Avis de forte probabilité de catastrophes géophysiques imminentes adressé par le PDG du Space and Science Research Corporation, un organisme scientifique indépendant de Floride, à l’administrateur de la FEMA, Craig Fugate

Une nouvelle alerte, reste à connaître le niveau de fiabilité réelle de celle-ci… Mais cela irait dans le sens des nombreux mouvements de troupes de ces derniers temps, des commandes et préparations de la Fema, et même dans celui des Walmart « réquisitionnés »…

Le Space and Science Research Corporation (SSRC) est le premier Next-Big-One_photo_mediumorganisme de recherche aux États-Unis sur le sujet des changements climatiques liés à une ère de refroidissement global de longue durée. Outre la recherche, son objectif est d’alerter les gouvernements, les médias et les populations sur la nécessité de se préparer à cette nouvelle ère climatique.
Le SSRC croit, ainsi que d’autres scientifiques et géologues, qu’il existe une forte probabilité que les éruptions volcaniques et les tremblements de terre seront plus nombreux en fréquence et en intensité au cours de cette prochaine ère. Tous ces événements catastrophiques seraient le résultat d’un cycle « d »hibernation solaire », soit une réduction spectaculaire de la production d’énergie du Soleil.
 
En date du 8 juin dernier, le SSRC a émis un communiqué de presse sur son site intitulé « La menace de tremblements de terre et de volcans augmente pour les États-Unis ».
 
Le 5 juin 2015, une lettre a été envoyée à Craig Fugate, administrateur de la Federal Emergency Management Agency (FEMA), par le PDG du SSRC. Dans cet écrit, on peut lire que:
la probabilité de séismes et d’éruptions volcaniques dans les régions sismiques et volcaniques a augmenté de manière significative;
– nous croyons que les États-Unis et tous les pays du monde sont maintenant entrés dans la période la plus dangereuse pour des tremblements de terre catastrophiques et des éruptions volcaniques depuis les derniers deux cents ans;
 
– une nouvelle tendance vers l’augmentation du nombre et de l’intensité des tremblements de terre et des volcans à l’échelle mondiale a déjà commencé et génère de graves préoccupations dans le domaine de la géologie;
– l’élévation du niveau de menace que nous lançons est intimement liée à une réduction dramatique en cours de la production d’énergie du Soleil (hibernation solaire);
 
– ces périodes sont universellement reconnues au sein de la communauté de la physique solaire. Notre précédente recherche indiquant le début de la prochaine hibernation solaire est maintenant confirmée par la NASA.
 
– par conséquent, nous croyons que les zones sismiques et volcaniques à haut risque aux États-Unis, surtout en Californie, en Caroline du Sud et en particulier la zone sismique de New Madrid, peuvent éprouver de grands tremblements de terre ou éruptions volcaniques à tout moment entre maintenant et jusqu’en 2030.
 
– dans le cas de la faille de New Madrid, nous montrons que dans chacune des quatre dernières périodes d’hibernation solaire, un tremblement de terre catastrophique a frappé la région. Maintenant qu’une nouvelle hibernation solaire a commencé, nous en appelons à prendre des précautions maximales étant donné la forte probabilité que d’autres tremblements de terre dévastateurs frappent à nouveau la zone sismique de New Madrid.
 
– la fenêtre pour un prochain grand tremblement de terre sur la faille de New Madrid est comprise entre 2017 et 2038.
 
John L. Casey, PDG du SSRC, termine sa lettre en disant:
Il est compréhensible que cette lettre puisse être difficile à accepter étant donné l’ampleur du problème et des obstacles que vous rencontrerez d’un point de vue politique et scientifique pour en arriver à prendre une action décisive comme nous vous exhortons à le faire. Toutefois, avant de rejeter ce message, je demande instamment que vous examiniez soigneusement nos recherches, nos conclusions et nos recommandations pour la préparation de ce nous croyons être une période géophysique destructive jamais inégalée.
 
