Salaires, retraites, chômage, impôts: Ce que Bruxelles demande à la France

REFORMES La Commission européenne vient de délivrer ses recommandations à l’Etat français…

pole emploi

« En progrès, mais ne relâchez pas vos efforts ». C’est grosso modo le message adressé ce mercredi par la Commission européenne à la France. Si Bruxelles « salue les autorités françaises pour leur engagement à se réformer », elle leur demande également de « poursuivre l’agenda des réformes ». Et elle a une idée précise des réformes que le gouvernement devrait mener. Voici ses principales recommandations.

1. Limiter la hausse des salaires

La Commission européenne demande au gouvernement de veiller à ne pas trop réévaluer le montant du Smic, jugé trop élevé. Elle souhaite aussi que les partenaires sociaux réforment le système de fixation des salaires afin que ces derniers ne progressent pas plus rapidement que la productivité, comme c’est le cas actuellement.

2. Revoir le système des retraites

Pour Bruxelles, les réformes conduites jusqu’à présent sont loin d’être suffisantes. La viabilité de notre système est toujours menacée, notamment à cause « des régimes des fonctionnaires et des employés des sociétés contrôlées par l’Etat », écrit la Commission, qui s’inquiète plus particulièrement pour l’avenir des retraites complémentaires. Elle demande au gouvernement de présenter de nouvelles mesures en mars 2016.

3. Assouplir le droit du travail

Bruxelles veut que le gouvernement retravaille les « accords de maintien de l’emploi » pour que davantage d’entreprises puissent en signer. Ces accords, issus de la loi sur la sécurisation de l’emploi, permettent à un employeur de diminuer le temps de travail -et le salaire- d’un salarié, d’augmenter son temps de travail sans accroître son salaire, ou encore de prévoir une nouvelle répartition de ses horaires de travail. Pour l’instant, seules les entreprises rencontrant des difficultés peuvent signer avec les syndicats de tels accords, qui sont limités dans le temps (deux ans maximum). La Commission veut par ailleurs que les entreprises puissent déroger plus facilement aux 35 heures. Elle demande enfin au gouvernement de réfléchir aux moyens d’inciter les employeurs à recruter davantage en CDI, plutôt qu’en CDD.

4. Revoir les allocations chômage

Les partenaires sociaux ont réformé le système il y a un an à peine, notamment en baissant le montant des allocations pour les salariés gagnant plus de 2.054 euros bruts ou encore en rallongeant le délai de carence avant de percevoir les premières indemnités. Pour Bruxelles, ces mesures qui réduiront en 2015 le déficit de 5,2 à 4,4 milliards d’euros sont insuffisantes. Elle demande donc à la France de durcir les conditions ouvrant droit au chômage, de proposer des allocations plus dégressives pour tous et des indemnités moins fortes pour les chômeurs aux plus hauts revenus. Elle veut aussi que le gouvernement propose davantage « d’incitations au retour au travail ».

5. Réduire les dépenses de la Sécurité sociale

La Commission rappelle qu’elles représentent près de la moitié de toutes les dépenses du secteur public. Les 11 milliards d’économies prévus par le gouvernement entre 2015 et 2017 ne sont pas suffisants pour Bruxelles, qui réclame des efforts supplémentaires notamment « dans le domaine des prix des produits pharmaceutiques et des dépenses hospitalières ».

6. Supprimer certains impôts

D’après Bruxelles, « plus de 100 taxes ont été identifiées comme produisant peu ou pas de revenus ». Elle recommande donc de supprimer ces impôts. Elle demande également au gouvernement de baisser les impôts sur les entreprises et d’accroître ceux sur la consommation.

7. Libéraliser toutes les professions réglementées

La loi Macron, c’est bien, estime la Commission européenne. Mais libéraliser les professions juridiques n’est pas suffisant : « La France devrait également supprimer les barrières à l’entrée dans d’autres secteurs, en particulier dans la santé », écrit Bruxelles, qui juge que « le principe du « numerus clausus » continue d’entraver l’accès aux professions médicales et pourrait être revu, sans compromettre la qualité et la sécurité ». Elle voudrait ces changements soient réalisés dès cette année.

