La résignation ça s’apprend! ON vous l’apprend…..

Un article de la revue de presse de Benji m’a interpellée. Et si on nous obligeait à nous sentir impuissants? Si nous regardons bien, oubliant notre esprit logique, devant un problème, notre  marge de manoeuvre se réduit à dire « il n’y a rien à faire »! Partant de ce constat, bhêêêê on ne fait plus rien, paralysés par des faits qui nous sont présentés comme insolubles, et sans issues possibles. S’en suit la frustration, la perte de confiance… La petite expérience qui suit, va vous démontrer à quel point il est facile de nous conditionner. Et ne vous y trompez pas, ça fait partie d’une méthode qui a fait ses preuves, toujours en vigueur pour tout ce qui nous concerne, et en extrapolant, j’espère que vous verrez les pubs, les infos peoples, les unes des magazines, comme ce qu’elles sont, des outils d’appauvrissement de l’esprit, faisant de vous de bons moutons bien sages, frustrés et con-sommateurs boulimiques, pour le plus grand profit, de tous ceux qui utilisent cette méthode.  Que ce soit en politique ou autre, le but est de vous priver de votre bon sens.

Titre original: Comment la résignation peut être inculquée à une population?

Voici la vidéo d’une expérience intéressante qui nous aide à mieux comprendre comment la résignation peut être inculquée à une population. On y voit une psychologue (Charisse Nixon) qui réussit à provoquer dans sa classe, à travers l’angoisse et la frustration, un état de résignation et d’impuissance, le tout en moins de 5 minutes.

Il ressort de ce type d’expérience que dans des conditions de frustration ou d’angoisse permanente, l’être humain tend à se résigner et à considérer comme insurmontables des difficultés même légères.

En pratique, la répétition de l’échec amène l’être humain à penser de manière pessimiste et à se croire incapable de résoudre un problème, du coup il abandonne et le résultat est un échec complet.

Si l’on pense seulement un instant au bombardement médiatique auquel nous sommes soumis en permanence, il n’est pas difficile de comprendre de quelle manière ces études sont utilisées et qui les manie à son avantage… En soumettant une personne à un sentiment d’angoisse et de frustration constant, on peut l’induire à penser qu’il n’y a rien à faire, que rien ne peut changer sa propre condition, et l’amener ainsi à un état d’apathie où il supportera n’importe quel méfait. À l’inverse, comprendre comment ces mécanismes fonctionnent permet de savoir comment réagir de manière positive à l’adversité.

Certains disaient par le passé que lire pendant 15 minutes un magazine de mode fait baisser le taux d’estime pour soi d’environ 30%, mais aujourd’hui, la guerre contre l’estime de soi s’étend sur tous les fronts : radios, télés, journaux, publicités partout dans les rues, sur Internet et sur les réseaux sociaux qui te suivent où que tu ailles. Imaginez ce que provoquer de s’entendre dire tout au long de son existence que quelque chose ne va pas dans votre vie, que votre voiture est vieille, que votre garde-robe est démodé, que vos dents ne scintillent pas, que vous avez de la cellulite, etc. Autrement dit, à travers la frustration, l’estime de soi plonge sous le niveau zéro et la voie est alors ouverte pour faire accepter avec résignation et apathie n’importe quelle solution qui en général, sera proposée par ceux-là mêmes qui sont à l’origine du problème. [La suite en italien ici]

Traduction : Christophe pour ilfattoquotidiano.fr Via L’Echelle de Jacob

relayé par Fawkes News
Je suis d’accord avec le commentaire de Guy Fawkes sur son site, en réponse à un intervenant, qui voyait plutôt l’impuissance induite comme de la paresse:

 

 

 

 

40 commentaires

  • qud

    Le truc c’est que les gens aiment bien se plaindre mais dès qu’il s’agit de faire preuve d’initiative il n’y a pratiquement plus personne.se bouger c’est sacrifier son temps,son petit confort,ses petites habitudes et ça beaucoup d’entre nous ne le veulent pas..