Voici le lien où vous pourrez prendre connaissance de la lettre:

 

40 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Il y’a quand même une différence notoire et aggravante avec les fois précédentes, c’est qu’entre temps, ils y sont allés gaiement avec les forages de Gaz de schiste Là-bas quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • dereco

      Le risque est stable, car il a toujours existé, et de fait c’est seulement la prise de conscience par les hommes, des risques naturels sur terre, méga-séismes, super-méga-volcans, météorites, environ tous les 10000 à 100000 ans, totalement imprévisibles et les cycles du soleil ou autre possibilités, n’ont pas grand effet sur ces catastrophes !!

      La vallée Rhin Rhône a le même risque de gros séisme que New Madrid aux USA , mais gigantesque, ( et même avec un séisme bien plus fort, très rare, car l’Europe est bloquée, ce qui supprime les séismes, avant un « big one » force 9 à 10, qui lui existe très rarement, ne se répétant que sur des milliers d’années, car il contient la plus grande partie de l’énergie qui crée et maintient les Alpes et les Pyrénées ), USA qui viennent juste de prendre conscience de ce risque, difficile à admettre, mais qui reste totalement imprévisible, même si certains croient à tort pouvoir prédire, avec des corrélations fausses par hasard pur.
      En Europe, on n’a pas encore pris conscience de cette réalité car trop rare, on se croit à l’abri, par perte de mémoire, environ 3000 ans au lieu de 300 ans aux USA sur les grandes failles.

      Le risque avec les centrales nucléaires qui pètent est 100 fois à 1000 fois plus grand tous les 30 ans environ, avec toute une région radio-activée, évacuée, vidée de ses habitants pour des siècles .

      Sismicité de la France entre 1980 et 2012
      http://renass.unistra.fr/informations/reseau-national-de-surveillance-sismique
      Sismicité de la France entre 1980 et 2012

      Très visbile où les risques sont maximum !

      Lire :
      http://www.geologie.ens.fr/~madariag/2011/bernard-cours-L3-ENS.pdf
      Morts depuis 1900 dans le monde à se rappeler :

      http://www.nature.com/nature/journal/v463/n7283/images/463878a-f1.2.jpg

      Nettement c’est variable avec un grand excès de tremblements de terre forts vers 1960, pas plus qu’actuellement, le pire en Chine en 1976 oublié, passé inaperçu en Europe !!!

      Très important cette loi de Gutenberg-Richter qui permet d’évaluer les séismes très rares très irréguliers au hasard en osant extrapoler à grand M dans le ?

      Au pire, force 8 à 9, qui casse tout, sur des milliers d’années !!
      Le monde étant environ 1000 fois plus grand que la France, le facteur environ 10000 plus faible pour la France, conduit à un facteur 10 fois moins sismique en France que dans le reste du monde, qui indique un blocage possible en France, qui pourrait se débloquer après un énorme séisme, imprévisible sur des siècles.
      2 en plus pour M correspond à une énergie 1000 fois plus forte pour le séisme, énorme .
      Le ? tourne vers le bas en partie parce qu’on n’a aucune statistique sur quelques dizaines de milliers d’années et aussi à cause du blocage avant grand séisme.
      http://www.fondation-lamap.org/fr/page/20278/predire-les-seismes

  • samlours94

    Quelque part, que les Etats Unis dérouillent, j’y verrais presque comme un coup d’oeil du destin …

    • Bigpit

      Ce sont des gens comme toi et moi quoi vont dérouiller en cas de catastrophe, pas ceux qui dirigent le pays… Ils n’y sont pour rien, eux.

  • ycn

    Commme Mme Soleil !
    Cela fait des lustres qu’on nous annonce des cathatrophes!

    A propos de celle-ci: Fait-elle parti de la manipulation de la populace? Dans quel but ?

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Quand un virage est considéré comme dangereux dès sa construction, est-il modifié pour autant et aussitôt ? Et ce malgré que l’on s’est rendu compte que des voitures tomberont dans le ravin ou emboutiront les maisons en bordure.

