Beaucoup de chômeurs mais pas d’emplois ni d’argent pour les payer, Sarkozy à proposé la solution: « 7h de travail obligatoire par semaine pour les bénéficiaires du RSA »

Je rappelle quand-même que ce type qui n’a jamais travaillé pour les intérêts de la France, a bradé une grosse partie du stock d’or du pays à très bas prix aux USA, a voulu monter un fond de pension avec l’argent du Qatar, et est un militant actif du « nouvel ordre mondial ». Et sa solution, c’est de faire travailler gratuitement ceux qui bénéficient du RSA?

Sarkozy collorectale2 sblesniper 600

Pour Nicolas Sarkozy, « l’alternance », c’est maintenant, dans les départements : il a demandé mercredi aux présidents de conseils départementaux d' »avoir le courage » d’expérimenter sur leur territoire l’obligation de 7 heures de travail obligatoires hebdomadaires pour les allocataires du RSA.

Pour Nicolas Sarkozy, « l’alternance », ça doit commencer « tout de suite », dans les départements conquis par la droite et le centre. Le président de l’UMP a donc enjoint les nouveaux présidents de départements réunis mercredi au siège de l’UMP à marquer leur territoire de leur empreinte. Et « faites-le tout de suite », leur a-t-il lancé. « Cette nouvelle politique, elle doit se mettre en œuvre maintenant : pas l’année prochaine, pas dans deux ans. Maintenant! »

Le président de l’UMP a ainsi encouragé les nouveaux élus à combattre « l’assistanat » en imposant sept heures de travail hebdomadaires obligatoires, au service de la collectivité, pour les allocataires du RSA (Revenu de solidarité active). « Des sujets aussi importants que l’expérimentation que nous avions faite sur le nouveau contrat d’insertion de 7 heures hebdomadaires obligatoires pour les bénéficiaires du RSA-socle, qui avait été refusé par tous les élus de gauche, moi je ne verrais que des avantages à ce que vous puissiez le reprendre », a-t-il expliqué.

« Cela créera des polémiques. Et alors? »

Fin 2011, alors qu’il était à l’Elysée, Nicolas Sarkozy avait effectivement annoncé l’expérimentation d’une obligation de travail de sept heures pour les bénéficiaires du RSA. Il reprenait ainsi une proposition du député Marc-Philippe Daubresse, issue d’un rapport sur l’amélioration du RSA. L’initiative avait été relayée dans une quinzaine de départements. Il entend aujourd’hui la remettre au goût du jour.

Article complet sur le JDD

74 commentaires

  • baron william baron william

    effet d annonce classique de naboleon 3 qui cherche toujours a mettre le feu au pays pour en tirer les marrons

    la franconie s aime ou se quite

    qu il reste a marakech tant que les marocains ariveront a le tolerer

    le j d d dans sa splendeur et toujours subventionne c est les citoyens qui regalent

    pour quelle raison se gener toute facon ils detestent la brioche et aiment que le pain noir ces sans dents ont vraiment aucun gout

  • Le veilleur

    A mon avis, il va perdre des voix pour les prochaines élections avec ces propositions inacceptables car de plus en plus de chômeurs en fin de droit se retrouve au RSA, situation qu’ils n’ont pas choisis, ils préféreraient sans doute avoir un emploi qui leur permette de vivre décemment, de plus, les gens qui n’ont pas de travail ont du temps pour participer au service de la collectivité afin de s’occuper l’esprit et de s’occuper des autres, par les temps qui courent et dans un monde qui court en tout sens, avoir du temps pour les autres est un bien précieux. Si ça l’agace à ce point que ces gens n’aient pas d’emplois, qu’il fasse le nécessaire pour en créer plutôt que de se rouler les pouces.

  • TJAAA

    Il y a du contre à partir ou le mot obligatoire est mis en avant ! Le sujet à déja fait de grande polémique en Belgique :

    http://www.lesoir.be/645959/article/actualite/belgique/elections-2014/2014-09-05/travail-obligatoire-des-chomeurs-critique-par-l-ucl

    Ici l’étude complète avec un lien PDF en fin d’article :

    http://www.regards-economiques.be/index.php?option=com_reco&view=article&cid=144

    En Hongrie cela a été approuvé par le gouvernement

    https://www.wsws.org/francais/News/2011/aou2011/hung-a02.shtml

    D’un autre côté si c’est rémunéré en complément du chômage pourquoi pas, dans la mesure ou le chômeur est demandeur et que ce n’est pas une imposition… Cela peut faire d’une pierre 2 coups, d’un côté le chômeur arrive à une rémunération décente et de l’autre le service publique utilise une main d’oeuvre bon marché… tout le monde y trouve son compte si la volonté va dans les 2 sens.

    • samlours94

      Si c’est rémunéré en complment du chomage bla bla bla….
      L’ESCLAVAGE EST INTOLÉRABLE, POINT BARRE !!!
      Et on s’en tape que le gouvernement Hongrois accepte ce genre de saloperie ! A ce rythme, le gouvernement x/y accepte aussi le viol dans l’entreprise donc pourquoi pas ici aussi etc etc …….
      Faut te le dire comment ??????????????

