Attention à vos enfants! Nouveau jeu sur les réseaux sociaux: « Charlie Charlie es-tu là? », le jeu dans lequel on invoque un démon…

Les foules ont besoin de s’amuser, même si le jeu est profondément débile, et la tendance des jeux sur les réseaux sociaux prend une tournure on ne peut plus inquiétante. Il y a eu le « ice bucket challenge » lancé prétendument pour une bonne cause, également les défis à relever parfois très crétins qui ont fait plusieurs victimes, le « neck nomination » dans lequel il fallait boire le plus d’alcool en un minimum de temps, le jeu des « 72 heures » qui consistait à disparaître sans laisser de traces pendant 3 jours, mais aussi le « Kylie Jenner Challenge » avec lequel il fallait se gonfler les lèvres quel que soit le moyen utilisé, l’un des dernier jeu social en cours est destiné aux femmes, il s’agit de se coincer une canette de coca entre les seins, à se demander comment des femmes peuvent être aussi débiles, accepter de s’exposer ainsi sur internet en dégrader leur image.

imrs.php

Pas besoin d’avoir fait de hautes études pour bien comprendre que ces jeux sociaux sont pour la plupart d’une stupidité sans nom, parfois très dangereux, et que malheureusement il y a toujours du monde pour participer. Pour certains, si c’est là le moyen « d’exister socialement » , d’autres se prennent réellement au jeu par ennui, et risquent de tenter à leur tour le jeu du « Charlie Charlie ».

Le concept du jeu, prenez une feuille divisée en 4 par des lignes, dans les 4 cases ainsi obtenues, marquez « oui » et « non » de sorte que les mots similaires soient alignés en diagonale. Posez ensuite au centre de la feuille deux stylos, l’un en équilibre sur l’autre, et posez la question « Charlie Charlie es-tu là?). Le crayon est censé donner la réponse en bougeant.

Le grand souci, c’est que « Charlie » est invoqué, et celui-ci n’est pas l’esprit de Charlie Hebdo, mais le nom d’un démon mexicain, nous fonçons donc dans le « bien sombre » qui confirme la tendance à se faire peur, ce n’est pas pour rien que le « Slender Man » a autant gagné en popularité ces derniers mois. Certains parleront tout simplement de satanisme.

L’ignorance poussant parfois à faire n’importe quoi, ceux qui relèvent le défi ne se rendent pas compte qu’il s’agit-là d’un dérivé de la planche Ouija, et qu’il s’agit purement et simplement d’une simple séance de spiritisme dans le meilleur des cas, et de l’invocation d’un démon dans le pire des cas, avec les conséquences que cela peut avoir: de la simple hantise avec un esprit appelé qui ne repart pas suite à la « séance », jusqu’à pour les cas extrêmes, la possession.

Ce « jeu » est réellement dangereux, le simple fait de l’essayer peut avoir des conséquences désastreuses. Ne jamais jouer avec le paranormal si l’on na pas les connaissance ni les formules à utiliser pour se protéger, le paranormal n’est pas un domaine à prendre à la légère, et il y a toujours un risque pour que des personnes inconscientes du danger tentent d’y jouer.

En cas de risque, montrez-leur après explication des risques cette enregistrement qui va peut-être les faire réfléchir un peu, sait-on jamais…

Les médias parlent d’un « buzz », multiplient des articles sur le sujet, mais combien pour dénoncer les risques réels du spiritisme? Aucun, tout simplement aucun. Lamentable…

43 commentaires

  • gnafron

    ben on m’otera pas de l’idée qu’un « Charlie » que l’on appelle
    avec des crayons, ça ne peut être que NOTRE Charlie !!!
    c’est quand même pas sorcier !

  • samlours94

    Délire total, croyances, idioties, arriérisme…
    Certes le système est pernicieux, dégueulasse et tout ce qu’on veut. mais il n’est servi que par d’autres humains qui ne veulent qu’asservir leur prochain pour en profiter.
    Mais la masse, l’immense masse inculte est idiote à tel point qu’au lieu de voir ceux qui la brutalise vraiment, elle préfère se doter et accepter les outils que ce même système a créé pour se protéger lui-même : religions, mythes, et autres fariboles.
    Chacun a bien sur le droit de penser ce qu’il veut mais franchement, les photos de cette pauvre personne agrémentées d’une bande son d’un ridicule absolu participe de manière éclatante à notre asservissement.
    Quand les humains poseront leurs valises de superstitions, de croyances d’un autre âge à terre, alors ils verront réellement qui les enfume et pourquoi. A partir de là, ils n’auront plus peur de se prendre en mains et de foutre dehors les imposteurs.
    Désolé, mais en ce qui me concerne, le traitement de ce sujet est absolument critiquable et sert le jeu précisément de ceux qui tirent les ficelles au plus haut niveau car ça garde les gens en ignorance et en fin de compte dans la servitude.
    Ne vous fatiguez pas, je ne relis jamais (ou très très rarement) deux fois le même post.

  • Elvin

    Oui et non !

    Oui, parce que ces sujets nous sont toujours présentés de façon caricaturale et grotesque.

    Non, parce que par exemple, nos amis trois points bricolent régulièrement avec tout ça et que c’est apparemment très efficace . Un secret est bien mieux gardé par l’incrédulité que par toute autre chose.

    Bien d’accord qu’il serait très urgent de déranger tous ces conciliabules secrets, d’y mettre un grand coup de projecteur et d’interdire la FM et autres .

    Mais comme les centres de pouvoir s’y trouvent, c’est pas facile !

  • engel

    Vieux proverbe: « Dans le doute abstiens-toi ».

  • A mon avis, la vidéo avec l’invocation du démon risque plutot d’en inciter certains à essayer par curiosité. Je n’avais même jamais entendu parler de ce « jeu ». ça fait froid dans le dos.

    Des vidéos de possessions démoniaques, il y en a d’autres, ça ne se passe pas qu’au ciné. Il vaut mieux ne pas jouer avec ces trucs:

    http://www.youtube.com/watch?t=346&v=ZODHNofbIWI

  • Pyramidion

    Ch…., l’égrégore maçonnique continue son travail de sape.

  • utoro

    Il y a un paquet qui doivent souffler, un crayon en équilibre bouge au moindre courant d’air :-)

  • Darkos

    Non mais je me demande si l’auteur de l’article est pas plus stupide que les jeunes qui jouent à ce jeu…. Il prend tellement l’histoire au sérieux c’est affligeant…

    Les esprits existent que dans votre tête, si vous n’y croyez pas il n ‘y en aura pas. C’est marrant deux minutes pour jouer à se faire peur mais après ça faut revenir à a réalité!