  • Yanne Hamar

    Quand il se prépare un événement sérieux, on est toujours les derniers avertis.
    Dans quel but nous informe-t-on aujourd’hui ? Ce qui nous concerne est habituellement passé sous silence.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      En effet Yanne Hamar, cela dans l’unique but de ne pas troubler l’ordre public et trop vite, en permettant ainsi d’empêcher le développement d’émeutes qui pourraient très vite devenir incontrôlables et ingérables.

      Il y a des consignes pour ne pas divulguer des dangers imminents, il y a pour cela des accréditations spécifiques, mais cela n’empêche pas que certains outrepassent leurs prérogatives en divulguant des fausses ou incomplètes informations, pouvant mettre ainsi en danger la population inutilement. Si elles s’avèrent erronées, et qu’il y a des morts suite à cela, ou des dégradations très importantes, les responsables encourent de gravent sanctions, pouvant conduire à des peines maximales (C’est valable pour quiconque, même en dehors du sol américains) ce que peu savent.

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Bonjour,

    Je voudrais remettre les choses quelque peu en place, avec le terme « ALERTE ».
    Dans ce domaine, comme dans d’autres, ce termes tout comme celui de « menace », ne signifient en rien qu’un « évènement » va se produire, mais bien qu’il est « susceptible de se produire », et selon certaines conditions ou corrélations de conditions !

    Jusqu’ici, pour ce qui est de la sismicité, il existe pour les USA trois foyers cruciaux, mais leur niveau d’alerte reste encore modéré. Il s’agit de New Madrid Fault, San Andreas Fault, et Yellowstone.

    New Madrid Fault : Sa sismicité est très calme et les magnitudes restent basse dans leur moyenne.

    San Andreas Fault : En elle-même, on peut dire que son activité est encore modérée en moyenne. Il ne faut pas non plus écarter qu’elle subit les nombreux mouvements de la plaque Pacifique qui se produisent par intermittence. L’accumulation d’énergie se fait principalement à certains points, d’où les plus violentes secousses, c-à-d, au nord, région Vancouver, Centre région San Francisco, et sud entre Los Angeles et la Baie de Californie. Le plus gros des dangers ne vient pas directement des séismes eux-mêmes, mais de la densité de population et des infrastructures. On parle souvent des normes anti-sismiques, mais elles s’arrêtent qu’aux immeubles hauts, pour le reste, il n’y a rien, nada, conduite de gaz, routes, tunnels n’y sont pas soumis. Et c’est là le plus gros du risque, un immeubles aussi parasismique qu’il puisse-être, une explosion de gaz dans ses fondations, comme dans ses étages, le fera chavirer !

    Yellowstone : Jusqu’à présent on peut dire qu’il est resté calme. Ceci dit, depuis la fin 2014 on observe de plus en plus de signes apparents, généralement précurseurs à une éruption, mais les les sismogrammes eux, ne démontrent rien. La vigilance reste néanmoins de mise, on se souviendra du Mont Saint Helen, tous ont minimisé les quelques signes avant-coureurs, avec l’improbabilité trop souvent décrétée par les spécialistes, d’une possible éruption.

    En dehors de Yellowstone, le volcanisme se doit d’être surveillé, et de plus en plus, aux States, surtout, le long de la côte Ouest. Par ailleurs, d’autres sites volcaniques sont découverts suite à un programme d’investigations géologiques, mis en route depuis 3 ans et financé par des mécènes privés, qui ne font plus confiance au système et à ceux qui se font graisser la patte par celui-ci pour tout nier. Il ne faut pas perdre de vue que des évènements sismiques se sont récemment produits totalement hors sites reconnus comme tels, et l’exploitation du gaz de schiste n’est pas le seul responsable, mais il y contribue.

    • dereco

      Il y a des super-volcans partout sur terre ( 19 énormes ), en Europe, en Allemagne pété il y a 12500 ans au nord de Coblence, à Naples pété il y a 30000 ans, etc…

       » Très calme « , c’est le calme avant le gros séisme ou l’explosion brutale, imprévisible, possible demain aussi bien que dans 10000 ans !!