      Ras le bol de tous ces faux derches qui viennent mine de rien appuyer ce genre de truc !
      FOUS LE CAMP, RAMPOUILLE !

      • asha

        L’esclavage est intolérable mais le travail tel qu’il est appliqué actuellement en est bien proche:durée 7 à 8 h/jour, 1h de transport environ, habille-toi comme ci, coiffe-toi comme ça, maquille-toi si t’es une femme (commentaire réellement entendu),contenu du travail intéressant seulement si tu as de la chance (quoi qu’il en soit il y aura tout de même quelques heures de paperasse inutile) et paye: pas de quoi s’offrir des employés de maison pour grappiller un peu de temps libre. Youpi!

      • TJAAA

        Si tu as quelque chose à dire … dis le ! mais la, tu ne fais pas avancer le débat !

        Oui je pense que le chômeur qui veux augmenter son allocation à le droit d’être demandeur de ce genre de choses.

        Non je ne suis pas pour l’obligation du travail, je précise bien si il est demandeur !!!

        Je ne fais pas l’appologie de ce qui a été accepté en Hongrie, je signale, et dans le sens qui est dénoncer dans l’article, que la Hongrie à accepter… c’est une mise en garde !

        Mais bon …

    • boco

      Rien d’obligatoire, remplacement du rsa. Si tu veux un revenu tu es occupé 7 ou 8H pour la communauté. Six mois max. dans un poste, après faudra changer.

    • Bardamu

      D’un autre côté si c’est rémunéré en complément du chômage pourquoi pas

      —>

      Ça existe déjà, ça s’appelle le RSA socle.

  • suzanna

    Cadeaux pour le médef, y’a bien plus de RSA que de stagiaire, donc, jackpot pour le patronat, par contre ça ne fera qu’augmenter le chomage.

  • Hector

    Environ 2 millions de foyers au RSA. 2 millions de personnes qui bossent gratuitement 7 heures par semaine, ça fait 14 millions d’heures de travail par semaine. En prenant la semaine a 35 heures, ça représente 400 000 emplois à plein temps. Et ces 400 000 emplois pour lesquels il ne sera plus nécessaire d’embaucher, ça va donc créer 400 000 bénéficiaires du RSA en plus qui vont à leur tour travailler 7 heures par semaine gratuitement, et occuper 80 000 postes, puis 16 000 postes de plus…

    L’idée est sympathique du point de vue d’un grand patron. Tu vires tes employés pour en faire des bénéficiaires du RSA qui reviendront bosser gratuitement pour toi. C’est vrai que la réglementation du marché du travail est contraignante pour un patron. Celle de l’esclavage est beaucoup plus avantageuse.

    En fait monsieur Sarkozy a résolu notre problème de compétitivité. En effet, comment être compétitif sur la main d’oeuvre avec des pays qui payent leurs salariés une misère ? C’est impossible, à moins de faire en sorte de fournir une main d’oeuvre encore moins chère. Et sur ce coup là, la main d’oeuvre gratuite, ils peuvent toujours courir pour faire mieux les autres pays…

    Mais il faut quand même bien leur donner de l’argent pour qu’ils puissent vivre, tous ces esclaves fainéants bénéficiaires des aides sociales. Alors plutôt que de les payer directement une misère, on passe par les impôts pour mutualiser leur salaire afin qu’il ne soit pas seulement à la charge de leur patron, mais aussi à celle des autres larbins entubés travailleurs qui ont (encore) le privilège d’avoir un « vrai » travail. De cette manière, le salaire des travailleurs sert à payer le salaire de leurs collègues.

    Et le plus drôle dans tout ça, c’est qu’il sera facile de faire croire à ceux qui ont un vrai travail que si ils ont un salaire de merde, c’est de la faute de ceux qui ne bossent pas. Et ces travailleurs applaudiront quand nos dirigeants prendront davantage de mesures contre ces « parasites », sans se rendre compte qu’ils sont aussi les victimes de ces mesures.

    Aaaah la compétitivité. C’est quand même une des plus merveilleuses inventions du monde moderne.

  • Trollzilla Trollzilla

    http://www.philo5.com/Rire/PuceSavante.htm

    À l’origine, le concept de machine de Turing, inventé avant l’ordinateur, était censé représenter une personne virtuelle exécutant une procédure bien définie, en changeant le contenu des cases d’un tableau infini, en choisissant ce contenu parmi un ensemble fini de symboles. D’autre part, la personne doit mémoriser un état particulier parmi un ensemble fini d’états. La procédure est formulée en termes d’étapes très simples, du type : « si vous êtes dans l’état 42 et que le symbole contenu sur la case que vous regardez est ‘0’, alors remplacer ce symbole par un ‘1’, passer dans l’état 17, et regarder une case adjacente (droite ou gauche) ».
    (Toutes ressemblances avec le système de gouvernance contemporain est le fruit de votre imagination ; mais pas de la leur…)

    http://www.taozenvibrations.fr/le-coffre-aux-tr%C3%A9sors/contes-zen-de-la-vie-moderne/les-puces/

  • Comme l’a judicieusement annoncé plus haut baron william, il s’agit ni plus ni moins que d’un effet d’annonce et il sait y faire le nabot ^^

    question: qui voudrait de ce ramassis de vermine? bon qu’a boire/fumer/voler ect ect il est pas fou le patronat, on ne fait pas rentrer un loup ou plutot un pitbull au milieu du cheptel docile d’esclave bien heureux.