    Et quant aux histoires d’exorcisme, il me semble qu’on en entend plus beaucoup parlé, et des gens frapadingues ont pas besoin d’un esprit démoniaque pour péter les plombs et parlé le fourchelangue haha ^^

    M’enfin c’est toujours marrant les histoires d’exorcisme ça fait quelques bons films http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Hector

    Et ben. Si j’avais libéré un démon à chaque fois que j’ai fait du spiritisme avec des lettres de scrabble et un verre retourné pour faire flipper des copains…

    Je brulais un peu le fond du verre, puis je disais qu’il ne fallait surtout pas décoller le verre de la table sinon ça libérait l’esprit dans la maison, et une fois que tout le monde était en condition, tout le monde un doigt sur le verre, et hop, j’invoquais les esprits, je posais 3 ou 4 questions, dont le fameux « qui es-tu ? », et ô miracle (ou malédiction), Satan venait nous rendre visite (5 lettres, ça va assez vite à « écrire »)… A la fin tu fais faire des cercles au verre de plus en plus vite jusqu’à ce qu’il se renverse, et la c’était la rigolade assurée en voyant baliser ceux qui y croyaient…

    Visiblement, ces trucs là ne fonctionnent qu’avec ceux qui y croient… Enfin bon, si ça s’trouve, j’suis possédé par une vingtaine de démons et j’m’en suis jamais rendu compte…
    Mon nom est légion car nous sommes nombreux !

    Enfin bon, avec tous ceux qui appellent ce charlie, j’espère qu’il a le don d’ubiquité et qu’il se fait payer ses heures sup… A bas les cadences infernales !

    • engel

      A chacun sont humour. :(

    • steeve

      Je peux te le dire en connaissance de cause que ça existe les esprits.
      J’ai déjà fait une séance avec une ancienne voisine qui a appelait mon père décédé 2 ans plutôt et je lui ai posé des question que moi et lui connaissait la réponse et les réponses était exacte et le plus flippant c’est quand le chien s’est mis a faire le loup.
      Et pour ceux qui serait tenter par l’experience ma voisine a finit chez les fous

  • Wolfen

    Bonjour à tous-tes,

    je vous poste ce petit écrit, conscient cependant que vous risquez, sur le site, d’avoir des soucis sous peu. Je l’avais, déjà, posté sur ma page Anonybook mais comme par enchantement, l’agent face de bouc, à fait supprimer Anonybook. Je n’évoque même pas l’ensemble des attaques. Ledit texte à donc sauté, le reste avec. Peut-être que certain le connaissent déjà.
    Ainsi, je comprendrai si vous préférez ne pas le poster. Bien que, dans un commentaire, il se noie, logiquement, dans la masse.
    Aussi, je vous invite à le copier et à le préserver pour vous, pour chacun, voir à le supprimer rapidement. Je vous conseille, également, de ne pas le reproduire autre part. Plutôt, de le préserver et le partager en off si cela aide à mieux conscientiser ce que l’on appel, bêtement, la lutte entre le « mal » et le « bien » dont l’ensemble des religions raffolent, cela va de soi.

    Je précise que les « forces » dites obscures (forces de la matière) existent bel et bien mais pas au sens ou l’entendent la majorité. Ce que veut cette oligarchie, c’est donner corps (dans la matière) à des forces qui sont retenus dans ce que j’appellerai, ici, le bas astral, afin de simplifier.
    Faite des recherches sur le Dieu celte Esus (côté lumineux des forces de la Nature) et Fatan, le Dieu celte des forces sombres de la Nature.
    Ceci vous rappellera quelque autres personnages, n’est-il pas ?

    Les affaires concernant la franc-maçonnerie ne sont que des paravents afin de masquer et protéger l’essentiel. En clair, « ils » vous projettent la face émergée de l’iceberg pour mieux vous cacher les faces immergées du dit objet de leur culte..
    Ainsi tous s’en prennent à cette face visible sans conscientiser la véritable nature de leur projet.

    (Iceberg = Ice/glace Erg/désert (Sahara)= désert de glaces, donc de reflets.. juste pour rire :o).. Quoique..

    Inutile de croire ou de ne pas croire, seule, là encore, l’expérience compte. Cela n’empêchera pas chacun de s’adonner à la réflexion sur le sujet, voir un jour, d’en découvrir ou d’en faire l’expérience.
    Bien que je souhaite, à chacun-e, de faire l’expérience des forces lumineuses contenues dans la Nature, avec ce que nous nommons, aujourd’hui, les Devas, que Zarathoustra appelait les « petits » et que bien des peuples ont appelés par divers noms. Ces forces existent bel et bien, et plus vous pensez à elles et plus elles viennent à vous. Une autre façon de lutter contre l’autre égrégore…

    En souhaitant que ces mots s’offrent à chacun-e d’entre- vous et puissent-ils servir chacun-e.
    C’est un peu long, mais prenez le temps de le lire, paisiblement, un soir de repos, un jour de soleil :o)

    Belle journée à tous-tes, prenez soin de chacun et de vous tous-tes…

    Wolfen

    P.S. Merci à Voltigeur, pour votre réponse concernant ma question :o)Et si, au fait, les anarchistes ont mis en application l’idéal anarchiste (Espagne 1936 et en Ukraine, pendant la révolution bolchévique)et, aux siècles précédents, chez les premières nations :o)
    Je vous invite à découvrir le merveilleux documentaire « Vivre l’Utopie » Et je vous invite même à le partager sur votre blog.
    Existe t-il un moyen de publier – dans les commentaires -, des photos ou des images ?
    Si je ne réponds pas dans la journée, je serai présent dans la soirée ou dans la nuit, logiquement.

    Le « Bien » et le « Mal » :

    Le problème du mal, sous des masques divers, a hanté tous les siècles. Il se pose à l’échelle humaine et celle de notre planète, certes, mais aussi au regard d’espaces plus vastes tels qu’un système solaire ou d’étendues immenses que le terme « Cosmos » tente de définir.

    En effet, le champ d’investigation de la « métaphysique » n’est aucunement limité au caractère sensible des phénomènes et cette discipline scrute aussi bien la position de l’homme sur terre que l’harmonie du Cosmos en son entier. Aussi, le problème du Mal se pose-t-il également au plan universel.