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Je ne peux mieux être placé pour être au courant ! Le problème majeur (comme dit plus bas) c’est le retard ou plutôt la question « quand » qui pose problème

      • dereco

        C’est imprévisible, mais les failles étant un système auto-organisé critique complexe :
        https://en.wikipedia.org/wiki/Self-organization
        https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9isme_induit
        http://www.mountvernon.fr/Loi_de_puissance/loi_de%20puissance.pdf
        des perturbations ( forages, eaux, autres séismes, etc.. ) faibles peuvent déclencher plus tôt des séismes moyen à fort, si pas de chance, augmentant momentanément la probabilité.

        Inversement, on peut avoir un blocage fort, qui diminue le nombre de séismes de façon très trompeuse, jusqu’au très fort, (car ce qui coince casse alors ) , comme cela est le cas en Europe avec ses montagnes qui coincent, de même que sur la côte ouest du Canada et nord de la Californie !!

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Ce qui est peu étudié et de surcroit renseigné, c’est ce qui subsiste de l’activité sismique à des âges antérieurs au Trias. La majorité des études se concentre au Trias et Jurassique et ne fait état que de la division de la Pangée, grossière erreur.
        Car la profondeur étant un obstacle majeur à l’étude géologique des couches inférieurs au Trias. Elle pourrait nous en apprendre d’avantage sur la subdivision de la croûte terrestre qui était plus conséquente que celle d’aujourd’hui où on ne parle que des plaques tectoniques principales. La plupart des failles anciennes (1) et donc plus profondes, sont souvent à l’origine de celles que l’on rencontre plus en surface (2).
        – En (1), on peut atteindre 4X la même accumulation d’énergie qu’en (2), sans pour autant avoir un mouvement en (1), alors que 1 à 2x cette même accumulation en (2) peut être la source d’un violent mouvement jusqu’en surface. Il reste que dans ce schéma il y a une inconnue aléatoire et, impondérable, c’est la profondeur.
        De là on peut aisément y ajouter le type de roche environnante, les couches qui composent le sous-sol vers la surface. Il y a encore bon nombre de critères qui entrent en ligne de compte et pouvant fournir des « indices », pour l’évaluation de l’aléa.

        Nouvellement, en effet la prospection et l’exploitation par fracturation est à ajouter aux facteurs de risques.
        Dans le registre « exploitation », l’exploitation d’hydrocarbure en Mer du Nord, risque fort d’être au banc des accusés, pour mise en danger des populations riveraines, défauts de prévoyance, et dommages environnementaux. Plusieurs anciens sites d’exploitation, se sont révélés instables entraînant un risques accru d’effondrement, pouvant aller jusqu’au déclenchement d’un processus éruptif sur au moins deux sites, le nord du Dogger Bank et le Waddenzee, qui sont deux sites volcaniques.

      • dereco

        Hyper-complexe, raison de l’approche globale de système critique auto-organisé, qui constate des lois de probabilité similaires pour un très grand nombre de systèmes, des séismes aux krachs financiers !!
        Prenez, bien plus simple, des calendriers attachés à un mur par des bouts de scotch, qui coulent très lentement et essayez de prévoir quand chaque calendrier va tomber ! Manip que je fais chaque année avec mon calendrier qui tombe en moins de 12 mois au hasard, mais jamais pareil !!
        Lorsqu’on pourra prévoir quand le scotch se décolle, alors on pourra prévoir aussi les séismes !!

        A mon avis, dans un millénaire on ne sera guère plus capable !!

