Des scientifiques chinois ont modifié génétiquement des embryons humains

L’homme ne se veut pas seulement l’égal de Dieu, il veut aller au delà, et tente de créer « l’humain parfait », une espèce d’entité qui ne ressemblera plus vraiment à ce que la nature a fait depuis la nuit des temps, car c’est grâce à nos défauts que nous sommes si humains… Vouloir atteindre la perfection en utilisant la modification génétique porte un nom: l’eugénisme.

L’eugénisme peut être défini comme l’ensemble des méthodes et pratiques visant à intervenir sur le patrimoine génétique de l’espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal déterminé. Il peut être le fruit d’une politique délibérément menée par un État. Il peut aussi être le résultat collectif d’une somme de décisions individuelles convergentes prises par les futurs parents, dans une société où primerait la recherche de l’« enfant parfait », ou du moins indemne de nombreuses affections graves. Source: Wikipedia

000606477_prevstill

Pour la première fois de l’Histoire, des scientifiques ont modifié les gènes d’embryons humains

Un groupe de scientifiques chinois vient d’annoncer qu’ils avaient réussi à modifier le génome d’embryons humains, ce qui n’avait jamais été réalisé auparavant, selon un rapport publié dans le journal en ligne Nature. Une récente découverte de la biotechnologie, que l’on appelle déjà la plus grande découverte biotechnologique du siècle, a montré la façon dont les scientifiques pourraient être en mesure de modifier un génome humain quand celui-ci n’est encore que dans un embryon.

Cela pourrait changer non seulement le matériel génétique d’une personne, mais pourrait également modifier l’ADN qu’elle transmet, en supprimant les « mauvais » codes génétiques (et potentiellement ajouter les «bons») et prendre part activement à l’évolution.

Des scientifiques préoccupés par cette nouvelle avaient déjà averti qu’il ne faudrait pas modifier le génome humain de cette manière tant que nous n’en comprenons pas mieux les conséquences. En effet, des rumeurs soulevées dans un article de la MIT Technology Review intitulé « L’ingénierie du bébé parfait », soupçonnaient déjà que des scientifiques chinois travaillaient sur l’utilisation de cette technologie.

Mais un article publié dans le journal Protein and Cell par un groupe de chercheurs chinois, dirigé par Junjiu Huang de l’Université de Sun Yat-sen, montre que les travaux ont déjà été effectués. Au moins quatre groupes différents « poursuivent l’édition de gènes dans les embryons humains », selon Nature.

Plus précisément, l’équipe a essayé de modifier un gène dans un embryon non viable qui aurait été responsable d’une maladie mortelle du sang. Mais ils ont noté dans l’étude qu’ils avaient rencontré de sérieuses difficultés, ce qui suggère qu’il y a encore d’importants obstacles avant que toute utilisation clinique devienne une réalité. CRISPR, la technologie qui rend tout cela possible, peut trouver les mauvaises sections de l’ADN et les couper et même les remplacer pour corriger des maladies génétiques, mais il peut aussi apporter des changements indésirables. Son niveau de précision est encore très faible.

Le groupe de chercheurs ont introduit avec succès l’ADN qu’ils souhaitaient, seulement dans « une fraction » des 28 embryons qui avaient été « mariés correctement » (ils ont essayé sur 86 embryons au début et testé 54 embryons sur les 71 qui ont survécu à la procédure). Ils ont également trouvé un «nombre surprenant de mutations « hors cible »».

Source et fin de l’article sur Toolito.com

Et pour aller plus loin quand à l’eugénisme, voici un documentaire relativement intéressant sur le sujet, sur ses dangers, et bien plus encore… : Eugénisme et agenda mondial de dépopulation

Différentes personnes à différents moments ont été attirées par différents aspects de l’eugénisme – et ont aussi souvent rejeté d’autres. Il n’y a pas d’emballage parfait, pas de quartier général ni de maitre guide. L’eugénisme est plutôt une collection d’idées et de projets à propos de l’amélioration de la race humaine par le contrôle social de la reproduction humaine. Le mouvement eugénique s’est répandu à travers le monde et affecte toutes les facettes de la vie sociale. Personne n’a besoin de chercher bien loin pour trouver l’eugénisme. C’est dans les livres d’école, dans les journaux et tous les médias, dans la science-fiction, dans les gouvernements et ainsi de suite. C’est une manière de penser à propos de la vie que des personnes très intelligentes ont fait la promotion depuis un siècle, avec peu ou pas de résistance les cinquante dernières années.

Dans un document que Henry Kissinger rédigea en avril 1974 alors qu’il était Conseiller à la Sécurité Nationale américaine, le National Security Study Memorandum 200, il conclut : «Le dépeuplement est l’axe prioritaire de la politique étrangère américaine dans les pays du Tiers-monde». Le document, qui visait treize pays en particulier pour une réduction massive de leur population, suggérait d’employer la famine, la stérilisation et la guerre pour y parvenir. Ce document gouvernemental fut rendu public en 1989 et identifiait ces pays comme étant d’un intérêt spécial pour les objectifs géopolitiques des États-Unis et expliquait ce pourquoi la croissance de la population, particulièrement celle des jeunes personnes, était vue comme une menace révolutionnaire contre les corporations américaines. Les pays nommés étaient l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, le Nigeria, le Mexique, l’Indonésie, le Brésil, les Philippines, la Thaïlande, l’Égypte, la Turquie, l’Éthiopie et la Colombie.

https://www.youtube.com/watch?v=SMZZADDdgXM

Source: Youtube

5 commentaires

  • dereco

    La nature fait des modifications génétiques avec des virus, ce qui fait que nous avons 7% de rétrovirus résiduels dans notre génome (souvenirs de maladies passées comme le SIDA avec beaucoup de morts ) !!
    Certains de ces souvenirs rétrovirus sont devenus indispensables à notre vie, comme un rétrovirus est indispensable pour former le placenta des mammifères !!
    Si on l’inactive pas de naissances !!
    Mais l’évolution a fait notre génome extrêmement complexe, voire désordonné, et donc nous n’y comprenons que très très peu, et donc modifier risque d’être très dangereux, comme des apprentis sorciers !!

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    …Le groupe de chercheurs a l’intention d’essayer d’améliorer la précision de CRISPR chez les animaux pour l’instant. Mais CRISPR est apparemment très facile à utiliser, selon les scientifiques qui ont déjà plaidé en sa défaveur, ce qui signifie qu’il est extrêmement probable que ces expériences vont se poursuivre. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif Connerie quand tu nous tiens !

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      faut pas être naïf la science du moment qu’elle a un intérêts eco ou militaire il n’y a pas de règles quelque soit le pays

  • PhildeFer

    Qui est assez naïf pour croire que ce que nous annonce cet article représente les derniers développements de la recherche scientifique en ce domaine?…

    Jusqu’où peuvent ils être bien arrivé actuellement? ça fait peur rien qu’à imaginer…

    surtout les Chinois… il y avait déjà ces histoires de clonages de singes avec des humains qui circulaient il y a plus d’une décennie..

  • Il n’y a plus guère de conscience dans ce monde, et sûrement pas du côté des Chinois qui n’ont aucune limite, aucun tabou. Il se passe bien des choses dans les labos du monde. Les crédits de recherche ne sont pas prêts d’être réduits malgré la crise ! On réduit en revanche l’être humain (et l’animal) à un objet doté d’un ADN que l’on doit pouvoir modifier à sa guise.

    Quant à la définition de l’être humain parfait, je voudrais bien connaître la leur…Sans doute un bon petit robot, bien obéissant.