    Cependant, définir le Mal appelle aussitôt une définition corollaire du Bien car, et c’est une première clé peut-être, l’un ne se conçoit et ne ressent pas sans l’autre, pas plus que la Lumière n’est perceptible sans la présence des Ténèbres.
    Est-ce là une approche relativiste du mal ? Peut-être la raison pure nous y amène-t-elle malgré nous, malgré nos mythes et la survivance d’un vieux manichéisme simplificateur.

    A cette étape, il faut considérer que si Dieu est le créateur de L’univers, du jour et de la nuit, Il est d’autant le créateur de la Lumière et des Ténèbres. De ce que nous qualifions, vulgairement donc, du Bien et du Mal. Mais…

    Le Bien lui-même, qu’est-il en effet ?
    L’Homme, dans un pressentiment sans doute sublime, en est plus souvent venu à concevoir comme tel l’exigence de sa conscience quant à des impératifs éthiques ou spirituels, au détriment de la satisfaction de ses propres désirs charnels et matériels, de son confort moral ou de son bonheur.
    Le Bien serait « ce modèle » éthique et esthétique, inhérent à la structure même de l’Univers et auquel les humains essaieraient, plus ou moins adroitement, de se conformer.

    L’idée, donc, d’une « Harmonie »
    existant ou devant exister entre le « Tout » et les « Parties », entre l’Univers et les conditions de vie d’une planète et donc de ses habitants, bref, entre Dieu et l’Homme, relève non seulement de cette conception « Mystique » mais aussi de la simple définition, plus prosaïque, du bonheur ; celle-ci sous-entend l’instauration d’une double Harmonie (interne à l’individu et entre ce dernier et son environnement) apportant avec elle la «Joie » et le « Bien-être ».
    Le corps social, d’ailleurs, n’’est-il pas l’objet du « bien politique » ?
    En conséquence, le concept « d’Harmonie », porteuse d’un accomplissement, immédiat ou futur, semble inséparable de celui du « Bien ».

    L’idée du « Mal »,
    au contraire, s’impose, et ce, dans le vécu comme dans l’abstraction, comme celle de la « dissonance », de l’inharmonie douloureuse et inconfortable, s’exprimant dans le cadre du « Tout » et de ses « Parties », soit l’Univers, soit la Terre, et l’Homme. Le « Mal »
    Le « Mal », fût-ce dans le mythe de l’Enfer, est tel parce qu’il a amené à autrui, la souffrance «(Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais que l’on te fît…) et conduit à la souffrance… « Éternelle » …
    Si Lucifer incarne le « Mal », c’est en raison de son opposition à l’Harmonie prévue par Dieu et qu’il tente, par tous les moyens, de la briser.
    Nos mythes et nos légendes qui témoignent, en apparence du moins, du stade infantile de la pensée humaine, sont peut-être porteurs d’une profonde intuition en véhiculant le message de ce conflit permanent, envahissant le Ciel et la Terre, où s’affrontent Titans et Dieux, Ahura Mazda et Arihman, Osiris et Seth, Dieu et Satan.
    Sont-ils de simples projections de la psyché humaine ou bien la psyché humaine n’est-elle, elle-même, qu’une mémoire des divers états du Cosmos dont elle perçoit, par reflet, les « cataclysmes » ?

    Nous vivons dans un monde « en devenir » dont l’évolution de la matière et de la psyché se fait parfois si vite qu’une vie d’homme permet d’en être le témoin.
    En considérant donc, ces transformations rapides, la question essentielle, sous-entendant celle du Bien est : « Cette évolution, ces changements, suivent-ils un Plan donné et préétabli ? »
    ou bien : « Un Grand Dessein ne se cache-t-il pas derrière toute existence ? »

    La seule présence de l’Homme porte déjà en elle-même une réponse qui nous permet d’écarter provisoirement la réflexion sur une « cause première » : l’être humain a en lui son propre « projet » d’Harmonie Universelle, de progrès et d’épanouissement bien que les modalités et le contenu de cette réalisation soient l’objet d’un autre débat…

    Or ce projet d’Harmonie, de dessein inscrit dans l’Homme exprime toujours l’Absolu du Bien et ceci n’est possible qu’en tant que « reflet d’un archétype inné».
    A l’évidence, il ne viendrait à aucun esprit doué de raison d’envisager comme bien souverain un progrès dans la souffrance, l’inharmonie et la destruction.
    Le Mal serait alors le Bien ; nous appellerions lâcheté l’oubli des injures ; bassesse, la modestie ; la charité se verrait réputée honteuse faiblesse ; la chasteté, taxée d’infamie…
    Pour les vices, tout à rebours : L’orgueil deviendrait grandeur d’âme ; l’avarice, prévoyante sagesse ; l’arrogance et la colère serait la marque d’une âme généreuse ; l’intempérance et la luxure, garanties de belle santé physique et morale ; le machiavélisme et le mensonge, enfin, preuve d’habilité, de finesse et d’esprit…

    Je vous invite ici à marquer un temps d’arrêt afin de décortiquer avec ces derniers mots ce que sont advenus les rouages de notre société en laquelle ces vices précités sont devenus, au fil des années, l’excellence que nous évoquions et les principes de Bien, dénués de leur prime qualité ont, quant à eux, perdu leurs sens et apparaissent comme toutes les faiblesses de l’Homme.
    Et c’est bien L’ensemble des médias devenant le miroir de celle-ci, qui ont donc une responsabilité directe sur les choix du Bien et du Mal, dû à son influence sur le mental humain, que ladite société expérimente, dans tous les domaines sociaux, sa qualité de Bien ou sa déficience du Mal, cela avec l’assentiment d’une politique global minimisant et détruisant cette Harmonie, inhérente à chacun, pourtant, au profit d’un ordre n’ayant généré qu’un désordre sans fin, que celui-ci soit sociétale ou environnementale.
    Les personnes politiques de tout bord ne sont-elles pas, aujourd’hui, d’un bout à l’autre de la planète, les dignes représentants de cette arrogance, de cette luxure, usant et abusant de machiavélisme et de mensonges afin de parvenir à leur fin en étant élu et, confisquant ainsi le pouvoir de chacun à être en sa qualité harmonique, imposer à chacun de se voir obliger de vivre sous leur ordre préfigurant, tout en défigurant l’être et l’ensemble, avant tout à un désordre global en lequel chacun finit par vivre dans la souffrance et n’ayant plus comme référent, que des artifices pour espérer un peu de répit afin de s’offrir un bonheur, une joie, illusoire et factice qu’invente des industries participant à cette forme de pouvoir puisqu’elles-mêmes, et chacun à son niveau, aspirent avant tout à régner sur autrui plus qu’à participer au Règne de la Vie pour tous ?
    Ouvrez les yeux, écoutez, ressentez et décryptez.
    Assurément vous découvrirez dans toutes leurs expressions, dans leurs manifestations, cette lutte entre ce Bien et ce Mal et comment, aujourd’hui et depuis des siècles, ces Frères Noirs, tentent, par tous les moyens, d’endoctriner le monde à leur suite afin de continuer d’en être les Maîtres.
    Et depuis qu’ils sont devenus les maîtres des ondes et des mots, leur réalité du monde s’est propagée à la vitesse de la lumière puisque c’est sur le Mental et les émotions que les Frères Noirs agissent.
    Ils ne peuvent aller au-delà de ce mental et dépasser le stade de l’émotion qui sont leur pouvoir mais d’autant, surtout et avant tout, leur limite.
    Ainsi, ont-ils créé un complexe Mentallo-Emotionnel dans lequel ils tentent d’emprisonner les consciences prêtes à se libérer…