      • Eaglefeather Eaglefeather

        C’est probable que d’ici là ce soit possible, une avancée majeur à été faite lors du séisme de l’Aquila. Seulement voilà les spécialistes ayant détecté des anomalies dans les émissions de radon vers la surface, jusqu’à deux jours avant le séisme. Mais leurs mises en garde (rapport d’alerte) n’a été suivie d’effet, perdues dans les méandres de l’administration et, malgré cela, on leur a fait endossé les responsabilités.
        D’autres émissions d’autres gaz sont depuis aussi détectées, mais cela manque trop de précision (lieu/profondeur), qui plus est, ce type de détection nécessite un réseau trop dense et une trop grande masse de matériel à déployer.
        L’ESA et la NASA sont conjointement à la base de la conception d’un satellite ayant cette faculté, si le premier sera concluant dans sa phase d’essai d’un an, neuf devraient suivre, afin de tisser une trame. Mais $$$(?)

  • Nous constatons tous qu’il n’y a plus vraiment de normes, de repères pratiquement dans tous les sujets. Quantité de fois, dans anciens nous disent n’avoir « jamais vu ça ».

    Il est évident qu’il faut se préparer à toutes les éventualités, autant que possible, et ne pas aller se jeter dans la gueule du loup (aller habiter près du Yellowstone par exemple). Il faut modifier nos modes de pensées, sortir de notre léthargie pépère (ou mémère si vous voulez)et envisager le pire.

    La situation est déjà anxiogène par elle-même, nous ressentons sournoisement que quelque chose se prépare. Mais nous avons perdu notre instinct animal qui, lui, nous aurait averti d’un danger imminent, nous permettant d’agir si besoin au dernier moment (en plus de la préparation).
    Donc, faute de cela, ceux qui ont des animaux pas trop domestiqués doivent apprendre à les observer et à anticiper. Il faut aussi écouter notre intuition, libres de toute information médiatique puisqu’on sait qu’elle nous trompera toujours.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Bonjour Biquette,

      « nous avons perdu notre instinct », déjà ça, c’est exact, mais en plus notre société baigne littéralement dans le bruit, que très (trop) souvent, certains bruits émanant de la nature ou de la Terre, ne sont même plus perçus par la masse. Heureusement qu’il y a une minorité qui y prête attention, mais ce qui est le plus dérangeant, c’est que lorsqu’elle en parle à cette masse de mal-entendants voire de sourds, elle les prend pour des hurluberlus !

      Pour preuve, il y a eu une fuite conséquente dans un logement au cinquième étage, le bruit que faisaient les gouttes sur la tuyauterie de l’aération m’a poussé à investiguer. L’eau coulait à flots et au 4e ils n’avaient pas fait attention au ruissellement sur leurs murs. Pire l’écoulement allait jusqu’à la cage d’ascenseur, on aurait dit une petite cascade, de plus il avait un goutte à goutte sur la cabine ce qui éclaboussait de grosses gouttes, les portes des 3 premiers étages. Alors qu’il y avait un va et vient incessant avec l’ascenseur, personne n’a rien remarqué, alors que lorsqu’on y pénétrait, on était arrosé !

  • SURICATE

    Je n’y crois pas du tout. Et si je me trompe…CHAMPAGNE !
    à la question de YCN, et Pourquoi toute cette mise en scène ?

    Et pourquoi pas pour cacher l’autre FACE DU CATACLYSME plus probable et réelle : la chute de l’EMPIRE AMERICAIN faute d’avoir su gérer ses « COMPTES ».

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Très souvent on n’y croit pas lorsque on ne s’y consacre pas, mais !

      Il fut un temps où, je ne croyais pas non plus, à la possibilité d’une éventuelle recrudescence du nombre de séismes sur des régions où il y en avait déjà eu, notamment de forte magnitude, là où il y en avait eu dans des temps plus reculés, dans des régions intra-plaques. Tout cela me paraissait improbable. Durant mes études, il était souvent affirmé qu’entre les séismes d’un même foyer, le temps était le même.

      Bref, toutes ces affirmations, pourtant il n’y a que 20 ans de ça, ont été balayées depuis près de 10 ans. Depuis on observe des fluctuations avec une augmentation progressive du nombre de séisme. Quant aux magnitudes, elles deviennent progressivement plus puissantes.

      Il n’est pas permis de nier cela !

