Le ‘Grexit’ est-il pour ce weekend? ‘La BCE se prépare à subir 95% de pertes sur ses obligations grecques’

Le vent tourne dans le mauvais sens dans la dictature européenne! L’ensemble des non-élus qui regardent en direction de votre argent n’acceptent pas que le gouvernement Siryza ait décidé de faire passer une loi pour lutter contre la pauvreté et les victimes de la crise, puisque selon eux, le gouvernement grec ne doit prendre aucune décision économique sans l’accord de l’UE elle-même. Ce à quoi le premier ministre grec à répondu en termes bien plus diplomatiques, que l’UE pouvait aller se faire voir et que des technocrates étrangers n’avaient plus à décider de la politique du pays. Bref, il y avait déjà un sacré incendie d’allumé, mais le meilleur risque d’arriver ce week-end…

Martin-Sutovec-Slovakia-FULL

a Banque Centrale Européenne se prépare pour une sortie de la Grèce de la zone euro, et dans l’une des modélisations qu’elle a calculées à cet effet, elle envisage une perte de l’ordre de 95% de son portefeuille d’obligations grecques, rapporte le magazine allemand Manager Magazin.

La banque a défini 3 scenarii de modalités de « Grexit » et pour chacun d’entre eux, elle a évalué les valorisations de la dette grecque compte tenu des conditions de départ du pays de la zone euro. Selon ces scenarii, la BCE envisage de récupérer les proportions suivantes des 320 milliards d’euros de la dette grecque :

– seulement 5% en cas de Graccident », c’est-à-dire en cas de sortie chaotique et non négociée de la zone euro ;

– 14% en cas de «Grexit» , c’est-à-dire en cas de sortie négociée de la Grèce de la zone euro ;

– 25% si l’Europe accepte une décote de 75% de la dette grecque pour que la Grèce demeure dans la zone euro.

Ces scénarios auraient été présentés aux cadres de la Bundesbank.

« Nous ne garderons pas la Grèce à tout prix dans la zone euro », a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques et Financières, Pierre Moscovici au journal Die Welt, expliquant que la zone euro était dans une meilleure situation qu’il y a deux ans. Le ministre de l’Economie Johan Van Overtveldt a fait mardi des déclarations similaires dans le Financial Times. « Ce que nous avons mis en place nous permettrait certainement de survivre à [un départ de la Grèce de la zone euro] », a-t-il dit.

Le FMI a quant a lui dit que la Grèce était le pays « le plus difficile avec lequel l’Organisation ait eu à traiter au cours des 70 ans de son existence ».

Cependant, le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a suggéré la mise en place de contrôles de capitaux pour empêcher les Grecs de quitter l’euro. Un porte-parole du gouvernement grec a qualifié cette proposition de « scénario fantaisiste ».

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a demandé à avoir une entrevue exceptionnelle avec la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande, le président de la Commission Européenne Jean-Claude Juncker et le président de la BCE, Mario Draghi en marge du sommet de l’UE qui doit se tenir demain et vendredi.

Source: Express.be

14 commentaires

  • bobby3

    Le « Graccident », si seulement…

  • Le veilleur

    Il en faudrait beaucoup plus en Europe qui se passe de l’accord de l’UE. Si le gouvernement Grec pense à ses pauvres avant le bien être de l’EU, c’est tout à son honneur.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Maverick Maverick

    Si j’étais comparanolotiste, je penserais que c’est une vaste comédie pour passer la dette grecque par pertes et profits, en toute discrétion sur la place publique … Sans créer une panique, ni une contagion aux autres PIIGS. Non ?
    Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai pas beaucoup entendu parler de ce fameux MES, ces derniers temps … Aucun rapport avec les pays qui rejoignent la nouvelle banque chinoise ? D’un autre côté, « assainir » les comptes de l’EuroZone devrait permettre de compenser la baisse de l’Euro face au Dollar, non ? Obama doit être en train de bouffer son chapeau (Et Soros de se frotter les mains, il gagne à tous les coups, celui-là … Rappelez-vous comment il a spéculé sur les monnaies en Europe, à une époque) http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Petit hors-sujet, après la disparition de Poutine on n’entends plus parler de Lavrov … zavez des news ?