    Le Mal serait alors le Bien ; nous appellerions lâcheté l’oubli des injures ; bassesse, la modestie ; la charité se verrait réputée honteuse faiblesse ; la chasteté, taxée d’infamie…
    Pour les vices, tout à rebours : L’orgueil deviendrait grandeur d’âme ; l’avarice, prévoyante sagesse ; l’arrogance et la colère serait la marque d’une âme généreuse ; l’intempérance et la luxure, garanties de belle santé physique et morale ; le machiavélisme et le mensonge, enfin, preuve d’habilité, de finesse et d’esprit…

    En conséquence, le maintien de la Vie, le Progrès de la Conscience et son Harmonisation avec son environnement micro et macrocosmique sont donc le Bien.

    Le Mal est, a contrario, ce qui les compromet. L’immense problème qui se pose alors à nous tous est d’identifier les facteurs d’un tel échec que constituerait, inversement, la victoire des forces du mal.

    La Notion d’égrégore :

    Un groupe humain s’élabore à partir de l’énergie de ceux qui le composent : énergie mentale, psychique, et parfois physique (travaux, permanences, conférences, effectués avec ou sans rémunération, etc…) Ainsi se crée-t-il et de même il s’en nourrit. C’est une Loi.

    La qualité vibratoire, en conséquence, de l’énergie cumulée de ce groupe dépend de la qualité de chaque individu : son degré d’évolution, ses idéaux, la nature de ses pensées et de ses émotions. Quel que soit ce groupe, (politique, à but philosophique ou humanitaire, basé sur des motifs d’ordre professionnel, etc…), il existe par le simple fait des hommes ayant des points communs l’ont créé.

    L’énergie ainsi cumulée par un groupe est appelée « Égrégore ».

    Toute personne alimentant cet égrégore, s’en rendant compte ou non, conscient ou non, en tire soit un profit quelconque soit des nuisances ou bien les deux à la fois.

    Toutefois, lorsqu’un groupe se fonde sur des buts essentiellement liés à la Connaissance Ésotérique, que ce soit la Méditation, diverses Pratiques Yoguiques ou bien la magie, etc… s’ajoute alors à l’alimentation naturelle de ce groupe (l’énergie des membres) une énergie supplémentaire, de nature particulière, agissant sur le psychisme et toutes les facultés de ses membres.
    Nous disons que ce groupe est « branché ».

    Mais sur quoi est-il branché ?
    Qui est derrière ce groupe ?
    Là réside le danger des groupes s’adonnant à l’occultisme.

    Est-ce afin d’œuvrer pour le Bien ou pour le Mal qu’est branché ce groupe ?

    Avec ce dernier, comme pour le premier, s’établit, en fait, dans l’Organisation « noire » de notre Planète : Le groupe Noir Initial et les sous-groupes qui en dépendent appelé le Groupe Noir Planétaire.

    Et ses buts principaux sont :

    1) La destruction de la Conscience humaine.
    Si la Loi Cosmique est l’Évolution de la Conscience, il est logique (et la triste expérience le prouve, hélas !) que ces êtres œuvrent à sa destruction.
    Trop long et inutile d’expliquer la raison qui a conduit ses êtres à agir ainsi mais il faut juste savoir que le fait est là.
    2) Le vampirisme de l’énergie humaine par circuit horizontal.
    Les membres de ce groupe sont totalement coupés de la Source Énergétique de l’Univers (Circuit de transmission verticale) et pour leur « survie », ils ont dû instaurer « un circuit de transmission horizontale » de l’Énergie de Vie – le seul auquel ils ont accès – en allant « voler » celle-ci aux êtres humains (qui, eux, mêmes à un degré d’évolution très bas, proche de l’animal [en terme de bas instincts], sont tout de même ouverts au Circuit Vertical). C’est là le vampirisme, au sens propre du terme.

    En effet, « survie », pour eux, signifie retarder leur annihilation, c’est-à-dire la destruction totale de leur être, car la Loi Divine a programmé pour chaque être, pour chacun de nous, l’acquisition de la Conscience et donc la Conquête de l’éternité.

    Ses procédés :

    Ce groupe noir de la Planète œuvre depuis des milliers d’années en détournant à son profit la Force de Destruction.
    C’est le « noyau sombre », le plus terrible qui n’ait jamais été et qui soit encore pour peu de temps. Il est responsable de la souffrance, c’est-à-dire des conditions horribles dans lesquelles se poursuit sur Terre l’Évolution humaine.

    Vue synthétique de ses procédés :

    Ces Frères Noirs agissent la plupart du temps sur les plans subtils dans lesquels les êtres humains vivent sans en avoir conscience. En termes techniques, ces êtres noirs manipulent nos vies en agissant sur les quatre derniers sous plans. En comptant à partir du plus dense, « en bas » du :

    – Plan éthérico-physique (en activant les « feux »des désirs de violence et de sexualité débridée) ;
    – Plan astral ou émotionnel (en activant le sadisme, la peur, la haine…)
    – Plan mental, champ des idées concrètes (en inspirant des théories fondamentalement erronées sur l’Univers et les Lois Divines et sur l’évolution humaine : Athéisme, racisme, élitisme tortionnaire, culte de « l’inversion » affirmant que seule existe la densité et ses rites : les sacrifices sanglants…

    Action détaillée de ce groupe :

    Voici comment ce groupe a opéré et continue d’opérer. Les temps présent n’étant que la longue continuité des temps passés.

    a) Il stimule les instincts humains les plus bas et en active ensuite le désir d’assouvissement. (Parmi ses instincts, le goût du sang et celui de la violence.)
    B) Il prolonge continuellement les conditions planétaires de souffrances et les renforces à chaque nouvelle étape de la Conscience en voie de développement. (Guerres, tortures, famines, génocides humains ou animal…)
    C) Il utilise la souffrance humaine (Maladies, pauvreté, désensibilisation, désamour, inharmonie…) qui est la conséquence aussi bien de l’action de la « Loi du Karma » sur les hommes que du cycle infernal d’horreurs que lui-même inspire (lequel va ensuite déclencher Karma…) en insuffisant aux êtres humains des sentiments de révoltes et d’injustice à l’égard de la Loi Une.