    • domi

      les 7 heures seront effectués pour les départements

      • PhildeFer

        c’est peut être prévu pour compenser les énormes dégraissages nécessaires dans la fonction publique territoriale… car ces gens là ne sont payés depuis des décennies qu’au moyen d’un endettement croissant des départements… endettement qui arrive à son maximum.. d’autant que vient s’y cumuler le double effet kiss-kool des emprunts toxiques…

      • Bardamu

        Euhhh, … tu crois sérieusement qu’on confier une tache administrative à un RSAiste ?

        Même si nous savons toi et moi que certains en sont tout à fait capables, je rappelle que dans l’imaginaire bourgeois, un RSAiste est le chainon manquant entre singe et l’homme, tout juste capable d’écrire son propre nom.

        D’ailleurs ça tombe bien, parce que c’est plus facile pour exploiter quelqu’un si on le déshumanise !

    • baron william baron william

      mustapha je suis heureux de cette comprehension qui fait de toi un veritable militant comme on en voit trop peu en bretagne et en franconie unis

      mais bon il serait dommage d en faire de l eugenisme

  • Thibault Erikson Thibault Erikson

    Le pire à tout les coups , c’est que pas mal de moutons , de bobos seraient « ravi » que cette loi arrive en action ( « ah c’est la faute des assistés , ça va pas avec eux » dira encore ma mère malgré que je lui ai montré les vrai problèmes comme le vol des richesses , dette frauduleuse etc )

    • samlours94

      Y’en a déjà mine de rien qui se sont exprimés ici quasiment dans ce sens.
      Moi je raffute la guillotine !!!!!!!!!!

      • baron william baron william

        en forme olympique samy

        retiens toi surtout de les zigouiller les survivants pleureront au marthyr pendant des millenaires que j en ai la nausee d avance

        un petit stage dans une mine de loraine parait bien plus utile a ces profitards verreux qui apprendront le sens du bel ouvrage et la noblesse du devoir accompli

        il serait meme tordant de produire un emission vedette ou apres chaque journee la voix interrogera tous ces traitres qui exploitent les gens

        alors elle s est bien passee cette journee de labeur cher ex president cher ex ministre cher ex comissaire europeen la ration de boulettes vitaminees ogm te convient pour te donner des forces

    • Hector

      Parce que tu imagines que tous ceux qui sont au RSA sont en état de travailler.

      Qui va donner du travail à un alcoolique qui n’arrive pas à s’en sortir ?
      Qui va donner du travail à une femme traumatisée à la suite d’un viol par exemple, ou d’un mari manipulateur violent qui l’a rabaissée, terrorisée et frappé pendant des années et qui n’ose plus sortir de chez elle ou cotoyer des hommes ?
      Qui va donner du travail à une personne tellement dépressive que l’enjeu consiste pour elle à éviter qu’elle se suicide ?
      Qui va donner du travail à tous les gens trop abimés par la vie pour être capable d’assumer un boulot en l’état, et qui ont besoin de tenter de régler certains problèmes personnels avant d’envisager de pouvoir vivre à peu près normalement ?

      Et pourquoi forcer certains alors qu’une grande partie ne demande rien de mieux que de trouver un vrai travail ? Il ne serait pas plus judicieux de trouver un travail à ceux qui en cherchent (et ils sont nombreux) ?

      Tu as visiblement une idée très arbitraire de ce qu’est le RSA. Une belle idée du genre UMP qui consiste à croire que ceux qui en bénéficient y sont par plaisir et par choix… Le problème n’est pas de ne rien faire, c’est de faire utile.

      Peut-être qu’un jour, tu perdras ta femme et tes gosses dans un accident à la con, et tu continueras à vivre sans vraiment savoir pourquoi. Et ce jour la, peut-être que tu rencontreras des gens qui te cracheront dessus parce que tu seras devenu un de ces flemmards qui profitent des aides sociales et ne travaille pas. Ils te rappelleront que tu es devenu inutile, que tu es une merde, que tu es un déchet. Et tu devras en plus de ta perte, faire face à ces gens qui te diront qu’à ta place blablabla. Tu découvriras à quelle vitesse on peut tomber dans un gouffre capable de détruire tout amour-propre, toute fierté. Un gouffre ou l’on t’apprendras à te considérer toi-même comme un moins que rien. Et tu verras tous ces bien pensants à la télé et dans les journaux tirer sur des ambulances dont tu fais partie et les politiques proposer des mesures contre les gens comme toi pour se faire élire en attirant la haine sur toi, comme si tu avais besoin de ça pour te haïr toi-même.

      Va donc travailler au contact de ceux qui sont au RSA, écoute leurs histoires, tu verras la réalité du terrain, non celle des politiciens démagogues qui instrumentalisent tout ce qu’ils peuvent pour se faire élire.