Auteur Celine Boff pour 20Minutes/économie

Voir aussi:

EDF: Les factures rétroactives arrivent dans les boîtes aux lettres

Faut-il s’attendre à une nouvelle réforme des retraites?

 

14 commentaires

  • Blackice

    bien! Bruxelles peut compter sur Flambi socialiste? pour faire un effort.
    http://www.dailymotion.com/video/xtvvr8_jacques-brel-jaures-1977_music

  • ROY

    Et, ils continuent!
    Mais, jusqu’à quand?
    Jusqu’à quand devrons-nous accepter qu’ils se moquent des citoyens et citoyennes?
    Nous somme devant une évidence, l’europe est morte depuis longtemps, les peuples ont plus rien à y gagner, sinon qu’à être exploités encore et encore.
    Pas question d’accepter la baisse du SMIC!
    Pas question de revoir les retraites déjà si gravement touchées, à un point que des personnes tombent dans la précarité, et, se privent au risque de tomber malades.
    Pas question de payer encore et encore pour les seuls profits d’une bande internationale organisée, nous en sommes là.
    Virons les USA de l’europe et déjà bien des choses changeront, virons les hommes politiques qui sont à la tête du gouvernement et qui s’en mettent plein les poches, vendent des biens publics, transforment notre société en une cour des miracles petit à petit…
    Ce n’est pas de l’exagération que ces propos, les gens deviennent de plus en plus pauvres et leur pouvoir d’achat a fortement diminué.
    Voilà aujourd’hui ce qu’est la France dans le cadre de l’europe économique, de cette europe qui a été refusée par la majorité des français et des françaises!
    Les peuples en ont assez de toutes ces manipulations, de cette politique européenne de M…. qui sent de plus en plus mauvais pour l’avenir.
    Nous n’avons plus rien à espérer, nous sommes trahis, chaque jour qui passe nous confirme ces faits.

  • Elvin

    Malheureusement il est bien tard pour espérer faire marche arrière .

    L’Europe nest pas le but, c’est un outil, comme la dette . Ces outils servent à détruire les nations, les états et tout ce qui faisait le monde d’avant.

    Ceux qui tirent les ficelles savent où il veulent aller, il ne faut pas les sous-estimer, il faut au contraire ouvrir les yeux et faire preuve de lucidité.

    Ils veulent le chaos le plus total. Toutes ces « recommandations » qui sont en fait des directives extrêmement autoritaires, visent à détruire ce qui reste de nos sociétés.
    Nous avons à subir quelques spécialistes de la question, conseillers des présidents et surtout menteurs de haute volée.

    Ce genre d’individu ose dire qu’il faut libéraliser à outrance pour que la France retrouve le chemin de la croissance, c’est un mensonge insupportable !
    C’est le CONTRAIRE que veulent ces pourritures, ouvrez les yeux !

    Baisser les salaires et les retraites, « libéraliser » certaines professions, aboutira inévitablement à la guerre de tous contre tous, au chaos généralisé car c’est le but qu’ils recherchent.

  • winston

    Baisse des salaires + augmentation des taxes impots = un objectif d’une saisie de tout le patrimoine personnelle

  • Nez

    Lire les recommandations pour la France en français c’est mieux !
    http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/csr2015/csr2015_france_fr.pdf 
    Commencez par lire à partir de la page 4 paragraphe (9), annotez le, et parlez en autour de vous. 
    (9) Hôpital, médicaments, retraites 
    (10) Collectivités locales, suppression de l’aide de l’Etat, 
    (11) Allégement des charges des entreprises, baisse et réaménagement du Smic
    (12) Professions réglementées libéralisation des services, suppression des seuils qui protègent des petites entreprises
    (13) Baisse de la fiscalité surtout des entreprises
    (14) Réforme des contrats de travail 
    (15) Assurance chômage 
    Mais sachez que tout le libéralisme qui est imposé est fait pour donner aux entreprises outre atlantique « un nouvel accès au marché grâce à la suppression des obstacles qui existent de longue date », via le TAFTA