    Il récupère le Message initialement libérateur des Êtres de Lumière venu en ce monde, message ultérieurement érigé en religion afin de le souiller très rapidement en y immisçant des idées, des mœurs et des pratiques, tendant toutes à enchaîner à nouveau les êtres humains à leur ignorance et donc à leur servitude.

    e) Ces conditions étant créées par lui, il propose aux hommes la solution « miracle » à ces malheurs :
    Comment être heureux ici-bas dans un monde de terreur et de pénibilité, hors de la portée « d’un Dieu inexistant », en d’autres termes, « comment arracher à la Nature » ce que la Loi Cosmique leur refuse provisoirement ; c’est là l’origine de tous les rites et cérémonies tendant à évoquer la Force de Destruction ; c’est à ce point que se créent des Groupes humains, « sous-groupes » par rapport au groupe noir initial, qui vont tenter de conjurer le malheur ambiant en suivant les instructions inspirées.

    Enfin, pour calmer les interrogations éventuelles et craintives de certains hommes, en qui la Conscience étouffée murmure encore…il modèle le mental humain en inspirant des Théories fallacieuses sur l’Univers, reniant la notion même de Lois et de Karma, de Bien et d’Éternité possible hors de ce monde de matière dense… Un fois ces sous-groupes instaurés, le Groupe Noir a à sa disposition plusieurs « Égrégores »… Sa nourriture provenant de ceux-ci extraite par Vampirisme.

    • Wouaou ! Très intéressant. Je suis d’accord avec toi sur bien des points et la notion de Frères Noirs est parlante.

      Un point me titille cependant: quid de la responsabilité humaine ? S’effacerait-elle complètement, ou partiellement, devant ces forces obscures ? Quid du libre-arbitre ? Il me semble que l’intérieur est comme l’extérieur. Ces forces sont aussi en nous.

      la dualité Ombre/Lumière est une construction ontologique et universelle. On ne combat pas l’Ombre, on renforce la Lumière et l’Ombre se délitera d’elle-même.
      Mais nos égrégores de Lumière ne sont pas encore assez forts pour cela.
      Qu’en penses-tu ?

      • Pyramidion

        Il y a toujours en chacun de nous cette voix qui essaie de guidé nos actes, qui sont par conséquent pris en toute conscience du bien ou du mal. Le livre des esprits d’allan kardec répondra plus précisément à vos questions.

      • rouletabille rouletabille

        La voie de TF1 ,ok la voix de ceux qui parlent hha
        bof,comme si,,?je l’ai déjà dit..Font grève ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • Pyramidion

        y en a combien dans ta tête ? Une petite tripoté visiblement…

      • Wolfen

        Bonjour Biquette,

        Désolé je suis un peu, beaucoup, prisonnier du temps, et je ne puis vous répondre tout de suite (puisque je veux absolument prendre le temps, afin de bien répondre à vos question pertinentes). Aussi, ce soir je me consacrerai à ceci et si tout se déroule bien dans la journée, je serais disponible pour vous offrir une petite luciole, supplémentaire, à votre lanterne, déjà bien pleine. :o)
        Belle journée
        Wolfen.

        Merci aux M.E pour avoir partagé ce texte-ci. :o)

      • Wolfen

        Bonjour Biquette,

        Je réponds un peu tardivement et j’en suis désolé. De lourdes complications physiologiques, liés au cœur et aux systèmes sanguins, m’ont empêchées de faire acte de présence et ce, pour quoi que ce soit. Disons, pour simplifier que ça pique. Fort.
        J’ai du me tenir Loin des ondes, rester auprès, et très prés, de Sœur Nature, les assauts ont été rudes, mais le corps à tenu. En souhaitant que la réponse valait la peine d’attendre et moi de te renouveler mes excuses pour cette altercation temporelle… :o(
        Belle journée ou belle nuit,
        Wolfen.

        Wouaou ! Très intéressant. Je suis d’accord avec toi sur bien des points et la notion de Frères Noirs est parlante.

        Ce n’est que pour mieux imager ce qui relie leur nature, réelle, et leur développement de conscience. Aussi qualifié de Maîtres Noirs. Mages Noirs. Ils sont peu nombreux, ont pillés des avoirs conséquents, voir inimaginable, ils ont constitué des pouvoirs monstrueux, mais, précisons-le, sur une échelle d’initiation – développement des Corps et de la Conscience -, notée de 1 à 12, ils ne peuvent aller au-delà de trois. Le quatre concerne directement le Cœur, « étape initiatique du Cœur Ouvert » (Cela entraîne dans le corps physique, masculin, une dépolarisation ou un basculement des pôles. Le yang devient yin, en quelque sorte. Physiologiquement, c’est comme deux crises cardiaques. Le basculement se fait en deux fois). Inutile de chercher à te renseigner, j’évoque ici du vécu personnel et je ne pense pas que qui que ce soit l’ai déjà évoqué.
        Initiation que vit, également Mère Terre, – nous sommes Un Grand Ensemble composé, d’Êtres et, de la même Source de Vie – mais, c’est une initiation que ces « Messieurs » ne peuvent supportez, vibratoirement parlant. Puisque le Cœur, ils ne connaissent pas. Pour simplifier.
        Et, en tant que bon complotiste, je soulignerai qu’à la troisième, nous avions eu un 3ème reich, pour la quatrième, nous avons un 4ème.
        Ils sont aux nombres de trois en France et vivent à Chartres ou, ses environs, et se servent de la Cathédrale (ses souterrains plus exactement) pour « conditionner » des forces immatérielles.

        Un point me titille cependant: quid de la responsabilité humaine ?