      • boco

        Pour les personnes dont tu parles, il y a d’autres solutions. Je ne pense pas que le rsa soit la solution pour « handicapés » ! Désolé, tu comprends mal mes propos.

      • Hector

        Et pourtant, il y a beaucoup de ce genre de personnes au RSA. Tu imagines qu’on en arrive la par plaisir ? Essaye donc d’imaginer le plaisir qu’il y aurait à ne plus travailler, perdre ses amis parce qu’on à plus les moyens de se payer des sorties au ciné ou dans les bars, être rabaissé parce que tu ne travailles plus, à n’avoir que le minimum vital pour vivre, à ne pouvoir te nourrir, te soigner, te loger, que grâce à la charité, à te priver de tout, et aussi si tu en as, à priver tes enfants de tout parce que tu n’as pas de quoi leur offrir ce qu’ils veulent…

        La majeure partie de ceux qui ont les moyens physique et psychologiques de reprendre un emploi ne demandent pas mieux. Et je ne parle pas de travail forcé 7 heures par semaine. Et pour les autres, les forcer à travailler, c’est les enfoncer davantage…

        Cette prétendue mesure n’est rien d’autre que du populisme inversé, totalement déconnecté de la réalité. Tu imagines que les gens qui ont des problèmes d’ordre psychologique comme ceux que j’ai cité en exemple touchent la COTOREP ? Tu crois qu’il existe réellement des solutions pour eux ? Désolé de te décevoir, mais c’est loin d’être le cas.

        Mais évidemment, ces personnes préfèreront cacher leur situation, ou prétendre qu’ils sont bien comme ça plutôt que d’avouer aux autres, et parfois aussi à eux-mêmes la vérité. Ce qui concoure à instrumentaliser leur malheur.

        Et qu’est ce qu’il se passera si ils ne se rendent pas a leur travail ? On leur supprime le RSA ? Ils se retrouvent SDF en attendant qu’ils crèvent de froid l’hiver prochain ? C’est ça l’option que tu proposes ? Après tout, on est trop nombreux sur terre, non ? Alors laisser crever des êtres humains improductifs et inutiles, au moins ils n’auront plus a vivre misérablement après, ça leur rendrait service dans le fond…

  • Maverick Maverick

    Ce n’est peut-être pas une si mauvaise idée … On se rapproche du revenu de base :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=-cwdVDcm-Z0

    http://www.wedemain.fr/Avec-une-grande-reforme-fiscale-un-revenu-de-base-de-450-euros-minimum-est-possible_a796.html

    Revenu de base + travail à temps partiel, ça semble une combinaison intéressante. MAIS dans notre économie où la consommation est devenue le principal pilier à cause de la délocalisation de la production, il va falloir plus que le RSA, sinon on sera tous pauvres, et les amis de Sarkozy ne pourront plus se faire des couilles en or sur notre dos http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
    Cumulé à l’Open Source et au Creative Commons, ce genre de mesure pourrait ouvrir la voie vers un nouveau modèle économique … SI Wall Street, Gattaz & Co arrêtent de se montrer trop gourmands.

    En tout cas, je préfère ça aux « Euro-Jobs » (Allemagne, les jobs à 1 Euro), ou aux contrats « Zéro heures » (Angleterre) … 450 divisé par 7 , on est à 16 Euros de l’heure ;-)

    • samlours94

      N’IMPORTE QUOI !!!!!!!
      Dis moi, t’as pas lu Zébulon ?
      Travail OBLIGATOIRE sinon plus d’aide !!!!!

      L’esclavage, ça s’écrit comment chez toi ?
      Les zuniens et autres soumis, allez dans vos patries d’adoption: aux states ou dans le IV e Reich !!!!!!

      Inutile de répondre, j’ai pour principe de ne pas revenir voir ce que les nazes pensent des choses une fois qu’ils l’ont déjà exprimé !

      • Maverick Maverick

        Parce que 7 heures par semaine, pour toi c’est de l’esclavage ? Tant que t’y es, tu n’as qu’à cracher sur les bénévoles des associations qui font ça gratos. Tu donnes assez l’impression d’un mec qui estime que tout lui est dû simplement parce qu’il est né dans un pays riche; dans une vraie situation de survie, un crevard dans ton genre c’est la mort du groupe. T’es un enfant gâté … Et pour un mec qui prétend changer les choses, tu manques singulièrement de pragmatisme.

        Et rien ne t’oblige à demander le RSA, si tu refuses de donner quelque chose en échange.

      • laspirateur

        Au sens pratique, 7 heures par semaine pour une personne au RSA c’est 28 heures par mois : 280 euros approximativement soit les 2/3 du RSA.

        Attention tout de même aux conséquences et aux dérives que cela entraînerait.
        Car cela ne veut-il pas dire que si un chômeur ne fait pas ces heures obligatoires alors il ne touchera pas de revenu?
        Et comment 4 000 000 000 de bénéficiaires du RSA pourraient-ils arriver à faire 7 heures par semaine?
        Au quel cas toutes ces personnes parviendraient à trouver 7 heures par semaine cela signifierait que des entreprises emploieraient gratuitement des gens pour effectuer le travail d’un ou plusieurs salariés. Alors l’employeur dirait nous avons moins de travail et certains vont devoir passer à mi-temps…
        Si sur les 4 000 000 000 de bénéficiaires du RSA 2 000 000 000 parvenaient à trouver un 7 hres semaine, 2 000 000 000 serait alors privés de revenus, et là tout vole en éclat!