    • Typique dans les entreprises, dés qu’il faut l’ouvrir auprès boss … ça fait dans sa culotte

      • samlours94

        Absolument vrai ! On retrouve d’ailleurs dans les grandes entreprises ce même phénomène, à savoir que la « masse » laisse les autres (souvent relativement peu nombreux au regard de l’effectif) se battre pour des revendications qu’ils affirment partager devant ….la machine à café.
        Idem lors des manifestations où les gens savent bien en réalité que face à des policiers hypers armés qui vous gazent ou vous matraquent, il n’y a pas 36 solutions.
        Que se passera t-il quand ce gouvernement ou un autre mettra la goutte qui fera déborder le vase ?
        C’est simple…les plus hardis iront se faire défoncer la tronche et peut-être y aura t-il même des émeutes et des morts. Mais ensuite,la « masse » acclamera le retour à l’ordre et à la sécurité même si rien de nouveau n’a été obtenu.
        Dès lors, je pense que le véritable changement ne pourra avoir lieu tant que cette « masse » sera si peu « politisée » et sure de son bon droit.
        Mais le système et ceux qui le dirigent savent ça et ils maintiennent juste le peuple à un niveau de manière à ce qu’il n’y ait plus de goutte qui fasse déborder le vase.
        En théorie, avec une véritable prise de conscience des gens, cette « précaution » de nos dirigeants ne sera pas suffisante pour sauver leur peau.
        Mais nous sommes très loin du but hélas …

  • qud

    Comme le dit Étienne Chouard on a ce qu’on mérite,quand on rentre du boulot au lieu de regarder la télé ou autre divertissement il faudrait participer à des ateliers d’écriture de constitution comme le propose Étienne Chouard. C’est une question de cohérence,mais qui a le courage d’être cohérent?

  • Dubitatif

    https:// http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EFeh3842h0s
    la vidéo d’Etienne Chouard avec lequel je suis entièrement
    d’accord

  • bobby3

    C’est tellement vrai !

    Protégez vos enfants en les éloignant de ces conneries !

  • Jujusmart

    Pauvres élèves ! Nadia Valaud Belkacem s’est entraînée là-bas avant de sévir en France ? Aucun esprit critique de la part de ces étudiants ? Ca craint ! En Belgique, il y a un jeu de nuit qui dure depuis des années, sur RTLTVI où des gogos doivent trouver des mots les plus courts pour gagner (quedalle). Ces étudiants sont bien conditionnés pour devenir de futurs joueurs !

    • voltigeur voltigeur

      En général, les solutions proposées, sont données
      par ceux là même qui ont posé le problème.
      Réapprendre à penser soi même, quitte à se tromper
      et l’accepter comme une expérience, au lieu d’un échec.
      Ca éviterait déjà la dépendance à ces « solutions » qui n’en sont
      pas vraiment. On en revient à la paresse?, à la facilité? qui
      ferait qu’on alimente le système, en adhérant à la pensée unique,
      « on y peut rien », pour ne pas se « casser la tête »?.. C’est un débat intéressant ;)

      • Jujusmart

        J’ai à nouveau regardé cette vidéo. Au 3è mot, tout le monde était sensé avoir les mêmes chances de découvrir l’anagramme.
        Mais malgré tout, dans cette classe, même ceux qui ont eu les « faciles » n’ont pas tous répondu : d’ailleurs très peu de mains se sont levées au 3è mot.
        On a pas toutes les informations concernant le niveau des élèves et du coup, ça me semble trop léger pour tirer des conclusions de cette expérience. Mais il est certain que moins tu es « éveillé » et curieux, plus tu restes dans l’inertie et tu t’y complais

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        Il y en a 3 dans du coté insoluble qui ont quand même gardé courage et répondu à la 3ème aussi, http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif il était en font de classe en plus, comme quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • baron william baron william

    mouais un debut de tentative de depassement de l effet pygmalion qui permet aux enseignants de croire qu ils ont une idee exacte du niveau d intelligence des etudiants tout en s autosuggerant une reproduction des a priori sur ceux ci

    deja la prof fait face aux eleves qui dont les sieges sont en rang

    posture de s s s comme dirait l autre contrepeteur de lacan

    elle dit que les eleves ont un meme niveau d intelligence

    ca marche avec des boeufs qui par definition sont dociles

    elle aurait eu l air maline avec son experience de tomber sur des eleves plus fins

    par exemple qui devinent le dernier anagramme dans la liste dans laquelle les premiers etait impossibles ou miracle un qui leve la main du mauvais cote et qui dit a la fin de l experience j avais trouve qu il yavait aucun anagramme possible

    c est la grosse limite des experiences en psycho sociale

    c est statistique et donc scientiste au sens francophone pour les anglophones scientist veut juste dire scientifique

    l humain comme tout ce qui est complexe dans la nature s apprehende autrement que par le calcul

    sauf a vouloir prouver des evidences souvent fausses

    les labo de chiance humaine en sont truffes

    oublier la coprotique pour retrouver la maieutique

    tout un programme en psycho occidentale

    a sa decharge bien que son constat soit decourageant la prof leur a montrer leur impuissance plus qu elle l a induite

    c est deja ca maintenant ils en sont un peu conscients

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Regarde bien c’est le cas, il y en a 3 dans du coté insoluble qui ont quand même gardé courage et répondu à la 3ème aussi, et il était en font de classe en plus, comme quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • gneu