        Elle est Tout. Le devoir de chacun, le bien de tous, le devoir de tous, le bien de chacun.
        Choisir, non par goût, seulement, mais bien par nature, puisque naturellement ou presque, ce qui nous compose également, ce qui élève et non ce qui abaisse, ce qui crée et non ce qui détruit, ce qui respecte et non ce qui avilit, ce qui éveil et non ce qui trépane la conscience. …
        Ce qui permet l’envol, plutôt que d’aimer, seulement, plonger…
        Aimons-nous, seulement, en faire notre devoir quotidien ?
        Et que faisons-nous, collectivement, mondialement, de la responsabilité première qui échoie à chacun, faire en sorte de prendre soin de son prochain ?????
        Si le monde qui nous entoure n’est qu’un immense chaos d’ordre ou, désordre organisé, si ceci est plus parlant, un délire d’anomies sociales, un psychodrame raturé sur les les lignes de la Vie, alors, espérons, seulement, que le gavage des foules et des consciences, à coups d’ignominies, finira par provoquer un immense écœurement dans le corps humain mondial et, recouvrant nos droits légitimes, d’êtres doué de raison, reprendre en main ladite responsabilité humaine que tu évoquais. Puisque, à ce jour, ce qui se répand mondialement, en France, particulièrement, est pire que les pestes noires qui ont balayées l’histoire des civilisations et ce qui s’offre à la vision de tous, n’invite pas se ressaisir individuellement, déjà, ni à se laisser porter vers le plus noble de soi-même, mais, bien encore et davantage, se laisser (en)traîner en direction du plus machiavélique, vers la négation de soi.
        Cette publicité imageant un viol, suscitant, tout de même, un grand effroi, en dit long sur l’état de décomposition de cette pseudo civilisation, aliénante pour la raison et, délictueuse pour le noble sentiment. Imagines l’impact, avec la violence ordinaire, que ce genre de propagande produits sur les enfants et les esprits peu éveillés.

        S’effacerait-elle complètement, ou partiellement, devant ces forces obscures ?

        Obscure n’est qu’un terme générique pour qualifier ceux qui invoquent les forces qui sont constituées dans la matière et ce, à différents stades de développements physiques ou métaphysiques. En tant que tel, tout ce qui attire aux pouvoirs exercés dans la matière, tout ce qui trait à l’avoir et à la possession, tout ce qui tend aux développements seuls de la chair, sont, aussi, des outils aux services de cette force, qui n’est qu’Une, elle aussi.
        Là aussi et, toujours, nos choix sont déterminants, certes. Mais si les choix existentiels sont façonnés, conditionnant ceux que nous faisons quotidiennement, que reste-t-il, dès lors, de notre responsabilité propre ?

        Quid du libre-arbitre ?

        Il est le seul de droit Divin, si je puis écrire, le pouvoir de chacun. Et un grand pouvoir appel une grande responsabilité. Un tel pouvoir doit s’apprendre à être exercé et, quel autre meilleur endroit, qu’en lieu et qualité de notre soi, pour exercer ce droit afin de mieux l’accomplir envers tous et chacun.
        Que faisons-nous avec l’un et qu’est-ce qui découle de l’autre, cependant ?
        Est-il réel lorsqu’il puise aux puits des contrefaçons d’une réalité et se consume devant la projection, sur écran plasma, cela va de soi, des dites contrefaçons de l’intelligence, de la Beauté, de la Bonté et de la Vérité qui doivent être les piliers de toute société humaine.
        Par-dessus tout, aimons-nous vraiment l’exercer ?
        Pourquoi, dans ce cas, confions-nous nos vies à des représentants occupés à gérer nos espaces d’être, nos biens communs, nos devoirs et nos droits avec, envers tout ceci et bien plus, si le libre arbitre était toujours placé au centre de notre intérêt primordiale et ce pour le plus grand bénéfice de tous ?

        Il me semble que l’intérieur est comme l’extérieur. Ces forces sont aussi en nous.

        En fait de forces, si tu évoques le corps de chair – matériel / pôle négatif / … / lié aux corps Physique-Émotionnel-Psychique- et, tu te réfères, également, au corps de lumière – Spirituel / pôle + / … /, relié, lui-même, aux plans Astral-Éthérique-Causal, alors, effectivement, ces forces sont aussi en nous, et tout autour de nous. Cependant, ce qui semble ne se ressemble pas forcément. Et toujours, c’est bien ce que nous agissons avec ces forces, l’orientation que nous leurs donnons, que nous nous libérons – envol – ou que nous plongeons. Tout le reste n’est affaire que d’expériences et de réflexions, ni de mal ni de bien, cependant, seulement du respect que nous devons, exigé envers soi et pour autrui, à l’harmonie naturelle contenue dans la Nature et naturellement, en nous-mêmes, en chacun.

        la dualité Ombre/Lumière est une construction ontologique et universelle.

        Entre l’une et l’autre, existe la ligne médiane les reliant (ou les séparant, selon son point de vue) ligne terminatrice.
        Peut-être devons-nous expérimenter, un peu de l’un, un peu de l’autre, avant, tels des funambules, apprendre à nous tenir droit sur cette ligne. Plus un sage avance sur le sentier de la Vie, plus celui-ci se rétrécit, est-il écrit. Une fois que cette dualité nous a construit où que nous nous sommes construit avec, (construction), alors, nous devons aller au-delà, par delà, ladite dualité.
        Qui dit ontologique fait référence à l’être. S’envoler, donc, au-delà de l’être. Et c’est là que j’évoque l’étape d’après, celle du « non-être » … et non sans-être.
        Et nous en revenons, ici, à Shakespeare et son fameux :
        « To Be or Not To Be » ce qui, à cette idée, devient, :  « To Be And Not To Be »
        De la Réalité de l’Être à dessein de sa Dualité au devenir de l’Unité au sein du Non-Être. De l’Amour d’Être, à Être l’Amour… D’un degrés de conscience de Soi atteint, avec l’aide des outils de la dualité, au renouveau de ce Soi, vers une autre dimension, avec les outils de l’Unité.

        On ne combat pas l’Ombre, on renforce la Lumière et l’Ombre se délitera d’elle-même.