      • Maverick Maverick

        Je sais bien que quand on leur donne la main, ils prennent le bras et plus … Mais comme disait Lénine : « Les Capitalistes nous vendront la corde pour les pendre » :-)
        C’est d’ailleurs assez amusant de voir Naboléon proposer une mesure qui n’a absolument rien de néo-libéral ou de caca-pitaliste : ça ressemble tellement aux Soviets et aux chantiers de Mao ou de Mussolini, c’est à se faire pipi dessus. C’est du dirigisme économique, comme on n’en fait plus.
        Et comme je disais plus haut, c’est une ouverture vers le « revenu de base ». Je suis convaincu que nous allons vers un effondrement des salaires, on n’a encore rien vu. Les « classes moyennes » sont mortes. Pas plus tard que cette semaine, j’ai eu un entretien où le mec m’a dit qu’en informatique, un BTS se paie au SMIC. Et si je veux créer mon activité, le RSI et l’URSSAF vont me refaire le fondement. Reste quoi ? Je me suis défoncé pour avoir des diplômes, maintenant ils sont obsolètes. Ma carrière, c’est un autre problème; j’ai fait de mauvais choix, des erreurs, faut vivre avec.
        Quand je regarde pour du boulot, ça me déprime : Rien que hier, je regardais une annonce pour préparateur de voiture de location ; il faut être « résistant au stress ». Et en la matière, j’ai déjà bien (trop) donné … L’alternance ? Si t’as la RQTH, t’es galeux. Sinon, faut avoir moins de 26 ans. Et je ne parle pas des ennuis de santé, des accidents de la vie et autres trous dans le CV …
        Alors oui, je me dis que le RSA contre sept heures par semaine pour ma commune ou mon département ou autre chose d’utile pour la collectivité, c’est pas le pire deal qu’on puisse trouver. J’en ai marre de mendier ma place dans la société. Mais j’ai bien dit sept heures par semaine en échange du RSA; c’est mon dernier mot, Jean-Pierre … Sinon, on va parler chiffres, et ça je connais ;-)

        P.S. : Le Revenu de base avec des heures de service obligatoire, c’est moins grave que la Loi sur le Renseignement. Et quand on se souvient de Sarko, Squarcini et des « fadettes » … Valls va pas comprendre sa douleur quand il sera de retour dans l’opposition. Et j’ai beaucoup de choses à reprocher à Sarkouzi …

      • PhildeFer

        si c’est un travail dans la périphérie immédiate du lieu de vie..à la rigueur… mais en campagne, on est souvent éloigné de tout.. alors si c’est pour se taper des frais de déplacements et en plus devoir pique-niquer le midi… désolé, c’est une régression!

        Et puis pour ce qui est de mendier: cette mesure est justement une mesure pour les mendiants!

        Que nos élites cessent de détruire les emplois et alors il n’y aura plus beaucoup de gens pour se contenter du RSA.
        Mon exemple perso:

        J’étais transporteur routier international et j’avais 6 semi-remorques. Je réalisais un CA mensuel d’environ 100.000€ dont je redistribuais plus de 95% tant en salaires, charges, taxes que crédits, péages, et autres fournisseurs essentiellement français…
        Rien qu’en cotisations sociales, ça dépassait les 35.000€ par trimestre!
        Puis en 2004,à partir du 1er avril, nos « zélites » avaiennt décidé d’ouvrir le marché du transport français aux Polonais et aux Pays baltes. ceci pour renvoyer l’ascenseur aux lobbies qui avaient financé leurs campagnes électorales… En l’espace d’un mois, les tarifs de transports ont baissé de 25% en raison de la sur-offre de camions… La situation était intenable pour un transporteur français. j’ai donc viré mes 6 chauffeurs et j’ai revendu 5 ensembles routiers qui m’ont servi à payer les lourdes indemnités de licenciement et j’ai continué mon activité tout seul en conduisant mon camion… C’était pas facile mais j’arrivais encore à me sortir une paye… Puis en 2007, nos « zélites » ont remis ça en faisant entrer nos « zamis » Bulgares et Roumains qui ont à leur tour fracassé les prix d’encore -20%, faisant au passage crever une bonne partie des Polonais et Lituaniens qui avaient pris la place des Français… Là c’était plus la peine de bosser sauf à vouloir promener pour le plaisir car les tarifs ne permettaient même pas de payer les charges françaises afférentes à l’activité… Je me suis accroché mais en 2010 j’ai arrêté et depuis je suis au RSA.
        Il est bien évident que les Bulgares et les Roumains qui ont remplacé les transporteurs français, n’achètent pas leurs camions dans les garages français, n’y font pas leur entretien, ne payent pas de cotisations d’assurance ou sociales en France et leurs chauffeurs ne vont même pas consommer un repas à 10€ dans un relais routier français… Je vous laisse calculer combien l’état français a perdu de milliards € en recettes fiscales directes ou indirectes ainsi qu’en emplois directs et périphériques rien qu’avec la mise à mort du transport routier français… Je vous rappelle que le N°2 français de la messagerie, Mory Ducros, vient de mettre définitivement la clé sous la porte en mettant 2500 personnes à la rue après s’en être débarrassé de 2800 il y a à peine 1an..