    • kris de kerg. kris de kerg.

      peut -etre ne prennent-ils pas leurs vacances ski ensemble…….pourquoi chercher loin des choses simples, leur neurones ont été mis a dure épreuves, ils ont peut-être droit de se reposer chacun leur tour. Biensur on pourrait imaginer, plein de scénarios………

      • dstati

        Oui se reposer depuis l’accord de Minsk 2, survenu juste après l’élection de Syriza en Grèce qui a clairement fait changer la donne concernant les sanctions contre la Russie (on est passé de sanctions supplémentaires à juste une prolongation de 6 mois de celles existantes). Du coup, Merkel et son chien-chien Hollande se sont sentis obligés de reprendre la main sous peine de voir les pro-russes s’emparer intégralement de la Novorussia. Du coup, Minsk 2 tombait à point pour … Merkel et Hollande, qui diplomatie oblige, essayent de faire d’une pierre plusieurs coups en montrant qu’ils ne sont pas à la botte des USA et qui sait, les russes pourraient leur renvoyer l’ascenseur! Ah c’est clair que ça faisait un sacré coup que le moteur de l’UE se fasse coiffé par un petit pays qu’est la Grèce. Ils avaient tout à perdre. Mais les russes ne sont pas dupes, et joue le jeu de ce couple franco-allemand, alors la Russie laisse jusque fin avril pour que Hollande s’agenouille et livre les Mistrals à la Russie.

    • PhildeFer

      Il ne faut pas confondre la disparition physique et la disparition de la une quotidienne des merdias occidentaux…

    • Jujusmart

      Tu veux du Lavrov… Voici du Lavrov tout chaud !
      Elle n’est pas belle la vie ?

      http://francais.rt.com/lemonde/1170-lavrov-il-faut-parvenir-dialogue

  • probe

    Cela démontre que l application du principe juridique de la dette odieuse et la subversion a l anticonstitutionnel traité européen est la meilleure est unique solution.
    Si d autres l entendent autrement et préfèrent que l on donne a vie, 1 mois de nôtre salaire annuel a des banquiers privés puisque la dette c est 50 milliard d interet par an et donc, la totalité de la recette de l impot sur le revenu). Ils voteront FN ou feront en sorte de ne pas empecher leur victoire en 2017. Si leur fibre nationaliste ne passe pas par le retour au cheptel de Total, areva EDG et GDF, je n y peux rien, cela fait maintenant 26 ans que je dois m inscrire sur une liste electorale.

    https://simplyleft.wordpress.com/2012-comparez-les-programmes/

  • dstati

    Depuis quand un pays qui fait défaut sur sa dette, doit quitter sa monnaie (en l’occurrence ici l’€)?

    La Grèce a un compte courant primaire (hors la fameuse dette) qui est excédentaire depuis 2013. Donc, en quoi le fait de faire défaut obligerait la Grèce à quitter l’€?

    Certes, elle n’aura rien à espérer de ce mafiosi Draghi, ex-vice-président de Goldman Sachs et « sa » BCE, mais qui sera réellement perdant? La Grèce qui n’aura plus à s’occuper de sa dette et pourra subvenir à ses besoins, grâce à son excédent primaire (il faut juste s’occuper de faire rentrer du liquide avec les arriérés d’impôts), ou les pays de la Zone € qui ont prêtés des dizaines de milliards d’€ et qui risquent de tout perdre? D’ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais en mars, la Grèce n’a remboursé (et demain encore une tranche) QUE le FMI!!!

    De plus, toute cette discussion pour que la Grèce obtienne la rallonge de 7 milliards d’€ que ses créanciers lui doivent encore du mémorandum précédent et qui a été prolongé. Mais là aussi, la Grèce a une alternative, qui consiste juste en emprunter à la Russie ou à la Chine.

    Alors non, Draghi ne cherche pas à mettre la Grèce hors de l’€ zone, il n’en a pas les pouvoirs, ni aucun autres pays de la zone € d’ailleurs. Il cherche à mettre le chaos en Grèce en poussant les 4 grandes banques du pays … à la faillite!! C’est pas pour rien qu’ils génèrent un climat de peur et d’incertitude en Grèce pour pousser les épargnants à retirer leur argent et du coup créer le problème de liquidités des banques. On le voit avec Draghi et ses menaces à répétition, Schauble et ses insultes quotidiennes envers la Grèce, et ce pantin girouette Dijsselbloem qui préconise la solution chypriote à la Grèce pour pousser les épargnants à se précipiter et retirer leur fric (hier mercredi 300 millions ont ainsi été retiré).

  • samlours94

    La Grèce ne quittera pas l’€. Syriza est un enfumoir pour neuneux. Tsipras et les mafieux de l’UE nous font un joli numéro de cirque: d’aucuns épluchent les oignons pendant que les autres pleurent :)