        La lumière ne combat jamais l’Ombre, seule l’Ombre est en guerre perpétuelle avec la lumière, mais à la fin, la seule qui règne, c’est la Clarté.
        La Clarté n’a nul besoin d’être renforcée elle a seulement besoin, hélas ! pour être connu de tous, de « s’incarner », elle-aussi, ou de se libérez en quelques-uns afin de se révéler aux yeux de tous. Mais à finir, chaque fois, comme saucisse grillée ou pendu avec trois punaises sur des poutres calcinées, ça ne donne pas envie et peu de personnes sont volontaires pour prendre le job de guide. ;o)

        Mais nos égrégores de Lumière ne sont pas encore assez forts pour cela.

        C’est parce que nous pensons à « nos » égrégores de lumière, plutôt qu’à l’Égrégore de Lumière, que tous pouvons alimenter avec notre Force propre, que nous dispersons Son Rayon et Sa Puissance.
        Néanmoins, il est agissant et ceux d’en face commence à bien considérer ladite puissance. Lorsqu’ils découvriront sa pleine expression, ils comprendront ce que signifie être au service du Règne Naturel, pour le bien commun, et la limite de leurs pouvoirs, misérable, s’exerçant afin d’asservir, d’anéantir, chacun.

        Bien que, si sa qualité vibratoire n’avait pas augmenté, nous en serions encore à croire que le voleur, dans l’enquête sur le vol du chat de la mère Michelle, c’était le père noël, sans même avoir compris, qu’en fait, c’était son poivrot d’agent, son représentant de fonds de commerce, qui l’avait oublié dans la tour n°7, alors qu’il posait les namites afin de faire sauter ladite tour. Et hop le chat de la mère Michelle !
        C’est encore très complotiste comme thèse, mais ça progresse lentement dans les consciences. Peut-être qu’un jour nous aborderons le sujet des calamars qui doivent prendre le contrôle de la planète Terre ! ;o))

        Qu’en penses-tu ?

        Que les calamars vont gagner… ;o)

    • Pyramidion

      Merci pour ce poste, mais force est de constater qu’il a un effet blasphématoire chez les non croyants.

      • Wolfen

        Bonjour,

        C’est avec joie. :o) Chacun prend ce qu’il peut, ce qu’il veut, et c’est très bien ainsi, ce qu’il en advient ne me concerne pas. Il y a trente ans et plus, quand tu évoquais ce genre de chose en public, tu finissais limite dans la case « F »,celle du fourre-tout, des fous, du foutoir etc. Aujourd’hui, je suis heureux que nous puissions aborder autant de sujets sans être systématiquement récriminés, voir pourchassés (enfin, pour le second, ce n’est pas tout à fait finit, tout de même).
        Belle journée, :o)
        Wolfen

    • marley

      Je me permet de mettre en ligne ce livre qui traite très bien la question,notamment des égrégores. L’auteur est Claude Le Moal.
      https://sites.google.com/site/grandoeuvre/telechargements-gratuits/Le_Troisi__me_Oeil__et_l__infni.pdf?attredirects=0

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    C’est vrai faut pas déconner avec ça ! …je viens justement d’essayer là ! …et ça marche vraiment ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    …bon faut dire que j’habite à Marseille aussi http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif, …avec le mistral, y’a vraiment de quoi se filer la chiasse pour de bon ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Hector

    Ah la mort. Sujet passionnant. Comment accepter qu’après la mort, il n’y a rien. Pas de justice divine, ni punition pour les méchants, ni paradis pour accueillir nos êtres chers qui ont disparu.

    Le spiritisme permet de croire qu’il existe quelque chose après. C’est tellement rassurant comme idée. Tellement agréable. Et c’est tellement facile de croire quelque chose qu’on a désespérément envie de croire. Ca permet d’atténuer la tristesse, de gérer la peur, et de donner de l’espoir.

    Alors forcément, même si un jour on était capables de prouver de manière totalement irréfutable que ça n’existe pas, ça n’empêcherait pas grand monde de continuer à y croire.

    • Tyr

      Sauf que les preuves vont surtout dans l’autre sens.
      Il y a des expériences très troublantes faites à la fin du XIXeme et au début du XXeme siècle.

    • utoro

      On prouvera surtout de manière irréfutable que cela existe. C’est le propre de l’homme d’avoir un esprit fermé et limité. Mais l’univers est infini et pas seulement dans le temps et l’espace…

      Après si votre théorie est juste, c’est à dire que la mort est la fin de tout pour nous alors en quoi cela est grave de mourir puisqu’il n’y a rien ?

      • Darkos

        A se faire plaisir dans sa vie et essayer de rendre ses semblables heureux. Les gens ont tellement besoin d’un but qu’ils finissent par croire en un au dela.

        C’est vraiment si flippant de croire au néant après la mort?

      • striker

        Perso, il faut deja savoir que le cerveau fonctionne pas entierement.. sur ce, j ai connu des gens pratique de la magie noir, j en ai vu des effets.. un pote a moi a commence a avoir des griffes apparaitre une par une sur son bras devant mes yeux, j ai vu une croix satanique se former sur le bras.. ca n arrete pas la.. j ai connu des gens en franc maconnerie et certain en politique je sais que certain pratique des choses assez oculte dans ces trucs. Si vous voulez savoir j ai parvenu a voir l ami d une amie alors qu il s etait suicide et dont je n ai jms vu son visage sur une photo.. je me ss mis a ecrire ddes trucs au clavier que je ne controlais pas et dont je ne pouvais pas dire car c etait personnel certaine de leur histoire.. maintenant, en tant que jeune passionne de physique, chimie et bio j ai constate que l univers c est un peu comme un cerveau geant dont les etoiles, les ondes comme telephone etc on de l impacte sur l environnement.. les ondes des etoiles et les champs electro magnetique peuvent faire generer des choses surnaturel.. l univers est tres complexe et il faut pas oublie que dans une dimension il y en a une autre.. on l a d ailleurs appelé la theorie des cordes. Des medium et magnetiseur que j ai cotoye car moi aussi je fus victime d un envoutement il m a dit que tout ca n est qu une illusion.. ajd, j ai compris car au fond ce monde ne sont que des energies.. la preuve plus on est positif qu on croie qu on aboutira a qlq chose automatiquement on arrivera a l atteindre et on attirera des gens bons pour nous car on attire les energies positive et pas le bas astral. Bref, je sais beaucoup de chose dans tt ca car j ai vu, vecu et surtout j ai fais des recherches sur pas mal de choses.. je pense que l univers c est juste un enregistreur avec toute les energies etc. J ai eu des flash comme l accident d avion en espagne bizarrement qlq minute avant meme que l evenement se produise.. j ai vu la fusillade qui allait se passer pas loin de chez moi et dans les moindre detail un jour avant tout s est produit a la lettre.. j ai eu d autre chose.. malgre que je crois en tout ca, je laisse une part de science derriere.. je sais que des scientifique y croient mais le business se fait via l ignorance genre il y a des dons comme guerrisseur de brulure dont certain de ma famille avait la capacite d exerce ou alors le fait de soigner par les plantes ou les pierres pourrait faire chuter le business.. j ai connu des gens en medecine et je sais des truc qui pourraient choqué des gens car ils jouent sur la sante de pas mal de gens aussi.. bref on a pas droit a connaitre tt sur tt mais on peu constate

  • Pourquoi toujours chercher des preuves ? Qu’est-ce qu’une preuve ? Irréfutable en quoi ? Ce qui me parait irréfutable est réfutable pour un autre. 2+2 ne fait pas toujours 4.