      • Silverstar Silverstar

        Et leur capacité à créer intentionnellement des séismes majeurs artificiels (comme rapporté par Jim Stone avec Fukushima) à l’aide de technologies exotiques diverses et variées, qu’en pensez-vous?

      • SURICATE

        J’en pense que c’est très possible. J’ai prêté un livre non rendu comme souvent hélas, où tout était mi-fiction, mi-réalité sur ces tremblements de terre dont certains avaient été déclenchés volontairement.

        La TERRE se vengerait-elle ? pas toujours !

        « Il est évident que la coïncidence entre un séisme et la mise en exploitation d’un champ pétrolier ou d’un barrage est plus aisée à démontrer si la région n’est pas secouée en permanence.

        Un principe qui est d’ailleurs aussi valable lorsque l’on cherche à détecter les séismes produits par les essais nucléaires souterrains, comme celui réalisé en octobre 2006 par la Corée du Nord, et qui a déclenché une secousse de magnitude 4,2. »

        Alors en creusant un petit peu et plus et même beaucoup et en utilisant du nucléaire en « sous-sol » ,pas de mélodie, mais de sacrées secousses ! celle de 4,2 ci-dessus, je pense qu’on peut faire PLUS , il me semble. Si la Corée du Nord y est arrivée qui dit que les américains ne peuvent pas les doubler côté magnitude ?

      • Silverstar Silverstar

        C’est ce que je pense aussi. Je t’invite à découvrir les recherches de Jim Stone sur Fukushima, c’est très intéressant et soulève de nombreuses questions.

      • SURICATE

        Merci Silverstar, suis allée y faire un petit tour. Mon bouquin répondait à une partie de ces questions…

        Si seulement je pouvais retrouver le titre de ce Livre prêté. Impossible qu’il ne soit plus édité. L’avais acheté aux environs de l’an 2000 à une « foire aux livres » en Dordogne.

        L’image de la couverture n’avait rien de très rassurant pas plus que le titre qui était une question je crois…

      • dereco

        Surtout, on mesure beaucoup plus sur toute la terre, et donc plus rien ne passe inaperçu, contrairement à autrefois où on oubliait vite.
        Les fluctuations ont toujours existé complexes et corrélées :
        lisez les probabilités :
        https://en.wikipedia.org/wiki/Power_law
        https://e-cours.univ-paris1.fr/modules/uved/risques-naturels/html/2/21/212/2123.html
        http://www.u-sphere.com/index.php?title=Risque_syst%C3%A9mique_solaire,_tremblements_de_terre_et_loi_de_puissance

        « Attention aux raccourcis trompeurs : ce n’est pas parce que des lois de puissance sont corrélées que les phénomènes qu’elles représentent sont nécessairement liés par des lois de cause à effet.
        A l’échelle, ne serait-ce que de 250 années, la Terre est susceptible de subir un événement solaire 100 fois plus intense que ce que nous avons déjà connu ces 20 dernières années, que ce soit en termes de radiations solaires ou bien d’orages magnétiques, et d’ordre 10 fois supérieur en rayonnement X

        Et pour un événement survenant une fois tous les 10 000 ans, serions nous prêts ?

        La réponse est clairement, NON.

        Rappelons qu’à l’inverse d’un tremblement de terre, un événement du type solaire aurait un impact d’ordre mondial

        « 

  • Filux

    l’élévation du niveau de menace que nous lançons est intimement liée à une réduction dramatique en cours de la production d’énergie du Soleil (hibernation solaire);

    —>

    Le truc qui cloche, c’est que l’article date de 2011 et se base sur des suppositions de l’époque or le soleil n’est toujours pas entré en hibernation comme elles le prévoyait et se porte même plutôt bien merci pour lui :

    http://sdo.gsfc.nasa.gov/data/

  • Eaglefeather Eaglefeather

    La Terre est exposée à une multitude de causes pouvant déclencher nombre de catastrophes en tous genres. Des indices auraient permis de confirmer que les modifications d’ADN et autres mutations et extinctions du passé seraient dues à des exposition, au moins à un rayonnement gamma très conséquent. Je me rappelle de ce que disait un généticien, une courte exposition engendrerait des mutations au sein de chacune des espèces types, mais une puissante ou prolongée, serait signe d’extinction de certaines et/ou la naissance de nouvelles autres . De cela on n’en connait que très peu.

