Guerre de la cigarette entre Philip Morris et l’Uruguay….

S’il y en a encore qui doutent de la trahison avec TAFTA/TISA, voilà ce qui se produira quand un pays voudra protéger ses citoyens. Il est à signaler que la procédure judicière a été lancée en 2010 par Phillip Morris un géant bien connu des fumeurs.. Imaginez ce qui va se passer quand ce fichu TAFTA/TISA sera en vigueur, faudra pas toucher aux milliards de bénéfice de ces géants, on peut y ajouter les labos faiseur de chimères et autres poisons etc….

La marque phare de Phillip Morris Img/gnosticliberationfront.com

Alors que l’Organisation mondiale de la santé célèbre vendredi 27 février les dix ans de la Convention-cadre pour la lutte antitabac, l’Uruguay, pionnier dans ce combat, fait l’objet d’une plainte déposée il y a cinq ans par le cigarettier Philip Morris.

Le cigarettier assure que sa législation antitabac porte atteinte à un traité de protection des investissements, un accord qui place sur un pied d’égalité entreprises et États souverains.

C’est David contre Goliath. Un minuscule pays de 48 milliards d’euros de richesse créée annuellement (PIB) contre une entreprise multinationale dont le chiffre d’affaires atteint 70 milliards…

Philip Morris International, dont le siège est à Lausanne, a lancé une action judiciaire contre l’Uruguay en février 2010 devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), un tribunal d’arbitrage qui dépend de la Banque mondiale.

Investissements et responsabilité

L’entreprise assure que ce pays de 3,3 millions d’habitants porte atteinte, avec sa législation antitabac, à un traité de protection des investissements signé avec la Suisse en 1988. PMI réclame à l’Uruguay 22 millions de dollars de dédommagements.

Le cardiologue Eduardo Bianco, directeur régional de l’Alliance pour la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, s’étrangle d’indignation : « C’est plutôt l’Uruguay qui devrait faire un procès à Philip Morris pour sa responsabilité dans 15 à 20 % des 6 000 morts par an causées par la cigarette ! » C’est la part du groupe dans le marché du tabac, le reste étant détenu par l’entreprise nationale Monte Paz.

États et multinationales à égalité

Alors que l’Organisation mondiale de la santé célèbre vendredi 27 janvier les dix ans de la Convention-cadre pour la lutte antitabac, Eduardo Bianco en est sûr : « Le but de Philip Morris est de donner une leçon à l’Uruguay, héraut de la lutte contre le tabagisme, et de faire peur aux autres pays en voie de développement qui voudraient suivre son exemple. » Et de faire jurisprudence auprès des instances internationales d’arbitrage.

Les accords bilatéraux de protection des investissements, comme justement celui prévu par le traité de libre-échange transatlantique (Tafta) en cours de négociation, permettent de placer sur un pied d’égalité les firmes internationales et les États souverains.

Les premières peuvent poursuivre les seconds si elles jugent que certaines lois menacent leurs profits. Même si ces lois ont été votées pour protéger la santé ou l’environnement.

La législation antitabac uruguayenne est une des plus restrictives au monde. Depuis 2006, l’oncologue Tabaré Vázquez, alors président du pays (il reprendra ses fonctions dimanche 1er mars, en remplacement de José Mujica) en a fait son cheval de bataille : interdiction de fumer dans les lieux publics, augmentation des taxes, limitation à un seul produit par marque, impression de messages antitabac sur 80 % de la surface des paquets…

Ce sont ces deux dernières mesures qui ont provoqué la colère de Philip Morris, obligé de retirer sept des treize produits qu’il vendait en Uruguay.

« Elles ne respectent pas les standards du pays en matière de protection de propriété intellectuelle, soutient le service de presse du groupe. Interdire les produits légaux et restreindre l’utilisation de marques déposées est arbitraire et inutile, et déconnecté des véritables objectifs de santé publique. »

Pourtant, leurs effets ont été spectaculaires : le pourcentage de fumeurs adultes est passé de 32 % en 2006 à quelque 23 % aujourd’hui. Chez les lycéens, la prévalence a dégringolé à 15 %…..