    Le monde des esprits existe, le vampirisme existe. A plusieurs niveaux d’ailleurs. Quand un parent affirme à son enfant qu’il ne fera jamais rien de bon, c’est du vampirisme. De base, certes, mais cela en est. L’enfant engrange l’information et c’en est fini de sa vie. Sauf avec un électro-choc événementiel, il ne fera jamais rien de « bon » dans sa vie, point.

    Il ne faut pas invoquer les esprits car il y a parmi eux des filous, voire plus grave. Sauf à avoir un ressenti important et à savoir se préserver. Ils se font passer pour d’autres. Généralement, on n’a pas le niveau pour invoquer les Etres de Lumière. On tape dans le bas-astral, là où il y a de tout. On se retrouve avec des entités qui se nourrissent de nos énergies et il est parfois difficile de s’en défaire.

    Ensuite il y a le monde des démons et là, c’est plus grave encore. Plus rare heureusement, mais plus grave.
    Mais allez expliquer cela à des enfants qui ne rêvent que de jouer avec ces mondes. J’ai un exemple flagrant avec une gamine de 11 ans ! Le fait de ne pas être de la famille peut peut-être donner du poids ? Je ne sais pas.

  • voltigeur voltigeur

    Si tu cliques sans attendre et que tu re-cliques, même si le message
    n’est pas en ligne il y a doublon, et ils sont bloqués d’office.
    C’est l’anti-spam qui gère, donc il faut y aller mollo et attendre
    que le message apparaîsse.

  • Lilith Lilith

    Une petite expèrience personnel dans mes jeunes années m’a laisser un très mauvais souvenir depuis je sais qu’il y a des portes qu’il ne vaut mieux pas ouvrir.

    Cela se passe il y a bien longtemps dans un squat face au campus universitaire ou des amis étudiants habitait, un soir pour s’amuser nous décrochons l’immence mirroir accrocher au mur et décidons de faire une petite séance de spiritisme, pendant la séance rien ne passe et on rit de notre connerie, mais à partir de ce jour je commence a avoir des cauchemards je met cela sur le compte du stress des exames quand plusieurs jours passent et on apprend qu’un horrible meurtre à eu lieu dans le squat juste a côté au mème moment de notre séance (le meutre de la champignonaire pour ceux qui peuvent situé l’évènement) je ne sais pas et ne saurais jamais ce qui ce soir la est arriver, il m’a fallut plus de 7 ans pour le débarasser de cette chose, nous étions 12, 5 sont décèdés, nous ne sommes que 3 à nous en être bien sortit.
    Depuis je me tiens mes distances avec tous ce qui est rites occultes,comme me l’a conseillé une être de lumière qui un jour est venu a moi sans que je ne demande rien, elle était en trance m’a parler de cette évènement et d’autre choses, je vous avoue que je l’ai prise pour une folle jusqu’a ce qu’elle me décrive certaine choses qui a ce moment précis on ressurgit d’en ma mémoire, je me suis mise a pleurer et ai suivi sont conseille a la lettre, depuis je ne fait plus de cauchemards et n’ai plus aucun bloccages sur mon chemin de vie. Je ne remercierai jamais assez cette personne car avec le recul je sais quel m’a sauvé la vie!! et pour les mauvaise langues non cela ne m’a pas couté un Kopeck elle a fait cela sans que je lui demande et en plus et c’est cela le plus impressionant je ne la connaissais pas, je ne l’avais jamais rencontrée et ne l’ai plus jamais vu depuis.

    Il y a des moments dans la vie ou l’on recontre des être exeptionelle, il faut savoir écouter sa petite voix

  • Zugzwang

    Je trouve qu’on exagère le sujet, il y a certes des jeux idiots mais je trouve celui-ci innocent. J’attends quand même de savoir combien de gamin vont effectivement être victime du fameux démon « Charlie ».

    On a fait plein de séances de spiritisme étant gamin, des bonnes sensations et de franches rigolades surtout… mais jamais un démon ni le moindre verre qui bouge. Mais il existe effectivement des « forces » qu’on ne maîtrise pas. Il y a quelques années, une amie a effectivement réussi à faire bouger le verre, mais c’est rare ! Une autre soigne (au moins temporairement) le mal de dos en imposant les mains. Magnétisme peut-être mais jamais de démon. Si vous avez des vidéos et des témoignages de faits je suis preneur.

    Les gamins ont parfois des jeux stupides, mais celui là me semble anodin, je préfère les savoir jouer avec 2 stylo dans la cour plutôt qu’au docteur dans les toilettes.

    • Hector

      En fait c’est super facile de faire bouger le verre. Il suffit de donner la 1ere impulsion, et tous ceux qui ont le doigt dessus suivront. Parce que c’est pas évident de garder le doigt dessus sans le décoller, ni renverser le verre. Une fois mis en mouvement, les participants le feront bouger eux-mêmes sans s’en rendre compte.

      Le plus « difficile » c’est de le diriger ou tu veux. Et la encore, plus le groupe « verra venir » la lettre suivante, plus il sera facile de les guider sans se faire repérer.

      N’oublie pas de dire au début à ceux qui participent de ne surtout pas briser le cercle, ne pas décoller le doigt du verre avant que tu le dises. Et dirige le verre sur B,E,L,Z, et tu verras que pour la fin, tu n’auras quasiment plus besoin de faire quoi que ce soit, tout le monde aura compris ce qu’il faut écrire, et ils le feront d’eux-mêmes.

      Plus que la séance en elle-même, c’est la mise en condition des participants qui compte.

  • Graine de piaf

    Un témoignage qui m’a laissée glacée :

    http://minuit.forum-actif.net/t6032-mon-histoire