        Et bien je peux vous dire que:
        1° je n’ai pas l’impression de voler mon RSA, bien au contraire! et
        2° je suis complètement en accord avec la ligne éditoriale du directeur de publication du blog Qenel+

        ;-)

      • Maverick Maverick

        Les indemnités kilométriques, ça se négocie ;-)

      • PhildeFer

        Hypothèque ta maison, (si tu en as une) et achète toi vite un camion! intelligent comme tu me sembles être, tu vas faire fortune dans le transport rapidement ;-)

        Et c’est ça, tu négocieras les prix de transport avec tes clients.. pas de doute… ne sois pas trop dur avec eux, surtout si ils te supplient à genoux… bon courage ;-)

      • boco

        Mais il y aura toujourss du pétrole ! C’est le principal !

      • baron william baron william

        pour une fois je suis bien d accord avec samlours mais depuis que le fosse se creuse certains oublient leurs valeurs

        le r m i est un sous statut s approchant deja de loin du revenu existentiel avec ses 2000 francs de 1989

        le pouvoir d achat qu offre les prestations deja minime a l epoque est encore plus mince aujourd hui en monnaie constante

        par exemple les tarifs du pain ayant double et de l essence triple

        et comme il s agit d un jeu de vase communicant cela explique les fortunes des banquiers et des actionnaires

        il reste donc aux politocards et aux merdia le beau jeu de culpabiliser faussement les travailleurs pour leur pretendu manque de competitivite et les ersatz pour leur faineantise

      • baron william baron william

        cerise sur le gateau la traque aux fraudeurs de prestations pour cacher la fraude fiscale des entreprises dont pour une bonne part les banques

        je cite

        Selon les estimations du

        montant de la fraude fiscale et sociale tourne, en France, entre 28 et 40 milliards d’euros, soit 1,7 % ou 2,3 % du PIB. Le Syndicat national unifié des impôts (SNUI) l’évalue pour sa part à 50 milliards d’euros. Mais peu importe les chiffres – par définition,

        comportements délictueux -, on constate à ces évaluations que le montant de la fraude équivaut peu ou prou au déficit du budget de l’Etat !

        Or, la fraude aux prestations sociales ne contribue que pour une part négligeable à ce total . Ainsi, la Caisse nationale d’assurance-maladie n’a constaté, en dépit des moyens croissants mis en oeuvre pour lutter contre la fraude, que 116 millions d’euros de fraude en 2007. La Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF) en est resté à 35 millions en 2006. Quant à l’Unedic, la caisse d’assurance-chômage, elle évalue à 140 millions d’euros les sommes perçues par des chômeurs faussement déclarés. Au total, moins de 300 millions d’euros. En admettant même, que ces organismes n’identifient qu’une part limitée de la fraude et que celle-ci s’élève à deux fois, voire trois fois les montants détectés, on n’atteindrait pas le milliard d’euros. Un montant à rapporter aux 500 milliards d’euros redistribués chaque année par l’ensemble des régimes sociaux.

        Alors ? Alors l’essentiel de la fraude est liée à la fiscalité. Des ménages pour une petite part, et surtout des entreprises, qui déploient parfois une grande intelligence pour éviter de payer la TVA ou minimiser, au-delà de ce que les règles légales autorisent, leur impôt sur les bénéficies des sociétés. Or, dans ce domaine, le discours politique est précisément inverse de celui qui prévaut en matière sociale. La priorité affirmée est d’alléger la fiscalité assise sur les entreprises etc

        tire de

        http://www.alternatives-economiques.fr/lutte-contre-la-fraude—le-gouvernement-se-trompe-de-priorite_fr_art__36711.html

        dans le meme cru

        Pour Marc Goblet, « le gouvernement s’acharne sur la fraude sociale et sur les plus faibles, mais ne montre pas la même détermination pour lutter contre la fraude fiscale. » Il en veut pour preuve la taxe Caïman. « Sur 57 milliards d’euros qui, selon les Finances et la Banque nationale, seraient disponibles dans des paradis fiscaux (NDLR : hors Suisse, Luxembourg et Etats-Unis), le gouvernement espère récupérer 460 millions d’impôts. Et j’entends les experts fiscaux affirmer qu’il suffira de changer les structures
        de ces sociétés offshore pour ne rien avoir à payer ».

        tire de

        http://www.lesoir.be/842291/article/actualite/belgique/politique/2015-04-03/donnees-energetiques-des-chomeurs-seront-analysees

        en fin de compte les profiteurs des aides sociales sont l arbre qui cachent la foret des magouilles de fraudes fiscales des banquesteurs et des actionnaires qui se planquent avec leur argent sale dans des paradis fiscaux

  • fliouguer

    On a déjà abandonné les pratiques de culture naturelles, les méthodes de soin efficaces et naturelles (Mirko Beljanski, André Gernez, Ryke Geerd Hamer, Jean Solomidès, Loïc Le Ribault), les économies de relance, la musique 432Hz, la méthode de méditation qui fait la paix, les méthodes d’éducation sereines et bientôt le Grec et le Latin à l’école, les énergies propres pendant trop longtemps et beaucoup beaucoup d’autres choses, mais ce n’est pas assez et ce ne sera jamais assez. Alors est ce que vraiment il est utile de se pencher sur cette question qui ne résoudra rien du tout?