    Avec une bande de copains, vous venez tous de sauter d’un avion en oubliant tous vos parachutes.
    Vous n’en prenez conscience collectivement qu’une fois en chute.
    Dans la bande, il y aura des défaitistes : « c’est fichu, on va s’écraser ».
    et d’autres qui vont essayer de faire bouger les choses « mais merde, bougez-vous, il y a peut-être moyen de s’en sortir les gars ».
    Les deuxièmes n’ont pas totalement tort, en se regroupant et en faisant front, il y a moyen de ralentir la chute.
    Mais la fin sera la même non ?
    Donc, les premiers n’ont pas tort non plus.
    Si vous ne bougez pas, vous mourrez dans 1’30 tout seul dans votre coin.
    Si vous vous bougez, vous mourrez dans 1’40 en groupe.
    Franchement, je ne sais pas ce que je préfère.
    Que les gens soient fatalistes, on peut comprendre vu la situation.
    Que les gens ne se bougent pas, on a plus de mal à le comprendre mais c’est normal. Ils se disent : AUTANT LAISSER FAIRE, ON EN AURA AINSI PLUS VITE TERMINE AVEC CE SYSTEME DE MERDE.
    Cette dernière phrase est quasiment ma conclusion. Finalement, on s’auto-sabote pour en finir au plus vite.
    Et l’inaction des gens s’explique.

    • Jujusmart

      Intéressant votre raisonnement !
      En fait, vous parlez de notre vie sur terre !
      On est né et on sait qu’on va tous mourir un jour.
      Donc, certains vont chercher, bouger; certains développeront tout type de spiritualités pour repousser « la fin » tandis que d’autres, passeront toute leur existence comme des moules en attendant gentiment d’être mort sans avoir fait trop de vagues. De peur de quoi en fait ?

    • voltigeur voltigeur

      Ton problème n’a pas de solution, puisqu’au final
      ils s’écrasent tous, même en « positivant ».
      Revois ta copie, en restant sur le plancher des vaches,
      ce ne sont pas les situations désespérées qui manquent comme exemple. :)
      Que ce soit à n’importe quel niveau.
      Ceux qui pensent que tout est perdu, on forcément déjà perdu non?

      • Jujusmart

        Petite remarque : si on s’en tient à l’exemple des parachutistes qui se regroupent sans parachute (donc ceux qui cherchent des solutions), ce seront les premiers à mourir !
        (plus de poids, plus de vitesse pour s’écraser) … Ok je sors ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • engel

        Vc= poids/(surface portante x densité de l’air)

    • engel

      Ton raisonnement est l’exemple parfait de l’article.

      -Tu induis tes lecteurs au fait, qu’il n’y a pas de solution.
      -Puis, que faute de solutions, il faut qu’ils se résignent à leur sorts douloureux.
      -De là, les personnages en échec seront prêt à intégrer ta conclusion faussée.

      Dans ton exemple des parachutistes distraits, seule la mort, la souffrance et le néant clôture la chute.
      …Ici bas, point de renaissance dans un monde meilleur!

      Alors qui voudrait d’une mort sociétale sans espoir aucun ?

      Mais il est vrai que le suicidaire(personnes conditionné par l’échec) et le fanatique(personnes conditionnés par..) veulent hâter leurs morts.
      …Delà à y voir un conditionnement généralisé…

  • Natacha Natacha

    Cette petite expérience m’a renvoyé une nouvelle fois au très beau texte de La Boétie vers lequel j’avais laissé un lien la semaine dernière.
    « Discours de la servitude volontaire »
    https://fr.wikisource.org/wiki/Discours_de_la_servitude_volontaire/%C3%89dition_1922/Discours
    A la devise des Lumières, merci Horace. :)
    « Sapere Aude ! »
    Et puis aussi à Michel Foucaut, brillante tête chercheuse. :)
    http://www.vacarme.org/article1388.html

    • engel

      Le maître….ou le colon ;)

      • Trollzilla Trollzilla

        Un jour quelqu’un demanda à Confucius ce qu’était un sage, il lui répondit ceci: « un sage c’est quelqu’un qui à le gros intestin qui se porte bien »…

        Cet organe à la particularité de séparer en finalité le pur de l’impur et d’engendrer le Wei Qi, plus communément appelé « énergie de défense » dans la dialectique chinoise.