    En Europe il y a plus de 1.850.000 personnes qui ont pris conscience de ce danger … alors continuez à donner l’espoir que nous pourrons changer le cours des choses car nous ne sommes pas seuls !
    https://stop-ttip.org/fr/

  • sceptique

    le pire, c’est que toutes ces directives ne sont pas idiotes!
    reprenons dans l’ordre:
    1. le seul salaire qui augmente depuis un certain nombre d’années, c’est le Smic, les autres ont tendance à stagner, voire à baisser: de qui se moque’t-on? La productivité française est supérieure à celle des US.
    2. Le système des retraites des fonctionnaires est à revoir, on le sait. Ce qui est étrange, c’est qu’ils ne demandent pas un passage à la capitalisation, ce qui serait plus intelligent dans le cas d’un système financier dûment réglementé… ce qui n’est pas le cas…
    3. Assouplir le droit du travail? La paperasse, oui!; mais cela ne créera pas d’emplois… puisqu’il n’y a pas de croissance; de plus, baisser les salaires amènera à la déflation. Déroger aux 35 heures? Hypocrisie! le problème n’est pas les 35 heures et la flexibilité des horaires, qui ont généré des gains de productivité , mais le coût horaire de travail. De plus, dans les services, beaucoup ne sont plus aux 35 heures, et depuis longtemps (et je ne parle même pas de la fonction publique hospitalière, par exemple!)
    4. « incitations au retour au travail »: lequel, il n’y en pas! (ou alors des jobs à temps partiel qui ne permettent pas de vivre); ce ne sont là en revanche que des mesurettes de petit comptable bruxellois.
    5. Très bonne idée: coupons les liens mafieux avec l’industrie pharmaceutique et récupérons les taxes qui ne sont pas reversées!
    6. la seule idée vraiment intelligente
    7. Supprimer le numerus clausus: oui! mais aussi le conseil de l’ordre fasciste, les prescriptions obligatoires,…
    Big problème: l’industrie pharmaceutique européenne risque de ne pas être d’accord!
    Tout çà pour ne pas remettre en question leur euro de m…

  • « Baisser les salaires et les retraites, « libéraliser » certaines professions, aboutira inévitablement à la guerre de tous contre tous, au chaos généralisé car c’est le but qu’ils recherchent. »
    Pour le reste je suis d’accord, mais là je pense que tu te trompes car tu as le point de vue d’un(e) éveillé(e) donc tu te révoltes contre ces injustices, donc tu conclus que comme tu (et tous les autres résistants) vois toutes ces injustices, alors tout le monde les verra. Mais ton raisonnement est faux du point de vue de la masse, car la masse ne sait pas (ou ne veut pas savoir) et ne comprend pas ce qui se passe (et en même temps tout est fait par nos médias pour celà, donc dur de sortir du conditionnement pour envisager une autre réalité (je suis bien placé pour le savoir car il m’a fallu d’attendre d’avoir 35 ans pour me réveillé et sortir du conditionnement)).
    Pourquoi voudraient-ils le chaos alors qu’ils ont le contrôle ?
    Ce qu’ils veulent c’est juste l’esclavage moderne avec des peuples soumis (la masse). La masse ne réagira pas car soumise à la fatalité médiatico-politique (la théorie de la grenouille). Donc baisser les salaires (etc.) n’amènera qu’un appauvrissement du peuple et donc son obéissance pour sa survie, chacun aura le choix entre fermer sa gueule et avoir un salaire ou l’ouvrir et se faire éjecter du système. Ils sont gagnants sur les 2 tableaux, les rebelles sont écartés de la masse et la masse est soumise.
    La dictature c’est ferme ta gueule, la démocratie c’est cause toujours, aujourd’hui on se situe à un mélange entre les deux qu’on pourrait résumer à « t’as pas le choix donc obéi ».