    • rouletabille rouletabille

      OUCHE
      J’ai refuser d’être exposer aux rayons X,malgré que ceux qui ont été exposés à la ceinture Van Allen sont vivants.
      Bisous Eaglefeather
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • Silverstar Silverstar

      Justement, entre autres causes susceptibles de provoquer catastrophes et mutations génétiques, on retrouve les explosions épisodiques du coeur galactique entraînant des superondes dévastatrices. Il y a des preuves que de tels événements sont survenus à la surface de notre planète au cours des derniers milliers d’années. Cela a bien été démontré par l’astrophysicien Paul Laviolette.

      • rouletabille rouletabille

        hahahahahah
        tu connais les micros ondes ,merci
        Tu aides ou PAS ????
        bof,vas chercher un chèque,pas envie de voir le montant.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif
        .

      • Silverstar Silverstar

        lol, t’es rigolo, merci pour l’humour http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
        tu peux aller voir son site, Paul Laviolette, un chercheur magnifique: (en anglais)
        http://etheric.com/
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • rouletabille rouletabille

        hahahah
        je conseille aux moutons enragés d’aller sur ce site ,hahaha
        merci
        Silverstar,VALS t’adore.

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • rouletabille rouletabille

        RE Silverstar..
        Pourrais tu nous aider à comprendre les détails de l’extinction des enfants et gens en Palestine svp ?
        Merci
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • rouletabille rouletabille

        C’est en tuant des enfants ,des gens,des FRANÇAIS aussi que t’est payé..
        Les Français ont sauver des JUIFS ,en Belgique aussi et TOI tu nous culpabilises comme t’est une forfaiture ,un tique de merde ON S’EN FOUT
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • rouletabille rouletabille

        J’essaye de supprimer mon post ok ,fait le toi svp
        merci

      • jefff jefff

        C’est moche l’alcool http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • rouletabille rouletabille

        T’as raison JEFFF,j’étais péter.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • jefff jefff

        Dans ce cas là je comprends mieux. Bonne soirée RTB http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • dereco

        é so theric.com est un mélange de rêve et de réel observé !!
        !
        http://starburstfound.org/superwaveblog/?p=16
        Avec des cataclysmes lointains au centre de la galaxie lorsque des étoiles tombent dans l’énorme trou noir central !
        Les supernovas trop proches, peuvent détruire toute vie définitivement, très rares ( milliards d’années heureusement ) sinon on ne serait plus ici !!
        Mais une ou des supernovas nous ont créé il y a plus de 4,6 milliards d’années !!
        Les pires cataclysmes destructeurs supernovas ont permis notre existence des milliards d’années après !!

      • Eaglefeather Eaglefeather

        c’est en effet ce que j’ai déjà suggéré à plusieurs reprises, dernièrement lorsqu’il était question d’une source d’émission de rayonnement dans le nord-est galactique et qui nous atteignait de plein fouet. Cette source en a surpris plus d’un, car inconnue jusqu’ici, moins encore ce qui la compose réellement.
        Ceci dit, le TEC est sous surveillance car il y a trop d’anomalies pour l’instant. La situation ne semble pas être à l’origine de troubles sismiques, mais l’inconnue ne nous permet pas de relâcher la vigilance.
        Ce qui est dérangeant dans le TEC actuel, c’est qu’en début d’année et durant près d’un mois, les niveaux ont été au plus bas sur les zones mobiles habituelles. Et, en l’espace de 48h, elles sont revenues à leurs valeurs d’avant. Autre étonnement c’est une subdivision nord/sud dans le foyer principale et la traine, mais également le foyer statique sur la région de la Péninsule Antarctique, à l’extrémité de l’Amérique du Sud.(http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/uploads/2015/06/ionos-24.jpg dernière capture)