        Le hic étant l’occlusion du système, un autre grand sage bien de chez nous a répondu à cette question en la résumant par un simple mot: »Fuca »…

  • Le veilleur

    C’est exact. Notre modèle de société fonctionne sur la frustration par la dévalorisation, combien de fois vous entendez dans votre vie: vous êtes un fainéant si vous êtes chômeur ou un âne si vous n’avez pas de diplôme etc…

    En dévalorisant l’autre, on cherche bien maladroitement, à provoquer l’esprit de compétition, l’esprit d’initiative et de productivisme qui doivent servir les intérêts d’une minorité de privilégié. Mais ce qui apparait le plus, c’est l’esprit de résignation quand tout est au dessus de nos forces ou de nos compétences et qui peuvent nous entrainer dans la dépréciation de nous même jusqu’à sombrer dans la dépression.

    Il faut être fort pour se dissocier de cette esprit de frustration en commençant par s’accepter soi-même et en réalisant qu’il y a sûrement des choses qu’on sait faire, car elles sont propres à nous, car elles nous passionnent, car elles nous motivent même si elles ne sont pas productives pour cette société trop limité.

    « On » ne représente rien ni personne, pas plus que la conscience collective qui cherche à nous façonner dans une unique direction pour tous.
    Chacun est unique et chacun est sur terre avec un but qui lui est propre et heureusement que notre but n’est pas celui de notre voisin sinon toute notre existence serait inauthentique.

    Le capitalisme canalise les frustrations des hommes, les empile, comme il accumule le capital, et fait gonfler des bulles qui finissent par crever comme des bombes. Bernard Maris

  • Shuksep

    Tout à fait. En dehors du fait qu’instances, médias etc…maintiennent délibérément la dévalorisation et la honte/frustration du ridicule devant les autres, beaucoup n’ose jamais instiguer davantage sous peine de passer pour un lamentable ignorant, quel grand dommage! je reste convaincue que pour satisfaire son estime de soi et sa propre intelligence rien ne vaut de creuser par soi même et d’exiger des clartés en mettant à mal ceux qui veulent (nous) en imposer (je pense surtout aux politiques) avec le sens caché de leurs propos.
    Discours politiques, conférences, anagrammes dans le cas présent, il y a beaucoup de gens aussi (plus souvent qu’on ne le pense) qui n’ont pas compris un traître mot alors même qu’ils opinent du chef comme pour se donner l’air d’un Einstein, sans parler de ceux qui, imbus de leur savoir n’ont rien d’un bon orateur et de surcroît sans savoir transmettre l’essentiel de leur message. Dans les 2 cas, c’est déjà se dévaloriser….enfin, c mon avishttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • lalumiere

    S’appeler les moutons enragés depuis plusieurs années sans savoir écrire le son du mouton me fait mal. Dommage: http://flenet.unileon.es/phon/jeux/crisonoma.html

    Encore une fois, chapeau quand même. bêê

    • voltigeur voltigeur

      Je sais pertinemment comment s’écrit bêêêê pour le mouton,
      mais vois tu, je ne suis pas un mouton, et écrit de cette façon,
      ça me déplait.
      Ma façon de l’écrire, est une « faute » volontaire et à l’heure où
      on apprend à lire en phonétique, ça ne gêne personne (sauf toi le « puriste »?)
      Depuis que je tiens ce blog, je préfère ne pas voir les fautes de syntaxe,
      la ponctuation inexistante, les accords désaccordés, les masculin avec des « e »
      et les féminins sans « e », les qualificatifs inopportuns, les accents omis,
      les conjonctions confondues avec les locutions pour l’essentiel, et j’en passe.
      Alors pourquoi bhêêêê?? parce que je l’aime bien écrit de cette façon, et tant
      pis si ça choque les amoureux du Bescherelle, c’est ma façon de lutter
      contre l’uniformité et les règles conventionnelles. bigsmile

      • baron william baron william

        voltie tu defends la prose

        alors la j en suis bouche bheeeee

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • voltigeur voltigeur

        J’aime beaucoup la langue française, si riche qu’elle
        est adoptée, par les diplomaties du monde . Ca montre qu’on peut
        dire les pires choses, avec des mots choisis. Ne nous privons
        pas du plaisir des mots, quand les maux nous submergent, et
        que la langue de bois, est notre plat quotidien.