  • laspirateur

    Adieu SARKO! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Blackice

    il ferait mieux de faire gaffe aux juges d’instruction ce Sarkozy. juges, qu’il voulait supprimer a un moment.
    on comprend bien pourquoi!.

  • Bardamu

    Le chômeur et plus particulièrement le RSAiste, est à l’UMP ce que l’immigré et plus précisément l’Arabe est au fN : le bouc émissaire idéal, chargé de préjugés et incapable de se défendre.

  • Bardamu

    Nos dirigeants et le Medef y ont pensé

    —>

    Le MEDEF n’est pas intéressé.

    Le MEDEF qui connait mieux l’entreprise que l’autre mafieux à talonnettes, sait que former quelqu’un en contrat aidé non qualifié de 20h, c’est déjà une grosse perte de temps pour un employeur alors des contrats de 7 heures, c’est carrément anti-productif !

    Pour peu que le bénéficiaire ait en plus des  » petits soucis personnels  » liés à sa condition ultra précaire, je pense que l’employeur en aura vite marre de jouer les assistantes sociale …

    • nomdemon

      Pas sûr que le Medef ne soit pas intéressé, de la main-d’oeuvre gratuite tout au long de l’année. Je sais de quoi je parle crois-moi.

      • Bardamu

        Je sais de quoi je parle crois-moi.

        —>

        Moi je suis bien placé pour savoir que même les entreprises à vocation sociale, font du tri à l’embauche quand elles ont des contrats aidés à pourvoir …

        Passé un certain age et/ou avec plusieurs années d’inactivité derrière toi, même pour le plus crevard des patrons, t’es juste bon à mettre à la poubelle.

      • nomdemon

        Et ben moi, je connais des entreprises qui ne bossent qu’avec ce type de profil et des contrats d’insertion, etc….

  • Nanker

    « Le MEDEF n’est pas intéressé »

    Bien sûr qu’il n’est pas intéressé : pour les fachos du Medef les gens au RSA c’est le déchet de la masse des travailleurs productifs. Cas sociaux, analphabètes, pas travaillé depuis 15 ans, etc etc.

    Les « gentils » du MEDEF préfèrent de loin recruter des Bac+5 en stage, les payer au lance-pierre et leur filer le boulot d’un salarié à plein temps…

    Y a bon stagiaire!!! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • banksters = pourritures

    pouriticiens= pourritures

    religieux intégristes = pourritures

    je ne voudrais même pas les mettre sur mon tas de composte ou de fumier

  • Bardamu

    Tous les libéraux ne sont pas favorables aux politiques de Workfare, loin de là. Certains sont même plutôt favorables à la création d’un revenu universel.

    Non, je pense plutôt un échantillon représentatif de larbin frustré, réconforté à l’idée de voir quelqu’un en chier plus que lui. Que ce genre de mesure ait un impact économique ou pas, je pense qu’il s’en fiche totalement.

    • Grognard

      Sarko a cherché à faire le buz.
      A force il va se prendre une beigne.

      Autre point:
      Normalement au nom de l’égalité devant la loi, la dite loi devrait s’appliquer sur tout le territoire.

      Enfin ceux qui seraient partant pour cette mesure sont-ils prêts à voir débarquer des personnes qui pourraient bien semer les graines de la remise en cause d’un tas de choses.

  • Hector

    C’est marrant comme certains prompts a s’émouvoir du sort de pauvres animaux, de quelques arbres, ou de victimes d’un quelconque évènement dans un pays lointain font soudain tomber le masque quand il s’agit de s’émouvoir pour ceux qui sont des victimes dans leur propre pays.

    Peut-être que tous ces bons sentiments, ils peuvent les avoir parce que ça ne leur coute rien. Mais dès qu’ils pensent que ça touche à leur propre confort, qu’ils pourraient gagner de l’argent en éliminant un « problème » quels que soient les moyens à utiliser, alors la, les bons sentiments, l’empathie, la générosité atteint ses limites.

    Sans doute pleureront-ils l’hiver prochain quand quelques centaines de ces gens mourront de froid dans la rue. Ils diront « mais que fait le gouvernement », ils diront « j’ai filé 10 balles à un clodo », puis ils oublieront bien vite et se convaincrons que de toutes façons, ils l’ont cherché, ils avaient qu’a bosser plutôt que de rester à la rue. Et ils se concentreront à nouveau sur les choses vraiment importantes : l’ignoble scandale des carottes victimes de la cuniculiculture.

  • Graine de piaf

    Et puis quand on est chômeur on touche le chômage, pas le RSA !

