin, il viens virevolter sous mon nez sans prêter attention à moi. Il doit s’imaginer que je fais partie du décor ! Alors je m’arrête un instant et l’observe avec bonheur.
        Pour moi, c’est cela la vie …

        M.G.

      • SURICATE

        + 1000000000000

      • Graine de piaf

        Une année j’en ai hébergé un tout l’hiver dans mon salon. il sortait rarement de son abri et je me suis souvent demandé comment il pouvait s’alimenter, c’est resté une énigme pour moi ! aux premiers beaux jours il a pris son envol.
        Il y a encore quelques années il y en avait beaucoup le soir sur mes lavandes, mais depuis, plus personne ! la gent ailée a disparu, que ce soit des papillons, des sphinx ( qu’on appelle ici des porcelaines) ou autre volatil ailé.

      • SURICATE

        Ah bon, tout l’hiver ? Surprenant en effet. J’ai des studios en carton pour les bourdons, et dans ces petits abris à insectes je n’y ai jamais vu le papillon colibri. Me doutais qu’ils vivaient plus longtemps que les autres papillons.

        Comme vous j’ai deux immenses pieds de Lavande devant ma porte d’entrée. J’en aperçois trois, quatre parfois cinq dont un minuscule (ce doit être un ado…) En vous lisant On aimerait presque leur ouvrir nos portes de maison pour l’hiver. J’ai relevé un détail important les concernant sur wilkipedia :

        C’est un papillon migrateur sur de longues distances ! Je l’ignorais, vu sa petite taille…

        « Cet insecte est considéré comme porte-bonheur dans certaines régions du Sud de la France.

        Il est présent durant la saison chaude dans tous les départements de France métropolitaine. »

        S’il est capable de voler longtemps et d’aller assez loin, cela explique peut-être la raison pour laquelle le vôtre avait ses réserves nécessaires pour tenir le coup chez vous durant tout l’hiver.

        Belle histoire que la vôtre avec ce petit papillon mystérieux et très captivant !

  • rouletabille rouletabille

    par contre le frelon à chapeau pointus est partout
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • odc

    L’image de l’article ne représente pas la taille réelle de ces frelons.
    J’en ai eu un cette semaine dans ma cuisine et c’est plus proche des 3-4 cm.
    (Vachement inquiétant comme bestiole quand on est allergique aux guêpes).

    http://www.fredon-bourgogne.com/client/gfx/photos/dossier/frelon_asiatique_143.jpg

  • Lilith Lilith

    et si ont leurs envoyait la Troika a ces frelons asiatique ?