      • baron william baron william

        la langue francaise est dure a usiter car elle est devoyee

        nonobstant pour qui sait choisir sa prose

        elle offre toutes les images par les rimes qu elle propose

        a toi a nous tous pour notre plaisir de la choyer

        a loisir

      • Merci Baron pour cette prose
        Un peu de poésie dans ce monde sans mélancolie

      • baron william baron william

        aucun besoin de merci entre nous

        neanmoins je te sai gre de m exprimer ta gratitude qui me va droit au coeur tant il est rare de cotoyer des etres sensibles

        bien a toi

      • Un merci est toujours agréable à recevoir et nous conforte
        Dans ce monde qui se délabre en désespoir et la misère qui sonne à nos portes

      • baron william baron william

        etre a la merci est son ethymologie c est pour cela que je refuse son usage

        mieux vaut la mort que la souillure chante l hemine dans mon coeur

        la gratitude souffre d aucune dette exprimant la joie de recevoir un don comme une energie creatrice perpetuelle

        ta sensibilite et ta loyaute te donne la completude sans aucune pitie pour toi meme ou pour les autres

        la compassion se nourrit d elle meme

        la gratuitude en figure l acme

        et faute d orthographe j en invente une

  • BA

    La Grèce se finance en émettant des obligations à trois mois et aussi des obligations à six mois.

    Problème : personne au monde ne veut acheter ces obligations pourries.

    Du coup, il n’y a plus que les banques privées grecques qui acceptent d’acheter les obligations de l’Etat grec.

    Ensuite, les banques privées grecques refourguent ces obligations pourries à la Banque centrale de Grèce.

    La Banque centrale de Grèce accepte ces obligations pourries en collatéral, et elle prête des milliards d’euros aux banques privées grecques : c’est le mécanisme ELA (en français : « Prêt de liquidités en urgence »).

    Encore un tout petit problème : la Grèce est INCAPABLE de rembourser ces obligations d’Etat, et la Banque centrale de Grèce est en faillite.

    Conclusion : mercredi 25 mars, la BCE ne veut plus que la Banque centrale de Grèce continue d’accepter toutes ces obligations pourries. Pour couper complètement le financement de l’Etat grec, la BCE vient d’interdire aux banques grecques d’acheter les obligations pourries.

    MAIS ALORS …

    … MAINTENANT, QUI VA ACCEPTER D’ACHETER LES OBLIGATIONS DE L’ETAT GREC ?

    Mercredi 25 mars 2015 :

    La BCE demande aux banques grecques de ne plus acheter de dette d’Athènes.

    http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/la-bce-demande-aux-banques-grecques-de-ne-plus-acheter-de-dette-d-athenes-463735.html

  • Hector

    J’veux pas dire, mais l’expérience me parait étrange. Ou alors les sujets sont vraiment pas éveillés…

    Je m’imagine dans la situation, dès la 1ere question, quand on voit tous ceux d’un coté qui ont répondu et tous ceux de l’autre coté qui ne savent pas, c’est trop évident qu’il y a une arnaque…

  • BA

    Chômage : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 918 100 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    France entière, y compris l’outre-mer :

    6 246 000 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,4 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-V9decB-2.pdf

  • keg

    Qui parlera de la résignation urnaire?
    Et pourtant elle existe, on y est même actuellement

    Au 21 Avril il y eut 17 millions de « baisés », au 22 Mars 2015, il y en eut 20 millions. Combien au 29 Mars?

    A moins que….. les « baisés » et futurs portent plainte pour harcèlement « urnaires », en disant « pas touche à mon blanc » (qu(il soit cassis ou en enveloppe vide de nos espérances rassemblées)….

    Le choix au é-lecteurs « baisés ou « vierges des fondements »!

    https://launedekeg.wordpress.com/2015/03/26/keg-ce-26032015-la-seconde-mi-temps-sera-blanche-par-omission/