[…]

Lire la suite sur La Croix

A lire pour les anglophones

Phillip Morris par le Dr Diego Rodriguez

On apprend sur le site du cigarettier: (sont pas mignons leurs objectifs?)

Les objectifs de Philip Morris International

Philip Morris International (PMI) s’est fixé quatre objectifs principaux afin de poser les bases d’un développement commercial responsable.

 Ces objectifs sont les suivants :
    • Satisfaire les attentes des fumeurs adultes en leur proposant des produits innovants et une qualité irréprochable dans la gamme de prix qu’ils privilégient
    • Générer un rendement optimal pour nos actionnaires par l’accroissement du chiffre d’affaires, du volume, des revenus et de la trésorerie, ainsi que la mise en place d’un programme équilibré de distribution des dividendes et de rachat d’actions
    • Réduire les méfaits des produits du tabac par notre engagement en faveur d’une réglementation exhaustive et le développement de produits susceptibles de limiter les risques de pathologies liées au tabac
    • Agir en entreprise citoyenne et responsable et faire preuve de la plus haute intégrité dans la conduite de nos activités

Source Phillip Morris International

Une pétition est en ligne pour soutenir le courageux pays qu’est l’Uruguay

6 commentaires

  • TJAAA

    A part ca parlons de la diabolisation du fumeur…

    Il y a quelque part la dedans une hypocrisie sans non !

    Déja il faut souligner que ce changement de mentalité vis à vis du fumeur est assez récente ! Enfant, partout autour de nous se trouvait des publicités pour le tabac, dans le sponsoring sportif, dans les revues, sur les murs de la ville etc … et ce jusque fin des années 80 !

    Souvent j’ai eu l’occasion d’entendre que le fumeur avait un coût important pour la société, je me pose la question du gain opposé que le fumeur apporte financièrement ?! Hors des accises, ne doit on pas considérer que le fumeur à une espérance de vie beaucoup plus limitée ce qui fera que les pensions, chômage et autres indemnitées ne seront pas a payées jusqu’a 99 ans ou plus pour les champions.

    Bien sur les traitements coutent cher (merci Bigpharma), mais dans la balance on peut metre des parkinson et toutes les maladies auquels les « ainés » sont victimes pendants de longues années de vie (ou survie plutôt dans ce cas). J’en prend pour exemple mes grands parents !

    Y a t il derrière tout ca quelque chose qui n’est pas encore visible aujourd’hui ? Quand on voit le mal que l’interdiction de la cigarette à causé aux indépendants de l’oreca et aux cafetiers et le manque à gagner qui en à découlé… Si je devais le prendre genre « théorie du complot », demain arriverait la guerre des chaines de restaurants, qui eux d’ailleurs en ont tirés profit, et comme dans le Film « demolition man » peut être Pizza Hut gagnerait la palme !?

    Plus sérieusement, avec l’arrivée imminente des modèles économique US dans le domaine du commerce et du service, dans le domaine social car cela suivra, dans le domaine médicale avec les cliniques qui ferment et se privatisent à tour de bras ca deviens une évidence, etc … Que pourait apporter cette diabolisation aux « élites de ce monde » ?!

    Il faut se dire que derrière une diabolisation de masse se cache un but profond tout comme pour ce qui est en cours contre l’Islam en particulier mais contre toute les religions en générales, contre les assistés sociaux, contre les médias alternatifs, contre les valeurs fondamentales de nos sociétés, etc…

    Une idée ?!

  • Trollzilla Trollzilla

    Ce qui les emmerde profondément c’est d’avoir face à eux un état qui est retourné à des valeurs autres que la liquidation de celui-ci ; c’est que Pépé il connaissait la musica et quoi de mieux que de mettre un pays économiquement à genoux pour en diriger le cours ???

    Et faut dire que niveau fumette l’uruguay est en passe de doubler les lobbyistes pour le nouveau marché des substances dîtes « récréatives » (quoi j’ai dit médical ? Nan, pas possible…) et ça, c’est pas bézéf pour les bénéf…

    What else ???
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • steeve

    Bientôt les dealers en france pourront porter plainte contre l’État qui interdit la vente des drogues.