    J’ai deux enfants au RSA l’un docteur en informatique, excusez du peu, qui ayant dépassé les 50 ans n’a pas réussi à trouver de travail après un licenciement, la boîte mettant la clef sous la porte, trop diplômé et trop « vieux » ! depuis plusieurs années il s’est démené comme un diable dans un bénitier pour retrouver du travail, en vain.
    Sa femme s’est mise en auto-entreprise, donc il a quitté le RSA, et ils vivent, ou plutôt survivent avec de petits boulots, déclarés, qui leur paient à peine de quoi régler leur logement, très cher, et qu’ils ne peuvent quitter n’ayant ni fiche de paie ni rien à offrir à un propriétaire afin d’être locataire d’un logis moins onéreux.

    L’autre, fonctionnaire qui a dû donner sa démission après un burnout carabiné, pourtant elle était bien notée, mais pressée entre la direction de l’administration qui enlève des effectifs, surchargeant de travail ( et oui, il y a des fonctionnaires surbookés,quoi qu’on en pense dans le public !)ceux qui restent,et ses agents qui lui en voulaient de ne pas obtenir de renforts, plus une agente qui s’est suicidée en plein bureau, elle a craqué nerveusement et a failli elle aussi, passer de vie à trépas, tout ça après avoir travaillé très dur pour passer les échelons !au bout de près de trois ans de soins intensifs pour la remettre sur les rails, elle s’est donc retrouvée sans travail, sans chômage bien sûr puisque les fonctionnaires n’y ont pas droit, et vit misérablement avec moins de 400 euros par mois. Son état de santé ne lui permet pas d’assumer un travail fixe,ou dur comme faire des ménages par exemple, en plus elle n’a aucune qualification si ce n’est au service de l’Etat. Et elle n’a que 56 ans, donc la retraite, si toutefois les retraites existeront encore à ce moment là, est bien loin à l’horizon.

    Il n’y a pas que des déchets de l’humanité, comme certains d’entre vous semblent le croire qui sont dans ces cas douloureux. Recevoir une aumône n’a jamais été gratifiant pour qui que ce soit !

  • Cessons de parler de réinvention de l’esclavage et posons plutôt la question: dans un pays où il y a un réservoir de X millions d’heures à prester ( environ 336 millions par million de chômeurs), ne vaudrait-il pas mieux en profiter pour créer du « vrai » emploi ? Ou y a-t-il tant de choses sympas à faire pour lesquelles personne n’a d’argent ? ( sécurité aux abords des écoles, lutte contre le racket, aide aux personnes âgées, détection des véhicules non assurés, réhabilitation d’immeubles pour les sans-abris, chasse aux gaspillages d’énergie dans les bâtiments publics, …. .

  • triadeus

    Vu ou nous ont mené les profs et les experts je préfère m’en passer

  • TJAAA

    Baron, je te l ai mis en lien plus haut l’étude !

    De l’UCL pas de boston mais …

    je remet le lien …

    Ici l’étude complète avec un lien PDF en fin d’article :

    http://www.regards-economiques.be/index.php?option=com_reco&view=article&cid=144

    • baron william baron william

      cet article est un joyau de mauvaise foi capitaliste qui fait penser au statut moderne d esclave

      donc pour toi les chomeurs qui veulent travailler doivent etre detecter et les autres punit en leur retirant leurs alloc

      comme quoi tu peux faire un bon conseiller pour naboleon 3 mais la couleuvre est un peu grosse

      morceau choisi dans la1ere partie

      Ce type de mesure est connu internationalement sous le nom de workfare. Il se conçoit comme un travail obligatoire a temps partiel non souhaité par les chômeurs, qui permet avant tout à l’assurance-chômage de détecter les chômeurs volontaires. Le refus de participer au workfare serait en effet interprété comme un manque de disponibilité à l’égard du marché du travail et sanctionné. Il est possible que la situation des chômeurs involontaires, soit ceux qui cherchent de l’emploi et sont disponibles pour travailler
      s’améliore. Pour cela, il faut que les économies dégagées en excluant de l’indemnisation les chômeurs volontaires soient utilisées pour relever le niveau des indemnités de chômage.

      vive la franconie capitaliste ultra neo liberale et vivent ou survivent les pauvres francons

      • TJAAA

        Je documente, je ne cautionne pas !

        Ce qui est interressant à souligner dans cet article c’est qu’il est réalisé par un proffesseur d’université !!!

        Donc cela doit être enseigné à nos « futurs élites » !

  • morpheus morpheus

    arzo ya dravail oplikatoire!
    heil Zarko!
    J’adore la logique débile de ce clown: pas assez de boulot pour tout le monde, pas grave; on va faire bosser gratuitement les plus pauvres et comme ça il y en aura plus du tout! Voilà! Pas de bras, pas de chocolat!
    C’est encore plus débile que le fameux « travailler plus pour gagner plus » dans un monde dominé par la « loi du marché » dont la seule règle est que ce qui est rare est cher.
    Je me sens vraiment de plus en plus insulté par tous ces politicards qui pensent que nos QI ne dépassent que rarement le chiffre de la température anale.