    • Le veilleur

      T’as raison Bélier mais pas sur que la masse ne finisse pas par réagir quand plus personne ne pourra joindre les deux bouts et quand ils ne pourront plus payer les retraites de tout le monde comme il le prévoit pour 2017.

      Où vont-ils trouver l’argent pour que les retraités puissent recevoir le fruit de leur travail, serte, dans le contexte actuel, l’heure de la retraite est repoussée pour continuer à entretenir les caisses mais après et tout en sachant que les départs à la retraite ne sont pas remplacées et donc ne favorise pas les cotisations.

      Nous ne pouvons pas cotiser en faisant de l’apprentissage ou formation sur formation sans possibilité de trouver un travail au bout car ces formations ne sont là que pour justifier la rémunération des formateurs sans réelle possibilité d’un emploi au bout.

      Enfin bon bref, pour moi ça finira par éclater s’il n’y a pas de réforme dans le bon sens du termes et comme nos politiques rois ne veulent pas réformer leurs avantages ni celle de la cour et encore moins baisser les charges des entreprises qui ne peuvent plus embaucher, je ne vois pas comment nous pourrons trouver de l’argent nécessaire à la création d’entreprise ou à la survie des retraités. Presser comme des citrons les petit gens toujours plus, n’est pas une bonne idée, l’histoire nous l’a bien montrée.

  • Assurnarzirpal

    Et oui, le peuple c’est le petit zoziau qui vient de naitre et qui attend que la maman lui mette la nourriture dans son bec.

    La maman ici c’est les états et ils font avaler tout ce qu’ils souhaitent à leurs peuples respectif.

    Youhou, moi je me délecte des nouveaux Ogm qui ont été validés dérnièrement lol, tient y’a tellement de truc qui passe presto rapido, y’a pas de discution possible, t’accepte et tu te tait ! comme des gosses…

    Bah oui, Dictature, DICTE, les crapules DICTENT et le peuple doit obéir, point barre. A chaque fois que j’entend un crétin en direct du crétinstère qui parle « démocratie », je reprend sa phrase et je souligne bien « Dictature ».

    Dire que certains te disent « y’a le REFERUNDUM dans la constitution, c’est donc le peuple qui décide ! »
    AH AH AH et tu à décidé quoi dérnièrement ? t’a reçus une enveloppe te demandant ton avis sur les nouvelles réformes ? ça fait 50 ans que t’a rien décider du tout, ton référundum, c’est un attrape mouton, rien de plus =DDD

  • Grand marabout Grand marabout

    « Chaque révolution s’évapore en laissant
    seulement derrière elle le dépôt d’une nouvelle bureaucratie. »
    KAFKA

    …….
    Ce qui caractérise le phénomène de révolte,
    à tout moment dans l’histoire
    et de quelle que révolution que l’on parle,
    c’est :

    -> la destruction humaine à vaste échelle

    -> une crise économique et financière sciemment provoquée

    -> la destruction patrimoniale

    -> la surveillance de la pensée et l’élaboration juridique de nouvelles séries de crimes et délits

    -> la volonté de remodeler l’homme et la mise en place d’outils de manipulation et de coercition
    à cet effet

    -> la mise en place d’un code juridique et réglementaire établi en fonction d’intérêts privés détenteurs de biens spoliés :(

    -> la constitution d’un État qui se retourne
    contre le peuple qu’il est censé gouverner.

    -> l’institution d’une forte dépendance étatique, soit à des puissances financières, soit à des intérêts étatiques étrangers.

    Il n’y a pas UNE révolution qui ne soit caractérisée par la totalité des éléments concrets listés ci-dessus (la liste est probablement non exhaustive d’ailleurs).

    la révolte pourrait elle rétablir la souveraineté des peuples?

    • dereco

      Malheureusement bien réel, jusqu’à l’absurdité de la Corée du Nord dictature folle totalitaire isolée, bien réelle !!!